Partagez | 
 

 The truth can hurt a heart... [Alex ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: The truth can hurt a heart... [Alex ♥]   Sam 8 Fév - 16:50

La vérité fait mal!

“ Alex & Rose "


J'avais encore annulé un rendez-vous que je devais avoir avec Alex, je me sentais hyper coupable et vraiment mal... mais j'avais tellement peur de lui avouer ce que j'étais devenue que j'arrivais à justifier dans ma tête ce que je faisais. S'il réagissait mal à ce que j'allais devoir lui avouer tôt ou tard... je ne savais juste pas ce que je pourrais faire. Alexander était un peu comme une partie de moi, je n'étais pas sûre de pouvoir le supporter si je le perdais! Sortant de mon appartement pour éviter qu'il ne débarque et ne me voie chez moi, je décidai d'aller croquer un morceau tout en déprimant solide. Parfois ma situation me convenait, disons que je l'acceptais et que j'y voyais même certains avantages. Et puis certains jours, d'ailleurs c'était souvent quand je devais voir Alex, et bien cette situation me bouffait de l'intérieur! La plupart du temps, j'essayais de prendre les choses du bon côté, et dans le fond, je suis assez douée pour cela. Positiver, c'est un de mes points forts. Mais ce soir par exemple, positiver est juste impossible... je mens à mon meilleur ami parce que je meurs de trouille de sa réaction. Le problème, et j'en suis consciente, c'est que s'il le découvre avant que je le lui dise... ça risque d'être encore pire. Et même en ayant conscience de cela, je ne suis pas capable de le lui avouer. Ce n'est pas comme ci je n'avais pas essayé... À chaque fois que je l'ai vu, j'ai voulu le lui dire... Mais je me suis dégonflée à chaque fois. Je sais que c'est un vampire qui a tué son petit frère qu'il adorait et je sais que de me voir en vampire ne va sûrement pas l'aider à faire son deuil... Il déteste la race dont je fais maintenant partie. Soupirant longuement, j'essaie de sortir ces pensées déprimantes de ma tête, mais autant dire que c'est peine perdue. Arrivée dans un coin plutôt peuplé d'humains ayant pour seul désir d'avoir le frisson d'une morsure, j'hésite un moment. J'avais d'abord pensé à aller au Fangtasia, histoire de me nourrir dans l'anonymat d'une cabine de toilette... ouais super glamour, je sais. Mais au lieu de ça, je fais signe à une fille pour qu'elle me suive.

La fille - Tu veux me mordre? On peut aller dans ce coin-là...

Je hoche la tête en la prenant par la main et en l'attirant avec moi dans le coin qu'elle a montré. Il n'y a pas de vampires qui se nourrit dans le coin, je le sens. La fille va d'elle-même se placer contre le mur dans un coin sombre et puis enlève ses cheveux de ses épaules, pour les rabattre du côté gauche, tandis qu'elle penche la tête du côté droit. J'ai vu qu'elle avait une morsure de l'autre côté et je soupire doucement. Je sais que je dois me nourrir et en fait, j'ai découvert que c'était vraiment bon de se nourrir sur un humain... mais je sais pas, ces fanatiques de vampires qui sont près à tout me décourage un peu. Il y en a même qui cherche à mourir. Sortant les crocs, je me penche et les lui plante dans le cou. Mais mes idées sont trop noires pour que je me délecte vraiment de ce repas. En fait, c'est surtout un repas pour se nourrir et c'est tout. Je continue à penser à plein de choses, même si je me concentre un peu sur son pouls pour ne pas qu'elle me claque entre les doigts. Ça m'est arrivé une fois et j'espère que ça ne m'arrivera plus jamais. Je suis encore traumatisée par le fait d'avoir tué un homme. Je sens vaguement les passants dans la rue derrière moi. Et puis une présence se rapproche, mais je n'y fais pas vraiment attention, c'est peut-être juste un humain qui attend son tour si on peut dire... Il y a quelque chose de familier dans l'odeur de la personne qui se rapproche de nous. Et puis je me rends compte, que le pouls de mon repas a diminué légèrement, alors j'arrête de la mordre. Fermant les yeux, je reste encore un instant dans la même position et puis... une voix familière se fait entendre ainsi qu'un déclic étrange.


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alexander C. Jost


☩ Morsures : 83
☩ Points : 1696


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Contre eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: The truth can hurt a heart... [Alex ♥]   Sam 8 Fév - 17:38

La vérité fait mal!

“ Alex & Rose "


Comment les choses avaient pu en arriver là ? Pourquoi Rose refusait-elle de le voir ? Lui qui avait été toujours là pour elle, pour l'aider dans les moments difficiles, pour la protéger, voilà qu'elle se mettait à le rejeter comme une chaussette usagée. Etait-ce tout ce qu'il représentait à ses yeux ? N'était-il rien d'autre qu'un ami de passage comme tant d'autres ? Pourtant, ils avaient tellement partagé de choses tous les deux. Alexander comprit alors qu'il devait lui être arrivé quelque chose, qu'elle avait un problème et qu'elle s'éloignait de lui pour le protéger. Mais cela ne lui convenait pas ! Il avait fait tout ce chemin jusqu'à Shreveport pour la retrouver, elle et pas une autre. Il n'allait pas se décourager maintenant ! Alors il avait mené sa petite enquête sur sa meilleure amie et avait découvert pas mal de choses dont une vidéo qu'elle avait fait filmant une femme se transformant en animal. Il avait vérifié la vidéo et celle-ci était authentique ! Aucun trucage ! Qu'est-ce que cela voulait dire ? Cela le terrifiait et la seule personne à qui il pouvait en parler le fuyait comme la peste, inventant des prétextes bidons pour pas le voir.
Ce soir, qu'est-ce que c'était déjà ? Ah oui, elle avait mal au ventre et ne se sentait pas bien pour sortir. Alex lui avait proposé de passer chez elle et elle avait refusé poliment comme elle savait si bien le faire. Alors il avait prévu d'aller la voir chez elle tout de même pour vérifier si elle allait bien ou pas. Et si elle n'était pas là, il ouvrirait la porte de l'appartement et fouillerait chez elle à la recherche de quelconques indices. Il avait donc quitté l'hôtel miteux où il logeait en prenant soin de recharger son arme avant de la ranger dans sa veste sans oublier d'enclencher la sécurité. Il serait bête de se blesser en voulant juste avoir de quoi se défendre contre les vampires. Surtout que le sang pourrait les attirer. Il espérait qu'il ne ferait pas de mauvaises rencontres ce soir, il n'était pas vraiment d'humeur à discuter, si un vampire croisait sa route, il aurait peu de chance d'en ressortir indemne.

