Partagez | 
 

 Vadim - Sorrow has a human heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Vadim - Sorrow has a human heart   Mer 5 Fév - 19:00



Vadim Draven
Alas my love, you do me wrong


Je vais me présenter ! Je m'appelle Vadim Draven. Il se trouve que je suis née le 08/07/1975 à Baltimore. Je suis donc Américain et par déduction j'ai 39 ans. Je suis humain. Je suis aussi célibataire, et je suis hétérosexuel
On peut dire que côté caractère je suis plutôt charmeur, docte, un peu fantasque mais encore égoïste aussi, indécis, manipulateur, inquiétant.  Vous saviez que l'on peut me remarquer grâce à une fossette sur la joue droite et aussi un tatouage indien sur l'épaule gauche. Ouais, on a tous été jeune un jour... ? Je vais vous dire un petit secret, approchez donc ... Mon pécher mignon se trouve être les femmes. Et ma plus grande peur le Wendigo. Oh j'allais oublier, ce que vous ne vous doutez pas c'est que je travaille dans l'archéologie, à la fois sur les chantiers et comme professeur d'histoire à l'université, et pour me détendre en sortant du boulot j'exerce ma passion qui se trouve être la peinture, surpris ? Mon avis sur les nouvelles prérogatives de l'état ? Que l'état se débrouille, je ne m'intéresse qu'aux choses vieilles d'un siècle d'âges. Sauf pour les femmes.
৩ Crédit : Tumblr


Ton histoire !


On lui avait enlevé son cœur, on lui avait enlevé sa croix.

La première fois qu'il la vit, elle avait les yeux rouges d'avoir trop pleuré. Assise au premier rang, indifférente au monde, elle possédait cette présence subtile capable de vous faire tout oublier. Il aurait voulu la prendre par la main, chasser les autres et s'asseoir à ses côtés, elle, juste elle.

Sa nuit, son existence...

Ce n'était pas la première fois que Vadim fantasmait sur une de ses élèves. Il était connu pour ses aventures amoureuses, à l'université comme en chantier de fouilles. Des femmes. Des jeunes femmes. L'appétit ne le quittait jamais.
Son élève, pas la plus belle, certainement pas. Quelque chose dans ses yeux, une tristesse, comme une douleur aussi dans le moindre de ses gestes : écrire, l'écouter, le regarder parfois. Rêvait-elle de lui ? A la fin du cours, elle pouvait s'attarder, le questionner, les lèvres rouges de ne pas être embrassées, le cœur absent.

 «  Nous avons tout notre temps... »

Archéologue renommé, Vadim était arrivé dans cette petite université de Louisiane après 5 ans passé à Paris comme enseignant à la Sorbonne. Il avait également fait quelques chantiers, datant principalement de la Tène et jamais au delà du Haut Moyen Âge. Son domaine d'érudition concernait les mythes et cultures, il avait d'ailleurs écrit pas mal d'articles renommés. Quasiment bilingue (sa mère était française après tout), Vadim possédait ce qu'il fallait pour séduire ses proies le temps d'une nuit.

Pour elle, il ne voulait pas une nuit, il voulait une vie. Sonia. De temps en temps, Vadim lui offrait un café ou lorsque les beaux jours revenaient, un milk shake. Ils discutaient musique, cinéma, littérature...
Il ne touchait jamais sa main. Parce qu'un jour elle serait à lui. Vadim eut d'autres aventures, des filles trop jeunes, trop maquillées, croyant tout savoir de la vie et incapable de reconnaître leur propre futilité. Vadim adorait leurs corps mais méprisait leurs esprits. Cela faisait rire Sonia, son rire spéciale, celui des yeux, pas de la bouche. Elle n'était pas futile, elle comprenait. Parce qu'elle non plus, au fond, n'avait personne à qui parler....
C'est ce qui la tua.

Sonia aux lèvres rouges, Sonia et ses silences rêveurs, parfois un peu trop tristes...

Sonia qui s'était lassée de la vie, refusant de grandir encore un peu, juste  un peu, avant que Vadim ne la prenne contre lui pour la protéger du monde. Qu'elle ne soit plus son élève, mais quelqu'un d'autre, quelqu'un qui lui donnerait envie de se marier. Trop de souffrances, trop de non-dits.

Lorsqu'elle mourut, Vadim était avec une autre. Un coup d'un soir, une autre femme sans cervelle, quelque chose pour la chair, le sang, la sueur. Avant l'amour, avant l'amour et la création. Avant Sonia car....

« On a tout notre temps »

Ainsi pensait Vadim, incapable de voir que les ténèbres de la jeune femme la dévoraient pendant que lui s'amusait avec d'autres, prenant son plaisir à tout va une dernière fois, le pensait-il, avant de la prendre elle.

