Partagez | 
 

 [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Rafe Cain


☩ Morsures : 20
☩ Points : 1781


Qui suis-je ?
Race: Loup-Garou
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Dim 9 Mar - 21:08

« Visite nocturne »

« Rafe et Lucrezia »


S'il pouvait se transformer à volonté,  il y avait cependant un moment où Rafe le faisait avec plus de désir et de fébrilité qu'à l'habitude; lors de la pleine lune. Les loups n'étaient certes pas assujettis totalement à l'appel de la pleine lune, pourtant tous ressentaient ce besoin de se transformer et de courir dans la nature lorsque cette dernière montrait le bout de son nez. Le texan n'était pas différent des autres en cela. Les coutumes de sa race lui étaient principalement inconnues mais pas les instincts. Celui de se venger quand un membre de sa meute est attaqué,  celui de défendre son territoire, celui de protéger...c'est d'ailleurs ce dernier instinct qui l'a poussé à rejoindre la résistance et à proposer son propre toit comme refuge pour les rescapés des camps. Il n'était pas un grand combattant à la base alors entrer activement dans la "guerre" était quelque chose d'impensable pour le loup. En revanche il avait de la place, beaucoup de place et des terres au Texas si besoin était (même si retourner dans la maison de son enfance était une chose qu'il aimerait repousser au maximum) alors il fut tout naturel pour lui de se proposer comme cachette.

Pour l'occasion, il avait recontacté Albert, afin que ce dernier ne l'aide à veiller à la sécurité de ses invités (invités qui avaient pour directives sine qua none de ne pas toucher ou croquer Albert de quelque façon que ce soit) durant la journée. En soi, il aimait la maison comme elle était à présent; remplie, pleine de vie - si l'on peut dire - bien qu'un peu triste au niveau de l'ambiance mais ca s'expliquait assez simplement vu ce qu'ont vécu la plupart des habitants provisoires de la bâtisse. Ca avait aussi ses désavantage. La vie nocturne des vampires était un poil embêtante quand ils faisaient la fête tard. De plus, des tensions émanaient parfois entre certains et Rafe ou Albert devaient régulièrement jouer les médiateurs afin qu'aucun accident malheureux n'arrive. Puis il y avait aussi le fait qu'il devait a présent se rhabiller avant de retourner dans la maison après chaque course à travers le terrain attenant à sa maison. Léger inconvénient qui l'obligeait parfois à se balader dans la maison sous sa forme de loup tant qu'il n'avait pas atteint sa propre chambre pour se changer. Bon, ce n'est pas comme si c'était quelque chose d'étrange vu le type de créature qui se trouvent dans cette maison actuellement. Depuis quelques semaines il a pris l'habitude de laisser un sac avec des affaires de rechanges, histoire d'éviter les petits désagréments.

Ca faisait près de deux heures qu'il courait et revenir lui semblait être un choix judicieux. La nuit était déjà bien avancée et il fallait qu'il dorme tout de même un peu avant d'entamer sa journée du lendemain. Il repris forme humaine derrière un des grands arbres de son terrain où il gardait le sac de vêtements. Il se changea rapidement, jean et marcel gris avant de faire chemin vers la maison. Entrant, il se dirigea directement vers la cuisine. Quand Rafe revenait de ses sorties de pleine lune, il était en général affamé. Alors un détour par la cuisine était obligatoire. Sauf que ceux à quoi il ne s'était pas attendu était que quelqu'un d'autre soit dans la cuisine. Les bruits lui parvinrent en premier. Puis  les odeurs et enfin il passa l'encadrement de la porte et il vit...Lucrezia. Tiens, il s'étonna, quitte à choisir il pensait plutôt voir un vampire vu l'heure, mais non, les vampires devaient être dans la cave réaménagée.

"Tiens, Rezia. Du mal à dormir? Tu prépares quoi, ça sent...bizarre."

Pas mauvais. Juste...Étrange par rapport à ce qu'il connaissait. Tout en attendant et écoutant la réponse, le loup se dirigea vers le frigo, observant son contenu.

© Chieuze



Dernière édition par Rafe Cain le Ven 23 Mai - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lucrezia MacClare


☩ Morsures : 25
☩ Points : 1760


MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Lun 10 Mar - 19:22

Visite Nocturne

Lucrezia détestait la solitude. Ou plutôt, elle n’en avait pas l’habitude et craignait le vide que cela pourrait créer autour d’elle. Par chance, il était rare de se trouver à un endroit où quelque esprit ne trainait pas dans les parages, ainsi la solitude était quelque chose qu’elle n’avait jamais vraiment connue. Pourtant, pour la première fois de sa vie, elle se mettait à en éprouver le besoin. Son passage dans les camps avait été pour le moins traumatisant. Alors qu’elle aurait préféré retrouver le réconfort de sa propre maison, et accessoirement exercer une vengeance bien sentie sur ceux qui s’en étaient pris à elle, elle était contrainte de rester enfermée sans cesse dans une maison avec d’autres comme elle. Ou plutôt qui avaient vécu la même situation qu’elle, parce que pour le reste ça restait à voir. Elle ne se sentait en effet rien de commun avec ces individus, qui de toute manière l’évitaient depuis qu’ils avaient remarqué qu’elle avait la fâcheuse manie de parler toute seule. Elle n’avait pas pris la peine de leur expliquer qu’elle parlait à l’esprit de l’une de ses tantes, qui avait apparemment décidé de faire quelques apparitions à l’occasion. Elle n’avait pas à se justifier, selon elle.

Oui, tout cela aurait été bien peu supportable s’il n’y avait eu Rafe, le propriétaire des lieux qu’ils occupaient. Elle avait commencé par le voir comme celui qui lui sauvait la vie, et peu à peu, au fil des jours, avait fini par s’enticher de lui. Elle ne cherchait pas à s’expliquer pourquoi ou comment c’était arrivé. C’était comme ça, une réalité qu’elle acceptait très volontiers. C’était en plus de toute ça une distraction bienvenue. Elle ne parvenait plus à trouver le sommeil, et les rares fois où elle y arrivait, des cauchemars venaient peupler ses nuits. Le feu était de loin sa plus grande peur, et elle y avait été plus que confrontée dans les camps. Les marques de brûlure étaient encore douloureuses et ne rendaient les souvenirs que plus vivaces. De toute façon, le remue-ménage que faisaient les vampires ne lui permettaient pas de profiter d’un sommeil réparateur. Elle s’était donc faufilée dans la cuisine. Voilà un moment qu’elle n’avait pas fait de magie, bien trop longtemps à ses yeux. Elle fit un rapide tour des lieux. Rien que de très ordinaire. Autant dire que sa vengeance devrait attendre un peu plus tard. Réunissant ce qu’elle trouvait et qui pouvait l’intéresser, elle mit ensuite une casserole sur le feu et commença sa préparation. Bien sûr, il ne se passa guère de temps avant que l’esprit de sa tante Wanda n’apparaisse, une femme très brune et bien trop maquillée. « Tu as oublié la sauge. » Agacée, Lucrezia leva les yeux au ciel et rétorqua directement « Je ne l’ai pas oubliée, je n’en ai pas trouvé. Je sais parfaitement ce que je fais ! »

Elle continua quelques minutes, avant que quelqu’un fasse son entrée dans la pièce. Elle tourna la tête, et en apercevant le jeune homme, son visage s’éclaira d’un sourire radieux, comme à chaque fois qu’elle le voyait en réalité.

