Partagez | 
 

 Blood and Suffering [Sullivan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Blood and Suffering [Sullivan]   Mer 12 Fév - 23:43

Blood and Suffering

“ Sullivan & Elyane "


La nuit, la lune et les étoiles, mon nouveau mode de vie, jamais plus je reverrais le soleil et ne sentirait sa chaleur sur ma peau. De nombreuses choses mon été arrachées et j'en souffre énormément. C'est pour cette raison qu'ils vont tous payer aucun échappatoire possible, pas cette fois. Depuis ma libération des camps, je n'ai pas remis les pieds chez Sullivan, j'ai plutôt écumé les endroits pour dormir, chez Henry et Kyllian par exemple. J'ai fracasser une vitre d'un magasin pour dame pour me trouver de nouvelles fringues. C'est donc habiller d'un jolie haut lacée noir, d'un pantalon de cuir ainsi que de jolie escarpin tout aussi noir. Oui, je suis tombé dans les clichés vampiriques! C'est donc avec mon look à la "Blade" que je passe mes nuits entières en forêt, mon domaine! J'étais une enfant de la nature et je voudrais tellement revenir ce que j'étais, mais Mère nature m'a punie et ne veut malheureusement plus de moi. C'est en soupirant que je prends place sur une souche d'arbre, entre mes doigts je m'amuse avec un pieu que j'ai confectionné moi-même. Un jour, je vais l'utiliser sur moi quand tout cette histoire serait terminée, une jolie fin pour Elyane Sara Mercier.

C'est en rigolant que je m'amuse a appliquer la pointe de l'arme de fortune contre ma poitrine. Oui, un jour je vais l'enfoncer et je serais libérée. Mon nez m'indique la présence de deux être humains dans les environs, j'entends leurs cœurs battent dans leurs poitrines. Ils sont excités, car ils ont trouvé une piste. Ils vont bientôt débarquer dans la clairière, mes crocs sortent, car j'ai une faim de loup. J'ai envie de jouer un peu avec ma nourriture....
Ces deux jeunes adultes qui débarquent, une fille et un garçon armé jusqu'au dent. Oh! oh!oh!  C'est mon jour de chance, je tombe sur des anti-vampire, hmm cela risque d'être un régal! Je réussis a faire rentrer mes crocs et tourne paresseusement la tête vers mes prochaines victimes.

- Bonsoir, vous chassez le vampire?

Autant rentrer dans le vif du sujet, les deux jeunes gens confirment que j'ai raison, ils ont découvert une piste un peu plus loin. Ils détestent vraiment les surnaturels et que tous sans exception devraient mourir. Je ne cache pas mon ennuis ce qui les piquent tous les deux aux vifs.

- Quoi?! Tu aimes les sangsues et toutes les merdes surnaturelles?

Je me lève et de façon nonchalante j'enlève les brins d'herbes et de mousse qui me colle dessus.

- Tu devrais dire au revoir à ta copine...

-Quoi?

Ils n'ont pas le temps de réagir que j'ai brisé le cou de la jeune femme qui s'écroule à nos pieds. J'empoigne solidement l'homme à la gorge et le soulève de sol doucement, je lui montre mes crocs. Finalement l'envie de jouer est tomber aux oubliettes, je crève trop la dalle.

- Aidez-moi...

Ma proie implore l'aide d'un intrus, je n'ai pas besoin de me tourner pour savoir qui se trouve à quelques pas de nous. J'éclate de rire, finalement, je vais peut-être jouer.

- À ta place je n'y compterais pas, sauver la vie des gens n'est pas son style, il ne l'a pas fait pour moi l'amour de sa vie apparemment. N'est-ce pas Sullivan?

Je tourne mon regard dans sa direction, il a l'air pitoyable. Le prince charmant est revenu ramper? Je tourne mon attention sur le jeune homme qui commence a suffoquer sous ma poigne. Je le repose doucement au sol, mais garde ma poigne de fer sur lui.

