Partagez | 
 

 Intrigue 3 - Vampires 1 [Freya Huntingdon & Gareth W. Blackford]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Cold Night


☩ Morsures : 222
☩ Points : 2114


MessageSujet: Intrigue 3 - Vampires 1 [Freya Huntingdon & Gareth W. Blackford]   Mar 4 Fév - 21:43


 
*Intrigue 3 : Prisonniers Vampires*

Freya Huntingdon, Gareth W. Blackford



« Centre de recherche Vampires, Bâtiment 1, 00h07

Hellow !
Eh ben, vous vous êtes vu ? C’est pas glorieux comme tête d’accueil. Ah oui pardon. J’oublie de temps à autre. Vous êtes prisonniers. Oh allez ! Arrêtez de faire la tronche, ça pourrait être pire. On pourrait vous forcer à vous entretuer…
Oh désolé. C’est ce qu’on vous demande… quelques fois.
D’ailleurs en voilà qui arrivent. Les deux derniers qu’ils ont emmené avec eux ne sont toujours pas revenus, et certaines rumeurs de prisonniers vont bon train. Oui ils sont peut-être morts, ou en isolement. Peut-être transféré dans une autre prison, vous n’en savez rien. Et ce n’est pas tout à fait ce qui vous importe le plus en ce moment, je me trompe ?
Votre silence est quelque peu morbide. Vous ne voulez pas discuter un peu ? Non mais c’est vraiment silencieux. Et glauque. Oui vous êtes enfermés ET captif ET pris pour des rats de laboratoire. Mais enfin, vous pourriez être morts.
Pardonnez-moi je suis maladroite. Vous les vampires, vous êtes comme des zombies avec une… sorte de conscience ?


Informations complémentaires :

Sous mes airs de joyeux lurons à l’humour douteux, je suis votre… Salut ? Votre Providence ! Le jeu ne serait pas si simple, où serait l’amusement, l’intérêt pour moi ?
Un conseil ? Allé, je suis gentil, profitez-en, ce n’est pas souvent. Dans cette cage aux multiples fauves assoiffés par le rationnement de sang, certains arrivent à se contenir, d’autres sont à la limite de se jeter sur vous. Des alliés ne seraient pas de trop, choisissez les...

Déroulement de l'intrigue :

Cold Night jouera les PNJ une fois que tout le monde aura répondu. Si vous mettez plus de 2 jours à répondre et que vous n'avez pas prévenu un membre du Staff votre tour sera sauté automatiquement. L'intervention du PNJ vous guidera tout au long de l'intrigue. Des indices seront donnés dans chaque posts de Cold Night pour vous aider à trouver le moyen de sortir ou alors de vous aider dans l'évolution de l'histoire. Il faudra résoudre l'énigme posée.


Derniers rappels :  

- Pas de power gaming. Aucun personnage ne doit trouver la sortie du premier coup parce qu'il est trop fort, qu'il a des pouvoirs que les autres n'ont pas. Sinon tous les êtres surnaturels pourraient sortir trop facilement.

- Nous vous rappelons que vous ne devez pas faire de postes trop longs. Entre 20 et 40 lignes maximum. Comme c'est un RP de groupe, les choses se dérouleront plus rapidement et cela donnera du tonus à l'aventure !

- Vous pouvez faire apparaître et parler les PNJs en plus de ceux que Cold Night apportera.

Sur ce je vous souhaite bonne chance pour vous en sortir !
A vos claviers et que l'aventure commence...




©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://trueblood-rpg.forumactif.org
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3 - Vampires 1 [Freya Huntingdon & Gareth W. Blackford]   Jeu 13 Fév - 18:18