En sortant de l'hôtel, il rabattit le col de sa veste sur son cou pour se protéger du froid et mit ses mains dans ses poches. Le temps était plutôt clément en ce moment et il faisait pas trop mauvais dehors. Les rues étaient donc loin d'être vides malgré l'heure tardive. Il prit alors la direction de la maison de Rose avec une légère appréhension. Que ferait-il quand il la verrait le repousser une fois de plus ? Ses pensées le torturaient et ce fut sans même y penser qu'il se retrouva non loin de l'immeuble de Clark. Ce fut à ce moment-là qu'il la vit sortir de chez elle, assez précipitamment. Il avait donc raison, elle l'évitait soigneusement. Mais dommage pour toi, ma belle, ce soir, il te tenait ! Silencieusement, il la suivit parmi les passants en gardant ses distances pour ne pas se faire remarquer. Malheureusement, il la perdit de vue au détour d'un coin de rue et frappa de colère dans une canette vide qui s'écrasa contre un mur environnant. Pour se calmer, il commanda un soda au distributeur et se mit à arpenter la rue en buvant sa canette.

Il remarqua alors du coin de l'oeil deux ombres dans une ruelle sombre. L'une était penchée sur l'autre comme si elle l'embrassait dans la nuque. Mais Alexander comprit ce qui était en train de se passer. Sa canette tomba au sol, le soda se répandant au sol comme une mare de sang et sortit son arme de sa veste. En un instant, il la pointa sur la tempe de la jeune femme qui buvait le sang de sa victime et enleva la sécurité. Son doigt était posé sur la gâchette, prêt à tirer. Néanmoins, il avait un mauvais pressentiment, quelque chose lui disait qu'il y avait un problème. Que quelque chose clochait.

Laisse la tranquille et retourne-toi ! Doucement ou je tire, je ne plaisante pas !

Son regard était déterminé mais lorsqu'il vit le visage de Rose apparaître devant ses yeux, sa main trembla et son arme tomba soudainement au sol. Les canines acérés de sa meilleure amie brillaient sous l'éclat de la lune... Plus rien n'avait de sens pour lui. Ses jambes semblèrent ne plus vouloir le porter et il prit appui sur le mur pour ne pas tomber. Comment cela était-il possible ? Rose, une vampire ! Déjà qu'il avait perdu son frère, ils lui enlevaient la seule fille qu'il ait vraiment aimé... Une larme coula le long de sa joue sans qu'il puisse faire quelque chose puis la tristesse et le désarroi fit place à de la colère froide et il se mura dans un silence profond, attendant que son amie lui donne des explications. Il espérait tellement qu'il allait se réveiller que tout ceci n'était qu'un cauchemar mais tout ceci était trop réel pour être un rêve. Comme lui disait son père, "la réalité dépasse toujours la fiction".

Rose...



© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: The truth can hurt a heart... [Alex ♥]   Sam 8 Fév - 18:37

La vérité fait mal!

“ Alex & Rose "


Dès que la voix se fait entendre, je sais qui est dans mon dos. Et ses mots m'expliquent ce que ce déclic était. L'odeur qui m'était familière est tout de suite identifiée, Alexander se tient derrière moi et me braque avec une arme. Je suis soudain horriblement malheureuse, pourquoi est-ce que cela arrive maintenant? Il va découvrir que je suis une vampire sans aucune préparation, sans aucune explication. Tremblant légèrement, la panique s'insinue dans mes veines. Je ne suis pas sûre de survivre s'il me rejette et se met à me haïr. Essuyant le sang que j'ai sur les lèvres, je me retourne lentement pour lui faire face. La fille a ouvert de grands yeux, mais je n'y fais plus vraiment attention. Elle a peur, je le sens. Mais toute ma concentration va pour Alexander, j'ai peur de ce que je vais lire sur son visage. Est-ce qu'il va être dégouté? Est-ce qu'il va simplement me sortir de sa vie? Le fait d'être un vampire n'est déjà pas rose tous les jours, mais si en plus je perds mon meilleur ami, je vais finir dépressive. En fait, c'est sûrement la chose qui me fait le plus peur depuis ma transformation, la possibilité de le perdre. Et voilà que je suis mise au pied du mur. Il va tout apprendre ce soir et je risque de tout perdre.

La fille - Mais j'étais d'accord, elle a rien fait de mal...

Et puis quand il me reconnut, il lâcha son arme en se mettant à trembler. Je tends la main vers lui que je laissai retomber le long de mon corps lorsque je le vis prendre appui contre le mur. La fille comprenant plus rien du tout, nous regardait l'un puis l'autre. Je reprends la parole, je vais devoir arranger les choses toute seule et cette fille n'a plus rien à faire ici. Me tournant légèrement, je la regarde.

Va t'en et ne dis rien à personne.

Elle s'en va s'en demander son reste. Je regarde toujours Alex et je vis une larme couler sur sa joue. Cela me brise mon coeur qui ne bat plus et pour une fois je reste sans voix... Comment expliquer à son meilleur ami qu'on est devenu une vampire parce qu'on est une idiote? Rentrant les crocs, je fis un pas vers lui. Mais la colère qui remplace soudain la tristesse et l'incompréhension me stoppe net dans mon élan de me rapprocher de lui. Ouvrant la bouche puis la refermant, ej ne sais pas ce que je dois dire. J'aurais tellement voulu qu'il l'apprenne de ma bouche, j'aurais pu prendre le temps de préparer le terrain, de tout lui raconter. Mais non, ma faiblesse venait de me rattrapper et le risque que je me fasse violemment rejeté par mon meilleur ami était plus fort que jamais. Je prenais conscience que je ne m'en sortirais pas par une pirouette, j'allais devoir rester calme et lui expliquer tout ce qui s'était passé. Je me rendais aussi compte que je devrais sûrement taire le nom de mon créateur si je ne voulais pas qu'il tente de l'assassiner... Baissant les yeux lorsqu'il prononce mon prénom, je pousse un soupir et puis me lance... Je n'ai pas d'autres choix de toute façon. Je refuse de l'hypnotiser.

Et bien... voilà mon secret... on m'a transformé en vampire...

Prenant une grande inspiration, je relève la tête et le regarde. J'ai tellement peur de trouver de la haine dans son regard. La culpabilité doit se lire sur mon visage, je m'en veux tellement! Comment faire pour arranger les choses? Je me rends compte maintenant que j'essayais juste de me planquer en ne lui disant rien. Je fuyais le problème... Le truc quand tu fuis un problème... c'est qu'en général il te rattrappe et t'explose au visage. Voilà où j'étais rendue. Mon secret venait de m'exploser à la gueule et je n'avais aucune idée comment j'allais pouvoir sauver les meubles.

Je... je peux tout expliquer... je suis tellement désolée... désolée que tu l'apprenne comme ça... On peut aller à mon appartement et je te raconterais tout... C'est, c'était un accident...