- Je vais te raconter une histoire avant ton dernier repos, il était une fois, une jeune femme naïve et pleine de vie qui tombe éperdument amoureuse d'un beau vampire. Elle aurait tout fait pour lui, elle aurait été prête à mourir pour lui, mais toute les histoires ne finisses pas toute bien. Elle c'est faite capturer, la jolie princesse attendait que son prince charmant vienne la délivrer, mais il n'est jamais venu. La princesse a réalisé qu'elle n'était rien pour lui, il a toujours fait passer les autres avant elle. John le premier amant perdu, Rose la personne qui a transformé à la place de retrouver la femme qu'il aime et la fée Lilianne qui lui tourne autour comme une mouche autour d'un pot de miel. La princesse a compris qu'elle n'était qu'une passade et rien de plus, après tout pourquoi se contenter d'une seule quand on peut tous les avoir? Mon histoire est terminé!

C'est tout candidement, que je lui arrache la gorge d'un coup sec, le sang gicle, mais glisse sur le cuir de mon pantalon. Je porte la masse sanguinolente à ma bouche pour y goûter le sang.

- Tu as aimé mon histoire Sullivan?

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gabriel d'Avaugour


☩ Morsures : 1297
☩ Points : 2984
☩ Localisation : Shreveport


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Blood and Suffering [Sullivan]   Ven 14 Fév - 12:15

Blood and Suffering

“ Sullivan & Elyane "


Beaucoup de choses s'étaient déroulés depuis la fin des camps de recherches. Beaucoup trop de choses. Tout d'abord, Sully avait cru que sa bien-aimée était morte. Dans les camps, d'un instant à l'autre il avait perdu lien qui l'unissait à Elyane. Tout son monde s'était effondré. Il n'avait plus le contrôle de rien et il avait voulu mourir à son tour. Pourquoi s'acharner à aimer si c'était pour perdre toutes les choses qui avait un minimum d'importance à nos yeux ? Quel intérêt ? Dans quel but ? Puis les choses avaient littéralement explosée. Les résistants et les contre-gouvernement avait pris le contrôle des installation dans une petit guerre civile que n'avait pas vraiment cherché les autorités. Sully avait été embarqué par certains d'entre eux et il avait eu le miracle de voir encore le visage de celle qu'il aimait ... Mais finalement, son sort était bien pire que la mort à ses yeux. Elle avait été transformé. Tout d'abord le soulagement avait pris possession de son corps quand il s'est approché d'elle. Pour finalement, se prendre un nouveau poignard dans le dos, violent, perçant, mortel. Elle l'avait rejeté. Il ne l'avait encore jamais vu comme cela, si hargneuse, si désespéré comme si toute la joie de vivre qui la caractérisait s'était envolé comme par magie. Les bébé-vampires étaient toujours très émotionnel, mais là, la chose était encore plus violente. Une colère noire prit possession du vampire, après l'incompréhension la plus total. Ces humains avaient brisé la vie de plus de personnes que les vampires eut-même. Qui étaient les véritables monstres dans l'histoire ?

Il n'avait pas pu se défendre des accusations qu'elle lui avait balancé à la figure, à toute la colère qui la possédait, car elle s'était enfuie, laissant le vieux vampire dans l'incompréhension la plus total, totalement perdu, déboussolée et plein de colère. S'il attrapait le vampire qui lui avait ça... Personne à part lui n'avait ce droit. Il devait la retrouver pour lui expliquer. Que tout cela n'était pas de sa faute, que jamais il n'avait voulu tout cela, mais qu'elle était vivante qu'ils pouvaient traverser cela à deux. La choses ne fut pas très compliqué, Sullivan la connaissait par coeur. Elle était une fille de la nature, la forêt était l'endroit tout indiquer. Même si celle-ci était vaste, sa vitesse vampirique lui fut d'une grande aide. Il la retrouva aux prises avec deux humains, dont une qui tarda pas à passer l'arme à gauche ... Les jeunes vampires non-contrôlés étaient vraiment impitoyable. Puis il la vit déblater toute l'histoire et étrangement, il trouva la scène d'une tristesse effroyable. Il ne reconnaissait pas Elyane. Ce n'était pas elle qui se trouvait devant lui, son apparence physique témoignant de ce changement poignant. Mais il ne voulait pas le croire. Il garda néanmoins un air totalement neutre à toutes ses déclarations et lui répondit aussi froidement :

