Partagez | 
 

 La vérité mise à nue {Shaina}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: La vérité mise à nue {Shaina}   Jeu 29 Mai - 14:23

Encore une de ces journées des plus routinières. Daniel rentrait du travail, seul, fatigué. Il avait définitivement du mal à s’habituer à cette grande ville, particulièrement grande comparée à sa petite campagne qui comprenait plus de moutons que d’habitants. Il n’arrivait toujours pas à s’y faire. Le rythme de vie, les gens, la pollution. Si seulement le gouvernement voulait bien lui faire un passeport. Mais non, en attendant, il était coincé ici. Un boulot médiocre avec des collègues insupportables et une routine qui l’empêchait de respirer. En même temps, il ne se plaignait pas vraiment. Il savait très bien que s’il avait autant de mal à s’adapter c’était à cause de sa peur des autres et de lui-même. Son seul échappatoire était de rêver du jour où il serait enfin libéré de l’emprise de Chark et pourrait enfin vivre une vie normale. Jusqu’à ce jour, il devra rester seul pour éviter tout danger. Même s’il n’a aucun souvenir des crimes qu’il avait commis dans son pays natale, certains scientifiques s’étaient donnés le malin plaisir de lui raconter jusqu’à ce qu’il vomisse. Le prix était lourd à payer mais il était nécessaire.

Daniel marchait alors d’un pas rapide, pressé de rentrer chez lui, lorsqu’il aperçut une scène qui lui déchira le cœur. Un petit chat roux marchait le long du mur, aussi vite que sa patte blessée lui permettait d’aller. Le pauvre boitait. Daniel plissa alors les yeux en se rapprochant précautionneusement afin de mieux comprendre ce qui se passait et il put voir une tâche de sang sur la patte douloureuse. Son cœur se brisa littéralement. La même situation avec un humain, je ne vous dis pas le temps qu’il aurait mis avant de se résoudre à aller aider la personne mais les animaux ça, il connaissait. Encore une fois, c’est ce qu’il voyait de plus du haut de sa montagne. Il aimait les animaux et les animaux l’aimaient. Daniel était médium, ce qui veut dire qu’il avait un lien avec l’au-delà, mais il a toujours aimé pratiquer la magie des soins. Il savait exactement de quoi ce petit chat avait besoin. Alors qu’il s’approcha de l’animal très doucement en s’abaissant, celui-ci tomba sous la douleur. Daniel le prit alors dans ses bras et se mit à lui caresser le derrière des oreilles. C’est la première fois qu’on pouvait voir un tel sourire sur son visage.

Ne t’inquiète pas, murmura-t-il. Je vais m’occuper de toi. Onena.

Onena est un prénom irlandais donné habituellement aux animaux et qui signifie personne solide, simple, tranquille. Daniel se dit que ce nom était parfait pour ce petit être qui n’avait aucun collier à son coup. Il installa donc le chat dans ses bras dans la position la plus confortable pour lui et continua sa route tout en lui apportant toute son affection. Une quinzaine de minutes plus tard, il arriva enfin chez lui. Un vieil HLM qui manquait cruellement d’une bonne rénovation. Habituellement, il aurait honte de montrer cet endroit à n’importe qui, mais pas à un chat. Il savait ce dont ils avaient besoins et il savait qu’il avait tout ce qu’il fallait dans son pauvre petit studio. Une fois à l’intérieur, tout était neutre et vide. Pourtant, Daniel ne perdait pas de sa nouvelle bonne humeur. Il installa le chat sur le canapé, lui offrit une dernière caresse et alla chercher son livre de magie. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas eu besoin de ce genre de formule et pourtant, il se souvenait exactement du numéro de la page. Mémoire sélective j’imagine. Il ouvrit le livre sur la table, lu rapidement la fiche et ramena près du chat un bandage et un certain type d’huile. Il versa alors une goutte du liquide sur le tissu et banda la patte blessée du chat. Il répéta alors le mot Ochnotinos 3 fois avec une voix et un accent qui n’avait alors plus rien à voir avec la voix de Daniel. Sa voix était plus masculine, plus sereine et en même temps beaucoup plus confiante. Ses yeux étaient restés fermés alors que sa main était posée sur le bandage. Après quelques secondes de concentration, il ouvrit les yeux et regarda l’animal d’un air attendrit.

Et voilà, Onena, demain tu seras guéri.