Il l'avait emmené danser une fois, le temps d'une valse. La plus grande proximité physique qu'ils aient jamais eu, et cette valse fut bien plus érotique alors que le moindre tango. Parce qu'il y avait ses yeux à elle, il y avait toujours ses yeux comme vieux de trois siècles, elle, l'enfant de l'assistance publique qui se rêvait archéologue un jour.

 « Rêve, ma fille, rêve... Rêve de toi, rêve de moi un peu »

Il n'était qu'un homme, un putain d'animal. La trentaine passée, un poste à Paris, une de ses élèves à  ses bras, la seule avec qui il ne couchait pas. La seule qu'il désirait aussi...

Sonia...

Sonia morte maintenant, petite française pendue haut et court à ses propres règles. La tristesse, elle n'y échapperait jamais, alors elle avait décidé du grand saut et oublier, tout oublier.  Oublier la valse, la première, la dernière, les heures de cours, les cafés aimables, les milk shakes complices....  Oublier un homme capable de la désirer mais pas maintenant, pas tout de suite, elle qu'on avait jamais pris la peine d'aimer.

Sa faute, sa faute à lui...

S'il avait écouté ses craintes, ses cauchemars, s'il avait vu ses espérances ? Mais Vadim était un être égoïste voué à son propre plaisir, l'idée que la jeune fille puisse souffrir elle aussi, sa jeune fille pour lui, rien que pour lui, ne l'avait même pas effleuré. A l'enterrement, il ne pleura pas... Il n'y vint même pas, et la routine de cours et d'aventures lui reprit. Comme si rien ne s'était jamais passé, que Sonia fut un rêve, un simple rêve...
Morte et oubliée.

A la fin de l'année scolaire, il quitta Paris et ses fantômes. Il avait trente cinq ans alors, et toujours cette âme d'adolescent égoïste, dédaigneux du monde et des autres. Jusqu'à ses trente-sept ans il enseigna dans le Maryland, là où habitait sa française de mère. Puis, décidant de reprendre son indépendance d'éternel vieux garçon, Vadim trouva un poste dans une université de Louisiane et s'acheta une maison pas loin.

Les événements et créatures surnaturelles n'offraient aucun écho en lui, son seul intérêt restait l'histoire. En plus de donner des cours, il commença alors la rédaction d'un livre sur les malédictions notables de l'histoire....  De temps en temps, la jeunesse continuait également de l'attirer, faisant malgré tout revenir le fantôme de Sonia. Honteux, coupable, Vadim s'abandonnait alors tout entier à sa solitude...

Derrière ton écran !

Hello ! Derrière mon personnage qui ressemble à deux goûtes d'eau à Jim Caviezel, je suis en réalité une fille, j'ai 23 ans. Je m'appelle haha mais on me nomme aussi Nephtys sur la toile. Ma présence sur le forum sera de 4j/7. Je fais environs 500 mots. J'ai connue le forum grâce à Garrett. Mon mot de la fin sera Fin
@ Pomme Ecarlate
[/b]


Dernière édition par Vadim Draven le Mer 5 Fév - 20:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vadim - Sorrow has a human heart   Mer 5 Fév - 19:40

Bienvenuuuuuuuue x)
J'adore ton avatar!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vadim - Sorrow has a human heart   Mer 5 Fév - 20:56

Bienvenue, beau gosse (pas tant que ça mais je sais être courtois) 8)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vadim - Sorrow has a human heart   Mer 5 Fév - 21:40

merci ! ;)

Garrett> je suis ton fantasme et t'y peux rien
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jules Weasley


☩ Morsures : 687
☩ Points : 2343
☩ Localisation : Chez elle


Qui suis-je ?
Race: Vampire.
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Vadim - Sorrow has a human heart   Jeu 6 Fév - 10:16

Bienvenue sur TLD :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2478


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Vadim - Sorrow has a human heart   Jeu 6 Fév - 13:56

Très belle fiche, triste mais c'est ce qui font les meilleurs personnages ! J'aime beaucoup ton style d'écriture. :)

Bienvenue sur le forum et j'ai le plaisir de te valider. =D


Till the Last Drop


Le staff est heureux de te souhaiter la bienvenue sur Till the Last Drop. Tu es validé(e).
Désormais, tu peux flooder sans soucis.
N'hésites pas à nous rejoindre sur la chatbox également, "plus on est de fous plus on rit" : le but est de partager et de se détendre dans la bonne humeur.
Le plus important, tu dois recenser ton avatar et générer tes fiches : liens, topics.
Enfin, il te faut un logement, un travail, fais ta demandes ici .

Bon jeu !
Le staff de Till the Last Drop.

_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vadim - Sorrow has a human heart   Jeu 6 Fév - 13:59

merci beaucoup ! :D
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vadim - Sorrow has a human heart   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vadim - Sorrow has a human heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: Fiches abandonnées-