 
*Intrigue 3 : Prisonniers Vampires*

Freya Huntingdon, Gareth W. Blackford



Franchement, quand le vampire avait entendu parler du couvre-feu et surtout de la fermeture des commerces tenus par des vampires, il n'y a pas cru une seconde. Pourquoi? Eh bien parce que premièrement, rien n'a laissé penser une chose pareille auparavant, pas de signes avant coureurs, rien. Ensuite, parce qu'ils étaient très nombreux les commerces de vampires et que pour la plupart, ils marchaient bien. L'avantage de vivre longtemps, voir très longtemps, on voit plus les choses sur le long terme, alors ça aide pour tenir un commerce de façon pérenne. Sauf quand l'Etat voulait absolument virer les vampires de leurs terres et ferment alors les dits commerces. Ca l'avait prit totalement par surprise pour être honnête. N'y croyant pas, Gareth avait continué à tenir la librairie la nuit, pour tous les insomniaques et les gens qui auraient besoin d'une oreille attentive et chaleureuse (à défaut de bras chauds, merci la biologie vampirique) et même s'il avait eu beaucoup moins de visiteurs qu'à l'accoutumée, il en avaient eu quelques-uns qui lui jetaient des fois des regards surpris, mais il ne relevait pas. Il avait passé l'époque où il s'étonnait de tout.

Puis était venu le soir fatidique où il se fit arrêter. Des hommes armés ont déboulé dans la boutique en lui annonçant qu'il était en état d'arrestation pour avoir enfreint le couvre-feu. Gareth admettra volontiers qu'il a poussé alors un cri très peu viril et digne, mais hey, sous le coup de la surprise on ne contrôle pas toujours sa voix ou ses réactions physiologiques. Il a prestement levé les mains en l'air. Concrètement, il aurait probablement pu les mettre K.O. s'il l'avait voulu, mais il était un vampire non violent, même s'il se nourrissait encore de sang humains par donneurs consentants, et attaquer des humains sans essayer de s'expliquer avant ne ferait qu'aggraver les choses. Alors il les a suivi.

Jamais il n'aurait imaginé se retrouver dans une situation pareille. Etre un rat de laboratoire pour des humains curieux mais surtout sadiques. Pour l'instant, le seul test qu'on lui ait fait passé fut d'aller parler à un psy. Le psy doit s'arracher les cheveux de ce patient philosophe. En fait, Gareth passait le plus clair de son temps chez le psy à parler par énigme ou bien à méditer. Voir à dormir. En ronflant. Fort. Donc en somme, pour le moment, ça allait pour lui. En revanche, pour d'autres ça allait beaucoup moins bien. Arrachage de canines, combats forcés, rationnement de sang, expériences diverses et variées toute aussi dégradantes, humiliantes ou sadiques les unes que les autres. Le vampire ne savait même pas ce que lui ferait si on lui faisait passer d'autres tests maintenant. Si on le forçait à avoir des relations intimes avec une vampire qui n'a rien demandé à personne? En attendant, il faisait de son mieux pour méditer un maximum, pour aller s'enterrer mentalement dans son petit univers intérieur où il peut retrouver Ann, de temps en temps. Malgré sa bonne mémoire, il sent bien son visage s'effacer petit à petit...

Il médite d'ailleurs, là, tout de suite. Enfin, méditait. Car il entend, malgré toute sa concentration (rendue relativement fine à cause du manque de sang il devait bien l'avouer), il entendit des bruits de grabuges dans l'espaces commun où ils se trouvaient tous, ou une partie du moins. Ouvrant un oeil, il vit deux jeunes vampires entamer une bagarre. Lâchant un grognement que ses proches n'auraient jamais cru entendre de sa part, il se leva du coin qu'il avait acquis et attrapa un des vampires pour l'amener à l'autre bout de la salle. Tentant de séparer les deux. Il sent l'énervement grimper en lui, et il grogne, assez fort pour se faire entendre du groupe.

"Vous battre en étant observé ne vous suffit pas? Il faut qu'en plus vous vous battiez ici? Ici on peut espérer se reposer, alors calmez-vous! Bon sang! On dirait des gamins!"

Lui qui habituellement gardait son calme et son optimisme en toute circonstance, le manque de sang, l'aggravation des problèmes ici...Tout cela commençait à faire ressortir une partie de lui qu'il ne pensait plus revoir...




