Partagez | 
 

 Vengeance sanglante [John]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Vengeance sanglante [John]   Mer 29 Jan - 13:11

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "


La semaine avait été pleine de rebondissements et pas tous positif il faut bien l'avouer. J'avais annoncé au journal que je n'avais plus besoin du bureau que j'y avais depuis quelques temps et que je travaillerais uniquement depuis chez moi ou directement sur le terrain dorénavant. Pour cela, je m'étais forcée à rester éveillée après l'aube pour pouvoir l'appeler... Et oui, je ne voulais pas encore que tout le monde sache que j'étais un vampire. Et puis en fait, j'avais plus donné un genre de démission, parce que depuis quelques temps, je ne travaillais que pour ce journal-là. Lui expliquant que je souhaitais redevenir freelance et également me concentrer un peu plus sur la photographie, j'arrivais à lui faire prendre la chose pas trop mal en lui promettant que s'il avait un sujet qu'il voulait que je prenne pour son journal en exclusivité, je le ferais sans faute. Je ne pouvais pas non plus juste tout laisser tomber alors qu'il m'avait donné ma chance quand j'étais arrivée en Louisiane. En plus, j'avais beaucoup aimé avoir pour la première fois depuis longtemps un bureau à moi et un travail rémunéré régulier, un salaire qui tombe sur mon compte toutes les deux semaines... plutôt rare chez moi! Enfin bref, il est trop tard pour se morfondre de toute façon, ce qui est fait est fait et je suis bel et bien vampire pour le reste de l'éternité ou du moins jusqu'à ce que quelqu'un me plante un pieu dans le coeur.

Soupirant doucement de mes sombres pensées, je me mis à déambuler dans mon nouvel appartement. Je ne l'avais que depuis peu de temps. J'avais dû déménager suite à ma transformation! Et oui, un appart avec de grandes fenêtres n'étaient pas vraiment l'idéal. J'étais passée chez Sullivan hier et il n'était pas là, il était parti avec John d'après ce que j'ai compris. Pestant contre moi-même parce que je pensais à John et que j'avais tout sauf envie de penser à mon frère qui me haïssait plus qu'ouvertement. En y repensant, je crois même pouvoir affirmer qu'il aurait envie de me torturer avant de me tuer. Enfin, du moins, c'est ce que je lis dans ses yeux quand il me foudroie du regard. Frissonnant, je chasse ces pensées innoportune et me concentre sur ma nuit qui va être très agréable!

En fait, j'avais prévu une soirée tout à fait amusante. Vu que Sullivan faisait le mort et bien j'avais décidé de me divertir! J'avais invitée une amie, acheté de l'alcool et puis j'avais même pensé à acheter des amuses-gueule pour elle! Faut avouer qu'en les achetant, je pensais aussi à moi, j'ai pas encore l'habitude de ne plus manger... mais bon, on ne supporte pas très bien la nourriture humaine une fois vampire. C'est la vie, même si c'est triste. Enfin bref! Suite à ça, il y avait un film prévu, voir deux si on était motivée. Et puis me sortant de mes préparatifs et me faisant violemment sursauter, mon téléphone sonne. Quelques jurons bien sentis, je vais y répondre. Et voilà, ma copine m'appelle pour me dire qu'elle est retenue à l'hôpital mais qu'elle passera peut-être avant l'aube si elle arrive à se libérer. Un long soupir et une discussion amicale plus tard, je raccroche et pars dans l'idée de me faire une soirée en solitaire. Filant dans ma chambre, je passe un calecon d'homme et un t-shirt trop grand que j'utilise uniquement pour traîner à la maison! Puis choisissant un film d'action qui demande pas trop de réflexion, je le mets en route et me blottit dans mon canapé avec une vodka en main. Je n'attends personne en fait, donc je me détends complètement. Et puis dans un instant calme du film, voilà qu'un bruit énorme me fait violemment sursauter. Me levant prestement pour voir ce qui se passe, je regarde la porte bouche-bée! Faut dire que je m'y attendais pas à celle-là...


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2401


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Jeu 30 Jan - 14:41

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "


La journée fut agitée pour John. Il rêvait qu'il perdait Sullivan cette nuit là. Un ultime sacrifice pour le sauver. Il se réveilla en sursaut quand son image mentale vint à lui montrer l'ultime mort de son créateur, qui perdit la vie dans une explosion sanglante. Il mit un temps avant de ramener son esprit à la réalité. Il était dans ce caveau, et sentait Sullivan contre lui qui semblait continuer de dormir et de récupérer de sa blessure de la veille. Il avait faillit y rester. John le serra un instant contre lui, heureux de constater que ce n'était qu'un cauchemars. Il repensait à ce qu'il s'était passé la veille et se sentait totalement paumé.

Délicatement, il se redressa et allongea Sullivan de la manière la plus confortable possible, avant de glisser son manteau sur les épaules. John entreprit d'ouvrir le couvercle de la tombe pour s'y extraire. Il se redressa, se pencha une longue minute vers Sullivan tout en lui caressant les cheveux. Une larme de sang coula sur sa joue. Il avait décidé de faire en sorte d'arranger la situation. Et malgré les paroles de son créateur, il restait têtu comme une mule. Et tout ce qu'il avait compris est que Sullivan ne pouvait s'occuper de Rose par lui-même alors John le ferait.

Dans un dernier regard, il commença à se reculer puis remonta l'escalier en pierre du caveau. Il constatait que ses vêtements étaient poisseux du sang de ses victimes mais aussi de celui de Sullivan. Son visage ne devait pas être mieux. Celà n'était pas important, au mieux celà accentuerait son aspect dangereux, au pire, il passerait surement pour un fou. John regarda le ciel étoilé, il pouvait encore voir le jour au loin s’éclipser et rendre le ciel légèrement violet. Dans une impulsion, il s'envola pour Shreveport à une vitesse supersonique.

A peine quelques minutes, il se posa durement contre le bitume en face de l'endroit où vivait Rose. Il croisa un homme qui ouvrait sa voiture et qui s'empressa de grimper dedans en voyant John arriver, totalement paniqué. John n'eut pas besoin de trouver le code de l'interphone puisqu'il le broya d'un coup de poing, ce qui eut pour effet de déverrouiller l'entrée. Il alla jusqu'à l'ascenseur d'un pas à la fois nonchalant et décidé pour aller à l'étage indiqué. Il sortit en trombe, manquant de rentrer dans une personne âgée qui crut avoir un malaise en voyant l'état du médecin. John la retint et lui releva le menton, sentant son rythme cardiaque s'accélérer de trop. Il ne voulait pas avoir à tuer une personne innocente. Il lui souffla des mots pour calmer sa tension et lui demanda de l'oublier. Il reprit sa route jusqu'à la porte. Sonner ? Non, c'était mieux quand il y avait surprise.

John donna un coup de talon dans la poignée et la porte s'ouvrit avec fracas. Il entra alors d'un air nonchalant en faisant un signe à Rose qui était assise devant la télévision. Tout en observant le décors, il lui dit de manière monocorde.  « L'invitation à entrer ne fonctionne que sur les mortels, ce qui fait de toi, une cible de choix. » Il s'avança vers elle, se baissa pour attraper la télécommande et éteindre la télévision avant de jeter l'objet à travers la pièce. Il ne la quittait pas des yeux. Il se redressa et s'assit sur la table basse devant elle. « Alors...  Tu as l'air d'être en forme et plutôt heureuse à ce que je vois... Tu ne sais pas à quel point ca me dégoûte... Faire souffrir les autres juste pour avoir son petit plaisir personnel... et en plus... Elle s'en fout royalement la petite garce... » De sa vitesse vampirique, il sauta sur elle, l'attrapant par la gorge. « Tu sais... Tu sais ce qu'il s'est passé la nuit dernière ? Tu n'en sais rien parce que tu t'en fous... Tu te fiches de Sullivan et tu préfères rester ici plutôt que d'essayer de sentir ce qu'il se passe... Tu es juste une sale petite égoïste. » Il fit glisser ses doigts sur son menton en se reculant. « Regarde moi... Regarde ce sang... Il a été blessé... Heureusement que j'étais là... Mais explique moi... explique moi pourquoi tu as encore ce que MOI je n'ai plus ? Réponds moi correctement ou je vais me faire un plaisir de t'arracher les dents une à une. »


© Chieuze


_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Ven 31 Jan - 4:52



Vengeance sanglante...

“ John & Rose "



Je m'étais préparée une petite soirée tranquille, un bon film, un peu d'alcool et ma tenue la plus confortable. Et puis un bruit gigantesque m'avait sorti plutôt promptement de ma détente. Me levant d'un coup, je regardais vers la porte d'entrée de mon appartement et là, je restais bouche bée... Un John à moitié fou était dans mon entrée. Il était recouvert de sang et l'air franchement enragé. Tout mon corps se tendant, je me demandais ce qu'il pouvait bien foutre à débarquer comme ça chez moi... Et en même temps, mon esprit me hurlait que je ferais mieux de me carapater en vitesse si c'était encore possible ou j'allais en ramasser pour mon grande. Tout cela se passa très vite, si je pouvais prendre du recul, je me rendrais sûrement compte qu'à peine quelques secondes s'étaient déroulée tandis que tout cela se passait. Et puis John prit la parole et je sus que j'allais morfler, sauf si j'arrivais à le calmer... Le calmer... déjà que quand il était calme et qu'il me croisait, il était pris d'envie de meurtre... alors fou de rage, j'ose même pas imaginer ce qu'il veut me faire. Et merde, j'aurais mieux fait de pas rester chez moi ce soir. Il s'avance dans ma direction tandis qu'il m'a fait remarquer que l'invitation à rentrer n'était que pour les mortels et que j'étais donc une cible. Ouais, je sais maintenant exactement à quoi m'attendre. Et le problème? Ooh pas grand chose... John a juste quelques siècles de plus que moi, donc autant dire que mes chances de survie s'il veut me tuer sont plus ou moins égales à zéro. J'ai un peu l'impression d'être une biche encerclée par une meute de loup. La meute de loup se résume en une seule personne, mais ça suffira sûrement pour bouffer la biche. 

Il s'approche encore, éteint ma télévision et balance la télécommande qui va prestement s'éclater en milles morceaux contre un mur. Et puis il s'assied en face de moi. Je ne comprends pas bien ce qu'il me veut quand il se remet à parler. J'ai l'air en forme, heureuse... ça le dégoûte... je fais souffrir les autres juste pour mon plaisir... et je m'en fous... Mais putain, de quoi il parle? Okay, c'est vrai que je suis en forme et plutôt heureuse ce soir. Okay, j'ai fait chanter Sullivan pour survivre. Mais merde, j'ai fait souffrir personne volontairement... c'était juste une question de survie! Et puis depuis, j'essaie de faire amende honorable et j'ai même détruit la vidéo incriminante. Je sais que je devrais fuir et en même temps, je sais pertinemment que ça ne servirait à rien vu qu'à la vitesse vampirique il me rattraperait en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Et puis ça risquerait juste d'envenimer la situation, non? Il est plutôt correct pour le moment à part me dire des méchancetés. Et puis au moment exact où je pense cela, il me saute dessus et me saisit à la gorge. Etouffant un cri de panique, je le regarde. Je suis vraiment effrayée, mais je me battrais bec et ongles pour ma survie s'il le faut vraiment. Et puis Sullivan lui a interdit de me tuer, non? Donc il peut pas vu que c'est son créateur et que John n'est pas libre. Enfin, je crois en tout cas. Ooh j'espère! 

Et puis il me parle de la nuit dernière en me demandant si je savais ce qui c'était passé. L'incompréhension doit se lire sur mon visage, parce qu'il continue à parler. Il dit que je m'en fous, que je préfère rester ici plutôt que de savoir ce qui se passe. Non, il ne dit pas savoir... il parle de sentir... Mais de quoi il parle? Il me traite d'égoïste puis fait glisser ses doigts sur mon menton en se reculant. J'obéis et je le regarde en toussant doucement, ça fait mal de se faire serrer la gorge. C'est le sang de Sullivan? Il a été blessé et qu'heureusement qu'il était là. Je secoue doucement la tête incrédule. Sentir... Sullivan blessé... C'était donc ça le malaise que j'ai eu hier soir? C'était la souffrance de mon créateur? 

C'était donc ça...

Il n'a pas dû m'entendre ou alors il ne m'écoute pas de toute façon. Je pense que la deuxième option est la plus plausible. Et puis il se remet à parler, il me demande de lui expliquer pourquoi moi j'ai encore ce qu'il n'a plus. Il m'ordonne de me répondre correctement ou il me promets de m'arracher les dents une par une. Portant ma main à ma bouche dans un pur réflexe de protection complètement inutile, je secoue la tête toujours sans comprendre. 

Mais... mais de quoi tu parles? J'ai quoi que t'as plus? Je comprends rien à tout ça John...

À toute vitesse, je passe de l'autre côté du canapé. Je veux garder un peu de distance entre lui et moi. De un, je n'ai aucune envie de me faire arracher les dents! Et puis de deux, j'aimerais bien comprendre de quoi il en retourne. Et puis je me demande si Sullivan va bien. C'est quand même mon créateur et depuis que je l'ai fait chanter, je me sens déjà suffisamment coupable pour pas que John vienne me faire des crises de jalousie... Quand est-ce qu'il comprendra que je ne voulais pas virer en bête à croc! Je voulais juste continuer à vivre! Si j'avais su que je ne pouvais pas survivre sans me transformer en suceuse de sang, je ne suis pas sûre que j'aurais exigé qu'il me transforme... Je veux toujours vivre, mais je n'ai toujours pas accepté ma condition de vampires. Je recule d'un pas puis un deuxième. 

Su... Sulli veut pas que tu me fasses du mal...

Je tente le tout pour le tout là. Je sais pas exactement ce que Sullivan lui avait dit le jour où il avait failli me tuer... Je sais qu'il a pas le droit de me tuer, mais je sais pas si notre créateur lui a dit de ne plus me faire du mal ou s'il a juste dit de ne pas me tuer. Ce qui fait quand même une sacrée différence! Dans un cas, je m'en sors indemne. Dans l'autre cas, je me retrouve presque morte et recouverte de sang couchée dans mon appartement. Je dois dire que je préfère la première option. Mais vu la rage dans laquelle est mon cher frère de sang... je crois bien que je suis mal barrée. J'essaie de rester sur mes gardes, j'arriverais peut-être à me sauver? J'essaie de ne pas être lâche... mais la situation de ce soir ne se prête pas du tout à l’héroïsme ou au courage! Si je pensais avoir une chance de me sauver, je prendrais mes jambes à mon cou immédiatement! 

 
© Chieuze


Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2401


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Sam 1 Fév - 12:07

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "


C'était surement son amour pour Sullivan et qu'il n'osait avouer complètement qui le rendait fou comme celà. Voir qu'il n'est plus le seul et l'unique de son créateur et voir qu'en plus elle était loin de s'en faire pour lui, autant qu'il le ferait. Avoir ce vide en lui, ne plus le sentir pour le protéger, pour juste continuer de l'avoir près de lui malgré tout. John s'était vite rendu compte que ses premières idées de fuite et d'indépendance n'étaient en fait qu'un caprice qui, au final, n'était pas fondé. Le fait de la voir aussi stupide ne rendait pas les choses plus calmes chez John. Elle était idiote et ne comprenait rien. Elle se focalisait tellement sur sa petite personne et celà le dégoûtait.

Elle s'éloigna de lui, John montait en pression intérieurement. Elle n'était pas faite pour être l'un des leurs... Lui non plus, mais John la trouvait simplement pitoyable et totalement inutile. Et quand elle bafouilla que Sullivan ne voulait pas qu'il lui fasse de mal. John se mit à rire ce qui mit en évidence ses canines aiguisées. John glissa à sa suite, et se rapprocha de nouveau d'elle, un rictus sur les lèvres.

« Qu'est ce que tu sais de Sullivan Moore ? Rien... Nous avons vécu ensemble pendant près de 377 ans et si tu crois que tu sais ce qu'il est, et ce qu'il veut tu te trompes. »

Il approche ses lèvres de son oreille et lui chuchote:

« A choisir entre toi et moi, il préfèrerait te regarder crever que de me mettre en danger. Il ne t'a pas transformé pour te sauver, il n'en a rien foutre de toi. Disons qu'il a ses raisons... Raisons que je ne partage pas... »

Il se releva d'un seul coup, et l'attrapa par les cheveux avant de la faire passer au dessus de lui et de l'allonger sur la table basse du salon, qui s'effondra sous la chute. John plaqua un genoux contre la cage thoracique de la jeune femme et y mis une pression pour ne pas qu'elle ne bouge. Il sourit de nouveau.

« Tu ne mérites pas le lien que tu as avec lui. Celui du créateur. Celui qu'il m'a retiré la nuit dernière. Non... Ce n'est pas juste, mais rien n'est juste dans la vie et encore moins après la mort... Tu crois quoi ? Que tu vas continuer ta vie pépère ici... Avec tes amis, et à regarder un film romantique à vomir en mangeant des pop-corns... Pardon... C'est vrai, tu es un cadavre ambulant maintenant. »

Il accentua sa pression sur sa cage thoracique tout en appuyant les mots cadavre et ambulant. Il suppose que Sullivan sentirait si il lui faisait trop de mal mais il s'en fichait. Il aurait donné n'importe quoi pour récupérer le lien qu'il avait perdu. Si John n'avait plus ce lien de créateur, il ne voulait pas que Rose l'ait. Qu'elle ait accès au coeur de Sullivan... C'en était trop pour lui. Et à chaque fois que John tentait de sentir là où le lien qui le liait à Sullivan résidait, il n'y avait qu'un trou béant. Et ca il ne le supportait pas.

« La différence entre toi et moi... Je suis mort pour sauver ma dignité et je suis revenu, sans rien demander à quiconque, pour venger les miens. Il l'a fait parce qu'il tenait à moi... Toi ? Tu as été si pitoyable que tu as supplié pour ta vie de la manière la plus abominable possible en menaçant des gens innocents... En mettant en péril toute une race... Sullivan a toujours été honorable et toi tu n'es qu'une vermine qui met à mal son bonheur. Alors explique moi bien pourquoi... pourquoi je ne devrai pas en finir avec ta vie et pourquoi je ne devrai pas te faire du mal ? Je fais simplement le sale boulot, ce que Sullivan ne peut pas faire... »

Sullivan était une des personnes qu'il chérissait le plus dans ce monde et il ne supportait de le voir tiraillé. Il avait trouvé un bonheur avec Elyane et cette fille mettait son futur en péril à cause de celà.

© Chieuze



HJ: Je vais encore le dire 1000 fois, mais je suis désolée de torturer ton personnage.  cry2 puppy hug2

_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Sam 1 Fév - 14:21

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "


Je me rends compte petit à petit que je ferais mieux en fait de ne rien dire du tout. John est complètement fou de rage et on dirait que plus les minutes passent, plus son état empire. J'ai l'intuition que juste m'avoir en face de lui le rend hargneux et incontrôlable. Et puis mon dernier rempart, ma dernière protection, celle du Sullivan, vole en éclat lorsqu'il éclate d'un rire grinçant. Il se rapproche encore, un rictus mauvais aux lèvres. Il est vraiment décidé. Je le vois dans sa façon de s'avancer vers moi, à sa façon de me regarder. Il continue à parler de Sullivan, du fait que je ne sers à rien et que je ne le connais pas. Et puis il est assez près pour venir me chuchoter quelques mots à l'oreille que notre créateur le choisirait lui s'il devait faire un choix entre nous. Il crois peut-être que je ne le sais pas? Il ne partage pas les raisons qui ont fait que Sullivan m'a transformé et d'un côté je suis d'accord avec lui. Ma repentance sur la manière dont je l'ai fait chanté est sincère, même si je ne le regrette toujours qu'à moitié vu que je vis...

M'attrappant par les cheveux, il me balance au-dessus de lui et me fait atterrir violemment sur la table basse de mon salon qui se brise sous le choc. Un cri m'échappe bien malgré moi. Et oui, c'est peut-être ridicule, mais j'aimerais ne pas lui donner la satisfaction de hurler et de le supplier... même si mes chances sont minces s'il décide de me torturer! La table était en verre et des morceaux sont déjà incrustés dans mon dos, ça fait un mal de chien et je grimace tandis qu'il s'appuie avec son genou sur mon torse pour être sûr que je ne bougerais pas. Le sourire qu'il m'adresse me fait frémir. Et soudain je comprends pourquoi il est aussi fou de rage, ses mots sont enfin clairs pour moi. Sullivan l'a libéré la nuit dernière et du coup je possède quelque chose que lui n'a plus. Il me haïssait déjà avant, mais maintenant sa haine n'a plus aucune limite. Et si le lien n'existe plus, alors il va pouvoir me faire exactement ce qu'il veut... il n'y a plus aucun ordre qui pourrait le retenir. Le regardant avec de grands yeux effrayés, je sais que s'il le veut l'heure de ma mort véritable sonnera cette nuit. Il continue à vomir des saloperies sur moi et je me demande encore une fois pourquoi il me déteste à ce point. Mais en cet instant, je comprenais un peu mieux pourquoi il était là, 377 années d'un lien fort et unique venait d'être brisé et j'étais le bouc émissaire parfait vu que je possédais encore ce lien qui lie le créateur à sa progéniture. Mais cette compréhension n'éteignait en rien ma volonté de survivre à cette foutue nuit!

Il augmenta la pression sur mon torse et je me dis que j'allais me mettre à suffoquer... avant de me souvenir que je n'avais plus besoin de respirer pour vivre. Enfin un avantage à la condition de vampire que je voyais pour ce soir. Je ne comprenais pas encore très bien le lien dont John parlait... personne ne m'avait rien expliqué, comment il voulait que je sois pas un vampire pourri? Et puis il me dit enfin à quel point il me méprise, à quel point je le dégoûte. Mais ce qu'il ne sait pas, c'est que la méthode que j'ai utilisée cette nuit-là me dégoûte presque autant de moi-même. Mais bon, à quoi bon le lui dire? Je sais d'avance que jamais il ne croira un seul mot qui sort de ma bouche. Je ne suis qu'une pitoyable menteuse et une garce dans son esprit et vu que Sullivan l'a libéré, ça m'étonnerait grandement que ses sentiments vis à vis de moi change beaucoup. Et puis il me pose une question... une question pertinente si on peut dire... il me demande pourquoi il ne devrait pas juste me tuer, ne pas me faire du mal. Mais sa question n'attend pas vraiment de réponse, c'est plus une question réthorique. Il est sûr de faire le bon choix, sûr que c'est ce qu'aurait du faire Sullivan, ou ce qu'il devrait faire. Il me fait chier! S'il croit que je vais simplement continuer à me laisser faire, il se met le doigt dans l'oeil... et jusqu'au coude qui plus est! Posant mes mains sous ses genoux, enfin plutôt sur le côté, j'essaie de le repousser tant bien que mal. J'arrive à peine à le pousser de quelques millimètres et ça me coûte un effort monstre. Mais avec le lien, Sullivan devrait sentir s'il me fait vraiment mal, non? Il viendra peut-être sauver mes fesses encore une fois? Je l'espère vraiment... et je me rends compte qu'il va falloir que je gagne du temps... le plus de temps possible! Et tant qu'on parle... enfin qu'il parle à tort et à travers et bien il ne me fracasse pas la tête... J'ai un peu de mal à parler vu l'endroit où il s'appuie sur moi, mais j'y arrive quand même.

Je... je mets rien en péril... je disparaîtrais dès que Sulli m'aura appris ce qu'il veut m'apprendre... il aurait juste pu me libérer et me faire dégager... c'est... sa décision!

Et merde, est-ce qu'il faut que je lui dise que de toute façon plus personne est en danger parce que j'ai détruit la vidéo et que je me suis rendue compte qu'il ne fallait vraiment pas que ces images soient dévoilées! Il fallait que les autres races restent secrètes! Et s'il le fallait, j'étais prête à protéger ces secrets. Mais j'ai un peu la trouille qu'il décide juste de me décapiter ou de me planter un pieu dans le coeur si je lui avoue que personne n'a plus rien à craindre de moi. Est-ce que je suis prête à prendre le risque? Je sais pas... Oui, j'ai été garce de le faire me soigner alors que j'étais mourante. Mais ce que John ne sait pas, c'est que peut-être Sullivan aurait pu juste me sauver au lieu de me transformer. S'il n'avait pas hésité si longtemps avant de me faire boire son sang, je serais peut-être simplement rester humaine et ma blessure par arme à feu se serait juste refermée. Et oui, Sullivan était peut-être parfait aux yeux de John, mais il avait décidé ce soir-là que je n'avais qu'à mourir en baignant dans mon sang, seule. Est-ce que c'était vraiment honorable, ça? Certes, il avait une nouvelle copine et moi j'étais juste une ex maîtresse... mais même à ça, je suis pas vraiment sûre que c'était de la bonté d'âme de m'abandonner en train de crever comme un chien alors que j'avais pris une balle perdue. Le truc, c'est que si je lui dis ça, il risque de s'énerver encore plus. Mais merde, il commence à me saouler à se croire tellement supérieur à moi, tellement mieux sur tous les plans! Ça fait 377 ans qu'il est un putain de vampire, heureusement qu'il est meilleur vampire que moi! Sinon, y'aurait vraiment des questions à se poser! Y mettant toute mon énergie, j'essaie de le repousser! Je commence vraiment à m'énerver... au moins ça évite que la peur prenne complètement le dessus.

Et merde! J'ai détruit cette vidéo à la con! Et Sullivan le sait... il aurait pu me tuer, mais il l'a pas fait! Et puis va-y, continue à dire que je suis qu'une putain de merde, je m'en fous. Et si tu crois que je me sens pas coupable et ben t'as tort. Mais Sullivan aurait peut-être pu me sauver sans me transformer si ça lui avait pas pris quinze plombes pour se décider! Et même à ça, je lui suis reconnaissante de me permettre de vivre quand même... Et si t'es pas contente, ben j'y peux rien!

Okay, je devais tenter de le calmer pour gagner du temps... je suis pas sûre que ça va avoir l'effet escompté pour le coup! Et merde, pourquoi est-ce que je ne contrôle pas ma propansion à dire ce que je pense? Et quand je suis énervée, c'est encore pire. Je pense qu'il va me tomber dessus et très vite. Essayant toujours de le repousser, j'hésite à sortir les ongles et le griffer pour le faire se reculer... Mais je ne le fais pas encore, il ne m'a encore rien fait de grave... Bon j'ai des morceaux de verres qui ont pénétré la chair de mon dos, mais encore rien de trop grave... je peux le supporter.


© Chieuze



HJ : Et je vais continuer à te dire de pas t'en faire... lol! Faut bien qu'elle souffre un peu la jolie Rose et je suis sûre que tu aimes jouer le John méchant... c'est pas tous les jours que t'en as l'occasion! Alors Enjoy!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2401


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Sam 1 Fév - 15:17

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "


Elle mettait John en rage et encore... Ce n'était qu'un euphémisme. Si son coeur pouvait encore battre, il lui bourdonnerait dans les tempes. A la place, il voyait rouge, ses muscles étaient tendus, il avait les crocs sortis prêt à mordre. C'est là qu'il prenait conscience qu'il était un prédateur quoi qu'il en disait et quoi qu'il en pensait. Son créateur n'était pas n'importe qui, et son créateur non plus. Cette violence était génétiquement transmissible par le sang d'Adam où était-ce général ? John s'en fichait à ce moment présent. Il ne voyait que cette rousse qui lui avait volé SON créateur. Il se fichait bien de ce qu'elle deviendrait. Elle n'était absolument rien à ses yeux. Cormag lui soufflerait surement des mots sages pour le calmer, mais il n'était pas là... Il voulait être un vampire pacifiste et au final, ce n'était que le masque qu'il se donnait.

Et là, il sentait la terreur subjuguer Rose et il ne pouvait nier qu'il aimait ca. Ho oui, avoir le dessus sur cette femme qui pensait contrôler un vampire, qui pensait contrôler la vérité sur une communauté. John se rappelait qu'il avait mis en garde son créateur, contre certains humains avides de connaissance sur leur race, mais Sullivan n'avait vu qu'un moyens de s'amuser. Elle parla du fait qu'elle ne voulait rien gâcher, que c'est la décision de Sullivan. John siffla en se penchant vers elle.

« Tout est de ta faute. Tu ne réfléchis pas, tu es juste une idiote... »

Peut être que John avait oublié la notion de vie et de mort, lui dont sa vie n'était qu'une sombre blague. Il s'était jeté dans la gueule du loup face à ses ennemis, sachant fort bien qu'il serait anéanti. Lui qui avait tenté de se tuer un nombre incalculable de fois. Vouloir sauver sa vie au détriment des autres... Ce n'était pas dans ses mœurs et il ne comprenait décidément pas la journaliste. Elle tenta de se débattre pour se libérer. John eut un rire sadique et y mit plus de force pour la bloquer, sentant ses côtes à la limite de rompre.

« Tu sais que je n'y mets même pas toute ma force... Si je le faisais, je t'écraserai la cage thoracique juste pour rire... Mais essaye petite souris... Essaye de te battre pour ta survie... Seule. »

La suite de ce que dit Rose, ne fit plus du tout sourire John. Elle avait détruit ces putains de preuves ? Elle parlait ensuite de Sullivan... Elle lui expliquait ce qu'il s'était passé. Un grognement sorti du fond de la gorge de John. Il se baissa et attrapa un morceau de verre qu'il passa sous la gorge de Rose, prêt à la lui ouvrir.

« Continue de me donner des raisons de faire ce que j'ai à faire... On se demande pourquoi il a hésité... Tu... Tu... »

John ne trouvait plus les mots, et il sentait son côté humain reprendre le dessus. De la pitié ? Pourquoi en avoir pour cette garce ? Elle avait tout fait foirer... A cause d'elle, il n'avait plus son lien avec Sullivan. Et le retour d'Andrew aggravait les choses. Il avait peur que sa femme choisisse son premier mari et le laisse choir comme ce qu'il était: rien de plus qu'un vulgaire cadavre. Il avait l'impression de tout perdre. Ce n'était la faute de personne en soit, mais John devait trouver un bouc émissaire à toute cette pagaille. Son regard se perdit un instant, et l'incompréhension se lut sur son visage.

Son regard se focalisa de nouveau sur la rousse et il remarqua le sang qui coulait le long de sa nuque. Ce n'était le sang de Rose mais le sien, il serrait tellement fort le morceau de verre qu'il s'était coupé lui-même. C'était à peine si John sentait la douleur, tellement son corps était crispé. Il regarda sa main, dont le liquide rouge continuait à glisser le long de ses phalanges. Il desserra alors son étreinte le bout de verre, rouge de sang, tomba près du visage de Rose. Il regarda la profonde entaille qui se referma presque instantanément.

C'était lui qui avait changé Sullivan en quelqu'un de meilleur. C'était lui qui l'avait poussé à le faire et voilà que c'était lui qui déraillait et qui se mettait à faire du mal aux autres ? Il n'était décidément pas comme elle, mais méritait-elle ce qu'il lui imposait ? Non. C'est sur un ton froid mais beaucoup plus calme qu'il lui souffla:

« Tu t'es pourrie toute seule. Tu crois que tu t'en es sortie ? Tu te trompes, ce n'est que le commencement... Bienvenue en enfers... » Il approcha son visage du sien et lui cracha de manière dédaigneuse à l'oreille. « Ma sœur... »

Il se redressa au dessus d'elle en rétractant ses crocs puis s'éloigna vers la cuisine, en vacillant légèrement. Ses émotions jouaient aux montagnes russes et celà lui donnait le tournis. John avait une boule à la gorge, mais il ne voulait pas craquer devant elle, surtout pas elle. Il serra la mâchoire à s'en faire mal aux molaires pour retenir de s'effondrer. Il se posa devant un lavabo et ouvrit le robinet avant de passer son visage à l'eau froide. Il se sentait tellement vide...

© Chieuze



HJ: Bon soyons réaliste, John n'est pas un méchant totalement non plus xDD Je t'évite une séance de torture gratuite. xD Bon, il a déjà bien passé ses nerfs sur toi et c'est pas pour ca qu'il aime Rose. Il va lui falloir du temps. xD

_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Sam 1 Fév - 16:27

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "


Et voilà, les dés étaient jetés! Et dire qu'on s'entendait plutôt bien tous les deux avant que Sullivan ne me transforme... On s'adorait pas, mais il me semblait qu'on s'appréciait quand même. En même temps, si tu veux être dans la vie de Sulli, mieux vaut supporter John et faire des efforts, parce que les deux sont un peu comme les deux doigts d'une même main. Et les choses allaient changer entre eux parce que Sulli l'avait libéré? J'y croyais pas vraiment. Il me semble qu'une intimité de plusieurs siècles ne peut pas se désagréger comme ça, même si le lien n'est plus exactement identique. Je ne vois pas de quoi John a tellement peur. Est-ce que c'est que je prenne complètement sa place auprès de notre créateur? Il a pas compris que ça arriverait jamais. Je ne sais pas trop ce que Sullivan pense de moi, mais vu les arguments que j'ai utilisé pour qu'il me sauve, il doit sûrement me mépriser aussi. Okay, il a décidé de ne pas me libérer et de prendre soin du bébé vampire que j'étais devenue. Mais il ne faisait pas ça par bonté d'âme, il faisait ça parce qu'il estimait que c'était son devoir. Il n'y avait sûrement rien de plus. Et puis de toute façon, il n'y avait rien d'autres entre lui et moi qu'un lien de créateur à progéniture, de père à fille si l'on veut. Avant ma transformation, je prenais vraiment John pour un gentil vampire et je voyais depuis que je n'étais plus humaine que ce n'était pas vraiment ça. Enfin, je ne pensais pas qu'il était un de ces vampires machiavéliques qui ne vivent (enfin vivre n'est pas le verbe approprié mais bon...) que pour tuer, massacrer et torturer la race faible qu'est les humains. Mais j'ai quand même découvert son côté sombre. En fait, si j'avais été transformé par n'importe qui d'autre, on serait sûrement rester en bons termes...

Dés que j'avais commencer à tenter de me libérer de sa poigne, il avait appuyé encore plus fort et j'étais en train de me rendre compte que s'il le voulait vraiment, il pourrait simplement continuer à appuyer et écraser complètement ma cage thoracique. Pendant un instant, je me demandais si je survivrais à cela... et puis je me rendis compte que cela dépendait de ce qu'il ferait de mon coeur. Ça faisait un mal de chien et je grimaçais de douleurs. Il dit les choses que je venais de réaliser toute seule, il était conscient de pouvoir m'écrabouiller si l'envie lui en prenait. Et puis après un quart de seconde de réflexion, je lui balançais la vérité au visage! Que la vidéo avait été détruite et que Sullivan aurait pu me tuer. Et que s'il avait pas hésité si longtemps, il n'aurait peut-être pas été forcé de me transformer. Après avoir dit tout ça, je maudis le fait que je savais pas me taire! Ça risquait de le mettre encore plus en rage.

Et la preuve fut le grognement qui sortit de sa gorge tandis qu'il saisissait un morceau de verre qu'il appuya contre ma gorge. Je savais qu'il était prêt à purement et simplement m'ouvrir la gorge et il serait peut-être même heureux de me voir me vider de mon sang dans le salon de mon petit appartement. Ses mots me firent tressaillir et confirmèrent le fait que je n'en avais plus pour longtemps. Il me disait de continuer à lui donner des raisons de me tuer et puis soudain il ne savait plus quoi dire. Je vis la rage céder la place à une certaine incompréhension... J'avais peut-être eu raison finalement... j'allais peut-être m'en sortir indemne... enfin à part les fragments de verres dans mon dos évidemment. Je sentis un liquide visqueux coulé le long de ma gorge, mais ça ne pouvait pas être mon sang, je n'avais ressenti aucune douleur et l'adrénaline n'était pas encore assez forte pour ne pas me faire sentir la douleur. Il lâcha le morceau de verre et un soulagement énorme me fit frémir légèrement. Est-ce qu'il allait me lâcher? Juste comme ça? Il m'annonça froidement que je m'étais pourrie toute seule, que je venais d'arriver en enfer. Je fermais les yeux alors qu'il s'approcha de mon visage, j'avais encore peur qu'il décide de m'arracher les crocs ou alors simplement de m'arracher la gorge de ses crocs. Mais il m'appela sa soeur d'une voix qui sentait encore la haine.

Mais au lieu de m'arracher la gorge comme je m'y serais attendue ou à m'éclater la cage thoracique, il se releva tout simplement, rétracta ses crocs et se dirigea en titubant un peu vers ma cuisine. Me relevant prudemment, j'entendis le verre crisser sous moi. Chaque mouvement m'entaillait légèrement les vêtements ou la peau, mais je finis par me relever complètement. Debout au milieu de mon salon ravagé, je le regardai sans vraiment comprendre. Il était là, devant le lavabo de ma cuisine en train de se rincer le visage comme s'il ne s'était rien passé. Mais What the Fuck? Sérieux, il est pas bien ce mec-là! Légèrement tremblante, je restais debout à le fixer d'un regard méfiant. Je n'allais pas baisser ma garde maintenant! Et puis j'étais chez moi, je ne devais pas fuir, hein? Ou peut-être que si finalement. Je sentais les plaies de mon dos rejeter le verre incrusté et se refermer lentement. Je n'avais pas perdu trop de sang encore, donc j'allais plutôt bien. Malgré tout, je tremblais un peu. John continuait à me faire peur! Et puis qu'est-ce que je fais quand j'ai peur? Et bien je parle... en fait, mes émotions se transcrivent souvent par le fait que je commence à parler sans pouvoir m'arrêter. Et le pire? J'envenime souvent la situation... sans le faire exprès! Je suis une cause perdue!

Si tu crois que devenir un vampire était ce que je voulais... je voulais juste vivre à tout prix et j'en paie le prix!

Ouais, j'aurais juste pu me la fermer et allez voir ailleurs s'il y était. Mais non, je restais là comme tétanisée au milieu de mon salon à parler... Et ça va sûrement continuer. Au fond, j'ai envie de lui dire ce que j'ai à lui dire. J'en ai marre de fermer ma gueule.

Il est arrivé quoi à Sulli hier soir? J'ai ressenti quelque chose... mais j'savais pas ce que c'était...

Déjà qu'il devait détester ma curiosité, je suis pas sûre de vraiment aider mon cas tout de suite. Mais bon, il faut dire aussi que malgré le fait que j'étais morte de trouille, j'étais aussi très en colère. Je commençais vraiment à en avoir marre que John me prenne pour cible. Sa relation avec Sullivan n'avait rien à voir avec moi. Et puis c'était sûrement pas pour moi que Sullivan l'avait libéré. S'il l'avait fait, il avait sûrement des raisons bien à lui et c'était peut-être même pour John dans le fond. Mais bon, il aurait pu réfléchir à deux fois avant de le libérer... Parce que les chances qu'il me foute la paix en tant que vampire libre étaient bien minces. Marchant lentement vers la porte, je crois quand même que je vais me carapater loin d'ici... Mais est-ce que ça va pas encore plus l'énerver si je file?


© Chieuze



HJ : Oh t'en fais pas, je sais que ça va prendre beaucoup beaucoup de temps pour que John et Rose s'entende... et peut-être que ça arrivera jamais vraiment xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2401


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Sam 1 Fév - 18:23

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "


John se débarbouillait le visage et mettait de l'eau froide, exprès pour remettre ses idées en place. L'eau qui coulait dans le creux de l'évier prenait une teinte rosâtre. Il se força à respirer longuement et à reprendre ses idées rationnelles et non totalement idiote. Mais disons que Rose n'aidait pas. Elle revint rapidement à la charge derrière lui et alors que John essayait de vider son esprit pour mieux se contrôler, elle ré-augmenta la tension qu'il avait réussit à faire baisser. Il leva un instant les yeux au ciel. Ce n'est pas parce qu'il s'était repris qu'il allait s'intéresser à elle. Il eut une exclamation. En payer le prix ? Oui elle le payait... Et encore le destin était trop gentil avec elle. John se retourna doucement, toujours appuyé contre le plan de travail et la toisa du regard. Vivre pour les autres, c'est quelque chose mais vivre pour sa propre gueule, c'est autre chose. John ne comprenait décidément pas cette attitude. Il prit un air méprisant.

« Tu sais que tu es cliniquement morte ? Une erreur de la nature. Un cadavre froid et dépourvu de toute vie. » Il secoua la tête. « Et moi, je suis devenu comme ca, car je voulais mourir. Et pourtant, étrangement, ce n'est pas forcément ce que je voulais non plus. Ironique non ? Alors épargne moi tes mielleries idiotes. »

John se rendit alors compte qu'il n'avait rien avalé depuis deux nuits, et c'était surement celà qui l'affaiblissait un peu, alors que l'adrénaline l'avait quitté. Son regard passa sur le frigo de Rose mais ne s'y attarda pas. Elle ne devait pas le savoir. Il se redressa et ajusta sa chemise dont la couleur d'origine n'était plus visible. Il détourna son regard d'elle, alors qu'elle demanda ce qui était arrivé à Sullivan. La boule à la gorge de John reprit. Il revoyait la scène d'hier. John qui retenait la main de Sullivan, Andrew qui sortit un pieu et lui empala l'abdomen. Sullivan qui s'effondra et John qui hurla. Un instant, il avait cru son créateur mort. Il se crispa puis de manière nerveuse, il attrapa le micro-onde qui se trouva là et l'envoya valser vers Rose. Il passa près de la rouquine et explosa contre le mur. Une attitude un peu exagérée, mais John ne voulant pas se montrer faible, le cachait en en faisant des caisses à côté.

« Qu'est ce qu'il s'est passé ? Elle s'en occupe maintenant ? Il a juste failli mourir... Rien de bien méchant, hein ? »

Il la vit se déplacer jusqu'à la porte doucement. Avait-elle l'intention de filer ? John la rattraperait bien vite. C'était idiot. Elle n'avait pas encore le réflexe d'appeler Sullivan à l'aide et John ne l'aiderait pas dans cette tâche. Il préférait la voir se débattre dans son ignorance. Une part de lui lui soufflait de la laisser partir mais l'autre, celle qui était en manque de sang frais, avait des envies de chasse. Son côté totalement vampirique qu'il refoulait régulièrement. La faim devait l'accentuer qui plus est.


© Chieuze


_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Sam 1 Fév - 23:22

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "


Lors que je vis son regard assassin, je compris qu'il n'était pas encore calme, et loin de là en fait. Il avait réussi à se calmer un minimum, mais pas encore assez. Et je ferais vraiment mieux de fermer ma gueule. Les mots qu'ils prononcent me blesse. Je ne comprendrais jamais pourquoi il me hait tellement. Je pense même qu'il ne serait pas capable de l'expliquer de manière cohérente... cette haine est juste viscérale, instinctive à mon avis. Il n'y a rien à expliquer. Et puis ce n'est pas vrai que nous autre vampires sommes dépourvus de toute vie... Il y a bien quelque chose qui nous fait marcher! Je sais pas ce que c'est et je suis pas sûre que quelqu'un le sache, mais c'est réél. Et puis quand je parle de Sullivan, il me refait un coup de "Je pète les plombs"! Il me balance mon microonde dessus... Heureusement qu'il sait pas viser ou a mal visé. Je me décale légèrement sur la droite et l'objet passe pas loin de moi avant d'aller s'écraser violemment contre le mur. Mais merde, il a décidé de démonter complètement mon appart? Il m'annonce que Sullivan a failli mourir et il me présente ça comme si je m'en fichais éperdumment. Ce qui est pas le cas! Mais je pense pas que ça serve à quelque chose que je me répète sur ce sujet-là. Il me croirait pas ou ne voudrait pas me croire. Il me met en rage. Mais mon instinct de survie se réveille et je pense qu'il faut vraiment que je m'en aille d'ici. Le mieux serait que je trouve une maison humaine où me cacher... Enfin, quelque part où il ne pourrait pas pénétrer comme il le voulait.

Et merde! Je m'inquiète aussi! Je tiens à lui, p't'être pas de la même manière que toi, mais je tiens à lui aussi! Tu m'emmerdes à essayer de me faire paraître pire que ce que je suis. J'suis pas sans coeur, sale con!

Okay, peut-être que mon instinct de survie n'est pas si bon que ça... Mon esprit se met à surchauffer, il faut que je trouve quelque chose... J'y peux rien, il m'a trop échauffé le sang! Le truc, c'est qu'une fois que les mots sont sortis que je me rends compte que je ferais mieux de dégager en vitesse. Et même si mon envie première serait de rester pour l'affronter, je me rends compte que ça serait pas vraiment des plus intelligents parce que oui, s'il voulait me faire la peau... ben mes chances étaient proches du zéro pointé. Et peut-être bien que lui n'a jamais vraiment tenu à la vie, mais moi j'y tiens! Plus que tout!

Et puis un je ne sais pas quoi dans les yeux de John me font complètement paniquer! Il y a un genre de lueur assassines au fond de ses yeux... Il va me trucider... Poussant un cri d'orfraie, je disparais de la pièce pour m'enfermer dans ma chambre. Bougeant à la vitesse vampirique, je pousse devant la porte deux commodes en espérant que ça va le retenir plus de trois secondes s'il décide de me prendre en chasse... Et puis j'ouvre la fenêtre, je compte bien disparaître par là! Et certes je sais pas voler, mais je devrais réussir à atterrir sans trop de mal.


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2401


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Lun 3 Fév - 14:20

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "


Notre vampire se disait qu'il était d'une grande clémence pour ne pas continuer là où il s'était arrêté. Peut être qu'il la laisserait fuir au final. Ca lui fera des vacances, et il aura espéré au moins du filer une assez belle terreur. Quoi que la demoiselle était revenue vers lui pour "taper la discute", alors John se demanda vraiment si il avait été assez intimidant pour le coup. Mais quand la demoiselle reprit ce n'était pas pour lancer des fleurs à John. Le vampire serra de nouveau la mâchoire, jusqu'à ce qu'elle l'insulte ouvertement de "sale con".

John se tourna vers elle, une lueur farouche naquit dans son regard, elle comprit alors qu'elle avait été bien trop loin. Elle glissa et disparut dans sa chambre. La tension de John repartit et toute sa bonne conscience s'évapora. Ses envies de meurtre revinrent à la charge. John grogna et se lança à sa poursuite, mais arrivé devant la porte, il remarqua qu'elle l'avait barricadé de l'intérieur. Il allait lui faire payer son manque de respect. Il défonça le bois d'un coup de pied, mais à l'évidence, il y avait des meubles derrière. Il prit son élan et y mis toute sa force vampirique. La porte se détacha de ses gonds et les meubles qui se trouvaient derrière vinrent à voler à travers la pièce. John avait tellement été fort, qu'il avait même défoncé le mur derrière. John eut juste le temps de voir la tignasse rousse de Rose disparaitre par la fenêtre.

En un clin d'oeil, il était à l'encadrement. Il la vit courir pour fuir le plus vite possible pour disparaitre. John sauta à son tour et atterrit avec aisance alors que ses sens s'éveillèrent. Traquer un vampire était plus complexe que traquer un humain mais John savait comment la retrouver. Ses habits gardaient encore l'odeur de son sang. Il s'élança à sa poursuite jusqu'à une ruelle sombre. Il la sentait proche mais ne la voyait pas encore. Il s'arrêta et regarda aux alentour. Il se mit à rire.

« Alors on insulte ses aînés et on assume tellement pas ce qu'on fait, qu'on préfère se tirer comme une lâche ? En fait, c'est ca Rose... Tu es juste une lâche... Une petite poltronne de première... »

Il garda son sourire sur les lèvres, bien qu'il restait en chasse après Rose, il était attiré par un tout autre type de sang qui appartenait à une personne dont le coeur battait encore. Il était affamé et son instinct de survie préférait s'orienter vers quelque chose de nutritif pour lui. Bien que son esprit et son corps étaient entrés en chasse, il restait affaiblie par le manque de sang. Mais il voulait en finir avec Rose... Elle avait été trop loin.

« En même temps... Tu as raison d'avoir peur... J'allais être clément mais... au final... Je ne sais plus trop... Tu as été trop loin jeune fille... »

Une porte claqua derrière lui, John se retourna à toute allure, il vit un gars en tenue de cuisto sortir des poubelles. John serra les poings. Le type releva le nez avant de retourner à l'intérieur et remarqua John et son allure peu recommandable. Les deux se figèrent. John avait le souffle court, et ne voyait décidément que ce que sa nuque pouvait lui offrir. Il devait se contrôler pour ne pas se jeter dessus... Mais il savait qu'attendre, n'allait pas le rendre plus docile, au contraire. Sous l'impulsion, John sortit ses crocs et capta son regard pour le figer. Il baissa son attention quant à Rose.


© Chieuze


_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Mar 4 Fév - 14:05

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "



Et pourtant je savais que j'allais trop l'ouvrir! Pourquoi est-ce que j'étais pas juste capable de fermer ma grande gueule? C'était une question que j'aurais bien le temps de ressasser si je survivais à cette foutue nuit. Fuyant l'objet de mes craintes immédiates, j'arrivais à me faufiler par la fenêtre de ma chambre avant que John ne défonce ma porte et les meubles qui la bloquait. Mais j'entendis le fracas de mes meubles fracassant le mur d'en face de la porte tandis que je disparaissais par la fenêtre, m'empêchant de jeter un coup d’œil en arrière! Je devais me concentrer sur ma fuite. Courant aussi vite que je le pouvais, aussi vite que la vitesse vampirique pouvait m'offrir, je me demandais où est-ce que je pourrais bien me planquer pour ne pas être retrouvée. Dans le fond, je n'avais vraiment pas envie de me prendre la raclée qu'il voulait me donner. Bifurquant dans une allée, je courrais à en perdre haleine... heureusement que les vampires ne respirent pas et que je ne peux plus perdre mon souffle... Arrivant au bout de la ruelle, je me rends compte avec horreur que c'est un cul-de-sac et que je suis dans la merde jusqu'au cou... si je suis pas déjà en train de me noyer dedans. Retenant un juron, je jette un coup d’œil en arrière et voit une ombre pénétrer dans la ruelle. Je reconnais l'odeur de John.

Et puis son rire se fait entendre. Ce qu'il dit est on ne peut plus vrai pour une fois... Je l'ai insulté ouvertement et puis je me suis cassée en courant, autant dire que j'assume pas du tout ce que j'ai dit pour le coup. Serrant les dents lorsqu'il me traite de lâche et de poltronne, je me retiens fortement de dire quelque chose, plantant mes ongles dans la chair de mes paumes. Déjà... qui utilise encore poltronne dans son vocabulaire... ouais un vieux croulant! Et puis merde! Si je suis lâche, c'est juste parce qu'il a presque 400 piges de plus que moi et que je vais finir en chair à pâté... Et en fait, ça me tente vraiment pas de finir en bouillie de vampire! C'est dégueulasse et puis on ne fait pas plus mort! La suite me fit frémir et je me mords la lèvre en fermant les yeux un instant. Je suis sûre qu'il ne m'a pas encore repérée, j'en profite encore un peu. Je savais que je n'aurais rien du dire et juste le laisser se barrer sans demander mon reste, mais comme d'habitude la diarrhée verbale m'avait repris et je n'avais rien dit de plus que ce que je pensais, mais cette vérité là aurait dû rester silencieuse et secrète. Il allait être clément... mais voilà, j'avais encore une fois été trop loin. Et je ne payais pas souvent le prix de mes paroles, mais cette fois-ci, je savais que j'allais en payer le prix et plutôt deux fois qu'une.

Un bruit me fit soudain sursauter et je faillis renverser une poubelle proche de moi. Mais j'avais pour une fois été chanceuse et je n'avais fait aucun bruit. Relevant la tête, je regardai ce qui se passait, planquée dans l'ombre j'étais encore invisible d'où John se trouvait, et je vis un homme dans l'encadrement lumineux d'une porte. Jetant un regard à John, je me rendis compte qu'il allait sûrement vouloir le croquer. Mais mon frère devait être affaibli par la soirée d'hier, il avait sûrement été blessé aussi et puis il ne me cherchait plus... Est-ce que j'allais réussir à m'enfuir pendant qu'il le mangeait? Est-ce que je pouvais le laisser faire et risquer qu'il tue cet homme? Il était fou de rage donc probable qu'il ne se contrôle pas assez pour ne pas le vider, même notre John maître du contrôle. Me redressant un peu, je me dis que je ferais mieux de juste passer à toute vitesse en sens inverse dans la ruelle pour m'enfuir... Mais ma conscience (et oui! même si John dit le contraire... j'ai une conscience!) me disait de protéger cet homme qui avait rien demandé et qui était sorti au mauvais moment pour tomber sur un vampire fou de rage à cause de sa petite sœur qui était la meilleure pour le mettre dans un état hors contrôle... Dans le fond, on ressemblait vachement plus à des frères et sœurs que ce que John voulait bien admettre. Cette pensée faillit m'arracher un sourire avant que je me rappelle que mon cher frère avait des envies de meurtres à mon égard et qu'il était prêt à les mettre à exécution... Qu'est-ce que je dois faire? Sauver le p'tit cul de blanc du cuistot ou sautant sur John ou aller cacher le mien de p'tit cul très loin d'ici... Et merde! Fermant les yeux très très fort, je soupire puis fait un pas en avant. Courir ou le sauver? Rouvrant les yeux et regardant droit devant moi, il fallait que je me décide. Et tout de suite! Le fait qu'il m'ait traité de lâche m'encourage fortement à faire encore des conneries! Ouais, j'aime pas tellement qu'on me traite de peureuse, surtout que d'habitude j'affronte les choses en les regardant droit dans les yeux. À se demander si je suis pas complètement inconsciente, je crois que ce soir je le suis sans aucun doute. Je me demande vaguement si Sullivan peut ressentir ma peur et va pouvoir ressentir ma douleur... Si oui, j'espère vraiment qu'il viendra me sauver si c'est nécessaire... Et merde! Prenant mon courage à deux mains, je saute sur John alors que son attention est prise par le gars encore bien vivant. Repoussant aussi violemment que possible John, je regardai l'humain et lui parlai d'une voix impérieuse.

Rentre! Immédiatement! Et va à quelque part où tu seras entourés de gens! Disparais!

Puis me retournant, je me dis qu'il faudrait que je fuie... mais il est trop tard. John est déjà debout, il fallait bien que je m'attende à ce que le pousser ne suffise pas à le foutre par terre et à l'assommer. Me campant solidement sur mes jambes, je fixai John du regard. J'allais me faire massacrer la gueule! Faut prendre les choses comme elle vienne, non? Et puis j'en avais  marre, j'en avais marre de toujours avoir peur, j'en avais marre de toujours avoir l'impression de devoir fermer ma gueule en présence de John. Je voulais vivre, mais je ne voulais pas devoir me cacher pour vivre! Alors s'il voulait me casser la gueule, qu'il le fasse! Je le laisserais pas faire sans me battre. L'envie de me barrer en courant était toujours bien présente, mais je pouvais pas... je pouvais simplement pas. Il fallait une fois pour toute que je l'affronte.

Fous la paix aux humains... c'est après moi que t'en as!

Suicidaire? On pouvait voir les choses comme ça... Et même si la vie était ce qui comptait le plus à mes yeux, je ne pouvais pas faire autrement![/color]


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2401


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Sam 8 Fév - 18:57

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "


John ne voyait plus que la carotide que l'homme avait à lui offrir. Il voyait le sang circuler dans ses veines, il pouvait entendre chaque battement de son coeur. Il ne voyait que lui et il en oublia même Rose. Il était affamé, il avait juste besoin de lui prendre un peu de sang avant de repartir en chasse. John s'approcha du gars qui était pétrifiée, d'un pas fluide presque félin. John allait se jeter sur lui pour y prélever le nectar dont il avait tellement besoin qu'il fut projeté en arrière. Il atterrit sur le sol de façon violente. Reprenant un peu ses esprits, il se secoua la tête et se redressa d'abord sur ses coudes. Rose parlait au type et lui disait de rentrer. Un feulement sortit des lèvres de John alors qu'il se remit sur pied en pestant.

« Espèce de petite idiote... Tu ne sais absolument pas ce que tu es en train de faire... »

Elle avait décidé de l'emmerder encore longtemps comme ca ? Dans son fort intérieur, il la voyait déjà en train de la faire mourir de faim, en lui balançant du sang frais sous le nez sans lui en donner pour autant. Elle venait de lui faire la même chose. John se sentait frustré en premier lieu, puis celà se changea en colère. Elle venait de laisser s'échapper son repas. Imbécile.

« J'ai 415 ans petite conne, quand je chasse, je sais ce que je fais. Tu vas apprendre à tes dépens, qu'il faut parfois boire ce qu'on te donne avant de faire une connerie. Et là, tu viens d'en faire une énorme. »

John pouvait encore contrôler sa faim mais pour combien de temps avant que son instinct animal ne prenne le dessus, celà faisait 72 heures plus ou moins qu'il n'avait rien mangé. Il s'était promis de ne plus tuer, mais si il attendait trop longtemps, il allait péter un cable complètement, et il savait ce qu'il allait arriver. De plus son énervement aggravait son self control. Un vampire ne peut pas tenir éternellement sans manger et John avait atteins une limite que peu de vampires arrivaient à contrôler. Même Sullivan craquait avant lui.

« Mais je vais réaliser tes souhaits. Tu seras morte avant que tu ne comprennes ce qu'il se passe. »

De sa vitesse vampirique, il se jeta sur Rose et la projeta à travers la ruelle. John se passa une main sur le front pour essuyer de la sueur. Ce n'était pas bon, mais il préférait passer ses nerfs sur cette petit conne que sur un humain au final. Il grogna et cassa d'une main la barre d'une rampe. Il la fit tournoyer entre ses doigts avant de se jeter sur Rose et de l'assainir d'un coup de barre en pleins sur son front. Il laissa tomber l'objet, l’immobilisa sur le sol, et posa sa main à l'endroit ou se trouvait son coeur.

« Je vais t'arrach... »

John ne termina pas sa phrase qu'une détonation, accompagné d'une douleur lancinante lui déchira le dos. Un hurlement s'échappa des lèvres de John alors qu'il s'effondra sur le côté. Du coin de l'oeil, il vit le cuistot qui était revenu, arme à la main. Il ne fallait pas être sorcier pour que John comprenne que c'était des balles en argent. John se mit à quatre pattes avec difficulté et avait en tête de mettre hors service ce téméraire connard, mais il lui tira une autre balle qui alla se loger dans son épaule. John s'effondra. Le gars s'approcha, surement pour venir en aide à Rose, et il vit alors les crocs de la demoiselle. Son arme se focalisa sur elle. Doigt sur la gâchette, si elle bougeait, elle récupérerait sa dose d'argent aussi. John, par instinct, tenta d'appeler Sullivan désespérément, mais leur lien semblait vraiment mort.

« Regarde ce que tu as fait p'tite conne... Appelle Sullivan maintenant ! »

Ne voulant pas se montrer faible, John plongea dans ses réserves et se redressa. Il allait se jeter sur le gars pour le désarmer, mais le type était sur le qui-vive et décocha une autre balle qui alla se loger près de la carotide de John. L'anglais en eut le souffle coupé sous le coup et il sentit la moitié de sa gorge s'ouvrir sous l'impulsion. Il retomba sur le dos. Le sang se rependant dans sa bouche et dans son œsophage, il tenta de couper sa respiration pour ne pas subir les désagréments de l'étouffement, mais la douleur était bien là et le mettait totalement hors service. Il continuait d'hurler après son créateur intérieurement même si il savait que c'était vain. Se faire buter par un simple cuisto, à cause d'une histoire futile... Il ne pouvait pas mourir comme ca.

© Chieuze


_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Sam 8 Fév - 23:02

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "


Et voilà que je me fais de nouveau insulter. En fait, c'est tellement devenu une habitude les insultes qui sortent de la bouche de John que je n'y fais plus vraiment attention. De toute façon avec lui, je suis la pire des débiles et puis je ne sais jamais ce que je fais. Typique! Je vois la rage sur le visage de mon frère et je frissonne légèrement. Je dois sentir la peur. Je viens de faire une énorme connerie? S'il croit que je le sais pas. Je suis bien moins débile que ce qu'il croit. Mais il faut avouer que j'espère qu'il va me faire mal sans me tuer et puis ses paroles m'atteignent comme une gifle. Okay, j'ai sûrement été trop loin aujourd'hui. Il va me tuer en m'arrachant le coeur ou la tête... J'ai même pas eu le temps de bouger que je me retrouve à voler à travers la ruelle et je m'écrase sans aucune classe contre le mur d'en face. Un cri s'échappe de mes lèvres et j'atteris sur le sol en essayant tant bien que mal à me rattrapper avec mes avant-bras. Me retournant, j'essaie de me retourner, mais je ne suis pas assez rapide. J'ai un peu l'impression que c'est l'histoire de ma vie... pas être assez rapide. Je le vis soudain avec une barre métallique dans une main et puis il était sur moi. Un coup violent à la tête me fit crier et mes crocs sortirent sous la douleur et la colère. Et puis sa main se posa à l'endroit où se trouvait mon coeur. Et merde, il allait vraiment juste m'arracher le coeur et me tuer ici et maintenant. Mais il fut couper dans sa phrase par une détonation sourde.

John hurla et il s'effondra à côté de moi. Mais merde, il se passait quoi? Je ne me posais pas très longtemps la question, je vis le mec à qui j'avais ordonné de rentrer avec un flingue. Me relevant légèrement, je vis John prendre une autre balle dans l'épaule et s'écrouler à nouveau. Et puis le cuistot s'approcha un peu de nous en tenant toujours John en joue. Incroyable j'avais récupéré un allié. Un sourire serait venu s'épanouir sur mes lèvres si soudain, l'arme n'était pas venue se braquer sur moi. Ouvrant grand les yeux, je me fis encore insulter par John... et puis il me disait d'appeler Sullivan. De quoi? Sur son portable? Mais si je bouge, je vais me faire canarder... Attends, il parle peut-être d'un truc vampirique?

L'appeler?

Et oui, je pose la question quand même... Je peux pas m'empêcher! John se releva sans même entendre ma question et essaya de se jeter sur l'humain, mais le mec armé était sur le qui-vive et tira à nouveau sur mon frère. Me tournant, je vois que la balle l'a atteint dans la gorge... Il y a du sang partout et il en crache. Oh merde, il a l'air vraiment mal en point. Et malgré tout, je veux pas que John crève! Je l'aime pas mais c'est pas une raison et puis je risque d'être encore plus mal barrée s'il meurt comme ça. Je me retourne pour regarder le cuistot tout en hurlant dans ma tête le nom de Sullivan en pensant à lui... J'espère que ça va suffire à le faire venir vers nous. Je suis largement pas sûre de pouvoir sauver notre cul à tous les deux. Il faut que j'arrive à le mettre hors d'état de nuire. Un sourire se dessina sur les lèvres de l'humain et il fit l'erreur d'observer John à terre un instant de trop. Attrappant la barre avec laquelle John m'avait pété le crâne, je la balance en direction de l'abruti qui a l'air d'avoir envie de nous tuer. La barre l'atteint au niveau de l'estomac. Malheureusement, tandis qu'il se pliait en deux sous la douleur, une balle partit pour venir se loger dans ma cuisse droite. Un cri m'échappa tandis que la balle se creusait une place dans ma chair. L'argent brûlait horriblement!

Il fallait agir vite malgré le fait que ma jambe me faisait affreusement souffrir. Parce que si l'idiot au flingue se relevait, il pouvait nous tuer. J'avais lancé la barre métallique avec assez de force pour lui faire vraiment mal quand même, donc j'avais quelques secondes. Son flingue lui avait échappé. Grimaçant de douleur, je me redressai et me jetai sur lui tandis qu'il récupérait son arme. Une balle alla s'écraser dans le mur derrière nous. Le bloquant au sol d'une main, j'essaie de lui prendre son arme et il appuie sur la gachette une dernière fois avant que je puisse récupérer son arme... la balle m'atteint au milieu du ventre! Je me rends compte que c'est une bonne chose que je me sois nourrie il n'y a pas trop longtemps. Je hurle de douleur et de rage tandis que je jette l'arme à feu à l'autre bout de la ruelle. Lui flanquant une claque magistrale, il est à moitié assommé. Je me laisse tomber à côté de lui en appuyant sur la plaie qui saigne abondamment, je reste un instant couchée sur le dos. Ma cuisse a rejeté est en train de rejeter la première balle, ça fait un mal de chien mais je sais que c'est en voie de guérison. La deuxième balle fait vraiment plus mal et puis je suis surtout en train de me vider de mon sang. Serrant les dents, je me redresse quelque peu puis je traîne tant bien que mal l'homme assommé en direction de John. J'ai l'impression qu'il me faut super longtemps pour y arriver. Une fois près de John, je tire un peu plus sur le bras du blanc-bec qui a voulu me tuer et je fous son poignet à la hauteur de la bouche de John.

Allez croque! T'as besoin de sang, bouges...!

Sérieux, la soirée est bizarre... je m'attendais à me prendre une raclée, bon j'en ai pris une en effet, mais pas tout à fait celle prévue. Ouais se prendre deux balles ou une bonne raclée par son frère... je suis pas sûre d'être capable de choisir entre les deux. John est pas assez rapide à mon goût, alors j'entaille le poignet du gars avec mon ongle et je fais couler du sang dans sa bouche. Comment j'ai pu me retrouver à lui sauver la vie? Grande question... Soirée de merde!





© Chieuze


Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2401


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Lun 10 Fév - 14:21

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "


Il avait plusieurs balles en argent fiché dans le corps. Celle dans son dos le faisait souffrir atrocement et il n'avait pas l'impression qu'elle voulait sortir, mais ce n'était rien, comparé à celle qui lui avait à moitié ouverte la gorge. Malgré le fait qu'il tentait de couper la descente du sang dans ses poumons, la poitrine de John était en feu. Il ne pouvait empêcher, par réflexe inconscient, de vouloir aspirer de l'air et par conséquent, le sang qui emplissait maintenant sa bouche. John tenta de cracher le sang, mais il était sur le dos, et se sentait trop affaibli pour bouger.

Pourquoi cet idiot avait-il coupé leur lien ? John continuait d'appeler intérieurement Sullivan, il ne voulait pas compter sur Rose. Il commençait à voir des tâches noires danser devant ses yeux mais il ne voulait pas sombrer. Pas devant cette cruche, surtout qu'elle ne semblait absolument pas savoir ce qu'elle faisait. Il ne suivait pas du tout ce qu'il se passait autour de lui, il était trop occupé à s'occuper de ne pas tomber dans les pommes. Rhaaa... Pourquoi ne l'avait-elle pas se laisser nourrir en temps voulu ? John l'aurai hypnotisé et ce chevalier boulet servant (qui pensait surement aider Rose d'un méchant vampire) ne serait pas revenu à vouloir le tuer... pour ensuite vouloir la tuer elle ! (en voyant qu'il s'était gourée sur la rouquine, qui était une sale suceuse de sang comme lui) De plus, il était dans le brouillard et sa vision était floue. Il n'entendit que quelques coups de feu lointain.

Puis le calme plat. John n'arrivait plus à garder les yeux ouverts, sa respiration s'était enfin arrêté. Cette situation était idiote. Pitoyable même. Puis une voix, dans un sursaut il ouvrit ses yeux et vit Rose au dessus de lui. Elle lui proposa le poignet du type et le fit glisser sur ses lèvres. Semblait-elle essayer de le sauver ? Sauvé par elle ? Jamais ? John tenta de grogner alors qu'un gargarisme épouvantable sorti de sa gorge, et qu'une nouvelle vague de sang en coula plus fort.

L'appel du sang était pourtant très fort, surtout dans l'état où il était. Quand le sang de l'humain glissa sur son palais, son corps fut pris d'un sursaut et il commença à boire malgré lui. Jusqu'à ce qu'il puisse se relever et repousser violemment Rose sur le côté. Son côté bestial et instinct de survie venait de prendre le dessus. Comme une bête sauvage, et sans humanité aucune, John se jeta sur le pauvre type encore inanimé pour lui sauter littéralement à la gorge. Il y planta profondément ses crocs, sous la douleur vive, le type se réveilla et tenta de pousser un cri. Un cri que John étouffa rapidement en lui arrachant la trachée de ses canines. Le vampire redressa son visage, regarda le type mourir doucement d'agonie en exposant lui-même son cou déchiqueté par la balle. Un sourire sauvage sur les lèvres. L'animal était sorti, l'esprit de John s'était évanoui sous cet instinct primaire.

Il plongea de nouveau sur le type, continuant d'y extraire le sang qui sortait de la plaie béante sans plus de bonnes manières. Son poul s'arrêta bientôt mais John continua de le boire jusqu'à la dernière goutte. Ce fut d'abord la balle dans son épaule qui sorti douloureusement, puis celle de son dos. Celle de sa gorge fut la dernière à s'extraire. Il se laissa tomber alors le côté, le souffle difficile, avant de se laisser glisser sur l'épaule en recrachant le sang qui avait coulé dans ses poumons dans un toux douloureuse. Les mains sur le bitume, ses yeux fixant le flaque de sang sous lui, sans parler du cadavre qui était prêt de lui.

La douleur s'estompa et sa faim aussi. Son souffle redevint plus clair. John revenait doucement à lui. Il leva un regard horrifié vers le cadavre qui se trouvait près de lui et grimaça. Il venait de tuer un innocent et pas de la manière la plus délicate qu'il soit. C'est dans ces moments là qu'il détestait être vampire. Il avait pourtant promis de ne plus tuer d'humains... Il tapa du poing en s'énervant sur le bitume, avec un tel impact qu'il dût se casser quelques phalanges dont la douleur disparut très rapidement.

« Merde ! Merde ! MERDE ! PUTAIN DE MERDE ! »

Où était Rose ? Un rictus sur le visage, il se redressa et chercha du regard la rouquine. Il se fichait bien de son état. Il sauta sur elle et l'attrapa par le col pour la secouer, il se mit à hurler dessus, son visage ensanglanté déformé par toute une série d'émotion:

« Je t'avais dit d'appeler Sullivan ! Je te l'avais pourtant dit non ? Non, il a fallu que tu joues le justicières ! Il est beau le résultat ! Est-ce que tu écoutes quand on te parle au moins ? »

Il la relâcha pourtant et se laissa tomber sur les fesses. Il se prit la tête entre les mains et se secoua la tête, tout en gémissant.

« Je ne voulais pas tuer... J'avais promis de ne plus toucher à un humain... Pourquoi j'ai recommencé... J'en ai marre d'être un monstre... Sullivan, vient me chercher... Pourquoi tu viens plus quand je t'appelle ? »


© Chieuze


_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Mer 12 Fév - 13:29

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "


Si cette nuit continue comme ça, il y a vraiment de bonnes chances pour que je ne m'en sorte pas. J'pense que je vais faire tirer des tickets à ceux qui veulent ma mort et ça sera chacun son tour avec genre un nombre de crèdit à utiliser ou de minutes... Bref! J'étais passée d'une prévision de soirée tranquille devant mon petit écran et à une réalité bien moins réjouissante : une balle dans la jambe et une dans le bide et il va s'en dire que c'est des balles en argent parce que ça serait pas drôle sinon, oh et puis j'ai failli oublier le John mourant alors qu'il voulait me tuer. Par un miracle fortemetn encouragé par la bêtise du gars qui nous a attaqué, j'arrive à le foutre par terre et le désarmer et puis à l'embarquer jusqu'à John alors que moi-même je me vide lentement de mon sang. Vu que mon frère ne réagit pas assez vite et me fait un genre de bruit qui veut sûrement dire non, je coupe le poignet de l'humain et fait couler du sang dans sa bouche. Il faut qu'il se nourrisse et c'est tout, tant pis si ça vexe son ego de mâle que ce soit une fille qui le sauve et encore plus tant pis s'il est frustré que ça soit la soeur qu'il haït tant qui le sauve... S'il meurt, Sullivan va me tuer, Nana va me détester, Eléanora va me péter un plomb avant de me tuer pis Freya... tiens c'est la seule dont j'ai aucune idée de la manière qu'elle réagirait... elle me torturerait sans doute. L'un dans l'autre, c'est donc plus sécuritaire que cet abruti vive.

Lorsqu'il se met à boire, je suis vraiment soulagée! Dans mon plan, je le laisse boire un peu et après je le gicle pour pas qu'il tue ce pauvre idiot d'humain. Mais les plans sont faits pour être bousculé, non? Mouais... Je me fais violemment repoussé dès que John a assez de force, je m'éclate la tête contre le bitume et hurle ma douleur. Me relevant avec difficulté, j'ouvre grand les yeux choquée par ce que je vois. John le pacifiste s'est transformé en bête sauvage... (enfin pacifiste pour tous ceux qui s'appellent pas Rose et qui lui ont pas volé son précieux Sulli... faut préciser quand même...)! Il lui a littéralement arraché la gorge et ce sourire... il me fait flipper là! Il va le vider jusqu'à la dernière goutte, je m'en rends bien compte maintenant. Me mordant la lèvre, je me laisse retomber sur le sol. Je me sens vraiment faible. Mon corps a rejeté tout l'argent mais la plaie au niveau de l'estomac n'est pas encore tout à fait refermée, il faudrait que je puisse boire du sang, ça fait un mal de chien. Tout s'est passé très vite, John a vidé le mec qui nous avait tiré dessus et puis je me relève tandis que je l'entends tousser et reprendre son souffle. C'est la journée, enfin la nuit merdique par excellence... je vois John s'énerver, frapper le sol, jurer en hurlant à moitié et puis... il est sur moi.

Il m'a sauté dessus et attrapant le col de mon chandail et se mit à me secouer violemment. Pas encore tout à fait remise des coups de feu, chute sur le sol et tout ça, je vois trente-six chandelles et doit fermer les yeux pour que tout arrête de tourner. Ses hurlements me vrillent le cerveau. Tout est de ma faute en fait, quelle surprise! J'aurais du appeler Sullivan comme demandé et j'aurais pas du jouer les justicières. Rouvrant les yeux alors qu'il me lâche, un soupir de soulagement m'échappe. Prenant ma tête entre mes mains, j'essaie de me concentrer pour que tout arrête de tourner aussi vite, j'aurais presque envie de vomir... Réussissant à me remettre plus ou moins, je vois l'état d'esprit de John changer encore... non, mais on dirait une femme enceinte ou un bipolaire... il se met à se blâmer d'avoir tué et puis à pleurer sur son lien brisé d'avec Sullivan. Pis je dois faire quoi moi dans ces cas-là? Déjà, il aurait pu m'en laisser une goutte ou deux... parce que là, il va falloir que je trouve un donneur avant le matin ou demain soir.

Hurles plus... pitié...

Prenant une grande inspiration, je me concentre à nouveau et lance un appel désespéré à Sullivan, priant pour qu'il m'entende parce que là à part foutre une branlée à John, j'ai plus d'idée... et de toute façon, je suis même pas en état de tenir trente secondes face à lui. En début de soirée, j'aurais pu peut-être me battre deux minutes... Ça fait pas une grande différence, il faut avouer!

J'avais pas le choix... je pouvais pas te laisser mourir, aucune envie de me faire tuer par Sulli! Pis j'fais ce que je peux! Je l'ai appelé... si je fais juste...

Il devrait inventer un genre de shot de sang pour les cas d'urgence... un peu comme les energy drinks en shot, ben un p'tit coup de sang et pouf j'aurais été guérie et en état pour parler et polémiquer avec mon cher John sur mon incompétence totale et mon idiotie incurable... Toussant légèrement, je remonte mes genoux contre ma poitrine et les serre de mes bras. Je crève de mal et je me demande vaguement s'il va encore me péter un plomb.

Va-y, rentre chez toi te lamenter sur ton pauvre sort et fiche moi la paix!

J'en avais juste marre de tout ce bordel. Je voulais rentrer chez moi et aller m'étaler sur mon lit pour me taper une bonne déprime!


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2401


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Ven 14 Fév - 21:50

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "


C'était dans ces moments-là que John se sentait vraiment horrible. De plus, il n'y avait pas été de main morte. Le cadavre était horrible à regarder. Des chairs pendaient de sa gorge et sa trachée était totalement ouverte. Des yeux exorbités et totalement vitreux montrait la terreur qu'il avait dû ressentir. Il ne restait plus une goutte de sang dans son corps. Et ne parlons même pas de l'état de John qui venait de cumuler plusieurs couches de sang sur ses habits qui allaient être bons à jeter. Et cette idiote... Elle ne comprenait vraiment pas. Il ne fit même pas attention à son état. Il s'en fichait totalement de toute manière.

C'était sa faute. Si elle l'avait laissé se nourrir sans laisser partir sa "proie", cet homme ne serait pas mort, John ne serait pas en train de se lamenter, et ils n'auraient pas été blessés tous les deux dans la bataille. Qu'est-ce que Sullivan s'entête avec elle ? Et John se sentait blessé dans son amour propre. Elle ? Le sauver ? Ce n'était pas concevable. Elle n'était qu'un bébé vampire. Il était plus fort, plus vieux... Et elle s'en sortait mieux que lui ? John détestait cette situation. Il ne pouvait pas concevoir qu'elle lui avait sauvé la vie au final. Non... Quand elle prononça cette pensée, il hurla:

« TA GUEULE ! FERME TA PUTAIN DE GUEULE ! »

Elle continuait, et elle s'attaque alors à ses paroles. