Partagez | 
 

 [Flashback] Diantre, vous ici? [PV Elyane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Henry R. Jones


☩ Morsures : 281
☩ Points : 2119


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: [Flashback] Diantre, vous ici? [PV Elyane]   Mar 18 Fév - 22:14

« Diantre, vous ici? »

« Henry et Elyane »


La porte s'ouvrit comme par magie, du c'est l'impression que cela donnait quand la personne qui l'ouvrait était dotée de vitesse vampirique. Pendant une longue seconde, Henry ne pu empêcher le véritable geek du surnaturel en lui de trouver cela infiniment cool comme façon de faire une entrée, mais il se prit vite une baffe et retourna dans son coin de cerveau attribué alors qu'exterieurement, hormis des yeux qui eu cette lueur fascinée durant une seconde, rien ne transparu. Le brun avança dans la chambre, un petit sourire au lèvres. L'inconnu fait souvent perdre ses moyens au plus braves sur le champ de bataille, alors quand il s'agit de voir une amie complètement transformée...c'est encore pire et l'humain le sentait bien dans le silence qui suivit les salutations d'Elyane. Il faut dire aussi qu'il prit le temps d'observer son amie, essayant de déceler de ses pauvres yeux humains les différences d'avec son apparence avant sa transformation. Sa peau était un peu plus pâle qu'avant. Voilà ce qu'il remarqua. Ce n'était rien et en même temps,  le gros des différences se font à l'intérieur et non pas à l'extérieur...

Il alla s'installer près d'elle, se retenant de la prendre dans ses bras et de la serrer fort comme il en avait envie. On lui avait fortement déconseillé de la toucher et si il n'y a pas si longtemps il aurait fait fie de ces recommandations, maintenant il préférait écouter. Ne pas écouter lui avait valut de perdre beaucoup trop. Il eut un sourire amusé. C'est vrai qu'ils avaient l'air ridicule là, assis sur un sofa avec bien deux pieds de distance entre eux, à essayer de trouver de quoi parler. Pour tout dire, Henry allait mettre les pieds dans le plat et lui poser une qiestion franche et massive quand la dernière phrase de la brune lui parvint. Son sourire s'affaiblit, pas suffisamment pour un humain de le voir mais largement suffisamment pour qu'un vampire le fasse. Il eut un fin rire amer.

"Ca se voit tant que ça que mon mental n'est plus ce qu'il était? " une jolie façon de dire qu'il n'allait pas bien, mais qu'il faisait tout pour garder une façade en place. "Tu m'as manqué aussi. Je..." il ne savait pas trop quoi dire, il ne voulait pas avoir l'air de la plaindre, se doutant qu'elle détesterait cela (surtout que d'autres devaient déjà bien s'en charger, il avait repéré quelques boulets en arrivant) mais que dire sinon? Qu'il s'en voulait? Ha! La bonne blague. Non pas qu'il ne s'en veuille pas de ce qui a pu lui arriver mais..."Tu sais, des fois je m'en veux de t'avoir un peu perdue de vue. Si j'avais gardé contact plus concrètement avec toi, j'aurais peut-être pu éviter ce qui t'est arrivé. Mais ces derniers mois ont été un pau chaotiques. Y a eu l'attaque au Silver Queen comme tu le sais et puis après j'ai rencontré Sally, il y a eu Halloween puis les directives, Sally qui disparaît et puis les camps..." on se calme cowboy.

Henry parlait tant, tellement vite, il était à la limite de l'hyperventilation. Il n'avait pas pensé dire autant de choses aussi personnelles d'un coup (il ne pensait même pas parler de Sally du tout pour être honnête) mais voir Elyane comme ça ramenait à l'avant de son esprit son inquiétude grandissante pour tout ses amis et notamment la fée qu'il avait accueilli chez lui. Il prit une grande inspiration pour se calmer.

"Désolé, je ne voulais pas...je ne voulais pas t'embêter avec ça,  c'est sorti tout seul. Enfin, tu me connais, moi et mon filtre cerveau-bouche inexistant."

L'humour, son meilleur système de défense jusqu'à maintenant, se mettait en place une nouvelle fois. Pas contre Elyane mais contre lui-même cette fois.

© Chieuze


_________________
It's easy enough to be pleasant, when life hums along like a song.
But the man worth while is the one who can smile when everything goes dead wrong.


Dernière édition par Henry R. Jones le Mar 15 Avr - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] Diantre, vous ici? [PV Elyane]   Jeu 10 Avr - 18:07

Diantre, vous ici?

“ Henry & Elyane "



Depuis ma libération des camps, mes sauveurs m'ont emmener dans un endroit sûr, c'est à dire l'ancien hôtel pour vampire le Silver Queen. La résistance est bien organisée et la sécurité bien renforcée. Ils ne laissent pas rentrer n'importe qui et c'est tant mieux, ma vie est suffissament souffrante pour y en rajouter une couche! J'ai une chambre à moi dont j'en sors pratiquement jamais, je n'ai pas envie de me mêler aux autres, établir un contact avec les autres vampires. Quand je suis contrainte à devoir sortir, c'est toujours à vitesse vampirique. J'étais pourtant si social et joyeuse lorsque j'étais humaine, mais aujourd'hui je suis brisée. Je pousse un profond soupir tout en enfonçant ma tête dans le vieux chandail de Kyllian. Son odeur me rassure et me calme. Il a été le premier à venir me voir, à me réconforter et me rassurer sur l'avenir même si lui-même était bien désemparé. Dire que notre dernière conversation avant ma transformation forcée avait été houleuse et orageuse. Je lui avais fait part mon désir d'être transformée par Sullivan, mon amoureux. Quelle sotte! Me voici bien récompensé de mon souhait! J'ai été transformée par un inconnu et cela fut horrible! En ce qui s'agit de Sullivan? Notre relation n'est plus au beau fixe. Un sanglot m'étrangle la gorge, mais je refoule cette boule d'émotion quand je perçois une odeur famillière derrière la porte. Je peux ressentir les battements de coeur de l'humain qui attends derrière la porte, son odeur et surtout son inquiétude. Henry....mon meilleur ami enfin l'est-il encore?

"Elyaaaane? C'est Henry, ton humain préféré! Tu m'ouvres?"

Un sourire se glisse sur mes lèvres, il fait de l'humour pour se rassurer j'imagine. Je me lève et j'ouvre la porte à la vitesse vampirique. Ce qui donne comme résultat que j'ai regagner mon le bord de la fenêtre avant même que la porte finisse de s'ouvrir. Mon regard se pose sur mon ami, heureusement pour lui j'ai été forcé de me nourrir plutôt dans la soirée.

- Bonsoir Henry, je suis heureuse de te voir...

Un silence de mort tombe sur nous, pourtant nous sommes si bavard d'habitude! Je ne sais pas comment réagir, tout est différent maintenant. Je lui indique le sofa du bout des doigts pour qu'il puisse s'y installer convenablement. J'ai toujours été une demoiselle très tactile qui aime les accolades et les câlins, maintenant je hurle de terreur quand on fait juste m'effleurer. Kyllian en a subis les frais, j'ai hurler comme un animal. Je ne veux pas que Henry soit témoin de cela, pas aujourd'hui.

- Nous qui sommes si bavards d'habitudes, nous avons de la difficulté à démarrer la conversation.

Je lui fais un sourire timide tout en jouant avec le bas de mon pull. La souffrance de ces dernières semaines nous ont bien changés.

- Tu m'as manqué Henry et je suis contente que tu ailles bien du moins en apparence...


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Henry R. Jones


☩ Morsures : 281
☩ Points : 2119


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: [Flashback] Diantre, vous ici? [PV Elyane]   Lun 12 Mai - 21:53

« Diantre, vous ici? »

« Henry et Elyane »


La porte s'ouvrit comme par magie, du c'est l'impression que cela donnait quand la personne qui l'ouvrait était dotée de vitesse vampirique. Pendant une longue seconde, Henry ne pu empêcher le véritable geek du surnaturel en lui de trouver cela infiniment cool comme façon de faire une entrée, mais il se prit vite une baffe et retourna dans son coin de cerveau attribué alors qu'exterieurement, hormis des yeux qui eu cette lueur fascinée durant une seconde, rien ne transparu. Le brun avança dans la chambre, un petit sourire au lèvres. L'inconnu fait souvent perdre ses moyens au plus braves sur le champ de bataille, alors quand il s'agit de voir une amie complètement transformée...c'est encore pire et l'humain le sentait bien dans le silence qui suivit les salutations d'Elyane. Il faut dire aussi qu'il prit le temps d'observer son amie, essayant de déceler de ses pauvres yeux humains les différences d'avec son apparence avant sa transformation. Sa peau était un peu plus pâle qu'avant. Voilà ce qu'il remarqua. Ce n'était rien et en même temps,  le gros des différences se font à l'intérieur et non pas à l'extérieur...