Daniel se leva, rangea ce qu’il y avait sur la table et apporta au petit animal une assiette de thon avec une petite coupelle d’eau. Quelques minutes plus tard, quand tout était finit, il débarrassa. Tout d’un coup, il bailla pendant bien quelques secondes.

Oula, temps d’aller se coucher.

Il fonça dans la salle de bain se changer et se brosser les dents. Lorsqu’il revint dans la salle à manger il portait dorénavant son pantalon pyjama. Il était, par contre, torse nu et pieds nus. Il récupéra le chat et alla s’allonger dans son lit. Il gratouilla l’animal pendant bien une dizaine de minutes avant de finir par s’endormir.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Shaina Parker


☩ Morsures : 20
☩ Points : 1518


MessageSujet: Re: La vérité mise à nue {Shaina}   Jeu 29 Mai - 23:50

La vérité mise à nue

Daniel, Shaina

C'était une de ces journées ou il fessait terriblement chaud, enfin pour moi il fessait très chaud .J'ai toujours détesté les grandes chaleurs. Je revenais de mon second travail dans un café ou je jouais du violon quelque fois pour attirer plus de clients. Quand j'avais enfin terminé de travailler il commençait faire nuit, alors il fallait que je me grouille pour rentre on sait jamais quel con on peut trouver a roder dans les rues, surtout les gens anti-surnaturelle qui cherche la personne qui a l'aire le moins normal possible pour cause des problèmes. Je n’es  jamais comprit leur mentalité. C'est vrai que l'humain a toujours eu peur de l'inconnu et en ayant trop peur ils essaient de sois l'exploiter ou l'éliminer si les humains considère l'inconnu une menace. Je commençai à marcher dans les rues tranquillemant. J'étais arrive au coin ou était mon arrête de autobus, qui était en direction pour ma demeure. À coté de moi il avait une bande d'hommes. Vous savez ceux qui se font les muscles a chaque jours et qui pense que cela attira tout les filles, ouais...ce gare de gars, ceux que je haie le plus. Je n'y prêtais pas trop attention. Je préférais reste dans mon coin et rentre le plus vite possible. Ils parlaient de moi en riant, sur des propos qui me fessait grincer les dents, comment j'avais un beau petit cul et qu'es qui ferait avec et autre choses. Pourtant j'étais habillé correctement. Je portais un simple jean et un chandail a manche court, de couleur bleu pale, écrit ''MZ. HYDE'', alors ce n'était rien de bien voyant. Soudain ses hommes sans cervelle rodaient autour de moi comme des prédateurs. ''Salut beauté qu'es que tu fais seul? Tu veux aller prendre un ver avec moi et mes amis. On n'es bien sympa.'' Je grognais de l'intérieur, je n'étais pas une fille qui aimait les conflits ou ce battre. Je leur sourie gentiment et refusant leur offre demandant de me laisser tranquille. Un autre osa m'adresser la parole. "Bah... c'est pas prudent pour une petite fleur comme toi, si tu veux on pourrai t’accompagner.''

Suffi, j'en avais ma claque de ses hommes. J'arrivais pour ouvrir ma bouche et il osa agripper une de mes fesses. J'ai vu noir, je lançais un regard meurtrier. Personne n'avait le droit de me toucher de façon intime de la sorte sans ma permission. Pauvre humain il ne s’attendait pas qu'une fille aussi petite que moi sois capable de blesser un gros tas de muscles comme lui. Je lui avais tout simplement donne un bon coup de coude dans le ventre pour lui couper le souffle temporairement. Une chance que c'était des simples humains. Pendant qu'il avait un effet de surprise. J'en profitai pour prendre la fuite j'étais plus rapide, intelligente et plus rusée qu'eux avec leur cerveaux réunie ensemble. Je partie en direction des allée d'appartement, mais il fallait que je monte une clôture, c'est ce que j'ai fais, mais je n'es pas fais attention aux pointes aiguiser. J'étais trop presser et je me blessa  a la jambe, sur l’effet de l’adrénaline dans mon système je n'avais pas encore sentie la sensation de douleur. En trouvant un coin plus tranquille pour reprendre mon souffle j'ai vu la blessure, je saignais et je dis un jurons avec une petite lamentation. Les pas de cours des hommes continuer ils me cherchaient, pour m'apprendre une leçon, non merci je n'avais pas besoin de ça. Quelque temps plus tard je me retrouvai en forme de chat roux, personne ne ce doutera que c'est la jolie fille qu’ils ont croisé plutôt. J'avais mal, je me trainer avec le peux de force qui me reste a continuer mon chemin. Au loin je vu un autre humain beaucoup plus calme , je dirais même doux. Je voulais rien savoir au début pensant qu'il me voulait du mal, mais non il ma prit comme le chat affaiblie et blesser comme je l'étais. J'étais un peu confuse par le nom qui m'avais donné, ce n'était pas un nom laid, plutôt mignon je dirais, mais inhabituelle pour moi. Je regarda ses traits comment il était. Il semblait un bon garçon qui avait un amour profond pour les animaux. Quand nous arrivons chez lui, je me demandais si il était confortable de vivre comme qu'il est en ce moment, moi je ne saurais pas heureuse d'habiter comme ça, mais chacun leur choix.

