Partagez | 
 

 Fenêtre sur cour [PV Dakota]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Shawn A. Lewis


☩ Morsures : 30
☩ Points : 1471
☩ Localisation : Quelque part


MessageSujet: Fenêtre sur cour [PV Dakota]   Ven 30 Mai - 17:03

Fenêtre sur cour

“ Shawn et Dakota "




Les temps étaient durs pour Shawn en ce moment. Trouver un travail à la hauteur de son niveau d'études lui était impossible, le fait qu'il est été lié aux camps lui avait fermé beaucoup de portes. En effet, le FBI continuait à garder un oeil sur lui. Alors, il devait se contenter de quelques petits boulots. En ce moment, il était intervenant dans les écoles, son doctorat en génétique lui avait ouvert quelques portes dans les établissements scolaires. Peut-être qu'il finirait par devenir professeur en biologie ou en génétique à l'université. Cela lui semblait être une perspective intéressante mais son grand rêve était toujours de travailler dans un laboratoire de recherche et d'examiner le génome humain, en saisir les secrets et la complexité du programme génétique contenu dans chaque cellule. Il avait voulu parler de tout ceci à Rikki mais il n'avait pas eu l'occasion de la croiser. En ce moment, elle le laissait un peu tranquille... Elle devait sûrement être sur une autre affaire ! Elle, elle avait un boulot au moins...
Quant à Kieren, il avait l'air de se tenir tranquille en ce moment. En tout cas, rien de grave pour l'instant. Par conséquent, il avait décidé de prendre sa journée et de prendre du temps pour lui. Il prit donc une veste noire qu'il enfila par-dessus son tee-shirt et sortit faire un tour.
Le quartier ouest était envahi par les habitations et les lotissements. Dire qu'au départ, il s'était trompé de maison et qu'il était entré chez les voisins. Le malaise qu'il avait ressenti lorsqu'il vit une famille manger dans la cuisine le dévisager comme s'il était un vulgaire voleur. Ce souvenir le faisait toujours rire et cela avait scellé son amitié avec les voisins qui l'invitaient souvent à manger chez eux. En échange, il devait garder les enfants quand leurs parents étaient absents. Cependant, ce qu'il ignorait, c'était que le père de cette charmante famille était lui aussi un agent du FBI chargé de le surveiller.

Plongé dans ses pensées, il avait marché dans Shreveport sans trop réfléchir. Cela faisait maintenant un an que le docteur vivait dans cette ville de Lousiane et il commençait à connaître un peu la ville. Il se trouvait maintenant dans le quartier sud. Il se remémora alors le trajet qu'il avait parcouru depuis qu'il était sorti de chez lui. Il avait descendu la rue puis prit le métro avant de descendre dans le quartier sud et de marcher sans savoir où il allait. En effet, c'était la première fois qu'il se trouvait par ici. Il se trouvait dans une petite banlieue remplie d'appartements, pas très coquet comme aménagements mais cela avait au moins le mérite de faire son office. Alors qu'il observa les lieux avec attention pour les graver dans sa mémoire, il remarqua un visage familier. De l'autre côté d'une fenêtre ouverte, il aperçut Dakota Parker, la charmante serveuse du fast-food. Cette dernière se trouvait dans son salon en sous-vêtements. Gêné, il resta cloué sur place se demandant quoi faire. Devait-il aller toquer à sa porte pour lui dire que sa fenêtre était ouverte et que n'importe qui pouvait la reluquer ou bien la jeune femme le prendrait mal ? De plus, il devait trouver une idée et vite parce que sinon, il serait pris pour un voyeur. Le rouge lui monta aux joues mais il décida néanmoins de prendre son courage à deux mains et il entra dans l'immeuble et toqua à la porte de Dakota.Il attendit quelques instants avant que la porte s'ouvre et qu'il aperçut la jeune serveuse. Sous la gêne, il rougit davantage et eut toutes les peines du monde à parler.