" Non. Et même si elle avait été vraie. Je n'ai jamais été un prince charmant et tu le savais. Mais une chose est sûre, si je suis venu dans ces camps, c'était pour te sortir de là. Mais les choses ont échappé à mon contrôle, je ne savais pas toutes les armes qu'ils avaient en leur possession, tous les moyens de pressions... J'ai essayé et je n'ai même pas pu protéger John ... "

Il avait beau avoir l'air stoïque, toutes ses émotions transperçaient à travers ses phrases et il ne put retenir sa main de venir frôler la joue de sa bien-aimée. Et si cela n'était qu'une façade ? Il ne pouvait pas la perdre, il ne pouvait pas l'avoir perdu. Ce n'était pas possible.

© Chieuze


_________________


You want a revelation, you want to get it right. You are the revelation. No light, no light in your bright blue eyes, I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day, you can’t choose what stays and what fades away. But if everything is juste a LIE ?Florence + The Machine - No Light, No Light.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Blood and Suffering [Sullivan]   Lun 17 Fév - 23:24

Blood and Suffering

“ Sullivan & Elyane "


Je détourne les yeux à ses mots, il a raison, il n'a jamais été un prince charmant et j'en étais parfaitement consciente. Je porte a mes lèvres le bout de chair sanguinolente, mais déjà une grande quantité de sang c'est écoulé à mes pieds. Il ne reste que la chair et les muscles quelques peu rougis que j'abandonne sur le corps inerte du jeune homme. Le peu de sang que j'arrive a boire n'arrive même pas à guérir mes blessures de ma transformation. Les cicatrices dans mon cou son encore très apparente. Je sens la main de Sullivan qui me frôle la joue, tous mon corps se tends comme une corde, la sensation est différente presque intolérable. J'ai encore beaucoup de difficulté à supporter que les gens me touchent même Kyllian n'arrive plus a me prendre dans ses bras sans que je devienne hystérique. Je recule, effrayé parce que je ressens. Mes yeux se brouillent de larmes et je sens que certaines s'écoule sur mes joues, se qui signifie rien de bon, car je vais devoir me trouver à manger plus rapidement.

- C'est trop difficile, je n'y arrive tout simplement pas...

Certes j'aspirais à devenir vampire comme mon amoureux, je voulais devenir comme lui et que nous vivions comme un couple "normal". Je voulais être enfin heureuse, mais le destin en a choisi autrement. Je suis maintenant lier à un vampire que je ne connais ni d'Ève ni d'Adam, complètement seule avec la rage au coeur.

- Je ne pourrais plus jamais t'appartenir, je suis lié à un autre vampire. C'est Elzéar que je ressens en permanence dans ma tête. C'est horrible! La soif me tenaille, mes amis ont peur de moi. J'ai perdu tout mes pouvoirs.....

Ma voix se brise, mes pouvoirs de transformation, mes pouvoirs que je chérissais temps n'existe plus. Pourquoi ces crétins de scientifiques ne m'ont tout simplement pas demander si c'était possible de créer un hybride mi-vampire, mi-métamorphe? Mais Non! Il fallait absolument tester sur la fille et voyons ensuite...

- Sullivan, j'ai le coeur brisé, je ne pourrais jamais t'avoir rien qu'à moi. Tu enchaînes les gens à toi et nous devons espérer que tu nous regardes. Quel personne sensée irait transformer son ex en vampire et ne la libérais pas sur le champs? Pour la fée c'est pareil, elle te tourne autour, il faut que tu sois complètement aveugle pour ne pas voir qu'elle est dingue de toi!

Humaine, je n'étais pas quelqu'un de jalouse, mais depuis ma transformation mes émotions sont exacerbés et difficile à vivre. La jalousie est un sentiment nouveau pour moi et je ne le supporte pas du tout.

- Tu ne peux malheureusement pas tout avoir Sullivan, moi non plus d'ailleurs...

Je fouille dans mon sac à main et en sort mon pieu de fortune et le tends vers le vampire.

- Finis ce que tu as commencé, frappe-moi en plein coeur et que tout s'arrête....