Il prit soin de moi, il ma même guérie. À ma grande surprise il n'était pas un humain normal, j'étais très heureuse de me retrouver avec lui et pour lui montre comment j'étais heureuse je me mis a ronronner pour lui faire plaisir. Il m'avait même nourrie et pas un mélange de blé et de produit chimique, non le luxe du poisson. J'avais mange tout ce qu'il m'avait donne et je l’endormie en dessous des couvertures mince colle contre lui. Il y a eu un problème je me suis changer en humain en dormant. Je ne m'en rendais pas conte, j'étais trop bien accote la tête contre son torce, entendra chaque battement de son cœur était une douce mélodie calmante et l'odeur qu'il dégagés me fessais pense a la forêt. Je n'avais même pas vu le temps passé qu'un cris me réveilla. Mes yeux avait tout les misère du monde a s’ouvrir. Mes deux yeux de couleur émeraude, regarda le jeune homme paniquer. Je ne comprenais pas pourquoi il était comme ça. Je m’approcha un peu de lui j'étais plus grande. J'ai réalise à ce moment que j'étais revenu humaine et j'étais nu. Mon visage qui avait quelque tache de rousseur ce mit a devenir rougie vif, j'étais probablement rouge comme une tomate, Je pris une partie de la couverture et me couvrir le corps ou ce que je pouvais couvrir. Habituellement les gens trouverais ça séduisant de se retrouver accompagner d'une rousse avec les yeux vert et une belle peau douce couverte de tache de rousseur. C'est ce que les clients et des amis me disaient. Je fis un petit sourire embarrasser et lui fais un coucou du bout des doigts.

-Humm....Bon matin? Merci de t'être occuper de moi?

J'avais une voix très douce mais timide. Le pauvre il avait vraiment l'aire terrifier peut être surprit même, qui ne le saurait pas. Je resta là sans trop broncher en baillant et me frotter les yeux. Il pouvait voir les quelque tatouages que j'avais sur mes bras. Une pensée m'étais revenu il ressemblait beaucoup a un jeune garçon qui venais souvent au café ou je travaillais. Il venait toujours seul, un garçon sans histoire je dirais. J'ai toujours voulu lui parler, mais avant que j'aille la moindre occasion il était déjà partie. Je regardai par la fenêtre qui était un peu crasse. Je  me demandais il était quel heur, il avait des nuages a l'extérieur.

-Oh tu es pas le garçon qui viens au café ou je travail? Désoler que notre première rencontre sois comme ça, mais euuu je suis Shaina enchanter!

J'essayais de le rendre moins mal a l'aise en me pressentant et en lui souriant gentiment. Je respectais ce jeune homme qui avait été si gentil de me prendre et me donne des soins. Entre temps j’essayais de replacer un peu mes cheveux. C'étais tout a fais comme moi de oublier que j'étais complètement nu devant un inconnu.