« Rafe ! Je pourrais te poser la même question. » répondit-elle avec malice, ayant oublié qu’il s’agissait d’un soir de pleine lune. Il fallait dire qu’elle n’avait pas vraiment la possibilité de sortir, et donc de le constater par elle-même. Depuis son enfermement elle avait un peu perdu la notion du temps. Mais au moins, elle pouvait circuler à sa guise et ne subissait plus la moindre torture. « Je fais un petit quelque chose, pour protéger la maison. Ca peut toujours servir. » Et avec le matériel qu’elle avait trouvé dans la maison, il n’y avait pas grand chose d’autre qu’elle puisse faire. Son regard se posa sur sa tante, qui semblait l’observer d’un oeil narquois. « Tu aurais de la sauge ? Je n’en ai pas trouvé. » Puis, elle lui jeta un regard charmeur, celui qu’elle utilisait à chaque fois qu’elle voulait quelque chose. « Tu peux m’aider si tu veux. »  
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rafe Cain


☩ Morsures : 20
☩ Points : 1781


Qui suis-je ?
Race: Loup-Garou
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Lun 10 Mar - 22:43

« Visite nocturne »

« Rafe et Lucrezia »


Le loup trouva un tupperware de Gombo, probablement laissé là par Albert, et le prit avant de se relever en fermant le frigo devant lui. Il se tourna alors vers Lucrezia, avançant vers le micro-onde un petit sourire sur le visage. Les tons malicieux de la jeune femme était devenu quelque chose d'habituel dans sa vie depuis qu'elle était arrivée chez lui. Normal en même temps, elle semblait s'être accroché à lui et quand elle le pouvait, elle passait du temps avec lui et parfois la chance l'aidait un peu dans son entreprise. Ce soir par exemple. Elle était debout alors qu'il prenait sa collation nocturne en revenant de sa sortie. Plusieurs personnes résidant aussi chez lui, dont Albert il devait bien l'avouer, lui avait conseillé de ne pas passer plus de temps que nécessaire avec cette femme. Certains la disaient folle, d'autres la disait sorcière. Une malévolente qui plus est. Sauf que Rafe est plutôt du genre à se faire un avis par lui-même. Alors il avait passé un peu de temps avec elle, essayant de la connaître un peu plus, si possible de la comprendre. D'accord, elle parle parfois toute seule, mais hey, lui parlait bien au chevaux, ce n'est pas mieux...Et puis malgré tout, elle était quelqu'un d'attachant. Il fallait voir ça de manière un peu tordu vu le genre de rituel qu'elle faisait, mais c'était ce que pensais Rafe. Mettant son tupperware à chauffer, il répondit à Lucrezia.

"Soir de pleine lune, j'étais parti courir. Et là je vais manger sinon je vais réveiller les voisins avec mon ventre qui grogne." le loup n'était pas connu pour avoir énormément d'humour mais de temps en temps ça ressortait. Il fallait en profiter. Il haussa un sourcil intrigué à ce qu'elle lui dit et son sourire s'attendrit marginalement. Elle voulait aider à protéger cette maison. Peut-être avait-elle des raisons purement égoïstes de le faire, mais Rafe ne pouvait s'empêcher de se dire qu'elle aiderait tout de même à protéger toutes les personnes résidant dans cette maison, malgré tout. Oui, il était naïf comme ça. Son Gombo étant prêt, il le sortit du micro-onde tout en réfléchissant à la question de Rezia. Il émit un petit rire quand elle lui proposa d'aider. "Oh non, je préfère te laisser faire. Je ne suis pas trop mauvais en cuisine, certes, seulement contrairement à toi, je ne crois pas à ce genre de choses. Pas que je ne crois que ça existe, au contraire, j'ai vu ce que ça pouvait faire. Juste que n'y croyant pas totalement, je n'aurais pas la foi qu'il faut pour rendre effectif ce genre de choses." il haussa les épaules comme pour mettre l'emphase sur ses mots et continua "Quant à la sauge...pas dans la cuisine je le craint..." il observa tout de même sa cuisine des fois que quelque chose lui revienne puis se tourna vivement vers Rezia et lui prit la main "Mais je pense savoir où possiblement en trouver, suis moi."

Sortant de la cuisine, il traversa le salon pour ressortir vers l'arrière du jardin et vers un petit carré de sol où diverses herbes poussaient dans un ordre bien précis. Il lâcha la main de la blonde et s'agenouilla près des herbes. Tenir la main de Lucrezia n'était pas un geste d'un tendresse spécifique, pas tout à fait. Rafe était un être qui avait besoin de contact physique pur être bien. S'il devait rester toute une journée sans au moins serrer la main à quelqu'un il serait malheureux.

"Je te laisse regarder si tu trouves de la sauge. Je n'ai jamais été doué pour les différencier personnellement. Comme Albert pourrait les réciter par coeur sans se tromper même à l'envers, il ne prend pas la peine de mettre des étiquettes..."

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lucrezia MacClare


☩ Morsures : 25
☩ Points : 1760


MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Jeu 13 Mar - 18:26

Visite Nocturne

La présence du jeune homme était sans aucun doute la seule qu’elle aurait accepté de supporter à cet instant. En principe, elle détestait être dérangée lorsqu’elle faisait de la magie, même quelque chose d’aussi mineur. Surtout ici où elle savait que sa nature attirait la méfiance, même chez les vampires. Certains sorciers avaient la réputation d’être également nécromanciens, et donc de pouvoir les contrôler à leur guise. Ce qui n’était pas son cas, mais une part d’elle préférait leur laisser croire qu’elle en avait la possibilité. Au moins ainsi, on la laissait tranquille. Du moins, pour le moment. Et il était probable que Rafe n’accepterait pas que l’ordre de la maison soit perturbé. Donc pour l’instant, elle était encore en sécurité. Et il n’avait pas l’air de la penser menaçante, ce qu’elle appréciait réellement. Il faut dire qu’avec lui, elle affichait des sourires charmeurs plutôt que des regards menaçants. Elle de mit à rire à sa remarque, tandis que l’odeur du plat au micro-onde se répandait dans la pièce, se mêlant à celle de sa mixture, elle continua sa préparation tout en lui jetant des coups d’oeil à intervalles régulières. « Qu’est-ce que tu prépares de bon ? » Techniquement, il ne l’avait pas vraiment fait lui-même, mais elle cherchait surtout à faire la conversation et à profiter un peu plus de sa présence, pour une fois qu’elle pouvait l’avoir pour elle toute seule, sans être à chaque fois entourée d’un ou plusieurs réfugiés habitant cette maison.

Elle avait oublié que c’était la pleine lune et c’était bien la première fois. D’ordinaire, c’était le soir idéal pour récolter des herbes et plantes utiles pour ses philtres et potions. Il était grand temps qu’elle retrouve sa liberté, mais qui pouvait savoir combien de temps tout cela allait encore durer. Elle fut un peu surprise à sa réponse, mais finit par afficher un sourire. « Oh, il n’y en a pas vraiment besoin. Si tu faisais tout le sort toi-même, ce serait différent. Et puis celui-là est tout ce qu’il y a de plus simple. J’avais l’habitude de le faire pour empêcher mes tantes d’entrer dans ma chambre quand j’étais petite. Mais j’ai vite arrêté après qu’elle m’ait punie en mettant un scorpion sous mes draps. » Elle racontait cette histoire comme une simple et légère anecdote familiale, avec le sourire, n’y voyant là absolument rien d’étrange ou même d’abusif. Restait le problème de la sauge. Elle pourrait toujours essayer de trouver un substitut, mais ce ne serait certainement pas aussi bien. Seulement, il lui signifia qu’il savait où en trouver, et avant même qu’elle ait eu le temps de lui demander où, il la prit par la main et l’entraina dehors.

Elle était tout simplement ravie par ce geste. S’il avait pris le temps de l’observer avec attention, il aurait peut-être compris qu’elle le voyait autrement que comme quelque chose d’anodin, mais comme une véritable démonstration d’affection. Il la mena vers un endroit du jardin qu’elle n’avait jamais remarqué. Il faut dire qu’elle évitait en général de sortir dans la journée. Elle lui adressa un sourire reconnaissant avant de se mettre à chercher. Grâce à l’éclat de la lune, elle finit par reconnaître les feuilles de la fameuse plante. « Trouvée ! » Elle sortit de sa poche un petit couteau et en coupa quelques brins et se releva.