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gabriel d'Avaugour


☩ Morsures : 1297
☩ Points : 2984
☩ Localisation : Shreveport


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Blood and Suffering [Sullivan]   Sam 22 Fév - 19:06

Blood and Suffering

“ Sullivan & Elyane "


Tout cela faisait tellement mal au coeur, toute cette situation était absurde et a des années lumières de ce qu'ils avaient prévus, ensemble. Les humains avaient foutu leur bordel et avait tout détruit dans leur passage. Sullivan la regarda s'éloigner promptement à son contact, comme si un courant électrique violent était passé. Elle n'arrivait même pas à se nourrir correctement. Une colère froide s'emparait de lui à cette vision, son créateur n'était même pas capable de jouer son rôle correctement ? De s'occuper d'elle ? Des larmes perlèrent sur les joues pâles de la jeune femme et ce fut à ce moment-là qu'il vit les traces encore fraîche de sa transformation et la colère noire qu'il avait pour son créateur se mua en rage. Il s'y était pris comme un sauvage et la demoiselle avait du souffrir le martyr. L'irlandais n'avait qu'un seul désire, celui de faire la peau à cette incapable, à ce moins-que-rien qui avait osé la toucher. C'est alors qu'elle énonça toute la douleur qu'ils avaient en commun, non, ils ne seraient jamais liés par le sang comme ils l'avaient prévu. Elle avait perdu ce qui comptait réellement pour elle sans qu'elle ne l'ait décidé par elle-même. Il n'y avait rien de pire dans ce monde. Il s'approcha alors encore d'elle :

« Où est ton créateur ? Il ne t'a pas montré comment te nourrir ? Quel ordure, s'il était là ... Ecoutes-moi, Ely, on s'en fout si tu n'es pas ma progéniture. Je ... Je t'aime, tu es vivante, pendant plusieurs jours, j'ai cru que tu étais morte et j'ai cru mourir aussi de ne plus te savoir en vie. »

Il parlait avec son cœur, chose qu'il ne faisait que lorsqu'il était désespéré, et la froideur de la jeune femme le faisait tellement souffrir. Il ne supportait pas cette distance, pas avoir l'avoir perdu une fois, c'était tellement insupportable. Elle reprit alors la parole, lui étala toute la douleur qu'elle avait en elle et qui résonnait dans l'esprit de Sully. Elle disait des vérités, si dures à entendre. Il secoua la tête avant de lui répondre :

« Le vampire sensé qui ne lâcherait pas un nouveau-né totalement ignorant dans la nature, comme le fait ton créateur. Elle n'est absolument rien à mes yeux Ely, et tu le sais ! Il n'y a que toi, et toujours toi dans ma tête, jamais je n'ai ressenti cela pour quiconque et tu le sais ! Cela te fait plaisir de me voir comme cela ? De me voir, me rabaisser de la sorte pour te faire comprendre que je ne veux pas te perdre ? »

Le vieux vampire ne savait plus que faire et ses émotions prenaient le pas et, dieu, qu'il haïssait cela. Il n'y avait qu'Elyane pour le faire craquer, pour faire fissurer sa carapace, cette protection qu'il avait mis tant de temps à mettre en place. La demoiselle lui hurlait sa désespérance, au point qu'elle sortit dans son sac, un objet qui glaça le sang de Sullivan. Un pieu de bois. L'arme ultime anti-vampire. Et elle lui tendit. Dans un élan de colère et de frustration, Sullivan lui prit le pieu de bois et le lança de toute sa force vampirique à travers les bois, où il se ficha dans un vieil arbre. Il reprit en prenant la jeune vampire par les épaules :

« Non ... Jamais ! Tu entends ? Comment je pourrais faire une chose pareille, après t'avoir perdu une fois ? Nous pouvons faire face, tu le sais au fond de toi. Il faut que tu ailles mieux, il faut que tu manges. Laisse-moi te montrer comment on fait ... »


© Chieuze


_________________


You want a revelation, you want to get it right. You are the revelation. No light, no light in your bright blue eyes, I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day, you can’t choose what stays and what fades away. But if everything is juste a LIE ?Florence + The Machine - No Light, No Light.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Blood and Suffering [Sullivan]   Lun 24 Fév - 0:55

