Partagez | 
 

 paint it black ❧ samantha.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Jules Weasley


☩ Morsures : 687
☩ Points : 2053
☩ Localisation : Chez elle


Qui suis-je ?
Race: Vampire.
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: paint it black ❧ samantha.   Mer 21 Mai - 9:41

Jules ∞ Samantha
I look inside myself and see my heart is black I see my red door and I must have it painted blackMaybe then I'll fade away and not have to face the facts It's not easy facing up when your whole world is black
Elle devenait plus tranquille.
Cela faisait maintenant plus d'un an que sa fuite avait prit fin et qu'elle avait participé à la libération des camps. Plus d'un an qu'elle avait eut sous les yeux des horreurs innomables, face auxquelles elle n'avait rien pu faire. Plus d'un an qu'elle souffrait de paranoïa et de désarroi, et plus d'un an que dans sa tête virevoltait la pensée sombre que c'était pire pour les autres. Ceux qui avaient subi ces choses horribles qu'elle avait découvert au cours d'une nuit noire. Ceux qui avaient été enfermés comme des bêtes sauvages, comme des cobayes pour des expériences cruelles. Elle n'y croyait toujours pas, et pourtant elle les entendait tous lors des sessions qu'elle organisait ou auxquelles elle participait. Et chaque fois elle devait retenir les larmes rouges qui menaçaient de la défigurer, elle devait retenir les hauts-le-coeur qui la soulevaient au cours de ces récits atroces. Et elle devait retenir sa colère quand au sein de cette communauté qu'elle travaillait d'arrache-pied à constituer et à solidariser, elle voyait la défiance et la haine inter-raciale. Jules n'était qu'une jeune vampire, et elle avait un souvenir très net de sa vie en tant qu'humaine. Elle était attachée à son humanité et à son amour pour tous, elle l'avait été dès qu'elle avait prit conscience de ce qui lui était arrivé. Elle ne comprenait pas les ancestrales rivalités entre loups et vampires, la peur que les métamorphes ressentaient face aux lycans, la méfiance des sorcières envers les vampires et sa réciprocité. Et en véritable être égoïste, le seul écart qu'elle pardonnait était la peur rationnelle des fées envers toutes les créatures surnaturelles, parce que son Eloïse en était une.
Mais elle devenait plus tranquille.
Malgré les images qui continuaient de danser devant ses yeux, malgré les réveils en sursaut alors que les premiers raysons du soleil disparaissaient à peine derrière les vitres à protection UV de son appartement, malgré les nausées qui la prenaient à chaque fois qu'elle écoutait quelqu'un parler. Debout devant son miroir, Jules s'observa pendant cinq longues minutes. Un an qu'elle n'avait plus fait aussi attention à sa tenue, qu'elle avait perdu ses réflexes de poupée et son sourire arrogant. Un instant, elle songea à aller voir sa mère, à renouer avec cette femme qui l'avait mise au monde, et à tout lui raconter. Elle rêvait à une épaule confortable et accueillante, à une oreille attentive et bienveillante. Cependant elle se ravisa rapidement. Cette femme dont elle rêvait n'était pas sa mère. Sa mère était une femme cruelle de par sa bêtise. Et elle avait probablement été en faveur des camps. Un nouveau haut-le-coeur souleva la vampire, avant qu'elle ne déglutisse difficilement. Elle ajusta sa chemise bleu ciel et attrappa son sac à main avant de quitter sa demeure.
Il fallait qu'elle devienne plus tranquille.
Si elle n'en était pas capable, comment pourrait-elle aider ceux qui avaient vécu mille fois pire qu'elle ? Comment pourrait-elle les convaincre que leur vie n'était pas finie, ruinée à jamais par la cruauté humaine ? Comment pourrait-elle trouver les mots justes pour qu'ils retrouvent un peu d'espoir et reprennent le chemin vers l'épanouissement ? Accrochée à son sac, Jules tentait de se retenir, mais jetait malgré elle des regards paniqués dans tous les sens, dans chaque recoin sombre de la petite ville de Bon Temps. Elle héla un taxi, et lui indiqua sa volonté de se rendre à Shreveport. L'homme hocha de la tête et se remit à fredonner l'air qui passait à la radio. Il n'était pas une menace, se répétait-elle continuellement. Mais ce qui la frappa ce jour-là, c'était qu'il ne savait pas. Il n'avait pas la moindre idée de la lutte intérieure qui les dévorait, elle mais surtout tous les autres. Son cœur battait à un rythme paisible, elle pouvait l'entendre, en léger décalage avec la rythmique de la chansonnette jazz qu'il écoutait. Elle aurait voulu lui crier la vérité à la figure, lui cracher sa haine et sa peur et sa colère. Elle se retint et sortit de la voiture aussitôt qu'ils eurent atteint la ville. Il fallait qu'elle se change les idées. Elle lui jeta un billet et se précipita dans le premier bar qu'elle croisait, priant pour qu'ils aient du TruBlood en stock. Elle évitait désormais les établissements comme le Fangtasia, habituée à chercher à ne pas se faire repérer. De tels repères étaient le premier endroit où l'on avait pour chercher des surnaturels.
Au contraire, ce bar parfaitement humain respirait la tranquillité dégoûtante du chauffeur de taxi. Elle commanda une bouteille de O négatif légèrement chauffé sous le regard indifférent du barman. Elle s'installa au sommet d'un tabouret en bois, ce qui lui arracha un frisson avant qu'elle se souvienne que personne ne cherchait plus sa mort. Elle posa le regard sur un visage encadré d'une courte chevelure brune. Clignant à plusieurs reprises des yeux, elle fronça les sourcils. Elle devait rêver. Les souvenirs de cette période la suivaient jusque dans ses sorties anodines, et elle voyait les visages qu'elle désirait retrouver. Malgré elle, elle attrapa sa boisson et se dirigea vers la silhouette familière. Arrivée à la hauteur de la femme, elle prononça d'une voix hésitante : « Sam ? » Non, elle devait se tromper. C'était la seule explication logique.  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Samantha Talbot