Je priais intérieurement pour qu'il accepte de me suivre, pour qu'il accepte de m'écouter. Je ne voulais pas devoir tout raconter ici, dans ce coin de rue sombre où je venais de me nourrir. Comment on peut expliquer à la personne qui compte le plus dans sa vie qu'on est mort et devenu un vampire... Des larmes se mettent à couler lentement sur mes joues, des larmes de sang évidemment. Essayant de les retenir, je les essuie. C'est juste une preuve supplémentaire de mon état, juste un rappel constant du fait que je suis un vampire. Il ne faut pas que je pleure. Mon regard se fait presque suppliant.

Ne me hais pas... je ne voulais pas devenir ce que je suis. Je voulais juste survivre... après avoir reçu une balle... ça... ça a mal tourné...

Quoi dire de plus? C'est un résumé express de ce qui est arrivé, mais peut-être que ça suffira pour qu'il ne me haïsse pas tout de suite. Je veux pouvoir tout lui raconter, toute l'histoire. J'espère qu'il m'en laissera le temps. Tendant la main vers lui, j'espère qu'il prendra ma main, même si mon espoir est très faible. Je vois encore la colère sur son visage.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alexander C. Jost


☩ Morsures : 83
☩ Points : 1696


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Contre eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: The truth can hurt a heart... [Alex ♥]   Sam 8 Fév - 19:59

La vérité fait mal!

“ Alex & Rose "


Apparemment, la jeune femme que Rose avait mordu avait donné son accord et semblait réellement choqué de la réaction d'Alexander lorsqu'il découvrit la situation. Mais il était trop choqué pour interpréter ce détail. Pour le moment, sa tête était en ébullition. Il ne savait plus s'il pouvait encore faire confiance à Rose ou même s'il pouvait encore la voir comme une amie. Elle était une vampire après tout ! Elle faisait partie de ceux qui avaient tués son frère ! Le mur avait un côté rassurant pour lui, c'était comme si ce mur était là pour l'empêcher de basculer dans la démence. toujours choqué, il ne remarqua pas la fille s'en aller devant ce spectacle d'incompréhension et fila sous les ordres de Rose qui devait surement l'avoir hypnotisé. Voilà comment vivait les vampires, il se croyait tout permis ! Même Rose avait fini par succomber à la tentation et était devenue comme eux.
Une larme perla et s'écoula le long de sa joue avant de s'écraser au sol. Il se sentait trahi, ravagé de l'intérieur par un acide. Néanmoins, Rose semblait aussi triste et désolée que lui. Cette dernière fit disparaître ses crocs et pendant un instant, il crut qu'elle était redevenue l'humaine dont il était amoureux. Mais une seconde fut suffisant pour lui rappeler la dure réalité. Elle était une vampire, c'était une ennemie ! Mais lorsqu'Alex vit la jeune femme faire un pas vers lui, sa détermination s'ébranla. C'était son amie, c'était Rose. Elle ne serait jamais son ennemie, pas elle ! Il refusait de la perdre, c'était égoïste oui, mais c'était ce qu'il lui fallait pour pouvoir tenir le coup. Le journaliste voulut tendre la main vers elle mais se ravisa avant même d'effectuer le moindre mouvement.
Par dépit et par désespoir, il prononça le nom de la jeune femme... Elle était toujours Rose, c'était bien elle mais elle n'était plus vraiment elle. Maintenant, elle avait besoin de se nourrir et avait des pulsions meurtrières. C'était plus son amie... Tout était trop confus pour qu'il puisse penser de façon rationnel, la colère embrouillait tout dans sa tête. Il réagissait par instinct pour se protéger et ne pas sombrer.

Rose prononça alors la phrase la plus dure de toute son existence. Enoncer à voix haute la terrible vérité le ui fit prendre conscience de la gravité, de l'irréversibilité de la chose. Mais aussi, cela libéra Alexander d'un poids. Les mots ont le pouvoir étrange de nous libérer de la souffrance plus que les actes. Cette simple phrase permit au jeune homme de reprendre appui sur ses jambes et de se tenir droit. Il regarda alors son amie dans les yeux pour la première fois depuis leur rencontre de ce soir. Il y lut beaucoup de regrets et malgré toute la colère qu'il ressentait pour elle et pour lui même, il se surprit à ne pas détourner les yeux. Elle lui proposa alors de quitter cette rue sordide et de se rendre chez elle pour discuter. Alexander ne savait quoi penser. Lui qui prenait les vampires pour des êtres sans âme, voilà que son amie était devenue vampire et demeurait pourtant égale à elle-même. Il avait tellement besoin de lui parler, d'extérioriser ce qu'il ressentait. Il ne pouvait juste par rester ici et couper court à cette discussion. Des larmes de sang se mirent alors à couler le long des joues de son amie. Alexander frissonna et se réfugia de nouveau dans sa carapace. Elle le supplia alors de le suivre et de ne pas la haïr, qu'elle était devenue ainsi pour ne pas mourir. Qu'elle avait été sauvé d'une mort par balle. Elle avait failli la perdre ! Comment avait-il pu laisser une telle chose ? Il se sentait si inutile, si fragile, si paumé au milieu de ce monde. Alors il préféra trouver la force dans la colère, c'était ce qui lui permettait de tenir encore debout.
Il repoussa alors la main de Rose d'un geste vif lorsqu'il vit cette dernière avancer vers lui. Il regretta immédiatement son geste mais ne s'excusa pas. Il garda la tête baissé quelques instants puis releva les yeux lentement. Le ton de sa voix était froid, sans aucune émotion.


Ne me touche pas, s'il te plaît. Je crois que je ne le supporterai pas, néanmoins, j'accepte de te suivre. J'ai besoin de comprendre, j'ai besoin de savoir, tu te rends compte de ce que je ressens en ce moment ! Pourquoi ?

Il se tut brusquement et fit signe à la jeune femme d'avancer devant. Il ramassa son arme qu'il avait laissé au sol, remit la sécurité et la rangea dans sa veste machinalement. D'un pas lourd, ils se rendirent dans l'appartement de la jeune femme. Alexander s'était muré dans le silence et ruminait sa colère et essayait de faire le tri dans sa tête. Il ne parvenait pas à pardonner à son amie de lui avoir caché ça, d'être devenue ce qu'elle était. Pourquoi fallait-il que cela tombe sur lui ? Ils entrèrent finalement dans l'appartement et lorsque Rose ferma la porte, il s'installa dans un fauteuil et prit la parole.

C'est quoi le programme de la soirée ? Tu comptes boire mon sang comme celui de la fille de toute à l'heure ? Ou tu comptes m'hypnotiser pour que j'oublie ce que je viens de voir et qu'on redevienne amis comme avant c'est ça ?