© Chieuze
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vérité mise à nue {Shaina}   Ven 30 Mai - 13:09

Daniel avait tellement bien dormi cette nuit là. Ses rêves avaient été doux et sereins. Il pouvait sentir que Chark était bien loin de lui maintenant. Il était comme apaisé. Malheureusement, ce sentiment n'allait pas durer. Se réveillant tout doucement, il gigota légèrement et tourna la tête vers la place du lit qui était supposément vide. Pourtant, contre toute attente, en cette belle matinée, elle ne l'était pas. Daniel se réveilla en un clin d'oeil à la vue d'une fille à ses côtés. Pétrifié, il bondit au moment où il aperçut son sein dépasser de la couverture. Il sauta alors du lit avec une agilité qu'il ne se connaissait pas tout en criant. Son cœur pulsait comme jamais tandis qu'il sentait ses joues devenir inhabituellement chaudes. Il rougissait, chose qu'il ne faisait jamais. Il se tenait là, debout, torse nu, bouche bée devant son lit qui se mouvait sous une force obscure. Ou plutôt une force rousse. Complètement silencieux, il essayait de aire abstraction de la scène et de se rappeler les événements passés. Que s'était-il passé pour qu'il soit maintenant dans une telle situation ? Le chat roux … Comprenant la situation, ses yeux ne s'en écarquillèrent que davantage. Son regard croisa alors celui du shifter. Pour être honnête, il avait du mal à dompter ses yeux qui avaient la fâcheuse tendance à vouloir admirer le corps nu. Les choses devinrent plus facile lorsqu'elle se couvrit à l'aide de la couverture. Apparemment, elle semblait tout aussi gênée que lui. Heureusement pour elle, elle savait gérer ce genre d'émotion plus facilement, ce qui lui permit d'entamer la conversation. Daniel, lui, était complètement perdu. Il eut besoin de quelques secondes avant de pouvoir reprendre son souffle.

Qu … Quoi ???? Qu'est-ce qu … Mais …

Daniel bafouillait, ne trouvant pas ses mots. Il porta sa main sur ses cheveux, essayant de se remettre les idées en place. Il était maintenant difficile pour lui de regarder la belle. Toujours aussi rouge, son regard voyageait tout autour de la pièce avant de se rendre compte que lui aussi était torse nu. Que voulez-vous, la pudeur des vierges. A cette découverte, il regarda paniqué la jeune fille avant de prendre le premier tissu qu'il avait à coté de lui pour faire office de rideau. Il lança alors un regard suspicieux à son invité. Il commençait à se calmer. Effectivement, il se souvenait d'elle. Il venait la voir jouer du violon toutes les semaines. Sa musique l'enchantait, le calmait. Il n'y avait que dans ces rares moments où il se sentait entièrement lui-même et il lui était reconnaissant pour ça. Il essaya alors de se concentrer sur cette pensée plutôt que sur le fait que sous cette couverture, elle était complètement nue.

Je … oui c'est moi … finit-il par réussir à dire. Il déglutina, récupérant ses facultés motrices. Je suis Daniel.

Très étonnant que le jeune homme se présente aussi facilement. D'habitude, moins les gens en savent mieux il se porte. Cependant, avec elle c'était différent. Il la connaissait. En tout cas, via sa musique. Elle lui était familière et sans jamais lui avoir vraiment parlé, il avait de l'affection pour elle. C'est pourquoi il arriva enfin à la regarder dans les yeux.

Alors comme ça tu … tu es ce qu'on appelle un … shifter ?

Première fois qu'il en voyait un. Très impressionnant. Il se rappela alors son comportement de la veille. Comment il avait prit le chat dans ses bras, comment il l'avait caressé. Le sang revint habiter ses joues. Quelle honte ! Embarassé, il essaya de balayer ce souvenir en cherchant quelque chose à faire autour de lui.

Euuh … tu veux des vêtements j'imagine …

Il fouilla alors dans ses tiroirs. Daniel n'était définitivement pas le maître du rangement. La seule raison pour laquelle ce n'était pas un capharnaüm était tout simplement grâce à son manque d'affaire. Niveau organisation, il valait zéro. Il prit un T-shirt et un shirt mais il n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait lui donner. Ces affaire n'allaient sûrement pas lui aller. Il lança un regard timide en direction de la jeune fille et s'approcha timidement, d'un pas maladroit. Il posa les vêtements sur le rebord du lit et s'y écarta vivement. Il resta alors planter là quelques secondes avant de se rendre compte de son erreur.

Euuh, je vais te laisser te changer, dit-il rapidement.