« Merci. » Pour un peu, elle l’aurait volontiers embrassé. Une autre fois peut-être. Elle resta silencieuse un instant, avant de reprendre. « Dis, tu crois que tout ça va durer encore longtemps ? J’aimerais rentrer chez moi. J’ai mon chat à nourrir. Et puis j’ai... certaines choses à régler... » Elle laissa la phrase en suspend, esquissant un petit sourire mystérieux. Par choses à faire, elle entendait traquer ceux qui s’en étaient pris à elle dans les camps et leur faire subir un châtiment peu enviable. 
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rafe Cain


☩ Morsures : 20
☩ Points : 1781


Qui suis-je ?
Race: Loup-Garou
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Sam 15 Mar - 21:52

« Visite nocturne »

« Rafe et Lucrezia »


"Du Gombo, une spécialité de Louisiane. Albert est un vrai chef quand il s'agit de préparer un Gombo. Je te ferais goûter si tu veux."

Rafe écouta ce qu'elle lui expliquait quant à la protection qu'elle réalisait puis haussa de nouveau les sourcils. S'il n'avait rien contre les sorciers et sorcières en soi, il ne s'intéressait pas non plus à leur pratique pour autant. Bien qu'il soit lui-même un être surnaturel, au courant de pas mal de choses sur le monde surnaturel, il avait encore du mal à ne pas sortir de cet esprit pragmatique que lui avait inculqué son père tout au long de son enfance. Peut-être était-ce un mal, peut-être que si sa mère avait pu lui apprendre plus de choses sur ce qu'il était,  sa nature, ce que cela pouvait dire et impliquer, il aurait eut un esprit moins congus sur toutes ces choses là.  Ou peut-être pas; avec des si on refaisait le monde comme on dit.

Pour ce qu'il pouvait être observateur, le loup pouvait aussi être assez obtus. Il avait pourtant bien senti l'accélération dans le poul de la jeune femme quand il lui avait pris la main, mais cela pouvait vouloir dire beaucoup de choses et Rafe avait appris à ne pas essayer de lire les gens pour leur réactions biologiques. Il l'avait fait quand il était encore un enfant, pas encore au courant de ce qui était accepté en société ou non et il s'était fait réprimander par son père avant que sa mère ne lui explique que ça ne se faisait pas. Respect de la vie privée lui avait-elle expliqué.  Alors depuis, même s'il remarquait quelque chose, il ne commentait jamais, sauf si ca pouvait vraiment se révéler pertinent, ce qui n'était pas le cas ici. Il se contenta de noter cela sur le moment avant de lâcher la main de la jeune femme pour ensuite la laisser trouver son bonheur dans les herbes que faisait pousser Albert. Ce qui ne prit pas longtemps au final; il faut dire que quand on sait ce qu'on cherche ça va toujours plus vite. Il offrit un signe de main à Lucrezia à ses remerciements. Ca lui semblait normal d'aider son prochain, surtout pour des choses aussi triviales et simples. Il se releva alors qu'elle lui posa sa nouvelle question. Une question qui fit disparaître tout sourire chez le loup.

Quand ils étaient tous chez lui, à vivre comme ils le pouvaient, la vie semblait presque normale. Aussi normale que puisse-t-être une maison remplie d'êtres surnaturels en tout genre. Pourtant quelque part ça le rassurait, il savait que tous ces gens allaient bien. Ou presque. La preuve en était la blonde à ses côtés qui était mélancolique de sa maison. Quel sentiment normal pour une personne qui avait vécu ce qu'elle avait vécu...Se tournant, il entreprit de lui répondre, sans grand succès au départ: il entrouvrit plusieurs fois la bouche avant de la refermer, faute de savoir quoi dire. Il finit par se passer une main sur le visage avec un soupir avant de répondre.

"Je ne sais pas, Lucrezia. J'aimerais te dire que tu pourras retourner chez toi demain, mais je ne peux pas..." dans un geste de compassion, il passa un bras autour des épaules de la jeune femme "Je verrais si je peux faire quelque chose pour ton chat, pour le reste..." il laissa sa phrase en suspens. Ils savaient tous les deux qu'il ne pouvaient pas faire grand chose. Pas sans se faire repérer en tout cas et c'était bien la dernière chose qu'il souhaitait: se faire repérer et arrêter pour avoir aider des surnaturels. Parce que ça voudrait dire que tous les gens qu'il hébergeait actuellement finiraient par retourner dans les camps d'où on les avait sorti...Il préféra changer de sujet "J'ai cru comprendre que tu ne sortais pas beaucoup de la maison. Tu sais que tu peux te promener sans crainte sur le terrain, Albert veille au grain à ce que personne ne devienne trop curieux sur ce qu'ils se passe ici. Peut-être que tu te sentirais moins enfermée..."

Franchement, il ne savait pas comment faire pour donner une impression de liberté aux occupants de la maison. Il était bien le seul avec Albert à pouvoir sortir de la maison et aller se promener en ville sans crainte, mais il ne voulait pas que les autres se sentent en prison...

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lucrezia MacClare


☩ Morsures : 25
☩ Points : 1760


MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Mer 19 Mar - 20:03

Visite Nocturne

« J’adorerais ça. » répondit-elle avec un sourire enjôleur.

En réalité, vivant en Louisiane depuis de nombreuses années, elle connaissait parfaitement le goût du Gombo, mais elle aurait fait n’importe quoi et dit n’importe quoi pour passer un peu de temps avec Rafe. Elle ne se posait pas la moindre question à ce sujet, elle était seulement heureuse de pouvoir se lier avec lui de quelque manière que ce soit, ce qui, il fallait le dire, n’était pas simple étant donné le nombre de personnes qui vivaient ici, dont beaucoup la regardaient d’un oeil méfiant malgré le fait qu’ils soient passés par le même endroit. Elle aurait bien aimé avoir un peu de son aide pour faire de la magie, mais elle ne pouvait pas l’y forcer s’il n’en avait pas envie. Elle était simplement heureuse de passer du temps en sa compagnie. Il ne semblait pas se rendre compte à quel point, ni réaliser qu’elle considérait certains de ses gestes et de ses paroles comme des encouragements, à tort bien évidemment.

Ce fut bien sûr le cas lorsqu’il lui prit sa main pour l’emmener jusqu’au jardin, juste pour qu’elle trouve l’ingrédient qui lui manquait. Son coeur s’emballa autant que son imagination lorsqu’elle le suivit jusqu’à l’endroit où il la mena pour trouver ce qu’elle cherchait. Elle ne tarda pas à obtenir la plante en question, et se mit alors à discuter d’un sujet plus sérieux : quand elle pourrait enfin retourner chez elle, dans cette maison qui lui manquait tant. Ici elle n’avait pas grand monde à qui parler et les esprits n’étaient pas nombreux. Et puis, plus les jours passaient, plus ses désirs de vengeance grandissaient, principalement à cause de ses cauchemars. Elle avait vécu un véritable enfer et elle n’avait pas la moindre intention de les laisser s’en sortir si facilement. Elle ignorait encore quelles seraient exactement les représailles, mais elle avait une imagination particulièrement fertile en la matière. Elle trouverait de quoi les faire regretter d’avoir participé à tout ça. Et bien sûr, elle n’oublierait pas la personne qui l’avait dénoncée, une voisine qui tenait une bonne place sur sa liste. D’ailleurs, peut-être pourrait-il l’aider un peu dans ses projets. Elle ne put néanmoins cacher qu’elle était déçue à sa réponse, même si elle s’en doutait un peu étant donné la situation actuelle. Ils étaient en danger, tous autant qu’ils étaient.

« C’est bien ce que je craignais... » Ne perdant néanmoins pas le nord, elle profita du geste du jeune homme pour se blottir tout contre lui. « Merci. Et si... si je te donnais une liste de choses à prendre chez moi... tu crois que tu pourrais ? Mais je ne veux pas te mettre en danger... »

C’était sincère. Pour quelqu’un d’autre, elle s’en serait peut-être moquée, mais pas pour lui. Elle ne pensait même pas que s’il était arrêté, tous les autres seraient en grand danger, dont elle. Lorsqu’il lui parla du fait qu’elle ne sortait pas de la maison en revanche, elle se déroba et prit un air volontairement détaché.

« Je sais, mais je n’aime pas être toute seule, et je crois que les autres ne m’aiment pas beaucoup. » Elle afficha un sourire légèrement amusé. « Et puis, je n’aime pas me promener toute seule. » ajouta-t-elle, espérant tout de même qu’il allait se proposer de l’accompagner.