La colère déformait ses traits et lui donnait un air méchant. Il restait là les bras croisés, à se donner un air sûr de lui mais il savait que si cette conversation continuait, il finirait par lâcher prise. Mais il n'était pas prêt à abandonner sans se battre. Pour le moment, son seul but était de faire souffrir Rose autant qu'elle l'avait fait souffrir ce soir. Est-ce qu'elle se rendait au moins compte de ce que cela représentait pour lui ? Voir son amie mordre une inconnue dans la rue. Les images de son frère mort défilaient dans son esprit, était-il mort de la même manière ? Est-ce que s'il n'était pas intervenu la jeune femme de toute à l'heure sera morte elle aussi ? Au fond de lui, il espérait que non mais il n'en était pas sûr.

Alors tu comptes me répondre ou tu vas rester muette comme une tombe ? Peut-être que c'est ça qui te plaît maintenant !


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: The truth can hurt a heart... [Alex ♥]   Dim 9 Fév - 1:26

La vérité fait mal!

“ Alex & Rose "


À quelque part, je m'y attendais même si j'espérais tout au fond de moi qu'il prendrait ma main tendue... mais il ne l'a pris pas, il la repoussa d'un geste vif et dur. Le regardant avec effroi, je le vis baisser la tête et je fis de même. J'espérais vraiment qu'il veuille bien venir avec moi, je voulais pouvoir lui expliquer ce qui était arrivé. Et puis les vampires, nous n'étions pas si différent des humains... Oui, bien sûre, nous avions la vie éternelle et puis besoin de nous nourrir de sang humain, mais sinon c'était la même chose, les mêmes sentiments nous habitaient. Être transformée n'avait pas changé ma personnalité, j'étais restée la même. Et puis j'avais de la chance d'avoir un créateur moral, ça m'éviterait de devenir une tueuse sanguinaire et folle. Le ton sec et froid de sa voix me fit frissonner des pieds à la tête. Il ne voulait pas que je le touche, il ne pourrait pas le supporter... Je le dégoutais, c'était une certitude. Ravalant mes larmes, je hochais la tête. Au moins, il allait venir avec moi à mon appart et j'allais pouvoir lui expliquer ce qui c'était passé. Si je me rends compte de ce qu'il ressent? Je ne sais pas... j'ai l'impression qu'il va me détester. Et sa dernière question reste en suspens entre nous. Pourquoi? C'est une bonne question, mais je ne suis pas sûre qu'il y ait une réponse à celle-ci.

Je fis ce qu'il demandait lorsqu'il me fit signe d'avancer devant lui. Je me mis à marcher en silence pour aller à mon appartement. Le silence était lourd et pas agréable comme il l'était généralement entre nous. Il y avait trop de non-dits, trop de questions. Malgré le fait que je sois devant lui et que je ne voyais pas son visage, je sentais sa colère bouillonné en lui. J'avais vraiment peur de ce qui allait arriver ce soir. Une fois chez moi, je le laissais s'installer dans le fauteuil et je restais debout. Je ne savais pas vraiment pas où commencer. Et puis il commença à parler avant que je n'ai pu prononcer un mot. Chacune de ses paroles vinrent me briser le coeur, une à une. Je le regardai, choquée qu'il puisse penser ça de moi. Non, je n'allais pas me nourrir de lui! Non, je n'allais pas l'hypnotiser! Jamais je ne serais capable de l'hypnotiser simplement pour que l'on reste amis... Si j'en avais été capable, ça aurait été plus facile, mais ce genre de chose ne doit pas être facile! Il avait l'air enragé, il me faisait peur. Je le regardai, interdite, je ne savais plus quoi dire. Fermant les yeux un instant, je les rouvre lorsqu'il me demande si je vais rester muette comme une tombe et si c'était ça qui me plaisait maintenant. Me mordant la lèvre, j'essaie de ne pas pleurer!

Je... non... Ce n'est pas ce qu'il va se passer! Je ne te mordrais pas... et je serais incapable de t'hypnotiser pour te faire oublier... tu es mon meilleur ami. Jamais je ne pourrais te faire ça.

Je retiens encore mes larmes pour ne pas pleurer encore du sang, j'ai l'impression qu'il va me haïr encore plus si je ne montre qu'un seul signe de mon état de vampire. Prenant mon courage à deux mains, je vais tenter de lui expliquer la situation. Le truc, c'est que je sais pas s'il va me croire, j'ai aucune idée de comment il va réagir à tout cela. Le moment crucial et que j'essayais tellement de repousser est arrivé et là je n'ai définitivement plus aucun choix, ni aucune porte de sortie.

Ce n'est pas parce que je suis un vampire que je suis un monstre...

Ça, il aurait du mal à le croire... Et je le comprenais, son frère avait été vidé de son sang par un vampire. Et puis j'avais tué un homme moi aussi, même si ça avait été un malheureux accident et que je m'en voulais encore! Ma voix avait un peu tremblé et je me tus un instant. Prenant une grande inspiration, je me mets à nouveau à table...

Je vais te raconter toute l'histoire. J'aurais du le faire avant, je suis tellement désolée Alex! Mais je savais pas comment faire pour te dire ce que j'étais devenue... je... je veux pas te perdre...

Et merde, pourquoi est-ce qu'il faut que je dise ça maintenant? J'ai encore plus envie de fondre en larmes! Il faut que je me reprenne pour tout lui raconter. Je m'avance doucement dans mon salon et puis je m'assied sur le canapé.

C'était vraiment un accident. J'étais au Silver Queen, un hôtel pour vampires pour y mener une enquête et un interview. Mais il faut croire que c'était un mauvais jour, il y a eu une prise d'otage. C'était des humains anti-vampires qui voulaient s'en prendre à une institution vampire et puis en tuer le plus possible. Le truc, c'est que ça a pas tourné vraiment comme ils le voulaient. Je me suis prise une balle perdue et je me suis vidée de mon sang sur le sol sans que personne ne s'occuppe de moi. Je voulais vivre, je le voulais vraiment... Alors j'ai harponné un vampire que je connaissais et je l'ai fait chanter pour qu'il me donne de son sang pour me soigner. Je pensais vraiment que je pourrais simplement vivre et être soignée... Malheureusement, c'était trop tard pour moi. Je... j'avais déjà perdu trop de sang.

Je baisse la tête et les larmes se mettent à couler sur mes joues. Je ne peux pas m'en empêcher, cette histoire me fait encore souffrir. Même si j'ai depuis ce temps-là, plus ou moins accepté ma situation de vampire... c'est toujours dur de penser à ce soir-là. J'espérais qu'il allait comprendre, j'espérais tellement qu'il puisse accepter le fait que je sois un vampire. Il allait maintenant que je dise les mots si difficiles à prononcer.