Il alla s'installer près d'elle, se retenant de la prendre dans ses bras et de la serrer fort comme il en avait envie. On lui avait fortement déconseillé de la toucher et si il n'y a pas si longtemps il aurait fait fie de ces recommandations, maintenant il préférait écouter. Ne pas écouter lui avait valut de perdre beaucoup trop. Il eut un sourire amusé. C'est vrai qu'ils avaient l'air ridicule là, assis sur un sofa avec bien deux pieds de distance entre eux, à essayer de trouver de quoi parler. Pour tout dire, Henry allait mettre les pieds dans le plat et lui poser une qiestion franche et massive quand la dernière phrase de la brune lui parvint. Son sourire s'affaiblit, pas suffisamment pour un humain de le voir mais largement suffisamment pour qu'un vampire le fasse. Il eut un fin rire amer.

"Ca se voit tant que ça que mon mental n'est plus ce qu'il était? " une jolie façon de dire qu'il n'allait pas bien, mais qu'il faisait tout pour garder une façade en place. "Tu m'as manqué aussi. Je..." il ne savait pas trop quoi dire, il ne voulait pas avoir l'air de la plaindre, se doutant qu'elle détesterait cela (surtout que d'autres devaient déjà bien s'en charger, il avait repéré quelques boulets en arrivant) mais que dire sinon? Qu'il s'en voulait? Ha! La bonne blague. Non pas qu'il ne s'en veuille pas de ce qui a pu lui arriver mais..."Tu sais, des fois je m'en veux de t'avoir un peu perdue de vue. Si j'avais gardé contact plus concrètement avec toi, j'aurais peut-être pu éviter ce qui t'est arrivé. Mais ces derniers mois ont été un pau chaotiques. Y a eu l'attaque au Silver Queen comme tu le sais et puis après j'ai rencontré Sally, il y a eu Halloween puis les directives, Sally qui disparaît et puis les camps..." on se calme cowboy.

Henry parlait tant, tellement vite, il était à la limite de l'hyperventilation. Il n'avait pas pensé dire autant de choses aussi personnelles d'un coup (il ne pensait même pas parler de Sally du tout pour être honnête) mais voir Elyane comme ça ramenait à l'avant de son esprit son inquiétude grandissante pour tout ses amis et notamment la fée qu'il avait accueilli chez lui. Il prit une grande inspiration pour se calmer.

"Désolé, je ne voulais pas...je ne voulais pas t'embêter avec ça,  c'est sorti tout seul. Enfin, tu me connais, moi et mon filtre cerveau-bouche inexistant."

L'humour, son meilleur système de défense jusqu'à maintenant, se mettait en place une nouvelle fois. Pas contre Elyane mais contre lui-même cette fois.

© Chieuze


_________________
It's easy enough to be pleasant, when life hums along like a song.
But the man worth while is the one who can smile when everything goes dead wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] Diantre, vous ici? [PV Elyane]   Mar 13 Mai - 2:29

Diantre, vous ici?

“ Henry & Elyane "



Je ne suis pas la seule à avoir subis des pertes et j'en ai bien conscience. Henry n'est plus le même comme je ne suis plus la même. Notre insouciance a disparu pour faire place à de l'angoisse et des inquiétudes. Quand il se fustige de n'avoir rien pu faire, mon cœur mort se serre dans ma poitrine. Il fait l'évocation d'une certaine Sally, un prénom qui m'est inconnu au bataillon. Un sourire triste se glisse sur mes lèvres, nous nous sommes vraiment perdu de vue, comment j'ai pu laisser mon double s'éloigner autant? Je l'écoute sans broncher, après tout il y a lui aussi besoin de faire le vide dans sa tête, car je me doute que ça doit surchauffer là-dedans. Son humour m'arrache un petit rire, ce cher Henry a toujours les mots pour me faire sourire.

- Ne t'en veux pas, je me suis cru à l'abri des dangers, j'ai cru que la protection de Sullivan aurait été suffisante pour m'empêcher de me faire capturer. Je me suis fourvoyée!