©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3 - Vampires 1 [Freya Huntingdon & Gareth W. Blackford]   Jeu 13 Fév - 21:08




Intrigue n°3

 Elle avait promis de le protéger. De protéger Hee Jun. Et elle n’avait pas réussi.. Ils les avaient attrapés tous les deux, quand bien même Freya et Hee Jun avaient protesté sur la condition de l’humain. Il n’était pas un vampire.. Et l’enfermer dans un endroit remplis de ces tueurs était le condamner à une mort certaine.. Etonnement, Freya ne voulait pas le voir mort. Et le sentir la rassurait.. Se lier par le sang. L’idée lui avait paru amusante, sur le coup. Désormais, elle en voyait l’intérêt concrètement ; le sentir vivant enlevait un poids des épaules de la vampire. C’était déjà ça.. Mais la promesse qu’elle n’avait pas pu tenir la hantait. Pire, c’était de sa faute si le coréen se retrouvait quelque part dans ces camps ! Pourquoi est-ce qu’elle lui accordait autant d’importance ? Elle-même n’arrivait pas à se l’expliquer.. Il lui avait paru si intéressant, si attirant.. Si attrayant. Son premier crush en 378 ans d’existence ? Elle n’en était pas encore à l’admettre, mais il était clair que ça y ressemblait fortement. Et c’était étrange comme sensation.. Surtout pour elle. Oh non, elle n’était pas amoureuse. Elle était.. fortement attirée. Une sorte de coup de foudre improbable, mais pourtant bien réel. De son côté, du moins. Car elle pouvait ressentir l’animosité qui habitait Hee Jun. Et il ne fallait pas être une lumière pour comprendre que cette animosité lui était adressée..

Freya détestait les espaces communs. Cordialement. Il y avait une tension palpable, et pour cause ; réunir autant de vampires sous-nourris n’était pas l’idée la plus lumineuse des humains.. Pour sa part, elle avait pour le moment décider d’observer.. De toute façon, elle était convaincue – à tord, mais cela, elle l’ignorait – que son créateur allait venir la sortir de là dans un magnifique massacre comme elle les aimait. Elle imaginait déjà les gorges déchiquetés, les corps sans tête, le sang sur les murs blancs de cet endroit.. Et cette idée réussissait à lui faire supporter cet endroit. Pour le moment.  Et parce qu’elle n’avait pour le moment eu le droit qu’à des séances chez le psy.. Psy qu’elle avait failli éventrer, par ailleurs, mais ce n’était qu’un détail. Allons bon ! Pour le moment, elle était simplement assise un peu à l’écart, fixant à tour de rôle les protagonistes qu’elle avait face à elle. Et, lorsqu’une bagarre éclata, elle y accorda toute son attention en souriant. Là, les jambes repliées contre son torse, elle regardait les deux vampires se battre, sans songer une seule seconde à intervenir. Ce n’était pas son problème. Cependant, un autre vampire le fit, embarquant l’un des vampires à l’autre bout de la pièce, avant de meugler des mots qui firent éclater Freya de rire. Un rire cristallin, enfantin, qui résonna dans le silence que le vampire avait réussi à obtenir en haussant le ton.

« Oops. Pardon, ça m’a échappé ! » lança Freya sur son éternel ton joyeux, et légèrement moqueur. Elle faisait ses 13 ans éternels, habillée avec la tenue réglementaire et sans maquillage, mais elle s’en foutait cordialement « Laissez-les donc se battre, ça fait un peu d’animation. Et si peu doués qu’ils sont, ils ne se feront pas grand mal.. » Elle se leva, dévoilant une taille en concordance avec son âge physique « Si ça les amuse, il faut bien trouver un passe-temps.. Observer ou se battre, c’est du pareil au même, après tout ! »




Gareth & Freya

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3 - Vampires 1 [Freya Huntingdon & Gareth W. Blackford]   Ven 14 Fév - 17:34


 
*Intrigue 3 : Prisonniers Vampires*

Freya Huntingdon, Gareth W. Blackford



Un rire retentit dans la pièce et de manière assez paradoxale, ça calma Gareth. Ou plutôt ça repoussa plus loin dans son esprit ses instincts de tueurs naturels. Il a beau avoir plus de 500 ans et appris à contrôler ses pulsions les plus primaires, parfois les dis instincts refaisaient surface quand on le poussait à bout. Mais la joie, même sarcastique, le rire acerbe et cristallin ramenaient un peu de bon sens et de lui que Gareth s'était créé pour survivre à cette vie immortelle et baignée de sang. Il se tourna vers la voix qui se fit entendre et là...

Le vampire fut totalement ramené en arrière. A une époque où il avait lui aussi des enfants, dont une fille (bien que celle-ci ait été brune et non blonde et qu'elle ait été un tout petit peu plus jeune physiquement la dernière fois qu'il l'a vue), à une époque où la vie était douce et presque insouciante s'il on oubliait les petits pépins politico-économiques qu'un Duc devait gérer à l'époque. Il observa la vampire d'une jeunesse éternelle et se dit qu'il était triste qu'elle ait été privée de la joie de la vie humaine. De son adolescence, de sa jeunesse, de ses premiers émois en accord avec son développement physiologique...