Elle préférait encore s’isoler et rester à l’intérieur. Mais il y avait une autre raison, dont il était bien sûr hors de question qu’elle parle à voix haute : elle ne voulait pas y retourner. Malgré son air assuré, elle avait peur et c’était une émotion qu’elle n’avait pas l’habitude d’éprouver, encore moins de maîtriser correctement. Elle le regarda quelques instants, songeant que sans lui, elle serait probablement toujours là bas, à subir un tas de tests qui ressemblaient davantage à de la torture. Etait-il donc si altruiste pour accepter d’héberger tout ce petit monde sous son toit ?

« Pourquoi tu as voulu faire tout ça ? Nous accueillir chez toi, comme ça... Tu risques gros si jamais tu es découvert. »

Elle le regarda avec une certaine curiosité, pour la simple raison qu’elle n’avait jamais connu quelqu’un de véritablement généreux, qui accepte de faire une chose pareille uniquement par bonté d’âme. Elle voulait comme s’assurer que c’était bien réel, l’entendre de sa bouche.
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rafe Cain


☩ Morsures : 20
☩ Points : 1781


Qui suis-je ?
Race: Loup-Garou
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Mer 19 Mar - 21:56

« Visite nocturne »

« Rafe et Lucrezia »


Il n'aimait la voir déçue comme ça, la voir malheureuse. De manière général, voir quelqu'un malheureux le rendait toujours un peu morose, cependant avec Lucrezia c'était comme pire. Quelque chose en lui le poussait vouloir la voir bien, protégée, aussi heureuse que faire se peut. Pourtant, il ne pouvait pas toujours faire grand chose. Comme là, avec sa dernière question. Rafe était pieds et poings liés. Il ne pouvait pas prendre le risque de les laisser sortir et qu'il se fasse rattraper par les patrouilles. Il ne se le pardonnerait jamais. Il avait promis de les aider à rester en sécurité, de les protéger autant que faire se peut et les laisser prendre de tels risques serait contraire à cette promesse. MJ comptait sur lui pour cette tâche il n'avait pas le droit de faillir, pour elle, pour la jeune femme dans ses bras, pour tous ces gens chez lui et pour sa conscience qui ne le laisserait jamais tranquille s'il arrivait malheur à l'un d'entre eux. C'est une des raisons pour laquelle le loup avait imposé des règles de vie commune lorsqu'il avait reçu les premiers pensionnaires. Parce qu'il hébergeait des vampires, des métamorphes et d'autres choses qui lui donnaient mal au crâne quand il cherchait à trop comprendre d'un coup, alors il était hors de question que tout ce petit monde s'entretue sous son toit. La nouvelle question le prit un peu par surprise, mais il se contenta d'observer un instant la blonde avant de répondre.

"Tu peux toujours rédiger la liste. Je ne peux pas te promettre de pouvoir tout récupérer, ta maison sera probablement surveillée. Mais je pourrais toujours tenter de faire sortir une chose ou deux..." il fut sincèrement touché par son inquiétude face aux risques qu'il pourrait prendre et eut un sourire en coin face à cela "Ne t'en fais pas pour moi, en loup je trouverais bien le moyen de fuir...Ils croiront probablement à un chien errant qui a flairé un peu de nourriture. Je ne pourrais probablement approché ton chat en revanche, les félins ne m'apprécient pas des masses"

Il haussa les épaules avec un regard amusé. Le changement de sujet ne fut pas le bienvenu visiblement, aux vues de la réaction de Lucrezia. Ses excuses n'étaient pas mauvaises en soi, mais Rafe sentait bien la différence dans sa façon d'être. Il avait touché un point sensible.

"Vas vers les autres aussi, essaye de leur montrer qu'ils n'ont pas lieu de s'inquiéter. Ca pourrait fonctionner." il se doutait que son conseille resterait inutilisé, mais bon, au moins il l'avait conseillé. Sa deuxième excuse le fit sourire, un peu, tout en secouant la tête, comme s'il n'y croyait pas vraiment. "S'il n'y a que cela pour te faire voir un peu de lumière du soleil, je te ferais faire un tour du propriétaire un de ces jours."

Le brun détacha son bras de la jeune femme et fit quelques pas pour retourner vers la maison, les mains dans les poches, quand l'ultime question de le jeune femme lui parvint, le faisant se retourner vers elle. Il resta songeur quelques instant, cherchant quoi répondre concrètement. Parce que ça lui était venu tellement naturellement de proposer ce genre d'aide qu'il ne s'était pas cherché de justification.

"Parce que je fais partie de cette communauté. Je ne peux pas sciemment ignorer ce qu'il se passe et ce à quoi j'ai échappé parce que j'ai eu de la chance jusqu'à maintenant. Je ne suis pas un combattant, je ne suis pas un grand stratège. Mais j'ai de la place. Alors je fais ce que je peux pour aider..."

C'était brouillon comme explication, mais Rafe lui-même n'avait pas exactement réfléchi à une telle question. Ca lui semblait simplement si...Normal. Aider s'il avait les moyens de le faire. C'est aussi pour cela qu'il faisait un peu homme à tout faire à côté des cours d'équitation. Pour aider autant qu'il le pouvait.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lucrezia MacClare


☩ Morsures : 25
☩ Points : 1760


MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Mar 25 Mar - 19:28

Visite Nocturne

C’était la première fois depuis longtemps qu’elle était loin de chez elle aussi longtemps. Après ce qu’elle avait vécu, elle n’aspirait qu’à retrouver la douceur de ce foyer qui lui manquait tant. Malheureusement, ce n’était apparemment pas pour tout de suite. La situation était bien loin d’être rétablie. Au contraire, ils étaient toujours recherchés, et sans lui elle serait sans doute encore là-bas. Elle avait beau se rappeler que ce n’était pas lui qui l’avait sortie des camps, depuis qu’elle l’avait rencontré elle ne pouvait le voir autrement que comme son sauveur, celui qui la protégeait du reste du monde. Elle n’avait pourtant jamais eu besoin de personne pour se protéger, mais il semblait que les choses avaient un peu changé depuis qu’elle l’avait rencontré. Comprendre pourquoi elle avait jeté son dévolu sur lui aurait été difficile. Même elle ne se l’expliquait pas, et ne cherchait pas à le faire d’ailleurs. Elle savait seulement une chose : elle le voulait. Elle le voulait vraiment et était prête à tout pour l’obtenir. Le comportement de Rafe ne faisait que l’encourager, sans qu’il s’en rende compte, car elle était loin de n’y voir que des témoignages d’amitié. Et puis, plus elle était touchée, plus elle s’intéressait à lui. Et le fait qu’il accepte de prendre des risques pour elle ne faisait que la confirmer dans ses sentiments.

« Merci, tu es un ange. » Sur ces paroles, elle se hissa sur la pointe des pieds et déposa un rapide baiser sur la joue du jeune homme. « T’en fais pas pour le chat, il n’aime personne de toute façon. Tu pourrais aussi... répandre une poudre sur la bordure du jardin d’à côté ? »

Un cadeau empoisonné qu’elle voulait faire à sa voisine, celle qui l’avait dénoncée. Elle voulait que celle-ci sache qu’elle allait venir pour elle. Qu’elle angoisse en prévision du moment où elle lui mettrait la main dessus, car à ce moment là, elle n’aurait aucune pitié. Elle était aussi coupable que ceux qui l’avaient torturée. Elle allait mettre son plan d’action en marche. Elle en avait assez d’avoir peur, et quel meilleur moyen que neutraliser tous ceux qui avaient un jour représenté une menace pour elle ? Elle se montra peu enthousiasme lorsqu’il proposa qu’elle aille vers les autres, mais en revanche beaucoup plus lorsqu’il suggéra de l’accompagner, le but qu’elle avait recherché en réalité.

« J’adorerais ça. » répondit-elle avec un sourire radieux.