Je... je suis morte ce soir-là... je me suis réveillée la nuit suivante sous terre. Et j'étais une vampire. On m'a appris à être un vampire avec, disons, une moralité. Je ne tue pas les gens dont je me nourris... J'essaie de me conduire le mieux possible. Tu sais... je suis restée la même... c'est toujours moi... Rose...

Les larmes se sont calmées au fur et à mesure que je racontais mon histoire. Elles ont fini par se tarir. Prenant les lingettes pour bébé que je garde chez moi depuis que je suis une vampire, j'essaie de nettoyer les dégâts comme je peux. Et maintenant, j'attends patiemment une réponse... j'aimerais qu'il réagisse! Peu importe la réaction... enfin non! J'aimerais tellement que sa réaction ne soit pas complètement négative. Je sais bien qu'il ne va pas sauter de joie...




© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alexander C. Jost


☩ Morsures : 83
☩ Points : 1696


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Contre eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: The truth can hurt a heart... [Alex ♥]   Dim 9 Fév - 15:23

La vérité fait mal!

“ Alex & Rose "


Alexander savait qu'il faisait souffrir son amie, qu'il se montrait particulièrement désagréable et qu'il jouait avec ses sentiments. Mais il s'en fichait, il avait besoin de cracher son venin, d'extérioriser sa douleur et sa souffrance. Alors il se vengea sur elle, le plus durement qu'il le pouvait. Mais maintenant que le premier excès de colère s'était évanoui, il se sentait désemparé. Sa verve et sa confiance habituelle avaient totalement disparu, laissant place à un malaise général. Il observait alors son amie, debout près de la porte et vit qu'elle était ravagée par la tristesse. Il aurait tellement voulu la serrer dans ses bras, lui dire qu'il regrettait et qu'il lui pardonnait tout. Mais c'était impossible, tout simplement impossible. Elle était une vampire, il n'arrivait pas à se faire à l'idée. Alors, il restait assis là, à attendre les explications que Rose pourrait bien lui donner.
Cette dernière lui expliqua qu'elle lui ferait aucun mal, qu'elle n'en était pas capable que c'était son meilleur ami et qu'elle pouvait pas se résoudre à faire ça. Alexander comprit qu'il était aller trop loin, qu'il n'aurait jamais du lui dire ça. Il s'en voulait déjà tellement, il regrettait tellement ses paroles. Sous l'effet de la culpabilité, il se mordit la lèvre tellement fort qu'il se mit à saigner faiblement. Le goût du sang s'insinuait dans sa bouche et cela le dégoûta. Comme Rose pouvait-elle boire une telle chose ? Est-ce qu'elle trouvait cela bon ? Est-ce qu'elle avait déjà tué comme d'autres vampires avant elle ?

Rose semblait sur le point de défaillir elle aussi et n'écoutant que son instinct, Alexander se leva pour aller vers elle mais se stoppa au bout d'un pas. Comment en était-il arrivé à avoir peur de sa meilleure amie ? Tout cela le dépassait totalement, il cherchait une échappatoire. Il voulait partir loin d'ici et oublier toute cette soirée mais ses jambes refusaient de bouger. Il avait envie de savoir, de comprendre, il ne pouvait pas partir tout de suite. Il resta donc debout face à la femme dont il était amoureux. Mais comment pouvait-il encore l'aimer ? Tout simplement parce que c'était Rose.. Elle-même lui dit alors qu'elle n'était pas un monstre ! Mais elle s'était vu dans un miroir récemment ! C'était une vampire, qu'est-ce qui est plus monstrueux que ça ? Mais elle demeurait Rose et Rose c'était pas un monstre ! Pourquoi tout était si compliqué ? Il posa sa main sur son arme, encore dans sa veste et se ravisa rapidement. Voilà que Rose allait se confier, lui expliquant qu'elle ne voulait pas le perdre. Devenir vampire, c'était un peu comme accepter la disparition d'Alexander dans ta vie pourtant ! Pourquoi rendait-elle les choses si compliquées ?
Rose avança alors vers lui et s'installa dans le canapé juste en face de lui. Il resta debout à attendre le récit de son amie qui ne tarda pas. Elle avait été au Silver Queen, une prise d'otages, des coups de feux, des blessés par accident. Si cela remontait il y a deux semaines, et vu les événements, ca pouvait vraiment être possible, il pouvait être indirectement responsable de la transformation de son amie. Les larmes se mirent à couler abondamment le long des joues du jeune garçon, comprenant qu'il était à l'origine de tout ceci.

Rose aussi pleurait des larmes de sang et cela attrista Alexander davantage. Il n'avait plus aucune raison de la détester. La seule personne à laquelle il en voulait maintenant, c'était lui-même. Les derniers mots de son amie lui firent l'effet d'une bombe. Elle n'était plus Rose, elle était une vampire et c'était uniquement sa faute. Ses jambes cédèrent soudainement et il tomba à genoux, incapable de retenir ses larmes. Il plongea ses yeux humides dans ceux de Rose.


Je suis tellement désolé, Rose ! Je m'en veux tellement ! Pourquoi a-t-il fallu que cela t'arrive ?

Il attrapa alors son arme et la posa devant lui avec violence. Il se prit la tête entre les mains, incapable de supporter le regard de son amie. Comment pourrait-elle encore le regarder dans les yeux et l'apprécier à nouveau ? Elle était un vampire et c'était de sa faute ! Lui qui les exécrait tant, tout était de sa faute ! Mais il ne pouvait pas garder ça pour lui. Il avait besoin de le dire.

Quand je suis arrivé à Shreveport, il y a deux semaines,...j'ai été embrigadé par un groupe d'anti-vampires. Nous sommes allés au Silver Queen et on a mis un peu le bazar. Mais cela a rapidement dégénéré...et l'un d'entre nous a transformé ça en prise d'otages... Je voulais pas que ça finisse comme ça...Rose, je suis tellement désolé... Je m'en veux tellement !

Sa voix était saccadée et entrecoupé par ses sanglots. Il tendit alors la main vers elle pour la toucher, sentir qu'elle était encore là, qu'elle n'allait pas s'en aller pour toujours. Peu importait en cet instant qu'elle était un vampire. En cet unique instant, elle était redevenu Rose et Alexander avait besoin d'elle. Mais s'il n'espérait pas grand chose, il se doutait qu'elle allait le rejeter comme il l'avait fait plus tôt. Pourtant, il espérait qu'elle pourrait le pardonner, qu'elle était toujours cette fille gentille qu'il aimait. Il avait besoin d'elle !

Rose, pardonne-moi ! Je t'en prie...murmura-t-il.