Salut Dakota... Je voulais te dire...que ta fenêtre est ouverte et comme elle a vu sur l'extérieur...Je me suis dit que je me devais de te prévenir, tu comprends... Je passais dans les environs par hasard tu vois...

Il baissa le regard, se sentant terriblement gêné. Lui qui aimait rester en retrait, prendre le temps d'analyser les choses avant de prendre une décision et qui était extrêmement timide, surtout en présence d'une jolie femme, les choses ne s'annonçaient pas simples. Il se trouvait là, au pas de la porte de la jeune femme, le regard confus, les joues flamboyantes, le regard baissé, incapable de dire quelque chose d'intéressant ou de cohérent dans la situation actuelle. Qu'est-ce que la jeune femme devait penser de lui en cet instant ? Pensait-elle qu'il l'avait suivi ou quelque chose du genre ? Pourquoi est-ce qu'il avait décidé de frapper à cette porte ?

J'ignorais que tu habitais par ici... Je passais par hasard, je le jure....

Alors là, il était encore plus idiot que tout à l'heure. Pourquoi avait-il dit cela à voix haute ? Il voulait se frapper le visage de la main tellement il se sentait idiot sur l'instant. Pourquoi fallait-il qu'il soit si timide ? Puis pourquoi cette serveuse se baladait en sous-vêtements la fenêtre ouverte aussi ? C'était de sa faute tout ceci !

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Dakota A. Parker


☩ Morsures : 64
☩ Points : 1489
Age : 21
☩ Localisation : Quelque part normalement...


Qui suis-je ?
Race: Métmorphe comme le pokémon !
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Fenêtre sur cour [PV Dakota]   Mar 10 Juin - 0:11



Fenêtre sur cour
ft.  Shawn & Dakota .


Pour la plupart des êtres sensés de notre monde se lever le matin est une véritable épreuve. Surtout si c'est pour aller au travail juste après. Alors quand on a une journée de repos, il est d'usage en société, de faire une bonne grasse mat' et de profiter un maximum de son petit lit douillet. Mais le jour où je serais une personne comme les autres qui se fond à la perfection dans le reste de la communauté, n'est pas encore arrivé les petits amis ! J'avais beau être une fainéasse de haut niveau, le matin n'était pas un suplice pour moi. Bien au contraire, je n'aimais pas me lever à pas d'heure durant mes jours de congé. Surtout durant des journées comme celle-ci où le soleil arrivait même à rentrer dans ma chambre/salon/salle à manger/bureau/cuisine/et tant d'autre chose encore, à travers les petites interstices de mes volets fermés.

Me levant de mon lit en m'étirant, il devait être aux alentour de huit-neuf heure du matin. Etant donné que c'était mon jour de congé je n'avais pas grand chose à faire de l'heure, tant qu'il n'était pas au delà de dix heure. N'attendant pas plus longtemps, j'ouvris immédiatement mes volets, tout en prenant le soin de laisser ma fenêtre ouverte pour aérer un peu mon appartement. Je ne restais pas à admirer la vue que j'avais sur l'extérieur, elle n'avait pas grand intérêt. Le trottoir était toujorus aussi gris et le bâtiment d'en face n'avait rien d'exceptionnel. Je retournai donc vers mon lit pour remettre en place ma couverture et mes oreillers avant de tranformer le lit en canapé. Ah ! La magie du canapé lit !

Une fois le canapé en place, j'attrapais la télécommande de ma chaîne hi-fi que m'avais offert mes parents lors d'un de mes anniversaire antérieur, et pressai le button "play". Freddie Mercury commença alors à chanter "Don't Stop me Now", pendant que je me dirigeais vers mon frigo pour y trouver de quoi petit-déjeuner. Par chance, j'avais fait les courses peu de temps auparavant donc je n'avais que l'embarras du choix ! Seulement il n'y avait rien de mieux pour commencer la journée qu'un peu... et même beaucoup ? De fruits ! Sortant ses derniers du réfrigérateur, je me servis également un grand verre de jus d'orange pour accompagner le tout. Au moins on ne pouvait pas dire que je manquais de vitamine C.