En un clin d'oeil, il était sorti de la chambre. Son rythme cardiaque était si rapide et pourtant ce n'était pas la même peur qu'il avait l'habitude de rencontrer. Il resta là, tournant le dos à la porte de la chambre fermée, tenant une sorte de serviette dans ses mains pour cacher le devant de son torse, se concentrant sur sa respiration, essayant de processer ce qui venait de se passer. 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Shaina Parker


☩ Morsures : 20
☩ Points : 1518


MessageSujet: Re: La vérité mise à nue {Shaina}   Jeu 5 Juin - 3:34

La vérité mise à nue

Daniel, Shaina


Une chose était certaine être nu devant quelqu'un ça ne me dérangeais pas pour autant, Avec ma famille et d'autre métamorphe la nudité ne dérangeaient personne, c'était naturel. Présentement j'étais nu devant le jeune homme qui a prit soin d'une blessure mineur, mais m'as donne de l'affection aussi chose que l'être humains fais moins souvent. Je me mis à jouer avec les boucles dans mes cheveux en attendant qu'il ce calme. Une partie de moi trouvait cette situation particulièrement drôle. Je sais, je sais, je suis cruel de me moquer d'un jeune vierge et pur d'esprit, qui a vu pour la première fois le corps nue d'une femme, La réaction sur son visage me fessait sourire. J'étais un peu surprise qu'il était capable de me parler aussi facilement, malgré l'évènement qui venais de ce produire. Les humains pouvais me surprendre des fois je restais assise mes yeux vert émeraude regardait les siens. J'aurai voulu l'approcher et lui dire qu'il n'avait aucun problème, que je pouvais retourner sur ma forme animal je n'aurais pas besoin de quoi que se sois. Je me calmais et lui fit un doux sourire aimable sans la moindre mauvaise intention.

Quand il demanda sa question je secoua ma tête de façon positive pour lui dire que j’étais une métamorphe. En gardant les couvertures encore chaude sur moi j’approche le jeune homme je fessais attention pour ne pas trop montré et le remettre dans l’état de panique qu'il était. Je lui agrippai la main rapidement, je le regardai dans les yeux je voyais qu'il était timide, mais à la fois il semblait avoir peur de quelque chose, j’étaie incapable de mettre le doigt dessus. Je regardai les vêtements qu'il me laissa, il était partie trop vite je n'es même pas eu le temps de dire quoi que ce sois. Je me demandais si j'étais a ce point terrifiante ou intimidante pour lui. J’enfilai les vêtements qu'il me donna. Il avait une douce odeur ce jeune Daniel et un bon cœur. Il me faisait pensé à moi quand j'étais une étudiante pas très apprécier et très renfermer sur moi même. J'avais toujours une difficulté a socialiser avec les gens il y a quelque année. Daniel était presque le parfait exemple de qui j'étais avant. Je m’habillai rapidement et alla ver le jeune homme pauser un baiser sur sa joue en guise de remerciement et lui murmurer avec une voix mielleuse ''merci'' et je me mis a rire joyeusement en le voyant frissonner. J'étais quelqu'un qui adorer taquiner les gens, voir leur expression sur leur visage était une partie de plaisir et il n'y avait rien de mal la dedans.

-Je suis sérieuse en te disant merci, sans toi j'aurais eux de ennuie avec des gars qui me cherchais. Pour répondre a tes questions, oui je suis une métamorphe je peux prendre l'apparence de n'importe quel animal que je vois. Le chat n'es pas mon préférer, mais ça ma donne un sérieux coup de pouce! AH! oui c'est vrai merci Daniel de t'avoir présenter je suis très heureuse de enfin pouvoir te parler.

Il aurait plus facilement remarque que j'étais quelqu'un extravertie, qui parlais beaucoup et qui avait beaucoup d'énergie positive, malgré n'importe quel mise en contexte. Je me distance de lui et je refais son lit pensa que ça saurai une chose logique a faire. Je regardai les alentour avec curiosité. L'endroit devait vraiment être tranquille par moment, mais l'hiver il aurait terriblement froid. J'étais partie dans mon petit monde à moi a regarder mon entourage. Je fermai les yeux et me mémorisa l'endroit pour m'en souvenir comme un bon endroit. Je me retourna ver Daniel avec le même sourire joyeux, je lui pris sa main délicatement, il semblait délicat comme garcon, alors j'essayais d'être le plus doux possible pour le faire sentir confortable et calme.

-N'es pas peur je ne te ferais aucun mal, pourquoi je ferais sa a la personne qui a prit soin de moi, m'a donner de l'affection, m'as guérie d'une vilaine blessure et qui aime bien ma musique? Dit moi Daniel qu'es que tu es? Je n'es jamais vu quelqu'un faire ça au part avant.