Blood and Suffering

“ Sullivan & Elyane "


Je me ratatine sur moi-même quand Sullivan évoque qu'il n'est pas comme mon créateur. Sullivan est quelqu'un de bien et tout au fond de moi je le sais. Je n'ose même pas lever les yeux sur lui, j'ai honte de ce que je suis et ce que je fais, évidement que je ne sais pas du tout comment m'y prendre avec mes victimes. J'en fais plutôt de la chair à saucisse et je ne me nourris à peine d'eux. C'est salvateur pour moi, sentir que leurs vies sont entres mes mains, que moi seule peut décider de leurs sorts. C'est aussi effrayant de savoir que je peux être aussi mauvaise....

- Mon créateur? Je...je l'ignore, la seule fois que j'ai ressentis sa présence c'est au Silver Queen lorsqu'on nous a libérés. Sinon il se tient loin, je crois que je lui fais peur...

Les sentiments de mon créateur sont aussi ambivalent que les miens. Il est tout aussi perdu que moi et n'ose pas venir à ma rencontre. En ce moment, je suis capable de sentir sa présence, il doit être dans un rayon de 10 kilomètres tout au plus. J'écoute Sullivan qui se vide le coeur, il n'a jamais été proche de ses sentiments et il ne se livre pas facilement. Je retiens un sanglot quand il me demande si j'aime le voir ramper devant moi? J'hoche la tête de façon négative, non je n'aime pas le voir ramper à mes pieds. Il ne devrait pas le faire, je devrais déjà le savoir qu'il m'aime et que ce n'est pas des conneries. Quand je lui présente mon pieu de fortune, Sully laisse éclater sa colère et le lance à travers la forêt. Mon ouïe m'indique que mon pieu c'est logé dans un tronc d'arbre. Je gémis quand je sens les mains de mon amoureux qui m'empoigne solidement les épaules.

- Suileabhan....je suis désolée.....

Désolée pourquoi? Je n'en sais rien, je me sens si perdue. Quand il me propose de me montrer à me nourrir, j'accepte d'un hochement de tête. La faim me tenaille tellement que juste énoncé la possibilité de me nourrir mes crocs sortent. Je grimace, ils vibrent d'une légère douleur. Je tourne la tête en direction des deux cadavres qui trônent à nos pieds. Le sol est légèrement poisseux du sang du garçon. La fille quant a elle, elle c'est vidée de ses viscères et l'odeur n'est pas très agréable. Son sang est beaucoup trop froid maintenant pour que j'en bois.

- Je vais faire un peu de nettoyage, au moins les mettre dans le marais.

J'empoigne les deux cadavres et les fait glisser jusqu'au bord du point d'eau crasseux. Je les pousse dans les eaux boueuses qui les accueillent.

- Je ne ressens aucunes pitiés pour ces deux-là, ils étaient aux camps tous les deux, tu le savais? Ils m'ont obligés a me transformer sans arrêt pendant 24 heures avant de me faire passer une panoplie de test plus horrible les uns que les autres. Au moins maintenant ils ne feront plus de mal à personne.

Avec le temps, je serais peut-être en mesure de parler des expériences que j'ai subis, je n'en sais trop rien. Je m'approche de Sullivan et me blottis dans ses bras, la nervosité me gagne. J'ai beaucoup de difficulté à supporter les contacts physiques, car je frôle l'hystérie quand on me touche contre mon gré. Je fais taire mes angoisses, c'est Sullivan, je dois lui faire confiance à nouveau.

- Montre-moi comment faire, ne m'abandonne pas je t'en pris....