Je quitte mon perchoir pour prendre place plus près de mon ami, sa douce odeur se glisse à mon nez, mais heureusement pour lui je ne ressens pas le besoin de le croquer. Vider mon meilleur ami n'est pas dans mes plans, ça serait une fin digne des plus grandes tragédies grecques!

- L'amour m'a rendu aveugle et stupide, j'en paye le prix fort maintenant. Je me retrouve à vivre une vie pour l'éternité seule, ma psy croit que je vie une peine d'amour version vampirique. Mes émotions sont exacerbées....en ce qui s'agit de mon créateur...je le sens, mais il ne sait pas encore montrer....

Je ne voulais pas me plaindre, je n'ai pas besoin de sollicitude ce rôle est bien comblé par les membres de mon groupe de soutient ainsi que des "amis". Je sais qu'Henry a toujours été d'une excellente écoute et il m'a toujours soutenue.

- Je trouve que le choc est drôlement brutale, on avait l'habitude d'extrapoler sur si on étaient transformer en vampire ou si on était un loup-garou comment on réagiraient. La réalité est bien différente....

Doucement, ma main glisse dans celle d'Henry, sa peau est chaude et je peux ressentir les pulsation de son cœur. Je sens le sang qui coule dans ses veines et je dois me faire violence pour ne pas succomber à l'envie de goûter son sang. Mon manque de réaction doit le mettre mal à l'aise, je retire finalement ma main de la sienne.

- Excusez-moi, je ne voulais pas te foutre la frousse. Je n'ai pas envie de te croquer.

Je lui fais un sourire d'excuse en reprenant une position plus confortable dans le canapé. J'ai envie que notre relation revienne plus conviviale, que nous redevenons les meilleurs amis du monde!

- Qui est donc Sally? Petit coquin! Tu as une petite amie et tu ne m'en as pas parlé!?

Ce n'est pas un reproche que je lui fais, au contraire! Mon ton est plutôt taquin comme autrefois lors de nos soirées rencontres.


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Henry R. Jones


☩ Morsures : 281
☩ Points : 2119


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: [Flashback] Diantre, vous ici? [PV Elyane]   Ven 16 Mai - 10:21

« Diantre, vous ici? »

« Henry et Elyane »


Il a réussi à la faire rire, un peu. Pas beaucoup, mais c'était suffisant pour lui donner espoir qu'il pouvait faire quelque chose pour elle. Pour l'aider avec cette situation qui nuisait à tous ici. Aux humains qui se fourvoyaient avec des êtres qu'ils ne comprenaient pas. Aux vampires qui se retrouvaient dans une position qu'ils n'auraient probablement jamais imaginé. Aux autres surnaturels qui restaient cachés qui ne comprenaient pas pourquoi on s'en prenait à eux alors qu'ils n'ont jamais rien fait aux humains (ou presque). Maintenant, il a presque peur d'annoncer qu'il est un être humain, tant ils ont fait du tort à des êtres qu'ils n'ont pas chercher à rencontrer avant, à comprendre autrement qu'en les étudiants comme des rats de laboratoire avec humiliation gratuite à la clé. Lui aussi a un esprit scientifique, lui aussi voudrait en savoir plus même d'un point de vue physiologique, mais il garde une certaine...Pudeur envers eux. Un respect que certains de ses semblables ont été très promptes à oublier. C'est pour cela qu'il s'en veut surtout. De représenter une forme de vie qui oublie et bafoue si facilement les droits d'autrui.

Cependant aujourd'hui il ne vient pas spécialement en tant qu'humain, mais en tant qu'ami proche de la jeune femme. Son meilleur ami, elle est son double spirituel et il regrette tant de la voir éloignée ainsi. Il ne dit rien, la laisse prendre les choses à son rythme et l'écoute sagement, docilement, alors qu'il l'observe son amie s'approcher un peu de lui. Il ne fait pas de geste pour l'atteindre, préférant la laisser venir à lui et donc, écouter les conseils promulgués par les personnes qui la suivent presque au quotidien. Il l'écoute et il se souvient, avec un sourire, de leurs soirée de vrais geek du surnaturels, les discutions animées, les livres étalés, ouverts sur le sol et recherches internet imprimées par terre ou bien projetées sur le mur de l'appartement d'Henry ou d'Elyane selon le cas. La surprise est de mise quand la main de l'ancienne métamorphe se glisse dans la sienne. Il a presque voulu retirer sa main mais, si c'est elle qui l'initie, c'est qu'elle se sent apte à le faire. Alors il la laisse faire, sans pour autant raffermir sa prise sur sa main ou quoi que ce soit. Il ne veut pas risquer de l'effrayer ou de l'embêter. Trop tôt elle retire sa main et la suite de ses paroles le surprenne à tel point qu'il la regarde maintenant avec des yeux grands comme des soucoupes.