Si bien qu'il ne l'écouta que d'une oreille distraite en la suivant des yeux, comme sous hypnose. Voir un enfant était quelque chose qui lui faisait toujours une joie particulière, réveillant ses instincts paternels, mais alors voir une enfant vampires...Un papa poule comme lui était juste...Extatique. Même si la jeune fille devait avoir une certaine expérience de la vie; elle ne semblait pas avoir été transformée tout récemment, et donc se faire à sa vie de vampire, grandir mentalement si non physiquement, ça donnait une nouvelle jeunesse mentale à Gareth.

Ce fut sans crier gare qu'il se lança vers la jeune fille et qu'il la serra contre lui, sans lui demander son avis. Oui, les camps ont du avoir raison du peu de sanité qu'il avait avant. Mais c'était comme retrouver ses propres enfants, alors qu'elle ne leur ressemblait en rien, rien du tout. Mais c'était une jolie petite fille d'à peine plus d'une dizaine d'année et Gareth était un papa poule, depuis toujours. Alors voir une enfant, ici, dans cette antre de l'enfer était comme voir un petit rayon de soleil.

"C'est trop mignooooooon"

Oui, Gareth a définitivement grillé un fusible mais peu importait. Maintenant il fallait qu'il ne se fasse pas mettre en charpie par la vampire, ça serait mieux...




©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3 - Vampires 1 [Freya Huntingdon & Gareth W. Blackford]   Ven 14 Fév - 19:42




Intrigue n°3

Freya s’était attendu à beaucoup de choses. A ce que l’autre vampire s’énerve, ou quelque chose dans le même style.. Mais ça ! Autant dire que rien ne l’avait préparé à l’éventualité de voir ce.. fou furieux foncer sur elle pour la prendre dans ses bras. Elle n’avait même pas eu le temps de sortir ses crocs, qu’elle se retrouvait compressée contre la poitrine du détenu. Qu’est-ce que.. Quoi ? Le type en question avait certainement dû péter un fusible là-haut.. En tout cas, cette proximité physique faisait monter la colère de Freya. Doucement, mais sûrement. Elle n’aimait pas être prise pour une enfant. Et elle aimait encore moins qu’on la touche et qu’on la prenne contre soi sans rien lui avoir demandé.. Et, lorsqu’il lâcha que c’était « trop mignon » l’irlandaise se sentit bouillir. Qu’est-ce qu’il racontait, cet imbécile ?! Ses petites mains agrippèrent les épaules de l’homme et, sans plus de cérémonie, elle le projeta en arrière, lui faisant faire un petit vol plané à travers les autres vampires avant de le rejoindre sur son point de chute à vitesse vampirique. Et, sans lui laisser réellement le temps de se relever, elle appuya son pied contre la trachée du vampire. Elle sortit les crocs, tout en exerçant une légère pression sur la gorge du type.

« Pour qui tu m’as prise ? Ta gamine ? Mon père est mort depuis bien longtemps, sale con, et je ne suis plus une enfant ! » Elle appuya un coup sec, avant de s’écarter « Prend ça comme une mise en garde. Ne recommence plus jamais ce que tu viens de faire. Si tu es en manque d’affection, va voir quelqu’un d’autre. » Elle rétracta ses crocs. Ce n’était qu’une mise en garde, même si elle avait bien envie de lui refaire le portrait sur l’instant. Tout dépendrait de son comportement à l’avenir.. Au moins espérait-elle qu’il avait bien compris son erreur ; certes, Freya avait une apparence de gamine, mais elle avait vécu presque 400 ans. Techniquement, elle tenait plus de l’ancêtre que l’enfant, ce qui portait souvent à confusion dans l’esprit des gens.. Elle était néanmoins étonnée que ça porte encore à confusion dans l’esprit d’un vampire. Après tout, n’étaient-ils pas les mieux placés pour savoir qu’une fois transformés, on ne grandissait plus ? Autant de faiblesse était pathétique. « Les vampires comme toi me donne envie de vomir. Tu devrais avoir honte d’être aussi faible ! Ton créateur ne t'as donc rien appris ?! » Et elle rajouta « Et c’est valable pour chacun d’entre vous. Vous êtes en train de vous plaindre, mais personne ne fait rien pour sortir de là.. Alors la ferme. Si vous voulez vraiment sortir d’ici, qu’est-ce qui vous en empêche ? Ce ne sont que des humains, derrière. Contre autant de vampires, que pensez-vous qu’ils puissent faire ? » Elle lâcha un rire froid « Mais il y en aura toujours des comme lui. Des faibles. Ça m’écœure profondément ! »

Elle parlait trop. Et à force de parler, elle risquait de se faire des ennemis.. Mais, dans l’immédiat, elle s’en fichait cordialement..





Gareth & Freya

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Cold Night


☩ Morsures : 222
☩ Points : 2114


MessageSujet: Re: Intrigue 3 - Vampires 1 [Freya Huntingdon & Gareth W. Blackford]   Sam 15 Fév - 15:41


 
*Intrigue 3 : Prisonniers Vampires*

Freya Huntingdon, Gareth W. Blackford



« Centre de recherche Vampires, Bâtiment 1, 00h17
Ah ces vampires… tellement impulsifs… Regardez les, ils seraient prêt à se vider entre eux sans auc…

Mais QUOI ?! Duo de crétins ! Vous comptez sérieusement vous faire descendre ou bien votre inconscience est telle que vous ne sentez même pas le besoin de la brider ? Bande d’abrutis que vous êtes ! Vous mêler d’une stupide dispute entre deux congénères que vous ne connaissez même pas, mais pour qui vous prenez-vous ? Les flics ? Les chefs de gangs pénitentiaires ?

De plus, comme il fallait s’y attendre, les gardes vous ont remarqués. Ne cherchez pas à vous dissimuler dans la petite troupe, ils ne vous quittent pas des yeux.
La porte du sas menant à la cage, ou au couloir suivant de quel coté vous vous placez, s’ouvre et trois soldats, armés jusqu’aux dents obviously, entre dans la cage. Vous sentez l’angoisse monter d’une énième expérience sur vos pauvres êtres affamés et meurtri dans leur amour propre… Oui vous avez raison :

« Vous deux ! Le grand bisounours et la gamine ! En isolement ! ça vous apprendra à vous prendre pour des caïds ! »

Ça vous apprendra à vous mêler de ce qui vous regarde surtout !
Leur ton est sans appel, de plus, ils vous braquent du canon de leurs armes. Je pense qu’il vaudrait mieux pour vous que vous obéissiez comme de bon chien-chien à sa mamie. Enfin ça, c’est à vous de voir, mais je ne donne pas cher de votre peau.
D’ailleurs, en parlant de chien-chien à sa mémé… Freya, tu ne dois pas te sentir trop dépaysée ma petite… En revanche toi, Monsieur le Duc de plus rien du tout, le concept du chien-chien  à sa mémé doit être assez… nouveau ? inhabituel ! Enfin il faut t’y faire, on n’a pas toujours le choix dans la vie…
Hihihi pardonnez-moi, vraiment ça m’échappe… Parler de vie pour un vampire…. Vraiment c’est l’éclate !
Et vous voilà, gambadant joyeusement dans les corridors de… oui bon en fait vous ressemblez plus à des brebis sur la route de l’abattoir. No offense.



Informations complémentaires :


Vous marchez en tête, deux soldats sont si proches derrière, que vous pouvez presque sentir le canon de leurs armes toucher votre dos. Vous passez devant quelques salles d’expérimentations, toute vide, mais qui sait ce qu’il s’y est passé ?
Les couloirs sont pour ainsi dire, déserts, aucune caméra à l’horizon.

Et si vous tentiez quelque chose, cela pourrait passer inaperçu si personne ne vous voit… ou n’en ressort vivant.
Et si un camouflage pouvait vous offrir quelques espoirs ?




©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://trueblood-rpg.forumactif.org
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3 - Vampires 1 [Freya Huntingdon & Gareth W. Blackford]   Jeu 27 Fév - 12:54


 
*Intrigue 3 : Prisonniers Vampires*

Freya Huntingdon, Gareth W. Blackford



Aïe...Rencontrer un mur à pleine vitesse ça n'est jamais agréable, même habitué comme lui à se prendre des baffes. Ann n'a pas toujours été tendre quand ils n'étaient pas encore ensembles. Elle lui en avait fait voir des vertes et des pas mûres. Gareth voulut se relever mais en sentant un pied sur sa trachée, il s'en abstint. Pas qu'il n'aurait pas pu lui faire lever le pied de force s'il l'avait vraiment voulu, mais il n'avait pas pour habitude de se battre et tant qu'elle n'essayait pas effectivement de le tuer, il n'y avait pas de raison pour lui de le faire et donc de passer pour un abruti vu ce qu'il avait dit avant. Alors il leva simplement les mains sur les côtés de son visage pour faire comprendre qu'il n'était pas un ennemi. D'accord, il aurait pu éviter de la prendre dans ses bras probablement. Oui, clairement la confrontation serait mieux passée probablement. Sauf qu'il n'avait pas réfléchi pour une fois, il avait agi par pur instinct. Paternel, certes, mais aussi parce qu'il adorait tout ce qui était mignon. Elle aurait eu un corps d'adulte mais aurait été tout aussi mignonne, il aurait probablement fait pareil. Le fait qu'elle soit dans un corps d'enfant était un facteur aggravant pour son cas. Tant pis. Il avait déjà fait des erreurs par le passé et en ferait sans doute beaucoup avant que la vie ne décide d'achever sa vie.

En attendant, elle l'avait relâché et le traitait de faible. Aurait-il été plu susceptible, il se serait probablement défendu d'une accusation aussi mensongère. Pourtant il ne fit que hausser les épaules, l'air de dire "bah ouais, j'y peux rien". Il y a aussi le fait que, stratégiquement, ce n'était pas plus mal qu'on le pense faible voir un peu handicapé de la vie bien qu'étant un vampire. Les soldats seraient probablement un peu moins sur leurs gardes et les autres vampires ne penseraient pas à le chercher, le pensant trop faible pour être un quelconque challenge. A contrario ils pourraient tenter de s'en prendre à lui pour qu'il y ait plus de sang pour eux. Dans ce cas il leur ferait comprendre qu'il était bien moins faible qu'on ne le pensait. A dire vrai, son corps, sa carrure, parlait bien plus de sa force aussi bien physique que de caractère. Donc ouais, il s'en fichait bien qu'elle insulte sa force ou la fiabilité de sa créatrice. Lacie était bien assez grande pour défendre ce qu'elle était toute seule, pas besoin de la défendre comme une demoiselle en détresse (au contraire, il risquerait de se prendre une sacré rouste s'il osait faire une chose pareille).

En revanche, la suite le fit ouvrir des yeux ronds. Si elle disait des trucs comme ça, ça risquait de mal tourner. Certains vampires n'aimaient pas se faire insulter ainsi...Il fit quelques signes, tentant de lui faire comprendre que se taire serait le plus judicieux. Car sans même parler des vampires, il y avait aussi...

« Vous deux ! Le grand bisounours et la gamine ! En isolement ! ça vous apprendra à vous prendre pour des caïds ! »

Les gardes...Laissant ses bras ballants une seconde, il comprit en voyant les armes pointer sur lui qu'il était celui désigné comme "le grand bisounours". Pour s'en assurer, il se pointa du doigt en regarder à gauche, puis à droite. Ah oui, pas de doute, il était bien celui qu'ils voulaient...Bon. Il suivit les gardes, non sans un haussement d'épaules, jusqu'à sortir par la porte et passer devant, la vampire à ses côtés. L'isolement, au moins ils n'allaient pas vers des expériences sordides. Pour le moment, lui souffla une petite voix sadique dans son cerveau. Contrairement à ce que pensait le petite blonde, il n'était pas complètement idiot. Il...attendait juste la bonne opportunité. Car faire une attaque frontale serait du suicide. Oui, ils ne sont qu'humains, mais des humains qui ont posé des lampes à UV aux plafonds, avec des armes spécifiquement anti-vampires, des caméras dans tous les coins et un entraînement spécial. Ils étaient moins nombreux mais bien mieux équipés qu'eux avec leur seuls crocs. Cependant, les caméras dans ce secteur semblaient aux abonnées absentes...Une idée germa dans son cerveau. Une qui risquait de lui faire prendre beaucoup, mais tant pis, il devait tenter, qui sait quand une telle chance se représentera. La seule chose qui aurait pu le faire hésiter, c'était la vampire à ses côtés. Mais tant pis, elle semblait assez grande pour se défendre seule et si elle avait deux neurones qui se connectaient et pas seulement des muscles, elle comprendrait la manoeuvre.

Usant de sa vitesse vampirique, il se retourna et usa d'un des gardes comme bouclier contre l'autre tandis qu'il mettait celui-là hors d'état de nuire. Une nuque brisée c'est simple, rapide et efficace. Peu de gens savaient qu'il était capable psychologiquement d'un tel acte mais il est en vie depuis aussi longtemps pas seulement par chance...Une fois les deux gardes mis hors d'état de nuire, Gareth se pencha vers l'un des deux et commença à le déshabiller.

"Il fait le même gabarit que moi, à deux détails près. Je vais enfiler son uniforme et t'amener vers...je ne sais pas trop où. LA sortie si je le peux, mais j'en doute." Il commença à s'habiller avec efficacité et rapidité et ajouta avant que l'autre ne puisse dire un mot "Et ce n'est pas parce que je te prend pour ma fille, cette dernière repose en paix, je l'espère, bien loin d'ici. C'est parce que si je peux au moins te faire sortir tu pourras aller chercher de l'aide."




©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3 - Vampires 1 [Freya Huntingdon & Gareth W. Blackford]   Sam 1 Mar - 15:56


*Intrigue 3 : Prisonniers Vampires*

Freya Huntingdon, Gareth W. Blackford



Oh géniiiiial ! Freya ne tint pas compte des gestes du grand bisounours, et roula des yeux en voyant des hommes armés arriver dans leur direction. Impulsivement, elle leur montra les crocs, mais cela ne sembla pas les perturber outre-mesure.. En isolement ? Au moins, elle serait tranquille.. Et elle n’aurait pas à subir la faiblesse de certains de ses congénères. Elle rétracta ses crocs, et avança vers les gardes sans rien dire. Au moins, elle pourrait sortir de cette salle commune, c’était déjà bien.. L’autre homme, celui qu’elle avait joliment fait voler à travers la pièce, ne fit pas de vagues non plus. Peut-être même était-il plus intelligent que ce qu’il voulait bien montrer ! Freya lui jetait des petits regards en coin de temps à autres.. Et ce fut pendant un de ces discrets regards assassins qu’elle le vit.. péter un câble ? Oui, c’était ça ! Il pétait royalement un câble.. Mais cela fit naitre un sourire sur les lèvres de l’irlandaise. Un rapide regard lui permit de voir que l’endroit où ils se trouvaient ne portait aucune caméra. Rien. Les pauvres gardes étaient livrés à eux-mêmes.. Et, visiblement, la jeune Huntingdon avait sous-estimé son camarade de galère. « Pas si faible, finalement. » lâcha-t-elle en souriant, avant de planter ses crocs dans la gorge du troisième garde que Gareth avait oublié, pour le vider avec rapidité. Elle avait comprit la manœuvre, oui.. Mais on ne gâche pas du sang, surtout lorsqu’on a faim..

Le bisounours – décidément, ça allait rester gravé dans l’esprit de Freya – prit la parole, et la demoiselle l’écouta attentivement. Elle était impulsive, mais pas sotte.. Et elle n’était pas non plus fière au point de n’accepter aucune aide. Mais elle n’eut pas le temps d’en placer une qu’il se justifia, lui disant qu’il ne faisait pas ça parce qu’il la prenait pour sa fille.. Freya eut un sourire, et posa une main sur l’épaule du vampire « Qu’importe. Merci. » lâcha-t-elle simplement. « Prend l’arme, aussi. Et le passe. Je ferai comme si tu m’escortais, parce que je n'ai clairement la carrure d'aucun d'eux.. On finira bien par trouver une sortie.. Mais, ce qui me fait le plus peur.. C’est que j’ignore si nous sommes en pleine journée, ou non. Ce serait con de réussir à sortir et de se faire cramer comme des entrecôtes sur un barbecue.. On ne pourra pas aller chercher beaucoup d’aide si on se retrouve transformés en flaque visqueuse.. » Elle ne savait même pas depuis combien de temps elle était enfermée ici, à vrai dire.. Alors savoir s’il faisait jour ou non dehors.. Elle pariait sur la nuit, pour le moment, car elle ne ressentait pas la faiblesse du jour.. Mais savait-on jamais. Elle ignorait totalement comment pouvait bien réagir un organisme vampirique coupé des cycles normaux de jour et de nuit.. Car, ici, il n’y en avait pas vraiment, finalement.. « Bon.. Par où on va, geôlier ? » Elle ponctua sa phrase d’un rire rapide qu’elle n’avait pas pu retenir, tout en adressant un sourire sincère au vampire qui l’accompagnait.