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gabriel d'Avaugour


☩ Morsures : 1297
☩ Points : 2984
☩ Localisation : Shreveport


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Blood and Suffering [Sullivan]   Ven 28 Fév - 22:29

Blood and Suffering

“ Sullivan & Elyane "



La colère de Sully était sourde mais bien présente. Elle se diluait en lui, dans son sang, comme un poison violent qui n'attendait que d'exploser. Tout était de la faute des humains, mais surtout, tout était de la faute de cet incapable vampire qui avait oser poser ses crocs sur son Elyane. S'il arrivait à le retrouver, il lui ferait amèrement payer tous ses crimes. Une partie de son esprit tournait à vive allure et faisait une liste de tous les supplices possibles qu'il pourrait lui infliger et cette liste était bien longue. Comment pouvait-on agir ainsi ? Se rabaisser de façon aussi absurde que son propre créateur ? Il fallait assumer ses choix dans la vie, assumer ses réussites, comme ces conneries. Après l'absence de ce moins-que-rien avait tout de même une conséquence assez heureuse. Il était avec elle, il pouvait l'approcher et surtout tenter de l'aider.

L'humeur de la brunette vacillait sur un fil, prêt à sombrer, les sanglots se faisaient entendre dans sa gorge ce qui eut le don de serrer davantage la gorge du vieux vampire. Elle était désolée ... Peut-être pas autant que lui. Elle se reprit néanmoins, et hocha alors de la tête à sa proposition. Ce qui eut le don de rassurer considérablement Sully qui eut l'impression de sentir son coeur mort se serrer. Elle se mit alors en mouvement pour se débarrasser des corps ouverts qui jonchaient le sol. Le visage de Sullivan resta totalement inexpressif face à ce spectacle macabre. Lui non plus n'avait aucune pitié pour ces pourritures, il trouvait juste que le sang versé et les entrailles déversées était un peu du gâchis. Même si leurs sang ne devait pas valoir grand-chose. C'est alors qu'elle lui raconta ce que ces deux ordures lui avaient fait subir et son sang ne fit encore qu'un tour. Finalement, leur état était amplement mérité. A pourrir au fond de la vase d'un marais les entrailles offertes aux poissons et autres animaux. Il plongea alors son regard dans le sien et on pouvait y lire toute sa douleur de ne pas avoir pu la sortir de là mais aussi toute la colère qu'il avait pour ces humains. Elle pouvait le comprendre désormais. Il retenta alors sa chance en tendant sa main pour la pose contre sa joue :

« Plus Jamais, ils ne te feront du mal. Je ne le permettrai pas. Qu'ils brûlent tous dans les flammes de l'enfer qu'ils disent qu'on occupe. Ces abrutis, ces imbéciles ne savent pas contre quoi ils ont voulu jouer. Je les ferai tous payer. »

Cette phrase résonna comme une promesse lourde de sens. C'était une promesse pour elle mais aussi pour lui. Il les ferait tous payer. Pour tout cela, pour tout ce qu'ils ont endurés. Il hocha alors la tête et sa demande et lui prit la main pour qu'elle le suive. Ils allaient bien tomber sur quelqu'un. Toutefois, il leur fallut s'approcher de la ville pour voir un trio de miliciens humains patrouiller à l’orée de la forêt. Presque trop facile, ils n'avaient pas les armes des brigades, juste quelques pieux de bois, une chaîne en argent et des fusils. Classique. Il regarda alors Elyane pour lui dire.

« Je m'en occupe, reste là surtout, ce sera du tout cuit pour moi. »

Ce fut presque magique tant les choses furent facile. De sa vitesse vampirique il bondit sur le premier lui arrachant la tête en profitant de son élan. Sous l'effet de surprise il arracha le fusil au second pour tirer un coup de feu dans le 2ème et finalement prendre à main nue la chaîne en argent pour tirer le 3ème vers lui pour lui briser la nuque. Préparer et sûr de lui, ces idiots n'avaient aucune chance. Même si la paume de sa main était sacrément brûlé, cela lui était parfaitement égal, il se régénérait bientôt grâce au sang. Il prit 2 corps pour les amener plus près dans la forêt à proximité de la jeune vampire. Il en déposa un à ses pieds, tel un sac de sang, sans importance et empoigna le 2ème. Ses crocs étaient déjà sortis.