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: The truth can hurt a heart... [Alex ♥]   Lun 10 Fév - 12:50

La vérité fait mal!

“ Alex & Rose "


Alors que j'étais encore debout, que je n'avait pas encore vraiment commencé mon histoire, je le vis se relever et faire un pas vers moi... mais il s'arrêta presque aussitôt. Il ne pouvait pas se décider à m'approcher, il devait avoir peur de moi, peur du monstre que j'étais sûrement devenue à ses yeux. J'allai alors m'asseoir et lui raconta toute l'histoire sans oser relever la tête pour le regarder, j'ai trop peur de ce que je pourrais lire dans son regard... haine, dégoût, peur... quoi d'autres encore? Je ne me rends même pas compte qu'il s'est mis à pleurer lui aussi, je suis juste prise par les souvenirs de cette fameuse nuit. Attendant nerveusement sa réponse, je me décidai enfin à lever les yeux vers lui et c'est là qu'il se laissa tomber à genou. Je vis les larmes sur ses joues, mais je n'y lu aucun dégoût, aucune haine... juste une tristesse sans fond. Dès que nos regards s'accrochèrent, j'eus envie de me laisser tomber à terre et puis de le serrer contre moi, qu'il me serre également contre lui... essayer de tout effacer dans ce contact que je désirais tant. Mais quelque chose me disait que cette soirée n'était pas terminée et que je devais encore attendre. Il se mit alors à s'excuser, à dire qu'il s'en voulait... me demander pourquoi il avait fallu que ça m'arrive... C'était une question que je m'étais posée et la seule réponse que j'avais trouvé était que c'était la fatalité. Je ne comprenais pas sa réaction, pourquoi est-ce que j'avais l'impression qu'il culpabilisait? Ce n'était en rien sa faute... si? Je n'osais pas bouger, le laissant réagir comme il le voulait. Il prit son arme et la posa violemment au sol, ce qui me fit sursauter. Je l'observai avec les yeux grands ouverts, abasourdie par ce revirement étrange.

Et puis les mots qu'il prononça explosèrent avec violence dans mon esprit. De quoi il parlait? C'était impossible! Il m'explique qu'il s'est fait approché par un groupe anti-vampire et qu'il a participé à cette prise d'otage durant laquelle je suis morte. Un truc sans conséquences qui a viré en prise d'otages et est devenu hors contrôle... Je ne veux pas comprendre ce qu'il me dit. J'ai l'impression qu'il s'est mis à parler une langue étrangère. C'est impossible. Alex n'a pas pu prendre part à ça! Ouvrant encore plus grand les yeux, je suis simplement en état de choc. Alexander était là-bas? Il faisait partie de ces idiots qui ont tiré sur tout ce qui bougeait et qui m'ont assassinée? Les mots ont fini par atteindre mon cerveau et ont été décrypté. Il fait partie des responsable de ma transformation. Le verdict est tombé, il a claqué avec violence dans mon esprit. Il s'en veut? J'espère bien! Comment quelqu'un d'aussi intelligent que lui a pu virer dans une haine aussi absolue des vampires... Oui, la réponse est simple, la mort de son petit frère l'a fait basculer. Je secoue doucement la tête, incrédule. J'ai encore du mal à y croire. Il tend la main pour me toucher et je reste figée, sa main se pose sur mon genou. Je ne fais encore aucun mouvement, je ne le rejette pas d'emblée, je ne l'accepte pas non plus. Mon esprit tourne dans tous les sens. Je vois sa vulnérabilité, son chagrin... mais est-ce que je peux lui pardonner d'être en partie responsable de ce que je suis devenue? Et lui, pourra-t-il me pardonner d'être devenue ce que je suis? On est dans un sacré dilemme tous les deux! Me relevant brusquement, je me mets à faire les cent pas dans mon salon. Les sentiments opposés se combattent en moi, une colère brûlante, une peur glaciale...

Comment? Comment as-tu pu prendre part à quelque chose comme ça? Tu hais tous les vampires comme s'ils étaient tous des monstres... Non! Comme si NOUS étions tous des monstres! Mais on est comme n'importe quel groupe... il y a des psychopathes, des voleurs, des tueurs et puis une majorité de gens pacifiques ou en tout cas qui s'en prennent pas aux gens qui leur ont rien fait! Tu es quelqu'un d'intelligent! Un journaliste de surcroît! Comment tu as pu t'embrigader dans un mouvement comme celui-ci... c'est du racisme pur et dur...

Je continue à marcher en long et en large, secouant parfois la tête. Je sens une énorme frustration monté en moi. J'avais eu jusqu'à maintenant comme bouc émissaire, le mouvement anti-vampire au complet, mais là, Alex m'avait offert une cible unique! Les sentiments exacerbés que je ressentais depuis ma transformation n'était rien du tout en comparaison avec le déluge qui se déroulait en moi en ce moment-même. J'étais complètement larguée. Je savais bien au fond de moi qu'il n'y était pas pour grand chose et que c'était un genre de réponse émotionnel au décès de son frère. Un vampire a tué une des personnes qui lui était le plus cher au monde, mais vu qu'il ne sait pas quel vampire... tous les vampires sont coupables. C'était une réaction simpliste mais il est tellement facile de tomber dedans. Poussant un long cri de frustration, je me laisse tomber sur le canapé!

Tu hais ce que je suis. Et je ne peux pas aimer ce que tu es devenu.

La colère violente qui m'anime peut être perçue dans ma voix malgré mon calme apparent. J'ai l'impression de me briser un peu plus à chaque vague mêlant la rage à la peur et à la frustration. Mon coeur est un navire dont la coque va se briser sous la violence de la tempête. Ne supportant de nouveau plus d'être sans bouger, je me relève et recommence à tourner en rond. Je m'arrête devant une commonde et m'appuie dessus en baissant la tête. Quand je me redresse, je saisis une jolie statuette en porcelaine que je balance à travers la pièce contre un mur. Il faut que je passe mes nerfs, mais il ne faut pas que je passe mes nerfs sur lui.

Je suis un vampire, un monstre. J'ai même déjà tué un homme... C'était un accident, mais ça ne change rien au fait que c'est arrivé. Mais bon, les humains sont aussi monstrueux que les vampires. Il n'y a pas eu qu'un mort lors de cette prise d'otage! Et au nom de la haine, des humains sont morts à la place des vampires que vous visiez... dommages collatéraux... je suis juste un dommage collatéral.