☩ Morsures : 9
☩ Points : 1431


Qui suis-je ?
Race: Sorcière
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: paint it black ❧ samantha.   Dim 8 Juin - 7:32

Les camps avaient été démantelés, les prisonniers encore vivants avaient été libérés...Et maintenant? Un grand procès avait été lancé contre les instigateurs de cet horrible projet. Samantha n'avait pas hésité à apporter son témoignage à ce procès. Elle avait, après tout, été envoyée dans les camps en tant que sécurité avant de déserté pour rejoindre la résistance. On lui avait proposé d'entrer dans le programme de protection des témoins, mais elle avait refusé. Peut-être à tort, mais elle savait se défendre, elle invitait les monstres qui ne seraient pas encore en prison à venir lui chercher des noises. Ils ne seraient pas déçus du voyage. Sauf que maintenant que sa participation n'était plus requise nul part, qu'elle avait déserté l'armée pour rétablir la justice humaine, elle ne savait plus quoi faire. Elle cherchait du travail mais le pays entier était un véritable chantier après cette histoire. Elle avait hésité à contacter Paige, pour avoir des nouvelles, voir pour aller passer quelques jours dans une autre partie du pays, mais elle en décida autrement. Elle était mariée maintenant et attendait un bébé. Ce n'était pas le moment qu'une ancienne relation refasse surface, surtout quand son nom était apparu lors du procès massif. Elle risquait plus de la mettre en danger qu'autre chose.