« Ce qu'il faut savoir, c'est qu'ils ne sont que des sac de sang. Ouvrir le sac revient à perdre ce que l'on cherche. Le mieux, c'est au niveau de la carotide, dans le cou à cet endroit là. Tu empoignent fermement et d'un coup sec, tu plantes. Si je le voulais, je pourrais te dire comment t'arrêter à temps mais là, disons que leur pompe à sang de marche plus. Et puis surtout on en a rien à faire ... »


© Chieuze


_________________


You want a revelation, you want to get it right. You are the revelation. No light, no light in your bright blue eyes, I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day, you can’t choose what stays and what fades away. But if everything is juste a LIE ?Florence + The Machine - No Light, No Light.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Blood and Suffering [Sullivan]   Lun 14 Avr - 22:46

Blood and Suffering

“ Sullivan & Elyane "


Je sens sa main sur ma joue, elle est douce et je sens des frissons qui me parcoure l'échine. Je ressens l'angoisse qui me gagne, des images de ma vie dans les camps me reviennent à l'esprit. Je dois me mordre la lèvre inférieur pour ne pas couiner de peur. Ma peur et mon angoisse sont marquées au fer rouge en moi. Je vais avoir besoin d'une sacrée thérapie pour me remettre de cet événement. Sullivan me promet que plus personne ne me fera du mal, ces humains allaient tous payer! L'idée d'un carnage me fait trépigner de joie, je rêve de planter mes crocs en pleins cœur des responsables des camps. C'est mon but ultime, mais je dois avouer que c'est très destructeur comme pensée, que si je réalise mon but cette dernière expérience va me détruire.  Sullivan me propose de me montrer les bases, puisque mon créateur n'a pas donné signe de vie. Étrangement, je ne ressens pas la hargne que Sully a envers lui, mon créateur est bouleversé et meurtri par les camps. Je le sais, car je ressens les moindres émotions qui l'habitent et je me doute que mes propres émotions doivent le rendre fous.  

Nous repérons une petite milice d'être humains qui patrouillent à l'orée de la forêt. Je perçois leurs battements de coeur et ma soif me tenaille les entrailles. Je trépigne sur place prête à bondir comme un félin, mais Sullivan me demande de rester tranquille. Ce sera du tout cuit pour lui, je grogne de mécontentement, mais je le laisse faire. J'éclate de rire quand il arrache la tête du premier, le sang gicle attise ma convoitise. Je suis comme une enfant devant le magasin de bonbon du quartier. Mon aîné rapporte les deux corps encore pleins de sang près de moi. Il en dépose un à mes pieds tandis qu'il s'apprête à mordre le second.

« Ce qu'il faut savoir, c'est qu'ils ne sont que des sac de sang. Ouvrir le sac revient à perdre ce que l'on cherche. Le mieux, c'est au niveau de la carotide, dans le cou à cet endroit là. Tu empoignent fermement et d'un coup sec, tu plantes. Si je le voulais, je pourrais te dire comment t'arrêter à temps mais là, disons que leur pompe à sang de marche plus. Et puis surtout on en a rien à faire ... »

Je l'écoute attentivement et empoigne le jeune homme par les cheveux pour le voir. J'expose sa gorge et mes crocs sortent douloureusement de mes gencives. Je plante mes deux canines dans la carotide et le sang commence doucement à se déverser dans ma gorge. Le sang est encore chaud et je ne peux que pousser un soupir de soulagement. La douleur s'évanouie, mais je sais que c'est pour mieux revenir plus tard. Quand j'en ai terminé, le corps sans vie du jeune homme s'écroule à mes pieds. Mon regard se pose doucement sur son visage, il semble être en paix, ce visage m'est cependant familier.

- Oh! Mon dieu!

Paniquée mon dos heurte le tronc d'un arbre, une crise violente et sournoise de panique me gagne. Le jeune homme que je viens de vider était le livreur de ma clinique vétérinaire. Il a toujours été adorable avec moi et moi je viens de le vider jusqu'à la dernière goutte.

- ...Je suis un monstre!  Nous sommes tous des monstres...

Je suis prise de tremblements, mes bras se resserre sur ma poitrine, mes yeux se ferment et je tente de laisser passer la crise. Je voudrais tellement mourir et ne plus souffrir.


© Chieuze



Désolée pour l'attente!!!!  dead 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blood and Suffering [Sullivan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Blood and Suffering [Sullivan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-