"Tu ne me fais pas peur. Il me faut juste un peu de temps pour savoir ce avec quoi tu es confortable et ce qui te met mal à l'aise. Je ne veux pas que, avec tes nouveaux sens, tu ressentes des choses que tu n'aurais pas envie de ressentir. Je viens ici pour t'aider, pas pour te..."

Henry se coupe en pleine phrase. La nouvellement vampire lui coupant la parole pour lui poser une question à laquelle il ne s'attendait pas tout de suite. Qui est Sally. Il comprend qu'elle ne veuille pas qu'on s'appuie trop sur sa nouvelle nature qui la dérange encore. Alors elle change le sujet, ce qui lui convient aussi d'un côté. Seulement maintenant, il est plus rouge qu'une tomate. Il a prononcé le nom de Sally sans vraiment réfléchir. Maintenant il doit lui répondre et il ne sait pas par où commencer. Pourtant, il est content. Elyane commence à ressembler de plus en plus à celle qu'il a connu avnat toute cette histoire et il se tourne mieux vers elle, lui offrant son propre sourire taquin. Parce que c'est cela entre eux: de la franche camaraderie et une taquinerie certaine.

"Ce n'est pas...Ahem. C'est pas exactement ma petite amie. Je l'ai croisé par hasard et puis...Et bien on a discuté, on s'est revus. Elle vient de loin elle ne connaissait pas grand chose à notre culture alors je...lui ait servi de guide en quelque sorte. Voilà tout."

Comme si ça suffirait à satisfaire l'appétit d'Elyane pour ce genre de potins. Mais ils avaient toujours fonctionné ainsi: elle était curieuse, lui l'obligeait à venir pêcher les informations et il finissait de toute façon par tout lui dire. En attendant il en resterait là, attendant la curiosité habituelle qui venait avec ce genre de début d'informations.

© Chieuze


_________________
It's easy enough to be pleasant, when life hums along like a song.
But the man worth while is the one who can smile when everything goes dead wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] Diantre, vous ici? [PV Elyane]   Sam 17 Mai - 1:15

Diantre, vous ici?

“ Henry & Elyane "

Je suis rassurée, je ne fais pas peur à Henry et le contraire m'aurait bien étonné, je dois l'admettre. Je préfère changer de sujet et faire tourner la conversation autour de mon meilleur ami enfin retrouvé. Je ne cache pas ma surprise quand je vois les joues d'Henry prendre une jolie teinte de rose. Ce n'est pas sa petite amie, pas pour le moment, car c'est aussi évident que le nez au milieu de la figure: Henry en pince pour la mystérieuse Sally. Je suis encore plus curieuse de connaître cette jeune femme qui a pu me voler le coeur de mon cher petit Henry. Je comprends mieux pourquoi, nous nous sommes éloignés tous les deux. Je suis aussi à blâmée dans cette histoire, ne l'ai-je pas abandonné pour un homme? Le souvenir de Sullivan m'est encore vivace et et il me manque, mais je commence à croire que nous n'avons plus d'avenir ensemble lui et moi. Je suis loin d'être prête à lâcher prise pour l'instant.

- Bien sûr Henry! Tu peux jouer ce petit jeu là avec les autres, mais pas avec moi! Plus maintenant du moins!

Je le regarde avec un petit sourire en coin tandis que je le détaille des pieds à la tête. Ces yeux se sont mis à briller quand il y parler d'elle. Sa respiration et son pouls c'est accélérer également, pas assez pour que lui puisse sans rendre compte mais suffisamment pour que cela attire mon attention. N'oublions pas le détail le plus important la jolie couleur de ces joues. Je détecte aussi une légère odeur de phéromone, mais je vais garder ce petit détail pour moi. Henry aime partager, mais pas forcément tout!

- Tu as des sentiments fort pour elle, ton corps te trahis mon ami, j'aimerais bien la rencontrer cette mystérieuse Sally.