J'avais des étoiles dans les yeux, j'étais curieuse d'avoir des réponses de connaitre cet créature devant moi. Je garda tout de même mes distances pour pas trop l'effrayer. J'essayais du mieux que je pouvais contenir mon surplus d'énergie. Je crois qu'il pouvait voir que j'essayais de faire un effort de reste tranquille, mais il y avait tellement de question qui te trottait dans la tête.


© Chieuze
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vérité mise à nue {Shaina}   Ven 6 Juin - 12:55

Daniel, toujours dos à la porte, était complètement perdu. Confus par rapport à hier et par rapport au comportement à avoir maintenant. Devait-il lui offrir quelque chose à boire ? Quelque chose à manger ? Devait-il se mettre en colère ? Devait-il avoir peur pour sa sécurité ? Il avait peur, ça c’était sûr mais il n’avait pas cette peur habituelle qu’il lui annonçait que quelque de terrible allait arriver. Non, cette fois-ci, c’était différent. Une peur qu’il avait du mal à définir. Une peur qui s’intensifia lorsqu’il sentit un contact chaud sur sa joue. Il bondit de nouveau et se retourna brusquement, prêt à se défendre. La rousse prit alors la parole et se mit à le remercier. Il s’adoucit. Alors comme ça, elle avait eu des soucis la veille et Daniel, sans s’en rendre compte, l’avait aidé ? Première fois qu’il aidait quelqu’un. La dernière fois qu’il avait checké, il était plutôt en train de tuer. C’est une sensation plutôt agréable de savoir que l’on a été utile à quelqu’un. Une sensation qui permit à Daniel de se sentir un peu plus à l’aise. Il l’observa alors, silencieusement, pendant qu’elle refaisait son lit. Après tout, il était possible que cette … Shaina soit quelqu’un de bien finalement.

Daniel restait toujours figé, ne pouvant complètement effacer cette peur qu’il avait en lui, mais son coeur s’était plus ou moins calmé. On pouvait voir que son regard commençait à s’adoucir. Mais pendant combien de temps ? Son rythme cardiaque s’accéléra de nouveau lorsqu’elle s’approcha de lui et son cœur manqua un battement lorsqu’elle lui prit la main. Daniel n’adopta aucune posture de défense. Elle avait une voix tellement douce. Encore une fois, elle réussissait à le calmer. Malheureusement, ce ne fut pas suffisant et lorsqu’elle lui demanda ce qu’il était exactement, un vieux conditionnement refit surface. On lui avait toujours appris à cacher qui il était. Ne jamais faire confiance à personne à pour révéler sa véritable nature. S’il était découvert, certaines personnes chercheraient à lui faire du mal. Le souvenir du laboratoire refit alors surface. C’est pourquoi le regard de Daniel se fit soudainement fuyant, plus froid. Il retira brusquement sa main de celle de Shaina et s’écarta sans oser la confronter du regard.

Comment ça qu’est-ce que je suis ? Je suis normal, rien d’exceptionnel. Il se rappela alors du sort qu’il avait lancé la veille. Il allait être difficile de justifier ça. Si tu parles d’hier, c’est juste un truc de grand-mère et un pansement. Rien d’extraordinaire. Ce n’est pas parce que tu es métamorphe que tout le monde autour de toi doit être différent. Toujours le regard fuyant, il chercha de l’inspiration autour de lui pour changer de sujet. Je vais faire du café, tu en veux ? Dit-il en allant se cacher dans la cuisine.

Une fois seul dans la cuisine, il s'adossa à un meuble et expira. Il avait envie de faire confiance mais ce n'était pas comme ça qu'on l'avait éduqué. Règle numéro, toujours cacher qui tu es. Un sorcier, surtout seul, peut facilement être manipulé comme une marionnette. Surtout quelqu'un de vulnérable comme Daniel. C'est pourquoi il avait toujours été seul jusque-là. C'est pourquoi, même si il se rendait compte que c'était la dernière chose qu'il avait envie de faire, il allait devoir congédier sa nouvelle amie et faire en sorte de ne plus jamais la revoir, même si cela lui coûtait sa pause musicale de la semaine.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Shaina Parker