Alors elle vaquait à ses occupations...Ou tentait du moins. Mais elle s'ennuyait, c'était un fait. Elle aurait bien aimé avoir quelque chose à faire, même temporairement. Mais quelque chose. Là elle tentait simplement de ne pas perdre l'envie de sortir, de rester chez elle par manque de motivation que d'autre chose. Elle allait faire du bénévolat majoritairement, aidant à reconstruire certains endroits qui ont subit beaucoup de dommages. Elle aidait, avec grand plaisir, avec la destruction à coups de boulets les bâtiments des camps. Ah, et puis elle veillait sur Daniel, de loin. Merci ses amies les pierres...Sérieusement, elle avait besoin de faire quelque chose, elle devenait pathétique là.

Pour tenter de remédier à cette apathie prenant peu à peu le contrôle de son corps et de son esprit, Sam se décida à sortir un peu. Un petit tour dans les bars de Shreveport ne lui ferait pas de mal. Elle s'habilla simplement: un jean juste comme il faut et un debardeur blanc. Elle se passa un coup de brosse et prit plus clairement conscience combien ses cheveux avaient poussé durant cette dernière année écoulée. Bah, elle irait faire un tour chez le coiffeur dans la semaine probablement...elle enfila sa veste en cuir et sortit de son appartement des quartiers nords de la ville pour se diriger vers les quartier ouest, la partie historique de la ville. Les bars y étaient plus chaleureux, plus vivants et plus populaires que dans le quartier nord. Et puis il y avait plus de roche brut ou travaillée; ce qui avait tendance à lui donner un sentiment de sécurité plus ou moins vrai mais avoir un élément familier aidait à se détendre.

Elle en était à son deuxième whisky en deux heures quand une voix appela son nom. Haussant un sourcil intrigué, la brune se tourna vers la propriétaire de la voix et vit un jolie blonde qu'elle connaissait bien: Jules. Ce que ça faisait du bien de la revoir! Le sourire de l'ancienne militaire devait trahir ce sentiment; elle le sentait étirer ses joues avec une facilité déconcertante.

"Jules! Comment tu vas? Ca fait plaisir de te revoir."

Elle était sincère. Jules aussi était quelqu'un que la brune surveillait en douce, moins précisément que Daniel, mais tout de même un peu. La jeune vampire était gentille et s'inquiétait sincèrement du sort des autres alors évidemment Sam n'a pas pu rester impassible face à cela. La blonde semblait cependant surprise de la voir ici et la sorcière afficha un petit sourire taquin.

[color=darkred]"Eh oui, comme tu peux le voir,  je succombe moi aussi au démon qu'est l'alcool!"[/darkred]

Elle ponctua sa phrase avec un éclat de rire. Ne pas la prendre au serieux quand elle avait son sourire taquin aux lèvres. Ou alors vous risqueriez de vous arracher les cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jules Weasley


☩ Morsures : 687
☩ Points : 2053
☩ Localisation : Chez elle


Qui suis-je ?
Race: Vampire.
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: paint it black ❧ samantha.   Sam 21 Juin - 15:52