Elle avait pour ainsi dire le comportement d’une jeune adolescente connaissant ses premiers émois, tout en étant bien incapable de se comporter comme un être normalement constitué. Elle le suivit en direction de la maison, munie cette fois-ci de la fameuse plante qui lui permettrait de terminer. Faire de la magie après tout ça lui faisait un bien fou. Elle avait l’impression de se retrouver, d’oublier enfin ce qu’il s’était passé dans les camps, même si oublier était un bien grand mot. Elle le regarda avec une véritable admiration lorsqu’il lui répondit. Elle avait du mal à croire qu’il se montre si désintéressé, et pourtant cela semblait être le cas. Elle s’approcha doucement de lui, dépassant ses limites personnelles et se plaçant si près qu’elle pouvait sentir son souffle. Elle afficha un sourire charmeur et le regarda fixement.

« Je crois que tu es la personne la plus généreuse que j’aie jamais rencontrée... »

Et elle le pensait réellement. Avant de le rencontrer, elle n’aurait jamais cru possible que quelqu’un accepte ainsi de risquer sa vie en hébergeant de parfaits inconnus chez lui. Il faut dire qu’elle n’avait que peu eu l’occasion de faire l’expérience d’un réel sentiment de protection au cours de sa vie, et encore moins ces derniers temps. Au lieu de se reculer, elle resta immobile, toujours avec le même sourire, un peu trop longtemps sans doute. Les limites personnelles et privées n’étaient pas quelque chose dont elle ait vraiment conscience. Et ses initiatives d’ordinaire plaisaient à la gente masculine.
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rafe Cain


☩ Morsures : 20
☩ Points : 1781


Qui suis-je ?
Race: Loup-Garou
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Mar 1 Avr - 19:10

« Visite nocturne »

« Rafe et Lucrezia »


Parfois, Lucrezia rappelait Rafe d'une enfant un peu trop affective. Comme maintenant. Il ne lui avait rien promis, juste qu'il irait faire un tour dans la maison de la jeune femme et la voilà qui lui faisait une bise pour le remercier. Il n'avait encore rien fait pour cela, à part lui promettre d'y jeter un oeil. Cependant la jeune femme semblait confiante en ses capacités, vu qu'elle lui demanda une nouvelle faveur pour quand il irait là-bas. Une poudre? Quel genre de poudre? Le loup voyait déjà venir la blonde à ses côtés. En soi, il n'avait rien contre la magie. Il devait bien avouer que, même si sa nature tenait plus du génétique que du sortilège, il y avait bien un petit truc magique là-dessous. Seulement, il commençait à connaître un peu la façon de penser de Lucrezia...La plupart du temps. Il y avait pas mal de fois où il pensait pouvoir prévoir ses réactions et tomber au final à des kilomètres de là. Alors bon. Cependant cela, il se doutait du pourquoi du comment. Elle devait avoir un compte à régler avec cette voisine en question. Quoi et comment ça ne le regardait pas. Ce qui le regardait en revanche, c'était ce besoin de vengeance qu'avait Lucrezia. Il se comprenait, dans le fond, mais il ne trouvait pas cela sain pour elle. Ce qu'elle avait vécu dans les camps était horrible, inhumain et...indescriptible en fait, il n'allait pas mentir. Pourtant il se disait que les responsables auraient leur compte avec la justice quand tout cela serait terminé. Sans être un utopiste, Rafe était un optimiste.

"Je te vois venir Lucrezia, non je ne répandrais pas cette poudre."

Son ton laissant comprendre qu'il n'y aurait pas de mais retenu et ils continuèrent leur chemin vers la cuisine quand elle lui posa une question sur ses motivations, à laquelle il répondit par une honnêteté sans faille. Il n'allait pas lui mentir, pas à elle, pas maintenant alors qu'elle avait besoin de retrouver des repères, des gens à qui elle pouvait faire confiance malgré ce qui lui était arrivé. Il la laissa s'approcher, beaucoup plus près qu'il ne laissait généralement les gens venir d'eux-même, directement dans son espace personnel. Pourtant même le loup en lui ne réagissait pas à cette brèche dans son territoire le plus sacré qu'il soit pour un loup, surtout venant de quelqu'un hors de la meute. Il laissa ses yeux bleus parcourir le visage de la blonde, ses yeux gris, ses hautes pommettes, son sourire charmeur qu'il avait vu plus qu'il n'aurait cru...Le compliment aurait pu le faire rougir, le faire se sentir embarrassé, mais au lieu de cela il eut un profond sentiment de tristesse pour elle. Pas qu'il le lui dirait, elle serait capable de lui lancer un regard noir avant de partir comme un ouragan pour avoir oser sous-entendre qu'elle n'était pas capable de se gérer seule ou du même acabit. Mais il n'empêchait; si elle lui disait ça c'est qu'elle n'avait jamais croisé quelqu'un qui accepterait de l'aider juste pour aider. Tout le monde en croise au moins une fois dans sa vie et il trouvait cela triste que ce ne soit que maintenant pour elle.

"En espérant que je ne reste pas le seul..."

Rafe s'attendait à la voir reculer après sa réponse mais elle n'en fit rien et son sourire charmeur resta en place. Il fallut bien quelques instants au loup pour envisager un pourquoi plausible. Elle pensait lui devoir quelque chose. Elle pensait devoir lui payer quelque chose. Le brun n'aimait pas cette idée. Déjà qu'on veuille le payer de quelques façon que ce soit pour ce qu'il faisait le rebutait purement et simplement. Alors qu'on pense à repayer dans ce genre-là...Certainement pas. Prenant une inspiration, il fit deux pas en arrière, mettant un peu de distance entre eux et se tourna de nouveau dans la direction de la cuisine.

"Rentrons, tu as un sort à terminer et moi un Gombo à manger."

Malgré tout, son sourire était en place, accueillant, chaleureux...

© Chieuze

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lucrezia MacClare


☩ Morsures : 25
☩ Points : 1760


MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Sam 5 Avr - 18:11

Visite Nocturne

La vengeance était le seul moyen de fonctionnement qu’elle connaissait. Lorsqu’on s’en prenait à elle, elle se vengeait, souvent en utilisant la magie. C’était ainsi, après tout, qu’elle avait été élevée, là où la loi du plus fort prévalait. Et ce qu’on lui avait fait était un motif plus que suffisant. Elle aimait mieux éviter d’y repenser trop longuement, mais elle ne pouvait l’effacer de sa mémoire, pas plus qu’elle ne pouvait effacer les marques qui la couvraient et mettraient un moment avant de cicatriser. C’était encore douloureux sous les bandages qu’elle devait refaire régulièrement. Comment passer à autre chose dans ces conditions ? Elle ne pensait plus qu’à leur faire payer ce qu’ils lui avaient fait. C’était la seule chose qui lui permettait de tenir le coup. C’était ce pourquoi elle vivait. Il y avait aussi cette voisine qui l’avait dénoncée. Elle lui en voulait à elle peut-être plus qu’aux autres, et sa rancune ne disparaissait jamais facilement. Elle avait espéré qu’il l’aiderait, mais il avait deviné ses intentions et refusa fermement. Elle aurait dû s’en douter, il était si gentil... Quelque part, cela ne fit que la toucher davantage. Elle prit une mine boudeuse, mais céda sur ce point.

« Bon d’accord. Je ferai ça moi-même. Je ne vais pas renoncer, autant que tu le saches. Ils le méritent après tout. »

Elle était devenue plus grave tout à coup et baissa les yeux un instant, avant de reprendre son petit manège, tentant de se montrer plus avenante auprès de lui. Elle avait du mal à imaginer qu’il ait vraiment fait tout ça par pure bonté d’âme. Ce n’était pas un comportement dont elle avait l’habitude. Elle avait eu une famille, mais elle avait été élevée de manière très particulière. Ses tantes n’étaient pas des éducatrices nées, elles étaient des sorcières avant tout, et si, à leur manière, elles l’avaient aimée, elles avaient surtout contribué à nourrir sa folie qu’elles avaient encouragé même, prenant sa connexion avec les morts pour un véritable don dont elle devait profiter. Elle l’avait fait, et si elle était devenue une très bonne sorcière, son état mental en avait en revanche souffert. Elle connaissait peu d’exemples d’êtres sachant faire preuve de réelle humanité, et Rafe en était visiblement un spécimen. C’était peut-être pour cette raison qu’il lui plaisait à ce point, qu’elle tentait de le séduire. Elle n’était pas triste contrairement à lui de n’avoir jamais vraiment connu personne de ce genre. Elle haussa simplement les épaules.