☩ Morsures : 20
☩ Points : 1518


MessageSujet: Re: La vérité mise à nue {Shaina}   Jeu 12 Juin - 8:29

La vérité mise à nue

Daniel, Shaina

Je ne comprenais pas son comportement pendant un moment on pouvait lire dans mes yeux que j'étais confuse, que j'étais incapable de voir ou comprendre qu'es que j'avais dis ou fais de mal. Je n'étais pas folle, je sais ce que j'ai vu la veille, il m'avait guérie avec de la magie. Je sais c'est stupide a dire comme ça, mais les loups-garoux, les vampires et les change-formes existe, pourquoi pas des humains qui ont la capacité de utiliser la magie? Je continuais a regarder Daniel quand il me parlait, habituellement quand on me disais ce gare de chose cela ne me blessait nullement. J'en souriais fière de pas être comme les autres, être unique et différente. Pour la première fois je me sentais mal...Je ne sais pas du tout pourquoi ça me blessait, peut être que je les recevais de quelqu'un que je croyais doux comme un agneau et qui ne ferais pas de mal a une mouche. Probablement, avant même que j'arrive pour l'agripper il s'enfuie plus loin, sans même savoir si je voulais du café ou non. Je baissai la tête pour réfléchie remettre mes idées en place, pensée a mon prochain mouvement. J'avais l'impression de marche sur des œufs, je me devais d'être prudente et c'est la qu'une idée me passa par la tête du pourquoi il avait réagis ainsi, surement qu'il avait été renfermé dans les camps il y a un an et qu'il était renfermer qui sait qu'es que ces fous d'humains cruel aurait plus lui faire. Comment j'ai pu être aussi stupide et ignorante, ce n'étais pas dans mes habitudes, j'étais une fille qui pensais toujours à l’ avance, je savais très souvent ce que les gens allais faire, mais pas cette fois si et cela me mettait un peu en colère. Je retournai dans la chambre de charmant jeune homme. Je commençai à enlever les vêtements qu'il m'avait remis, je les plies et je les mets sur son lit, ensuite je me mets a me retransforma en chat. J'étais prête a partir, mais quelque chose me retenue. Je voulais m'excuser.

J’allai d'un pas rapide ver Daniel me frotta a sa jambe en ronronnant fortement et miaulée pour avoir son attention. Sa ne semblait pas marcher en première vue, il continuait a préparer son café. Si j'étais en humain en ce moment je lui ferais un regard de ''arrête de m'ignorer je suis là!'' Je commençai a pensé a un nouveau plan, j'avais des griffes son pantalon de pyjama était long, je m'imaginais en train de sourire pour faire ma petite peste pour atteindre un moment d'attention et je me mis à grimper. Je fessais de mon mieux de pas rentre mes ongles dans sa peaux, car il m'arrivait de grafigner et ENFIN j'avais son attention, moi qui voulais m'excuser et le réconforter. Il m'avait prit dans ses bras il semblait ce demander quoi faire avec moi, conte a moi je lui donnais un doux regard, un regard désoler et je lui lichai la bout du nez. S’il était assez intelligent il pourrait comprendre ce que j'essayais de dire. Les chats pause souvent des petit baiser sur le nez de leur maitre ou humains pour leur dire qu'il leur fait confiance. C'est ce que je faisais, je lui disais ça. Il me déposa sur la tablette à cote de lui. Je pouvais voir a quelque part en lui qu'il était incapable de faire du mal a un animal ou le mettre dehors, au moins mon plan marchais a ce niveau. Je continuais à ronronner fortement et me frotter la tête sur ses bras sans trop le déranger. Quand je voyais qu'il avait fini de préparer son breuvage chaud, je sauta de la tablette et alla le rejoindre la table a mange. Je le suivais comme son ombre. Il me parlait et je le comprenais parfaitement je saute sur ses cuisses et je décida d'y faire ma place. Ça ne semblait pas le déplaire non plus, il me flatta même. J'étais heureuse de ne pas être ignorer. Je le sentie frotter ma jambe qui était blesser la veille, il la vérifiait voir si tout allais bien, pour le remercier je lui lichai la main de faucon amical. Une partie de moi ne comprenait pas pourquoi il était aussi délicat et gentil avec moi quand j'étais sous forme animal que moi en humain. Je vais devoirs vérifier ça. Mes yeux le fixais toujours en espèrent qu'il me pardonne.


© Chieuze
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vérité mise à nue {Shaina}   

Revenir en haut Aller en bas
 

La vérité mise à nue {Shaina}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-