Une rencontre serait bien, mais pas dans un avenir lointain, car j'ai encore beaucoup de mal à contrôler mes bas instincts. Je ne voudrais pas avoir la mort de la future petite amie d'Henry sur la conscience. J'en ai déjà beaucoup sur les épaules actuellement.

- Pour l'instant, je crois que cela serait trop dangereux que je me retrouve en présence d'humain. De plus, je suis confinée entre ses quatre murs pour un long moment. Je suis dans les sujets à risque, car mon créateur n'a pas refais surface, mais je sais qu'il est bien vivant.

Je pousse un soupir, les rencontres avec les psychiatres, les groupes de soutiens me sont plutôt pénible à supporter. J'ai des idées suicidaires, mais je me garde bien de ne pas les révéler à Henry. On exerce suffisamment de surveillance pour que j'en rajoute une couche!

- À défaut de pouvoir la rencontrer maintenant, tu veux bien me parler d'elle? Je voudrais apprendre à la connaître à travers tes mots et découvrir cette jeune femme qui ta ravivé ton cœur.

Je me cale dans le sofa à côté du jeune homme et cale ma tête contre son épaule comme j'avais si souvent l'habitude de le faire. Je me concentre sur la voix d'Henry qui me berce et me fait oublier mes problèmes.


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Henry R. Jones


☩ Morsures : 281
☩ Points : 2119


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: [Flashback] Diantre, vous ici? [PV Elyane]   Ven 6 Juin - 20:52

« Diantre, vous ici? »

« Henry et Elyane »


Un grand sourire illumina les traits d'Henry. Il retrouvait sa Elyane, celle avec qui il avait inventé et partagé des théories plus farfelues les unes que les autres sur divers sujets, avec qui il avait partagé sa passion du surnaturel jusque-là gardée plus ou moins pour lui parce qu'il passait pour un illuminé quand il commençait à partir dans ses théories (même les moins farfelues). En entrant dans cette chambre, il avait eut peur d'avoir définitivement perdu une partie de ce qui rendait cette jeune femme si unique et étonnante. Il n'en n'était rien. Il lui fallait simplement un temps d'adaptation à sa nouvelle "condition". Le fait qu'elle le taquine de cette facon est la preuve qu'elle est toujours là. Une petite voix, celle du curieux scientifique, lui murmure qu'au moins ils ont la réponse à une question qu'ils se posaient avant: le sujet transformé change-t-il psychologiquement (hormis les évidences comme avoir envie de sang)? Mais il se garde bien de le dire et écoute sagement son amie parler. Il se tend légèrement quand elle évoque la possibilité d'une rencontre avec Sally et finit par hocher la tête, soulagé qu'elle en décide autrement. Depuis la soirée d'Halloween, il fait en sorte de ne pas amener de vampires près de Sally. Aucun, pas même ceux en qui il a confiance, comme John. Alors même si il est sûr que les deux jeunes femmes s'entendraient bien, il ne veut prendre aucun risque quant à la sécurité de sa fée.

Alors à la place il rougit plus fort encore, alors qu'il découvre implicitement à quel point les sens de l'ancienne métamorphe sont aiguisés à présent. Et sa demande. Il sens cette demande comme une part de sa curiosité naturelle mais aussi une part d'envie de se distraire pour le moment de ses propres soucis. Il peut le comprendre. Combien de nuits a-t-il passé à travailler sur divers projets, juste pour s'empêcher de, une nouvelle fois, sillonné la ville à moto dans l'espoir d'apercevoir une once de chevelure rousse? De retrouver Sally? Parler d'elle n'était pas exactement ce qu'il voulait faire ici, mais il ne pouvait pas être égoïste; pas maintenant. Alors il poussa un faux soupir de défaite, cachant ainsi la grande inspiration qu'il a prise pour se calmer les nerfs à l'idée de parler de sa fée. Voilà d'ailleurs une chose qu'il n'évoquera pas devant la vampire: la véritable nature de Sally; Henry avait bien comprit que révéler cela n'était pas chose commune pour le peuple dont elle faisait partie et il n'allait certainement pas aller le répéter sur tous les toits et encore moins à un vampire.