Ma voix s'est brisée à la fin de ma phrase. Je lui en veux. Mais surtout du fait qu'il s'est fait embrigadé dans une sorte de spirale de haine complètement stérile. Les surnaturels font peur et donc ils méritent d'être éliminé? Ça sera donc un cercle sans fin? Il y a une chose de bien depuis l'apparition des vampires... les humains sont moins haineux entre eux. Toute leur colère est concentrée sur le nouvel ennemi en commun. Je me rends compte que j'ai été méchante avec Alexander, mais la colère qui bouillonne en moi est aveugle et a besoin d'un exutoire histoire de pas exploser dans tous les sens. Dans un moment de grande ironie, je me dis que je devrais aller voir John... Lui, il serait sûrement prêt à se défouler avec moi... enfin ça serait plus se défouler sur moi avec lui!


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alexander C. Jost


☩ Morsures : 83
☩ Points : 1696


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Contre eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: The truth can hurt a heart... [Alex ♥]   Ven 14 Fév - 21:28

La vérité fait mal!

“ Alex & Rose "


Sa main effleurait le genou de Rose, lui permettant de reprendre pied dans la réalité. Elle était là, toujours là, face à lui alors qu'il l'avait tué. Il l'avait tué ! Comment pourrait-il vivre sans se reprocher ça ? Pourrait-il maintenant se regarder dans un miroir et affronter son reflet sans y voir le monstre qu'il était devenu ? Bon, fallait peut-être nuancer tout ça parce que durant cette rixe, il n'avait pas sorti son arme. Il n'avait jamais tiré sur un vampire de sa vie et il n'aurait surement pas le cran de prendre une vie, même celle d'un vampire à moins d'y être contraint. Ce soir-là, il avait tout simplement cédé à la tentation de faire du tort aux suceurs de sang mais il n'avait jamais voulu ça et n'avait pas tiré le moindre coup de feu. Mais dans l'esprit d'Alex, c'était la même chose. Il était aussi coupable que les autres, il était même plus coupable que les autres ! Il faisait souffrir Rose, il l'avait transformé en monstre. Il était un monstre...
Et voilà que Rose le quittait, elle se leva et fit les cent pas dans la pièce. Lentement, Alexander avait séché ses larmes. Il n'avait nul honte d'avoir pleuré devant Rose, devant elle, il se sentait si vulnérable et il savait qu'elle ne le jugerait pas. Enfin, cette fois, elle n'allait pas se priver et c'était de bonne guerre. Mais voilà que les mots de Rose le blessèrent encore plus profondément, le transperçant comme un millier de petites lames de couteaux. Elle lui reprocha son manque de discernement, sa trop grande objectivité. Le fait que sa haine des vampires avait pris le pas sur sa rationalité. Mais il avait toujours été comme ça... Son impulsivité et sa souffrance lui faisait perdre tout sens critique et toute raison. Il agissait sous le coup de l'instant, sans penser au reste.
Les mots de Rose n'éveillaient plus la tristesse en lui mais une colère sourde montait en lui. Il sentait l'orage approcher à grands pas et il allait pas se laisser marcher dessus.


Les vampires m'ont pris mon frère ! Tu sais ce que ça fait de perdre un membre de sa famille ? Non, je ne crois pas ! Et maintenant, je perds la personne à laquelle je tiens le plus ! Je devrais rester les bras croisés sans réagir. Je ne crois pas !

Il avait relevé la tête et dans son regard se reflétait une colère sombre. Elle n'était pas dirigée contre Rose mais contre le monde entier et surtout envers lui-même. Malheureusement, Rose était la seule personne dans cette pièce et le fait que le ton montait entre les deux protagonistes encourageait Alex à se montrer particulièrement agressif dans ses propos. Il se releva lentement, ramassa son arme et la fit tourner entre ses doigts tout en observant sa meilleure amie. Il avait besoin de quelque chose pour s'occuper les mains et ne pas détruire la moitié du mobilier de l'appartement.
La brune revint vers lui et se laissa tomber dans le canapé en lui faisant comprendre qu'ils étaient dans une impasse. Comment avait-il pu devenir si différents de ce qu'ils avaient toujours été ? Le temps les avaient séparés, eux, les inséparables ! Rose était énervée elle aussi ! Malgré son apparence calme, il savait ce qu'elle pouvait ressentir. Il ne lui fallait pas plus de quelques secondes pour comprendre ce que son amie avait sur le coeur. Le problème c'est qu'elle aussi arrivait à lire en lui comme dans un livre. Elle lui avait dit qu'elle n'appréciait pas ce qu'il était devenu ! Mais il était toujours le même ! C'était elle la vampire !
Rose se releva et sous la colère, elle envoya une statue en porcelaine s'écraser contre le sol. Sous la surprise, Alexander sursauta et lança un regard empli de colère à son amie. Elle l'accusait d'être responsable de ce massacre, de cette prise d'otages ! Sous l'effet de la colère, il tira une balle dans le plafond pour se calmer avant de répliquer avec colère.


Qu'est-ce que tu veux que je te dise ? Que je regrette ? Je l'ai déjà fait ! Et d'ailleurs, si tu veux tout savoir, j'ai jamais utilisé mon arme ! J'ai jamais eu le cran de descendre un vampire ! J'ai jamais tué personne moi ! Cette prise d'otages, j'y suis pour rien et j'ai jamais voulu que ça arrive ! Et j'ai jamais voulu qu'il y ait des morts! Et surtout, surtout ! Tu es tout sauf un monstre !

Il réenclencha la sécurité, rangea son arme et frappa du poing contre le mur le plus proche. Il avait mal à la main mais il s'en fichait, sa colère lui faisait oublier la douleur. Rose ne méritait pas tous ses reproches et toute cette haine, elle était en train de lui faire ouvrir les yeux, de lui faire prendre conscience du monde et de la complexité de la situation. Il arrivait juste pas à l'encaisser et la colère était la solution de facilité. Ce fut à son tour de s'asseoir sur le canapé, à ruminer sa colère et sa tristesse. Il avait été profondément blessé par les paroles de Rose qui le voyait comme un monstre prêt à tuer tous les vampires. Elle devait avoir peur de lui et il s'en voulait ! Jamais il pourrait lui faire le moindre mal. Mais au fond de lui, il avait aussi peur d'elle, de ce qu'elle pourrait lui faire ! Surtout maintenant qu'elle savait qu'il était plus ou moins responsable de son état. Pourrait-il vivre encore en acceptant le fait que Rose était une vampire par sa faute ? Du coin de l'oeil, il observait la jeune femme faire les cent pas dans la pièce.
Cette situation l'étouffait, il se leva d'un bond et se dirigea vers la porte avec l'intention de partir. Il ignorait ce qu'allait faire Rose et il s'en fichait. Pour le moment, il avait juste envie de se retrouver seul et de repenser à tout ceci.
Si Rose l'empêchait de partir, peut-être qu'il resterait mais même ça, il n'en était pas sûr. Il posa alors sa main sur la poignée et attendit quelques instants pour percevoir la réaction de Rose.



© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: The truth can hurt a heart... [Alex ♥]   Sam 15 Fév - 18:12

La vérité fait mal!

“ Alex & Rose "


Malgré la colère qui bouillonnait en moi, je voyais le désarroi d'Alex et en fait je ne savais pas quoi en faire... Tout ce que je pouvais faire était péter les plombs, les sentiments qui m'envahissaient étaient trop intenses pour que je puisse gérer quoi que ce soit. Les mots étaient sortis de ma bouche sans que je les contrôle vraiment. Et je ne les pensais pas vraiment... Oui, j'étais en colère qu'il ait pu se faire embrigader. Mais je le connaissais par coeur et à quelque part je n'étais pas vraiment étonnée qu'il soit embarqué là-dedans après le décès de son frère. Et puis je me sentais coupable, j'aurais du rester auprès de lui et continuer à le soutenir plutôt que de partir à la recherche de scoop. Je le voyais revenir à la colère, abandonnant la tristesse. Comme il était plus facile d'être en colère.  Ses mots me firent l'effet d'une gifle violente, il a perdu la personne à qui il tient le plus? Moi? Je suis toujours là! Il ne m'a pas perdu! Un mouvement de recul me prend lorsqu'il reprend son arme. Au fond de moi je sais qu'il ne me fera pas de mal... mais est-ce que je peux me fier à cela?

Et puis il s'énerve encore plus. Il me dit qu'il regrette, qu'il a jamais utilisé son arme, qu'il a jamais tué personne lui. Non lui n'a jamais tué... mais moi oui... le souvenir de ce meurtre est encore vif dans mon esprit et me ronge de culpabilité. Et puis il m'affirme que je ne suis pas un monstre. Relevant les yeux sur lui, je suis presque choquée par ce qu'il vient de dire. Il trouve que je ne suis pas un monstre? Mais comment pourrait-il? Un clac me fait légèrement sursauter et je le vois ranger son arme. Alexander frappe violemment le mur de son poing et je sursaute encore une fois. Je suis perdue dans cette situation inextricable. Je ne sais pas si on pourra s'en sortir même si je l'espère vraiment. Je veux pas le perdre et je le pense encore. Et puis je lui en veux sans lui en vouloir... ce n'est pas clair? Normal, je suis pas sûre que ça soit tout à fait clair dans mon esprit non plus. Je continue à faire les cent pas tandis qu'il se réinstalle sur le canapé. Consciente que je l'avais également blessé, je ne savais pas quoi faire, ni quoi dire. Le silence s'éternise et puis je le vois se diriger vers la porte. Il se fige en posant la main sur la poignée. Je ne bouge plus et je le regarde en ouvrant grand les yeux. Les larmes remontent dans mes yeux.

Alex? Je pense pas que tu sois un monstre. Mais j'ai besoin que tu réponses à une question... Est-ce que tu as peur de moi? Après avoir répondu, tu peux t'en aller.

J'ai besoin de le savoir... Il me dit que je ne suis pas un monstre, mais est-ce qu'il en est vraiment convaincu? Frémissante de peur, je regarde son dos. Je ne veux pas qu'il parte et en même temps... je ne crois pas que ça serait bien qu'il reste. Le truc c'est que j'ai vraiment la trouille que ce départ soit un départ définitif. C'est mon meilleur ami et malgré tout ce qui s'est passé dernièrement et aujourd'hui plus précisément, je l'aime encore. Quand il franchira cette porte, je vais me briser... je le sais parfaitement. Mais je sais aussi qu'il doit partir, il n'y a pas d'autres solutions pour ce soir. La colère est trop présente et même si je sais que la mienne va retomber aussitôt qu'il aura passé la porte, s'il reste je risque encore de me protéger en la gardant, en la nourrissant.



© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Alexander C. Jost


☩ Morsures : 83
☩ Points : 1696


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Contre eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: The truth can hurt a heart... [Alex ♥]   Sam 15 Fév - 21:13

La vérité fait mal!

“ Alex & Rose "


L'appartement de Rose se révélait trop étouffant pour lui et il n'avait qu'une envie : quitter les lieux et exploser tout un tas de trucs. Par respect pour son amie, il essayait de garder un semblant de calme et de ne pas sombrer dans une colère destructrice mais là il n'en pouvait plus. Il avait besoin de partir. Il s'était donc tout naturellement tourné vers la porte de la maison sans adresser le moindre mot ni la moindre excuse à Rose. Il posa sa main alors sur la poignée sans pour autant l'ouvrir. Qu'est-ce qu'il attendait pour ficher le camp ? Comment pouvait-il croire une seconde que son amie allait s'excuser et que tout redeviendrait comme avant. C'était fini tout ça l'ami, il fallait passer à autre chose, se faire une idée. Ce soir, c'était même pas la peine d'espérer. Rose était une vampire et lui, il était un pauvre humain minable. La soirée était trop mal partie pour que les choses s'améliorent en un claquement de doigt. Il appuya sur la poignée lorsque Rose se mit à lui parler. Sa voix était tremblante d'émotion et elle lui demandait si elle lui faisait peur. Il relâcha alors la poignée de la porte mais resta de dos. Non, il n'avait pas peur de Rose, elle était une vampire et oui il détestait cette idée mais si elle avait voulu lui faire du mal ou le manipuler, elle l'aurait déjà fait.

Si tu veux tout savoir, oui, j'ai peur. J'ai peur Rose ! Mais je n'ai pas du tout peur de toi !

Il reposa sa main sur la poignée et ouvrit la porte pour de bon. L'air frais du couloir le poussa à rajuster le col de sa veste et à rabattre cette dernière afin de le protéger du froid extérieur. Il se tourna une dernière fois vers Rose qui se trouvait encore au milieu de la pièce. Il la regarda de façon neutre puis il lui fit un petit signe de la main pour lui dire au revoir. Il partit ensuite sans dire un mot, les mains dans les poches, le visage sombre. Il n'avait pas envie d'en dire plus. Il avait peur d'ouvrir la bouche. Qui sait ce qu'il pourrait dire s'il parlait ? La situation était déjà assez grave comme ça, inutile d'en rajouter... Maintenant qu'il était dehors, il n'avait pas la moindre envie de rentrer chez lui? Là, il n'avait qu'une envie, aller au bar, se saouler toute la nuit pour oublier et se réveiller dans une benne à ordures le lendemain. En sortant de l'appartement, il shoota dans une canette avec fureur qui heurta avec fracas un lampadaire. Quelle soirée pourrie... Malgré toute sa colère et son ressentiment, il n'arrivait pas à s'enlever l'image de Rose de sa tête. Vivement un bon verre de whisky pour oublier ses problèmes...  

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The truth can hurt a heart... [Alex ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The truth can hurt a heart... [Alex ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-