Jules ∞ Samantha
I look inside myself and see my heart is black I see my red door and I must have it painted black Maybe then I'll fade away and not have to face the facts It's not easy facing up when your whole world is black
Quand elle avait posé les yeux sur elle, Samantha avait le regard perdu dans le vide, probablement fixé sur un duo quelconque en train de s'embrasser ou sur un groupe d'amis qui trinquaient. Son verre semblait accrocher à sa main comme un manteau à un porte-manteau, et parvenait régulièrement aux lèvres de la sorcière qui buvait machinalement une gorgée. Pourtant, dès l'instant où elle entendit la voix familière de Jules prononcer son nom, la femme sembla reprendre ses esprits. La lueur d'intelligence qui la caractérisait s'était immédiatement rallumée au fond de ses iris, arrachant un sourire à la vampire, et son visage avait arboré la moue qu'elle lui connaissait si bien. Sans répondre à ses premières questions, la blonde grimpa sur un tabouret avec la grâce et l'aisance des grands félins, posa sa boisson sur le bar à côté d'elles et se pencha pour la serrer brièvement dans ses bras. Un large sourire illuminait son visage lorsqu'elle se recula à nouveau, dévisageant son amie. Elle était étonnée de la voir, de la rencontrer par hasard à Shreveport. Cela faisait maintenant un an qu'elles avaient combattu aux côtés l'une de l'autre pour détruire les camps et sauver leurs prisonniers, et elles ne s'étaient plus croisées depuis. A force, la jeune vampire avait fini par imaginer que Sam avait quitté Shreveport, peut-être même la Louisiane.
Un rire la parcourut après la phrase taquine de la sorcière et elle leva son verre pour trinquer. Puis elle porta le breuvage à ses lèvres et avala une longue gorgée de sang synthétique. Avec une lueur de malice dans les yeux, elle répondit : « Je suis sage, moi, tu vois ! » Elle rigola légèrement à nouveau avant de poser son verre à sa droite. Les vampires ne pouvaient rien ingérer à part du sang, qu'il soit humain, animal ou synthétique. L'alcool n'était pas inclus dans ses possibilités alimentaires. Alors qu'elle se plaçait face à la brune, son expression se fit plus tendre. « Mais je croyais que tu avais disparu, que tu étais partie ! Cela fait si longtemps que nous ne nous sommes pas vues... » Elle laissa un silence s'installer entre elles, se demandant comment il était possible que deux individus ne se croisent pas pendant un an dans une zone aussi petite que le duo de villes que formaient Bon Temps et Shreveport. Puis elle leva les sourcils en se disant qu'il était au contraire encore plus étrange qu'elles aient fini par se retrouver dans de telles circonstances, à savoir les circonstances les plus banales qui soient, par pur hasard. Chassant rapidement ce questionnement presque philosophique de son esprit, elle focalisa son regard sur Samantha, dont la magnifique chevelure avait bien poussée en un an, et lui demanda : « Alors, qu'est-ce que que tu es devenue depuis... enfin, voilà. » Elle chassa d'une nouvelle gorgée de TruBlood les pensées négatives qui menaçaient de l'envahir alors qu'elle évoquait l'horreur des camps qu'elles avaient traversé main dans la main. Elle tenta de faire avancer ses pensées en avance rapide, et passa sur l'après-camp et la mise en place des cercles de paroles qu'elle accueillait encore régulièrement. Elle songea un instant au jeune Daniel. Elle avait reçu il y a peu une lettre gouvernementale lui demandant d'assurer une sorte de parrainage envers lui, alors qu'il était sorcier et elle vampire et qu'elle ne le connaissait absolument pas. Elle avait trouvé la requête étrange, mais avait préféré accepter, de peur qu'un être doté de moins de bienveillance qu'elle n'hérite de cette tache. Elle continua, parce que le souvenir de ses invités lors des groupes de soutien n'était pas beaucoup plus réjouissant et encore trop proche des camps. Elle s'arrêta un instant sur l'organisation de la soirée de John, qui l'occuperait probablement une grande partie de la nuit suivante. Il fallait qu'elle soit sure de son staff, sure de ce dont elle avait besoin, sure que chaque détail soit garanti afin que tout soit parfait. Finalement, elle laissa son esprit dériver jusqu'à Célia, et comme d'habitude, elle hésita entre l'inquiétude et la colère. Sa confusion en appela une autre à sa mémoire, et le visage d'Alekzander se dessina d'un coup devant ses yeux. Elle déglutit difficilement et porta à nouveau son verre à ses lèvres pour chasser le trouble qui l'envahissait rapidement. Elle ignorait tout à fait ce qu'elle devait ressentir à l'égard d'un homme qu'elle avait aimé et adoré avant qu'il ne disparaisse totalement de son existence, emportant avec lui ses plus beaux souvenirs. Elle décida donc de se concentrer sur Samantha pour bloquer toutes ces questions et ces souvenirs tristes ou terrifiants. Elle s'accrochait au visage et aux paroles de son amie comme à une bouée de sauvetage. 
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: paint it black ❧ samantha.   

Revenir en haut Aller en bas
 

paint it black ❧ samantha.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-