"Eh bien...par où commencer..." il fit mine de réfléchir,  créant un peu de suspens alors qu'il sentit Elyane s'appuyer contre son épaule et il plaça son bras sur le dos du canapé, de façon à lui laisser plus d'espace et de confort pour s'installer comme elle le souhaitait. "Elle s'appelle Sally, une rousse très vive et énergique. Elle vient de très loin, même si je n'ai jamais vraiment compris d'où soit dit en passant, et quand je dis loin je veux dire un peu reclus du monde visiblement. Je veux dire elle ne savait même pas ce qu'était la fête d'Halloween!" Comme si c'était une evidence. Cependant on sentait très bien la taquinerie dans son ton afin de masquer (sans grand succès) la tendresse et l'adoration sans borne qu'il portait à la jeune femme. "On s'est croisé totalement par hasard et sans trop savoir pourquoi, elle m'a...je ne sais pas comment expliquer cela..." sans expliquer qu'en réalité c'était ses pensées et son esprit en général qui avait poussé la rousse à rester avec lui "Elle voulait passer plus de temps avec moi. Alors j'en ai profité pour lui montrer plein de truc de notre belle ville de Shreveport et ses alentours. Et quelques séries télé. La télé tout court en fait. Depuis Halloween elle vit chez moi; après l'attaque de vampires, on s'est dit que le fait de vivre dans un endroit avec un seuil était...plus prudent. Voilà."

Il ne voulait pas ajouter plus. S'il continuait, il allait immanquablement parler du fait qu'elle ait disparu depuis le début des camps, et qu'il n'en dormait presque plus la nuit. Ce n'était pas le moment de raconter ce genre de choses à Elyane qui venait de sortir du calevaire des camps mais qui devait apprendre à être un vampire...

© Chieuze


_________________
It's easy enough to be pleasant, when life hums along like a song.
But the man worth while is the one who can smile when everything goes dead wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] Diantre, vous ici? [PV Elyane]   Sam 14 Juin - 2:39

Diantre, vous ici?

“ Henry & Elyane "

J'écoute mon meilleur ami parler de sa merveilleuse Sally. Une demoiselle qui vient apparement de très loin, car elle ne semble pas connaître les objets du monde moderne. Je me doute que la rouquine soit elle aussi un être surnaturel. Je tente de me souvenir des créatures que j'ai côtoyé aux camps. Quand la réponse à mon questionnement s'impose de lui-même dans mon esprit. Mon petit Henry craque pour une fée! Je ne suis pas étonnée qu'il soit tombé sous son charme après tout les fées ont un certain pouvoir d'attraction sur les êtres humains ainsi que sur les vampires. Leur sangs et leur odeurs peuvent nous rendent complètement dingue.

- Je suis contente que tu as trouvé quelqu'un de bien. Je suis sûr qu'elle doit être tout à fait charmante, j'ai bie hâte de la rencontrer...

Une chose qui ne risque pas de se produire de si tôt, puisque je suis dans l'incapacité de me contrôler. Alors devant une fée c'est la catastrophe assurée! Je fronce les sourcils, quand je perçois un changement d'expression sur le visage de mon meilleur ami. Son changement d'attitude n'a duré que quelques secondes, car il a vite retrouvé son côté insouciant et un sourire orne ses lèvres de nouveau. Je décide donc de faire une inspection rapide du visage d'Henry, les détails qui n'apparaissent pas aux yeux humains m'apparaissent clairement grâce à ma vue de vampire. Je remarque des cernes sous ses yeux et une fatigue dans ses gestes. Henry ne me dit pas tout, il y a de l'orage au paradis!

- Henry, tu sais que tu peux tout me dire peut importe ce que sait!

J'accompagne mes paroles par une accolade amicale. Je ne veut pas l'accabler avec mes problèmes comme lui ne veut pas le faire avec les siens. C'est louable de sa part, mais je dois reprendre mon rôle de meilleure amie en main.

- Il c'est passé quelque chose avec Sally? Elle t'a quitté?

J'imagine que la rouquine n'a pas répondu aux sentiment d'Henry et elle l'a quitté pour aller vivre ailleurs peut-être? Nous sommes pas très doué dans les relations couples tous les deux, la preuve ma relation avec mon vampire millénaire c'est solder par un cuisant échec.

- Je ne veux plus que l'on aillent des secrets l'un envers l'autres, c'est ce qui a fait que nous nous sommes éloignés l'un de l'autre. S'il-te-plaît, Henry confie toi à moi, qui sait je pourrais peut-être t'aider!

Je fais un sourire enjoué à mon ami en attente qu'il se décide à me confier ce qui le ronge de l'intérieur. Je décide de focuser tout mon attention sur le problème d'Henry se qui m'aide à oublier un peu des miens.