Après ce petit moent tranquille, ma journée pouvait vraiment commencée. Rangeant tous ce que j'avais sortit, je me mis en tête de faire un peu de ménage. Ce n'était pas que mon appartement était sale, mais j'étais un peu maniaque sur les bords et cela faisait peut-être un peu cliché... Mais j'aimais bien faire le ménage. D'ailleurs si vous avez bien suivit toute cette histoire... Non, je n'étais pas encore partie m'habillée et j'étais toujours en sous-vêtements. Oui, je dormais dans une tenue pareille parce que je ne supportais pas très bien la chaleur et avec ma température corporelle un peu plus élevée que la moyenne, comme tout les métamorphes, j'avais chaud bien plus vite que les humains "normaux". Du coup, vu qu'il faisait beau pour le moment, je ne voyais pas trop l'intérêt d'aller mettre des vêtements, surtout que je commençais à faire le ménage alors autant m'habiller après, cela m'éviterai de salir untilement une tenue de plus.

Rendre mon appartement aussi propre qu'une pièce pour une pub IKEA me pris près d'une heure et demi. Ainsi, il était dix heure et après avoir lavé l'endroit où je vivais... Il ne me restais plus qu'à me laver moi-même. Je pris donc la direction de la salle de bain pour aller y prendre une bonne douche et rendre mon visage un tant soit peu présentable. Cette activitée dura une petite demi-heure et je ne pris pas la peine de me rhabiller, me contentant d'enfiler des sous-vêtements propres. Ce n'était pas par haine envers mes vêtements, mais plus par un oubli de ma part. Quand il faisait chaud ainsi, j'oubliais rapidement la tenue dans laquelle j'étais, tant que je m'y sentais bien, c'était le principal.

Enfin, maintenant que touuuut était parfaitement propres, la vrai journée de repos pouvais commencer. Retournant vers mon réfrigérateur, je sortis de ce dernier un bol de cerises que j'avais gardé précieusement pour ce moment. Le programme du reste de ma journée ? A part manger ces délicieux petits fruits allongée dans mon canapé en écoutant de la musique... Je n'avais rien de prévus. Mais vu le temps, il faudrait bien que je mette le nez dehors à un moment ou un autre. Mangeant quelques cerises, je déposais le bol de fruit sur ma table du salon lorsqu'on frappa à ma porte. Etonnée, j'attrapai la téléommande de la chaîne hi-fi pour baisser le son de ma musique et le rendre presque inaudible avant d'aller ouvrir la porte.

Salut Dakota... Je voulais te dire...que ta fenêtre est ouverte et comme elle a vu sur l'extérieur...Je me suis dit que je me devais de te prévenir, tu comprends... Je passais dans les environs par hasard tu vois...

Regardant dans un premier temps le nouvel arrivant comme si il s'agissait d'un alien, je n'avais pas l'habitude qu'on me rende visite. Soudainement, je redescendit sur terre et réalisa que la personne qui se tenait en face de moi était Shawn Lewis. Un de mes clients assez régulier au fast-food et avec qui je m'entendais plutôt bien au grand dam de mon patron qui n'aimait pas me voir parler aussi longtemps avec quelqu'un au lieu de travailler. Enfin, j'étais tout de même étonnée de voir Shawn ici. Je ne pensais pas qu'il savais où j'habitais. Quoique... j'étais bête parce que apparemment il passait par ici par hasard et m'avait vu par la fenêtre. Mais... Oui ma fenêtre était ouverte, comme toujours, je ne voyais pas où était le problème. D'ailleurs mon interlocuteur semblait assez mal à l'aise, il avait mit un certain temps à parler et ne pas voir ses joues rougir de plus en plus au fur et à mesure de ses paroles était impossible.

J'ignorais que tu habitais par ici... Je passais par hasard, je le jure....

Fronçant les sourcils, j'avais du mal à comprendre. Pourquoi se justifiait-il ainsi ? Après tout ce n'était pas comme si j'avais toujours caché que je vivais ici. Au contraire, j'étais plutôt contente de voir Shawn. Enfin c'était quelqu'un de fort sympathique et ça changeait du fast-food comme lieu de rencontre ! Je continuais de fixer un petit moment mon interlocuteur, avant de remarquer qu'il détournait le regard de ma personne. Desdendant mes yeux vers moi-même la solution me vînt enfin. Ah... Oui... J'étais toujours ne sous-vêtements, mince. Rougissant légèrement à mon tour je ne savais pas vraiment comment réagir et c'était sans doute ce qui m'embarrassait le plus. Je n'étais pas une fille des plus pudique, sasn doute à cause du fait que je soit un métamorphe, donc ce n'étais pas le fait qu'on me vois en sous-vêtements qui me gênait le plus au monde. Seulement, je ne voulais pas qu'on me croit exibitionniste non plus ! Et je ne réalisait que maintenant, que mon oublis de m'habiller n'était pas très malin.

Adressant un petit sourire gênée à Shawn, je me sentais vraiment mal de le voir aussi embarrasser à cause de moi. C'étais adorable de sa part que de venir me prévenir de la belle vue que pouvait avoir les passants dans la rues sur mon appartement. Heureusement qu'il était passé par là... Sinon j'aurais eut l'air bien avec la moitiée du quartier à ma fenêtre... Quelle belle réputation j'aurais gagnée... Même si en règle générale je m'en fichais pas mal de ce qu'on pouvait bien penser de moi. Je ne voulais pas que cela affecte mon travail non plus ou mes relation que je pouvais bien avoir en ville. Vous savez les gens sont souvent très sensibles aux rumeurs qui circulent, bien plus qu'ils ne veulent l'admettre.

- Oh ! Je... Je... Salut Shawn ! Je suis vraiment désolé que tu me vois dans une tenue pareille ! Merci de m'avoir prévenu pour la fenêtre je... Rentre ! Ne reste pas dans le couloir, installes-toi, fait comme chez toi, il y a des cerises sur la table du salon, fais-toi plaisir, je vais m'habiller !

Fillant immédiatement en direction de la petite pièce qui me servais de dressing, laissant la porte ouverte à Shawn pour qu'il rentre. Après un événement pareil, c'était la moindre des choses que je lui offre à boire pour le remercier. Réfléchissant pendant quelques secondes, j'enfilai un short en jean et un débardeur de couleur clair avant de revenir auprès de Shawn. Je m'en voulais vraiment de l'avoir autant embarrasser, mais en même temps je ne le remercierai jamais assez de m'avoie prévenu. Je lui adressais donc le plus beau de mes sourires en espérant que cela le rassure. Il avait beau être mignon avec son teint rougit par l'embarras, je ne voulais pas qu'il reste aussi mal à l'aise.

- Encore merci Shawn, je peux au moins te remercier en t'offrant quelque chose à boire ? Et en te promettant que je ferais attention à l'avenir aussi...

Ne sachant pas quoi rajouter de plus, je m'assis sur mon canapé et attrapa une cerise je mangeais immédiatement avant d'en recracher le noyau pour le mettre dans un second bol, mais vide que j'avais posé sur la table en même temps que le premier sur la table basse. Je me rappelais alors les paroles de Shawn à son arrivée et mon sourire se fit plus malicieux.

- Oh ! D'ailleurs, je te crois. Je te crois que le fait que tu passais pas hasard dans le quartier. Je me doute bien que tu n'es pas un voyeur qui serait rester planter à ma fenêtre à m'observer sans rien dire. Mais dans le fond je suis plutôt contente que tu m'ais vu et que tu soit venu à ma porte. Pour uen fois que l'on peu se parler en dehors du fast-food. C'est plus sympathique je trouve ! Et là au moins tu n'es pas obligé de consommer pour rester ou d'attendre que je vienne à ta table pour parler quelques minutes à peine avant qu'on me cri d'aller servir les autres clients.

On pouvait dire que je savais voir le bon côté des choses je pense. Et en effet, si je m'entendais bien avec Shawn, je n'avais jamais eut l'occasion de passer beaucoup de temps avec lui. Il faisait partie des rare clients que je voyais souvent au fast-food et avec qui j'aimais bien parler, mais nos conversation ne dépassaient pas souvent les quelques minutes. Ce qui était assez dommage d'ailleurs parce que Shawn était vraiment un homme singulier. Enfin il était timide et extrêmement gentil, ce qui était assez rare de nos jours. Du coup sa présence m'était bien agréable.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Shawn A. Lewis


☩ Morsures : 30
☩ Points : 1471
☩ Localisation : Quelque part


MessageSujet: Re: Fenêtre sur cour [PV Dakota]   Dim 15 Juin - 15:40

Fenêtre sur cour

“ Shawn et Dakota "




Shawn se tenait toujours debout devant la porte, à moitié gêné, essayant de détourner le regard le plus possible de la serveuse encore en sous-vêtements. Enfin, une ou deux fois, son regard s'était quelque peu égaré sur Dakota mais la honte et la gêne qu'il ressentit alors le fit détourner encore plus le regard de la jeune femme. Heureusement qu'il ne rougissait pas parce que sinon, il n'aurait eu qu'une envie, fuir en courant et ne plus jamais revenir ici. Déjà qu'il se sentait assez stupide, il n'aurait pas fallu en rajouter. Quant à Dakota, elle semblait quelque peu surprise de voir un de ses clients à sa porte dans un tel état. C'était pourtant pas évident ? Voir une jeune femme séduisante en sous-vêtements, ça vous met l'esprit à l'envers pourtant ! Surtout quand on est aussi timide que Shawn.
En réalité, les joues de Shawn pouvaient maintenant difficilement être plus rouges qu'à cet instant. Rester sans bouger, sans prononcer un mot de plus, cela le mettait encore plus mal à l'aise. Néanmoins, ce qui le rassura, ce fut de voir que la jeune femme semblait elle aussi mal à l'aise quand elle comprit enfin de quoi il retournait. Elle lui adressa un sourire gêné.

Quelque chose se détendit à l'intérieur du corps du docteur en génétique. Surement son estomac qui devait être tellement noué que même boire de l'eau lui aurait sembler impossible. Il songea alors à partir, n'ayant plus rien d'autre à faire ici mais à peine eut-il fait un pas qu'il entendit la douce voix de la jeune femme.
Sa voix tremblante poussa l'homme à se tourner vers elle et il dut faire un certain effort pour concentrer son regard sur les yeux de Dakota. Elle s'excusa de se présenter devant lui en sous-vêtements puis l'invita à entrer pour le remercier de l'avoir prévenu. Lui qui avait agi que sur le coup de l'impulsion du moment, il n'eut pas d'autre choix que d'accepter l'invitation. A peine avait-il fait un pas à l'intérieur que la brune fila en direction de son dressing. Le métamorphe referma alors la porte derrière lui et se mit à observer le studio. Bien aménagé, la pièce à vivre permettait de cuisiner, manger, regarder la télé et dormir tout en conservant un maximum de place.

Il s'approcha de la fenêtre et le trentenaire se dit que finalement, cette fenêtre ouverte lui avait permis de rencontrer Dakota. Il est vrai que la serveuse était plus jeune que lui mais elle était plutôt jolie, elle était gentille et elle correspondait assez à son genre de femme. Si cette journée pouvait lui permettre de se rapprocher un peu plus d'elle, il serait prêt à accepter son attitude ridicule de tout à l'heure.


Je vais fermer les rideaux tout de même, par précaution ! dit-il assez fort pour se faire entendre de la jeune femme.

Lorsqu'il se retourna, il la vit tout sourire face à lui. Cette fois, elle portait un magnifique short en jean et un débardeur. Elle était jolie comme ça, se dit le généticien. Lui qui la voyait qu'en uniforme... Ses vêtements de ville lui allaient tellement mieux ! Ses joues rosirent légèrement mais cette fois, il garda contenance et lui rendit son sourire. La serveuse la remercia à nouveau et lui demanda ce qu'il voulait boire. Puis sur le ton de la plaisanterie, elle lui promit de faire plus attention à l'avenir quand elle se baladerait dans son appartement. L'homme laissa échapper un petit rire tandis que la propriétaire du studio se laissa tomber dans le canapé.

Comme je vois que tu es bien installé, je vais plutôt aller me servir. Je te ramène quelque chose en même temps ? Tu veux quoi ? demanda-t-il.

Il se dirigea alors vers le frigo pour sortir une bière et ce que lui avait demandé la jeune femme. Il attrapa ensuite deux verres qui séchaient sur l'égouttoir puis ramena le tout sur la petite table en face du canapé. Il s'installa à côté d'elle et remplit les deux verres en faisant attention de ne rien renverser. Pendant ce temps, Dakota lui expliqua qu'elle ne le prenait pas pour un voyeur. Ca, il l'avait compris sinon, cela voulait dire qu'elle avait invité un voyeur chez elle et cela aurait été encore plus étrange que tout le reste. La brune semblait contente de pouvoir enfin discuter avec son client préféré en dehors du fast-food. Au moins, ils auraient tout le temps de discuter sans être dérangé par d'autres clients ou par le patron de la jeune femme. Cela serait une bonne opportunité pour approfondir voire même créer une vraie relation. Il lui tendit alors son verre d'un sourire timide puis attrapa le sien pour trinquer.


Santé ! A cette belle rencontre pour le moins singulière !

Il but alors une gorgée de bière avant de reposer son verre sur le canapé. Il avança sa main vers le bol de cerises et en prit une bonne poignée. Cela faisait longtemps qu'il n'en avait pas mangé alors que pourtant, il aimait bien ce petit fruit rouge. Il en mit une dans sa bouche puis recracha rapidement le noyau dans le bol vide. Le goût acidulé du fruit réveilla ses papilles et lui rappela ses souvenirs d'enfance. Quand il allait chez le voisin pour piquer les cerises qui poussaient sur leur arbre pour ensuite les manger derrière la maison avec sa soeur. Sa famille lui manquait un peu. Il soupira pour se libérer de ce malaise intérieur et vit alors le regard étonné de Dakota. Par réflexe, lors de son malaise, il avait attrapé la main de la jeune femme. Il la lâcha alors, se passant une main derrière la tête.

Désolé, je ne voulais pas... J'étais...perdu dans...dans mes pensées... J'espère que tu... tu ne m'en veux pas ! Je voulais pas te toucher... Enfin... c'est...pas...que ça me ferait pas envie ou que c'était...désagréable...mais... bredouilla-t-il sans conviction.

Il avala une nouvelle cerise pour détourner le regard de la jeune femme. Ses joues étaient redevenues quelque peu rouges. Mais quel maladroit... Si après cette journée, il se faisait pas jeter dehors par la jeune femme, c'était qu'il avait beaucoup de chance ! Il jeta un coup d'oeil à sa montre, à peine onze heures... Il tenta alors de trouver un autre angle de conversation pour ne pas laisser ce silence pesant s'installer.


Comment ça se passe ton travail au fast-food ? Tu arrives encore à supporter ton patron ? Je dois avouer que de ce que j'en ai vu, il a pas l'air d'un tendre ! Ca doit pas être facile tous les jours, non ?

Comment pouvait-il croire une seule seconde qu'il allait réussir à éviter d'avoir une explication sur ce qui venait de se passer ? Son excuse était encore plus louche que le simple fait de lui avoir pris la main ! C'était pathétique ! Pourquoi fallait-il qu'il soit aussi timide avec les filles ? Il se contenta de manger une autre cerise...

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Dakota A. Parker


☩ Morsures : 64
☩ Points : 1489
Age : 21
☩ Localisation : Quelque part normalement...


Qui suis-je ?
Race: Métmorphe comme le pokémon !
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Fenêtre sur cour [PV Dakota]   Ven 20 Juin - 17:42



Fenêtre sur cour
ft.  Shawn & Dakota .



Ca me faisait bizarre de voir les rideaux de mon appartements tirés. Habituellement, je les laissais toujorus ouvert afin que la lumière puisse entrer. Seulement vu ce qu'il venait de se passer, je ne pouvais qu'en déduire qu'il faudrait, à l'avenir, changer mes habitudes et éviter de laisser les rideaux ouverts lorsque je suis en sous-vêtement si je ne voulait pas que ce genre d'événement se reproduise. Enfin, à moins que ce soit Shawn qui sonne ne nouveau à ma porte pour prévenir. Ah ! Non ! Je ne voulais pas que Shawn me voit en sous-vêtements plus souvent ! Ce n'était pas ce que je voulais dire ! Mais je ne voulais pas qu'un inconnu ou une personne qui ne m'aime pas assiste à ce genre de spectacle. Du coup, je préférais que se soit Shawn qui me voit ainsi que quelqu'un d'autre et... Ok ok... Je m'enfonce là...

Quelle piètre hôte je faisais, j'étais tranquillement assise dans mon canapée et laissais mon invité aller se servir le verre que je venais de lui proposer. J'allais m'opposer à ce qu'il y aille, mais le temps que je réagisse, il était déjà devant le frigo et me demandait ce que je désirais boire. Je soupirais doucement et lui demanda une cannette de soda. Shawn revînt alors dans la partie salon avec deux verres, ma commande et une bière. Je n'étais pas une fan d'alcool, j'en buvais de tant à autre, mais sans plus. Pourtant j'avais toujours quelques bières au frais, au cas où, comme aujourd'hui je recevais une visite assez inattendue. D'ailleurs je devais aussi avoir de la True Blood quelque part dans un de mes placards. Au moins si un vampire débarquait une nuit chez moi sans prévenir, je pouvais toujours tenter de le dissuader de me vider de mon sang en échange d'une bouteille de True Bood. Non, plus sérieusement, maintenant que j'avais retrouver ma cousine et que je savais que cette dernière était un être de la nuit, je préférais avoir de quoi l'accueillir convenablement si un jour elle venait chez moi.

Shawn servit les deux verres et me tendit celui de soda avec un petit sourire auquel je répondis avec plaisir tous en le remerciant. Nous trinquâmes alors à cette rencontre un peu spéciale ce qui me fit rire doucement alors que je buvais une première gorgée de soda. Je continuais d'observer mon ami en souriant. Je ne savais pas vraiment de quoi nous pourrions parler. Trouver un sujet de conversation n'étais pas si aisé que ce qu'on pouvait le penser. Un petit silence s'installa donc. Je continuais de boire tranquillement avant de reposer ce dernier à moitié vide. Shawn mangeait des cerises, ce qui me faisait plutôt plaisir, car j'aimais bien partager ce que j'étais sensée manger seule à la base. Certes, ça en faisait moins pour moi, mais j'avais lu quelque part que lorsqu'on mangeait avec quelque l'on aimait bien, la nourriture nous semblait meilleure. C'était peut-être du grand n'importe quoi, mais cette idée m'amusait. De plus Shawn semblait perdu dans ses pensées... J'étais sûre que ce la ne pouvait signifier qu'une chose : Il aimait les cerises.

Je riais mentalement à mon raisonnement que je trouvais totalement débile quand soudainement je sentis quelque chose qui attrapait ma main. Quelque chose... Ou plutôt quelqu'un. Descandant mon regard, je vis que c'était Shawn qui tenait ma main. En même temps, cela pouvait difficilement être quelqu'un d'autre que Shawn étant donné que nous n'étions que deux dans cette pièce. Sauf si il s'agissait du monstre qui se cachait sou smon lit bien sûr. Mais en général ce dernier n'agissait que la nuit. Quoi ? Bien sûr qu'il y a un monstre qui se cache en dessous de chaque lit ! N'avez-vous jamais eut peur d'être mangé la nuit ? Vous n'avez jamais été enfant alors ?

Suprise par le geste de mon invité, je lui adressais un regard assez supris je m'apprêtais alors à lui demander si il allait bien, mais il sembla revenir soudainement à la réalité et se mit à bafouillés des excuses. Je me retîns de rire pour ne pas le mettre plus mal à l'aise, mais en soit, je n'allais pas vouloir pour m'avoir attraper la main. Il m'avait bien vu en sous-vêtements quelques minutes auparavant, alors à côté... Ce petit geste était trois fois rien. Amusée, de cette même main qu'il venait d'attraper, j'ébouriffais les cheveux de Shawn comme si il s'agissait d'un enfant tout en lui disant en riant :

- Ce n'est rien, regarde, ma main va très bien.

Sans cesser de sourire, j'enlevais ma main de ses cheveux. Mince... Je ne voulais pas le mettre mal à l'aise et l'instant d'après me mettais à le taquiner un peu. J'espèrais sincèrement qu'il ne prendrais pas cela mal. Rah ! Du coup je me sentais vachement embarrassée ! Qu'est-ce que j'allais bien pouvoir dire... Je réfléchissais aux quelques excuses que je pourrais lui donné, mais Shawn avait eut la merveilleuse idée de changer de sujet. Je me repris donc et me décidai à répondre aux quesiton qu'il venait de poser.

- Oh... Ca se passe plutôt bien au travail. C'est vrai que mon patron n'est pas le patron idéal, il cri pas mal sur tous le monde. Mais je pense que qu'est parce qu'il est stressé et veux que tout marche bien. Dans tous les restaurants la priorité et de faire en sorte que le travail soit bien fait alors dans un fast-food il faut rajouter le "fast". D'accord, un fast-food n'est pas un restaurant très classe ni le meilleur de tous. Mais justement pour compenser il faut qu'on aille vraiment vite. Ce qui met pas mal la pression. Mais je crois que pour le moment j'arrive encore à le supporter. Même si ce n'est pas le genre de travail dont j'ai toujours rêver...

Je doutais fortement qu'il existe quelqu'un dans ce monde dont le rêve était d'être serveuse dans un fast-food. Mais bon, ce genre de travail était bien pratique pour payer son loyer et subvenir à ses besoins. Même si ce n'était pas avec mon salaire actuel que je pouvais me faire plaisir et m'acheter des vêtements régulièrement. Enfin de toutes façons ma garde-robe était plutôt bien garnie donc pour le moment je n'avais pas de réelles raison de me plaindre. Sinon on parlait encore de mon travail et cela m'embêtait assez car s'était souvent le sujet de nos discutions avec Shawn. Du coup, je ne savais pas grand chose de lui, mais cette rencontre était une bonne occasion d'en savoir plus.

- Mais on parle tout le temps de mon travail, ce n'est pas drôle. Parle-moi plutôt de toi, tu dois bien avoir d'autre but dans la vie que de manger des hamburgers ?

A voir Shawn aussi souvent dans le fast-food où je travaillais, j'en avais déduis que son lieu de travail n'était pas très loin du restaurant ou alors qu'il n'habitait pas loin. Mais je me trompais peut-être.... Enfin manger au fast-food c'était bien, cependant il y avait bien de meilleurs restaurant pas très cher en ville. Ou alors il venait juste pour pouvoir profiter de ma compagnie, si cette idée m'avait quelque temps travailler, j'avais fini par l'éloigner en me disant qu'il vallait mieux que je ne me fasse pas de films si c'était pour être déçue après.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fenêtre sur cour [PV Dakota]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fenêtre sur cour [PV Dakota]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-