Peut-être qu’elle réussirait à sortir, grâce à lui.. Et si elle sortait, elle se faisait la promesse de revenir avec Adam et Katherine pour libérer Hee Jun et faire leur fête à tous ces abrutis d’humains.. Elle n’y était pas encore. Cet endroit semblait être un foutu labyrinthe.. Elle ne pouvait plus que prier, maintenant.





©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3 - Vampires 1 [Freya Huntingdon & Gareth W. Blackford]   Mer 12 Mar - 13:02


 
*Intrigue 3 : Prisonniers Vampires*

Freya Huntingdon, Gareth W. Blackford



Eh bien voilà, ils finissaient par s'entendre. Un peu. Ou du moins à avoir une entente le temps de se sortir de ce pétrin. Enfin, sortir la vampire de ce pétrin. Il doutait pouvoir sortir lui de ces camps habillé comme cela. Surtout accompagné d'une vampire et si jamais ils étaient de nuit, ça ne serait pas logique de partir maintenant. Quant à s'il fait jour...La question ne se posait même pas. Il devrait faire en sorte de passer pour un humain le temps d'une journée. Ce qui devrait pouvoir se faire. Tant qu'on ne lui demande pas de tirer sur un de ses semblables. Ça, il ne pourrait probablement pas le faire et il serait très vite repéré. Malgré tout, il fit ce que lui conseillais la jeune femme d'apparence et prit l'arme du type, ayant déjà mis dans sa poche le pass. C'était la clé vitale de son petit plan au trois quarts improvisé. Trouver un moyen de savoir l'heure, parce qu'elle soulignait très bien le plus gros problème qu'ils puissent rencontrer, puis uns sortie si tout allait bien.

"Il doivent bien avoir une montre sur eux, ne serait-ce que pour savoir quand est l'heure de remplacer les mecs aux caméras. Ou je ne sais trop quoi. Ou un portable. Quelque chose..."

Gareth fouilla consciencieusement toutes les poches de l'uniforme qu'il avait trouvé et ne trouva qu'un émetteur, un talkie et...Pas de montres...Sérieusement? Ces types n'avaient pas de montres? Il alla chercher sur un des deux autres et fit signe à Freya de faire de même sur le dernier. Il leva un bras en l'air ravi, tendant un portable. C'était doublement utile. Même s'il n'avait pas de réseau ici, une fois dehors, ils pourraient contacter des gens à l'extérieur. Peut-être essayer de voir si Katherine viendrait en aide à son créateur. Ou d'autres gens; et puis elle devait avoir des contacts elle aussi. Un créateur, des frères ou soeurs, des amis, des refuges potentiels...

"Alors...Il est minuit quarante-deux apparemment. Donc on aurait un peu moins de sept heures pour filer et trouver un refuge avant que le soleil ne se lève. Tu aurais la moindre idée de la direction à prendre un fois qu'on aura mis ces type dans un placard?"

Aussitôt dit, aussitôt fait, il prenait deux des gardes et les mis dans le premier placard qu'il trouvait - il préféra ne pas porter attention à ce que contenait le placard en question, sait-on jamais. Il referma le placard et fit en sorte de bloquer définitivement la porte quand le dernier fut placé à l'intérieur.

"Il faut qu'on bouge, si on ne réapparait pas sur une caméra rapidement, les autres gardes vont se poser des questions."

Faisant en sorte de garder son visage hors de vue des caméras, ils avancèrent dans les couloirs, priant pur qu'ils trouvent une sorties rapidement et discrètement surtout...




©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrigue 3 - Vampires 1 [Freya Huntingdon & Gareth W. Blackford]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue 3 - Vampires 1 [Freya Huntingdon & Gareth W. Blackford]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-