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Henry R. Jones


☩ Morsures : 281
☩ Points : 2119


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: [Flashback] Diantre, vous ici? [PV Elyane]   Mer 25 Juin - 21:52

« Diantre, vous ici? »

« Henry et Elyane »
Avait-il vraiment cru que cela pourrait fonctionner? Qu'elle comprendrait qu'il ne voulait pas en parler et le laisser parler de tout et rien pendant le reste de sa visite? Il avait donc été particulièrement naïf sur ce coup-là. Ou pas, peut-être pas justement...Ne serait-ce pas une façon déguisée de son subconscient pour lui faire comprendre qu'il devait en parler à quelqu'un qui pourrait le comprendre et l'aider avec cette situation? Possiblement. Après tout, les seules personnes avec qui il en parlait étaient les autres de la résistance qui voyaient Sally comme une victime parmi d'autres. Henry comprenait parfaitement que la Résistance ait des choses mieux à faire que de parcourir toute la Louisiane pour une seule fille. Ils voyaient l'image en grand alors que lui-même avait du mal à se détacher de l'idée qu'il devait retrouver Sally. Ca ne l’empêchait pas de ramener des personnes qui avaient réussies à s’échapper des griffes de la milice au QG, mais on pouvait sentir que son esprit n’était pas à 100% dans les affaires de la Résistance. Alors pas étonnant que son subconscient le pousse à parler avec Elyane de ce problème, quand bien même sa conscience en tant qu’être humain le poussait plus à ne pas lui en parler pour ne pas risquer de lui rappeler de mauvais souvenirs.

Pourtant il craqua. Trop peu de sommeil, trop de pression de tous les côtés, une envie profonde de renouer avec son amie perdue de vue depuis trop longtemps…les causes étaient multiples et variées. Pendant de longues secondes le brun n’osa pas regarder la vampire dans les yeux, préférant pencher la tête jusqu’à voir le plafond trop blanc de cette chambre d’hôtel de luxe pour vampire. Il avait besoin de ces quelques secondes pour se remettre les idées en place, pour trouver par où commencer à lui expliquer ce merdier qu’était devenue sa vie. Il n’y a pas trois semaines tout allait bien et aujourd’hui…Lui qui était de nature pacifique dans l’ensemble avait appris à se servir d’une arme à feu, et était tout aussi obsessif sur sa mission auto-ordonnée que les milices antisurnaturels qui parcouraient les rues des villes de Louisiane. En réalité, il aurait probablement pris plus que quelques secondes pour réfléchir à tout cela si Elyane n’avait pas proposé la possibilité que Sally l’ait tout simplement quitté. Hank laissa échapper un petit rire las avant de prendre la parole.

« Si seulement ce n’était qu’un simple rejet Elyane.. » il se tourna alors vers son interlocutrice, les yeux fatigué mais néanmoins amusé par cette proposition si dérisoire. « Elle a disparu, Elyane. Disparu. Ce qui peut vouloir dire tellement de choses ; les camps, un vampire, peut-être se cache-t-elle tout simplement, sans savoir comment me contacter, ou bien elle est… »

Il ne pouvait pas se résoudre à le penser, alors le dire…Pourtant la peur de cette hypothèse était tout à fait palpable et présente dans son esprit et celle qui lui donnait le plus de cauchemars qui le réveillaient avec le dos trempé de sueurs froides. Il ravala un sanglot qui menaçait de passer ses lèvres et expira longuement par le nez. Ce n’était pas le moment de craquer. Plus tard, quand il serait seul dans la chambre qui lui avait été attribuée après que son appartement ait subi un carnage quand la milice avait apparemment cherché Sally. Pas face à Elyane qui vivait déjà des choses assez traumatisantes comme ça, cependant elle voulait savoir ce qu’il se passait ; il allait lui expliquer un peu mieux son état d’esprit.

« A cause de ça, j’ai presque pas dormi depuis deux semaines, je tourne à travers toute la ville dans l’espoir de la retrouver et…je m’inquiète. Voilà ce qu’il se passe. »

© Chieuze


_________________
It's easy enough to be pleasant, when life hums along like a song.
But the man worth while is the one who can smile when everything goes dead wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Flashback] Diantre, vous ici? [PV Elyane]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Flashback] Diantre, vous ici? [PV Elyane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-