« Qui peut savoir. Mais ça ne fait rien sinon, ça ne m’a jamais vraiment manqué. »

Ce qu’on ne connaît pas ne nous manque pas, comme on dit. Elle comptait sur elle-même et c’était aussi bien comme ça, même si au fond, elle était en quête d’affection et s’avérait plutôt démonstrative avec le jeune homme. Oui, elle avait tendance à y voir une sorte de rétribution pour lui qui l’avait après tout aidée, de même qu’un moyen de se rapprocher davantage de lui. Mais il ne sembla pas très réceptif à ses tentatives et se recula de quelques pas, dans le but visible de la décourager, signifiant le retour vers la cuisine. Elle ne se découragea pas, se rapprochant de lui de nouveau tandis qu’ils repartaient à l’intérieur. Une fois dans la cuisine, elle retourna à sa préparation et y ajouta la sauge qu’elle froissa avant de la découper en plusieurs morceaux. Elle laissa le tout sur le feu avant de se tourner de nouveau vers le jeune homme.

« Ca me donne faim. Tu aurais quelque chose à manger pour moi ? » demanda-t-elle en se rapprochant de nouveau de lui.

Elle n’avait pas non plus envie de le priver d’une partie de son Gombo mais elle commençait vraiment à ressentir la faim. Le plat lui faisait envie, mais elle se serait aussi bien contentée de n’importe quoi qui aurait pu trainer dans le réfrigérateur du jeune homme.
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rafe Cain


☩ Morsures : 20
☩ Points : 1781


Qui suis-je ?
Race: Loup-Garou
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Ven 2 Mai - 9:44

« Visite nocturne »

« Rafe et Lucrezia »


D'un côté, Rafe aurait aimé réussir à dissuader Lucrezia de se venger contre cette voisine (qui lui a fait quoi, mystère). Elle déjà subit tant de choses, pourquoi se rajouter le poids d'une vengeance? Très certainement, cela lui ferait du bien de faire payer ceux qu'elle juge responsables de ce qui lui était arrivé; cependant ça risquerait aussi de la hanter. Pourtant il ne dit rien de plus, ne tenta pas plus de la dissuader et ce, pour deux raisons principales: tout d'abord parce que lui-même s'était vengé, d'une certaine façon, de son père en l'envoyant en prison et que s'il était sincère, il ne s'en sentait pas plus mal. Deuxièmement, il avait vu les séquelles que portait la blonde et...Il mentirait s'il disait qu'il serait triste de voir ces personnes hors d'état de nuire. Ce qu'ils avaient fait était inhumain; Lucrezia en avait été victime mais il n'y avait pas qu'elle, il y avait aussi des vampires, des métas, de loups...Tous étudiés, torturés au nom de la science. Rafe n'était pas un homme de science mais il savait que ce genre de procédures n'avaient rien de scientifique. C'est vrai qu'ils avaient dû apprendre des choses sur les personnes et espèces qu'ils ont capturés, mais ils les ont surtout humiliés. Alors non, Rafe n'allait pas activement dissuaer Rezia, mais il n'allait pas participer non plus. Il resterait neutre, comme souvent.

Le loup eut un fin sourire à ce que dit la jeune femme. Le raisonnement était juste. Tout comme un enfant qui n'a toujours eu un seul parent ne ressentent pas le manque qui survient à celui qui a perdu un parent. Il pouvait comprendre. Toutes les traditions, le fait d'être en meute unie et groupée...Si les instincts de loup n'étaient pas là, jamais Rafe ne ressentirait un quelconque manque de ce point de vue-là. Il s'est rendu compte de ce manque à la mort de sa mère, le seul autre loup qu'il a connu. Il sait parfaitement que lui et sa mère n'étaient pas uniques, il n'a simplement jamais cherché d'autres loups non plus. En un sens, Rafe et Lucrezia se ressemblaient plus qu'ils ne le pensaient et le brun réalisait doucement mais sûrement à force de parler et de passer du temps avec la blonde. Tous les deux à présent seuls avec leurs dons respectifs, une vengeance à leur actif chacun (une effectuée et l'autre en sérieuse méditation) et une certaine attraction à l'autre qu'aucun d'eux ne s'expliquaient.

Si cette attraction était présente et plus ou moins reconnue par Rafe pour lui-même (bien qu'il ne connaisse la jeune femme ni d'Eve ni d'Adam avant ces histoires de de camps), il n'était pas prêt à agir dessus. Surtout vu le contexte actuel des choses. Agir maintenant ou même après, laissait au brun l'impression de se servir de la sorcière et elle ne méritait pas cela. Dans le même genre, il préférait être sûr qu'elle ne pense pas lui rembourser une faveur qui s'avérait n'être que son devoir civique. C'est pour cela qu'il s'éloigna d'elle, remettant une distance considérée comme respectable entre eux, alors que le loup en lui et sa nature tactile ne réclamaient ce contact. Ils firent le chemin vers la cuisine en silence.

Cuisine où tout était resté comme ils l'avaient laissé, exception faite de son Gombo de nouveau froid. Rafe le remit à réchauffer quand Lucrezia lui fit part de sa propre faim. Restant silencieux une seconde, il se dirigea ensuite vers le frigo où il jeta un coup d'oeil avant de sortir des oeufs, des champignons et des lardons.

"Que dis-tu d'une omelette forestières améliorée?" annonça-t-il avec un sourire. Il cassa huit oeufs dans un saladier, y ajouta une once de crème fraîche avant de battre le tout. il tendis les champignons à Rezia avec un sourire et un sourcils haussé "Si tu pouvais m'émincer cela, ça m'aiderait beaucoup."

Tous les deux, ils cuisinèrent cette omelette, tranquillement, dans une atmosphère domestique au possible. Il n'aurait jamais cru, il devait bien le dire. Tout prêt, il divisa le plat de Gombo et l'omelette en deux et posa les deux assiettes sur la table et sortit les couverts.

"Bon appétit." il resta silencieux quelques minutes avant de demander "Tu as déjà refait tes pansements aujourd'hui?"

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lucrezia MacClare


☩ Morsures : 25
☩ Points : 1760


MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Ven 16 Mai - 16:56

Visite Nocturne

La vengeance était un plat qui se mange froid. Elle avait le temps de la ruminer, surtout la nuit où elle était inoccupée. C’était tout ce à quoi elle pouvait penser. Les visages des responsables, de ses bourreaux défilaient dans sa tête. Elle ne les tuerait peut-être pas tous, mais ce qu’elle leur infligerait surpasserait largement la douceur que pouvait être la mort. Elle n’oublierait pas, ne pouvait oublier. Il avait beau être une créature surnaturelle lui aussi, il avait eu la chance d’y échapper. L’humiliation qu’elle avait éprouvée, la douleur, la torture, tout cela, elle ne pourrait l’oublier sans vengeance. Elle ne pourrait continuer à vivre sans vengeance. C’était comme ça, et il ne parviendrait à la dissuader, quoi qu’il fasse. Il n’avait pas l’air d’insister et elle en fut soulagée. Elle avait bien vu qu’il n’approuvait pas, mais elle ne chercha pas non plus à le convaincre. De toute façon, elle n’avait pas vraiment besoin d’aide. C’était purement personnel, quelque chose qu’elle devrait faire seule. Elle n’avait pas peur. Certainement pas après ce qu’il s’était passé. De toute façon, elle avait connu le pire. Elle ne pourrait pas tomber plus bas, c’était la seule certitude qu’elle possédait à présent.

Du moins l’une des seule. La seconde étant qu’elle aimait beaucoup Rafe. Vraiment beaucoup. Elle ne savait où et quand c’était venu, mais c’était bien là. Elle le voulait, et pour elle seule. Déjà, elle sentait ses cheveux se hérisser sur le sommet de son crâne lorsqu’elle voyait une autre femme ne serait-ce que l’approcher. Elle ne perdait pas une occasion de tenter de se rapprocher de lui. Malheureusement pour la sorcière, il ne semblait pas franchement réceptif, mais cela ne la décourageait pas une seule seconde. Au contraire, elle persistait à interpréter le moindre de ses gestes comme l’expression d’une affection nettement plus poussée que ça ne l’était en réalité. Elle était néanmoins surprise qu’il n’accueille pas avec davantage d’enthousiasme ses tentatives plus explicites. Les hommes n’hésitaient pas à profiter de ce qu’elle leur offrait habituellement. En un sens, cela ne faisait que la pousser davantage vers lui, qui l’intriguait réellement. Mais elle n’était pas patiente. Elle ne l’avait jamais été, tout comme elle se sentirait profondément blessée à l’idée d’être rejetée par lui, et si pour le moment ce jeu l’amusait encore, il était probable que cela ne durerait qu’un temps.

Se trouver chez Rafe lui apportait néanmoins quelque chose d’inédit pour elle : la bizarre sensation d’être en sécurité, qu’elle ne se souvenait pas avoir éprouvée un jour. C’était étrange, presque un peu déstabilisant et cela la frappa d’autant plus lorsqu’ils revinrent à la cuisine pour y manger tous les deux. Brusquement, elle avait été prise d’une sensation de faim, et voilà que quelques instants plus tard, ils se mettaient à cuisiner tous les deux côte à côte. Elle accepta avec un large sourire de l’aider à émincer les champignons. Une fois que tout fut prêt, elle avala son dîner avec appétit. L’atmosphère était étrange. Comme familière. Elle avait l’impression d’être à la maison, alors même qu’elle savait qu’elle n’y était pas. Peut-être parce qu’ils étaient seuls tous les deux, parce qu’elle l’aimait bien.

« C’est délicieux, tu te débrouilles plutôt bien en cuisine. » dit-elle en dégustant l’omelette. Elle ne se rappelait plus de la dernière fois que quelqu’un avait cuisiné pour elle en réalité. Lorsqu’il la questionna sur ses pansements, elle décida qu’elle pouvait bien en profiter un peu. « Oui, presque tous, mais je n’arrive pas à bien faire ceux dans le dos. »

Ce qui était vrai, mais pas tout à fait. Avec un miroir, elle parvenait à se débrouiller pour que ce soit à peu près correct. Elle ne les avait néanmoins pas encore fait ce soir là, c’était le moment d’en profiter. Elle ne trouva alors rien de mieux que poser sa fourchette, se lever et retirer son chemisier. En soutien-gorge, elle se tint devant lui l’air particulièrement fière puis lui tourna le dos de manière à lui montrer l’emplacement de ses brûlures, recouvertes par des bandes blanches.

« Tu vois, ce n’est pas vraiment pratique. » Elle se tourna vers lui de nouveau, cette fois-ci avec une moue d’innocente petite fille. « Tu voudras bien m’aider à les refaire après le dîner ? »
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rafe Cain


☩ Morsures : 20
☩ Points : 1781


Qui suis-je ?
Race: Loup-Garou
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Ven 23 Mai - 21:21

« Visite nocturne »

« Rafe et Lucrezia »


Le brun haussa les épaules à la remarque de Rezia sur sa cuisine.

"Tu sais, le gombo c'est Albert qui l'a fait, quant à l'omelette, c'est des oeufs cuit avec des champignons...Y a rien de bien sorcier."

Il lui adressa un sourire taquin, le choix des mots étant volontaire. Si on ne pouvait renier à Rafe qu'il soit une personne amusante et amusé par moment, le fait était qu'il souriait facilement mais riait beaucoup moins. Depuis le début des tensions entre son père et sa mère, rire était devenu plus compliqué qu'avant pour lui. Ensuite sa mère a perdu la vie de la main de son père (même accidentelle) et Rafe n'a plus ri franchement depuis. Pas spécialement par manque de situations ou d'occasion mais...C'est comme si ça ne voulait pas venir, tout simplement. Il n'en n'était pas triste pour autant, c'était ainsi et puis voilà. Il compensait auprès des gens avec ses traits d'esprits et ses sourires. Alors dans l'ensemble, tout allait bien. Hormis la situation politique actuelle. Les camps...Qui avait eu cette idée sordide? Enfin, il n'y reviendrait pas. Même s'il avait maintenant sous les yeux les résultat d'un tel traitement.

Bon, presque sous les yeux. Pour l'instant il avait surtout Lucrezia en soutien-gorge devant lui et, malgré tout le self-control qu'il possédait, le loup ne put s'empêcher un regard un poil descendant sur la jeune femme. Elle était une belle femme, il l'avait très vite noté, et il était loin d'être un moine malgré ce que certains semblaient penser. Le fait que Lucrezia ne soit pas franchement des plus subtile dans ses attentions n'aidait pas non plus Rafe. Loin de s'en plaindre pour autant (oui il est un peu hypocrite comme cela), il se contrôlait cependant, aussi bien lui que son loup, les deux partie de lui-même semblant avoir décider d'un commun accord qu'elle serait très bien pour lui. Cependant il avait encore le contrôle de ce qu'il faisait et en ce moment n'était pas le bon moment pour ce genre de relation. Après, peut-être, quand les choses se seront tassées...Il fut vite coupé dans ses pensées par la blonde qui se tourna pour lui montrer ses bandages. Il se racla la gorge pour reprendre un semblant de contenance; non, il n'était pas en train d'observer la jeune femme comme un adolescent, c'est faux. Ahem. Puis il observa le tout. Effectivement, ça ne devait pas être simple à refaire. Est-ce qu'elle avait trouvé quelqu'un pour l'aider? Ce soir il semblait que ce serait lui. Il se retint de poser une main près de ces plaies, un soutien silencieux, et prit une grande inspiration, l'odeur qui était purement Lucrezia envahissant ses narines bien malgré son intention première. Il était définitivement perdue avec elle...Pourtant il aimait bien ce genre de démise.

"Bien sûr." fut la seule réponse que le loup donna à la jeune femme avant d'en retourner à son repas.

Plus vite il aurait terminer, plus vite il irait l'aider et donc plus vite il pourrait aller prendre sa douche pour se calmer les nerfs et endormir ses sens si délicieusement torturés par la présence simple et claire de la jeune femme. Il finit par débarrasser la table et, enfin, se tourna complètement vers Rezia.

"Si madame veut bien me suivre..."

Il fit un signe qu'elle le suive et se dirigea à travers les pièces de cette grande demeure vers la salle de bain, où l'ensemble des soins divers et variés étaient rangés. Ils ne croisèrent pas grand monde à part un ou deux vampires qui se demandaient pourquoi le maître de maison se baladait ave cune sorcière à moitié nue derrière lui. Une fois arrivés, Rafe fouilla dans un placard pour ressortir une pommade apaisante pour les brûlures et des bandages propres. Il déposa le tout sur le petit meuble à côté du lavabo et s'approcha de la blonde doucement.

"On va déjà commencer à enlever les anciens..." Il se saisit d'un bout de bandages "Tu n'hésites pas à me dire si je te fais mal, je ferais une pause."

Son but était de l'aider, pas de lui faire encore plus mal qu'avant. Il commença à doucement défaire le bandage, prenant soin de ne pas appuyer sur les blessures en questions.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lucrezia MacClare


☩ Morsures : 25
☩ Points : 1760


MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Sam 14 Juin - 10:55

Visite Nocturne

Elle esquissa un sourire amusé à sa remarque, tout en dégustant le repas, qui était d’autant plus délicieux que c’était lui qui l’avait préparé, ou du moins qui y avait fortement contribué. Mais une fois le repas terminé, il était temps de passer aux choses sérieuses, ce qui impliquait qu’elle retire une partie de ses vêtements. Rafe avait beau ne pas se montrer très réceptif à ses tentatives, il n’était qu’un homme après tout et elle finirait bien par réussir à le faire craquer, d’une manière ou d’une autre. Elle connaissait ses atouts et savait qu’elle pouvait y parvenir. Elle le voulait. Elle ne pouvait s’expliquer pourquoi, mais elle le voulait. Voilà pourquoi elle se planta devant lui, à demi nue, se levant et remarquant avec satisfaction qu’il regardait plus bas qu’il ne l’aurait dû. Un sourire en coin, elle se retourna, lui présentant son dos marqué, dont les plaies étaient recouvertes de bandages. Il accepta et elle se retourna, satisfaite.

« Tu as le temps, je ne suis pas pressée. » ajouta-t-elle en le regardant manger.

Elle aurait pu remettre son haut... mais non. Elle resta là, en soutien-gorge, à le regarder avec un sourire. Elle espérait bien qu’il continue de la regarder, elle faisait tout pour. Elle souhaitait qu’il passe au-dessus de ses bons principes. Quel mal pouvait-il y avoir à céder à ses pulsions ? Aucun, selon elle. Et pourtant, à chaque fois qu’elle avait senti qu’il était susceptible de venir vers elle, il avait résisté. Voilà ce qu’elle comptait bien changer. Elle n’y parviendrait peut-être pas ce soir, mais elle finirait par y arriver. En attendant, elle l’observait finir son assiette. Puis, enfin, il se leva et l’invita à le suivre, ce qu’elle fit immédiatement, toujours sans se rhabiller. Elle n’eut pas honte le moins du monde en passant devant les autres habitants de la maison, au contraire même, et tant pis pour ce qu’ils pourraient penser à leur sujet.
Elle entra dans la salle de bain à sa suite et se plaça dos à lui, repoussant sa chevelure blonde sur le côté afin qu’il puisse retirer les bandages. Elle était bien moins fière à l’idée d’exposer de la sorte ses blessures, qui l’exposaient à une certaine vulnérabilité, mais surtout étaient associées à des souvenirs réellement terrifiants pour la jeune femme, pour qui le feu avait toujours été une véritable phobie. Cependant, avec Rafe elle se sentait plus en confiance, sans qu’elle puisse savoir vraiment pourquoi. Après tout, elle le connaissait à peine. Malgré toutes les précautions qu’il prenait, elle ne put s’empêcher de frissonner à plusieurs reprises. Les brûlures demeuraient sensibles et on ne pouvait pas dire que l’opération était agréable, loin de là. Il s’attaqua à un côté particulièrement sensible et elle ne put retenir une légère exclamation de douleur, suite à quoi elle s’écarta.

« Je ne serais pas contre une petite pause. » Elle se retourna et le fixa.

C’était la vérité, mais elle tentait également de gagner du temps, sachant qu’il avait déjà presque tout retiré. Elle le regarda avec un sourire charmeur et plutôt aguicheur, puis doucement s’approcha de lui de sa démarche souple.

« Tu sais, je connais un très bon moyen de s’occuper si ça t’intéresse... » murmura-t-elle d’une voix doucereuse.

Le moment était idéal. Elle était à moitié nue, ils étaient seuls dans la salle de bain, la porte de la pièce les séparant du reste de la maisonnée. Et elle se fichait bien que ses pansements ne soient pas encore refaits et que ses plaies soient à vif. Elle réduisit doucement mais sûrement la distance entre eux, jusqu’à ce qu’elle se retrouve pratiquement collée à lui. Elle posa délicatement une main sur son torse et leva ses yeux bleus vers lui.

« Je n’ai jamais eu l’opportunité de te remercier pour tout ce que tu as fait. Mais je peux le faire maintenant... »

La proposition était claire, et elle espérait bien que cette fois-ci il serait réceptif et l’accepterait.
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rafe Cain


☩ Morsures : 20
☩ Points : 1781


Qui suis-je ?
Race: Loup-Garou
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   Jeu 26 Juin - 7:21

« Visite nocturne »

« Rafe et Lucrezia »
On ne pouvait pas manquer l’affichage de confiance en soi et d’assurance que laissait apparaitre Lucrezia, certainement pas. Alors pour quelqu’un comme Rafe de surcroît, impossible de le rater et ça en devenait…déconcentrant pour dire le moins. Aussi le brun préféra se concentrer sur son repas, non sans rater lamentablement de garder ses yeux sur son assiette. Ce qui sembla faire plaisir à Lucrezia. Ça en devenait presque un jeu inconscient entre eux. Elle passait son temps à faire en sorte d’attirer son attention et lui faisait tout pour ne pas se laisser distraire par cette nymphe blonde. Ce qui ne réussissait qu’une fois sur trois environ ; après tout il n’était qu’un homme et la sorcière connaissait parfaitement ses atouts et comment s’en servir, rendant le loup de Rafe complètement fou par moment.

Cependant cette fois c’était loin du coté glamour de la jeune femme qu’ils allaient se retrouver dans la même pièce tous les deux ; le loup allait l’aider à refaire ses bandages. Ils avaient traversé la moitié e la maison ainsi, Rezia à moitié nue à quelques pas derrière Rafe et ce dernier se retenant de grogner aux personnes qui auraient des regards un peu trop appuyés pour la blonde sur ses talons. Son loup était d’un possessif qui ne lui ressemblait pas habituellement. Ou du moins qu’il n’avait jamais remarqué jusqu’à présent. Arrivant enfin à la salle de bain, le brun ferma prestement la porte, afin d’offrir un peu d’intimité à la blessée qui ne devait pas avoir très envie que toute la maison voit de première main les brûlures qu’elle arborait sur le dos. Pour ne pas avoir d’yeux qui trainent en fait. Il roula son épaule droite, comme pour y déloger une tension qui le dérangeait puis se mit à la tâche doucement, presque religieusement. Il s’appliquait à être le plus délicat possible mais certaines plaies à vif se firent sentir et Rafe arrêta tout mouvement au son de douleur de Lucrezia. Il tenait toujours la bande, attendant de savoir ce que voulais faire la jeune femme. Quand elle annonça préférer faire une pause, il hocha doucement la tête et coupa les bandages qu’il avait déjà retiré de la blessure et alla les jeter dans la poubelle près du lavabo. Quand il se retourna ce fut pour trouver la sorcière face à lui, approchant de cette démarche féline qu’il avait appris à lui connaître durant son séjour ici.

Ce qui lui faisait dire qu’elle tentait une nouvelle opération séduction. Elle avait vraiment un timing particulier pour ces dernières d’ailleurs. Pas mauvais, juste…particulier. Il l’écouta, sagement, comprenant très vite où elle voulait en venir et retint un soupire. Il s’en était douté (que dis-je, il avait craint) que c’était là qu’elle voulait en venir avec tout cela. Avant et maintenant. Il ne s’était pas attendu à autre chose, alors pourquoi il se sentait presque comme trahis ? C’était stupide. Il ne put cependant s’empêcher de lui répondre de manière un peu plus sèche qu’il ne l’aurait voulu.

« Tu as peut-être rencontré un certain nombre d’hommes agissant ainsi mais je n’en fais pas partie. Je pensais que tu l’aurais compris depuis le temps, visiblement non. » il se détourna d’elle, vers le lavabo et fit couler l’eau un instant avant de s’y laver les mains (juste pour avoir un truc à faire) et de se saisir du rebord avec force, s’en faisant blanchir les jointures. Il prit une grande inspiration. « Désolé d’avoir réagi ainsi. Mais j’ai…J’ai tellement connu ce genre de raisonnement avec mon père…`Toute aide mérite paiement’, on aurait presque pu en faire son motto tant il s’appliquait à le respecter religieusement. Je ne veux pas lui ressembler, Lucrezia, jamais. » il se tourna vers elle, enfin, une douleur sourde au fond de ses yeux bleus. « Alors si tu tiens tant à me rembourser d’accord, on en discutera, mais pas comme ça, certainement pas comme ça. Je te respecte beaucoup trop pour cela. »

`Je veux que tu me veuilles pour moi’, lui susurrait une petite voix insidieuse et il la fit taire prestement. En tout cas cette conversation un peu houleuse lui donnait envie de retourner courir, de s’évader de ce monde humain pour lequel il ne tenait plus aucun respect actuellement, bien que son espoir, lui, ne soit pas complètement disparu.

« Ca va mieux ? Tu veux qu’on reprenne pour terminer tout cela ? »

Sa voix et son visage s’était déjà fait plus doux depuis son léger coup d’éclat.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Flashback] Visite nocturne [Lucrezia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-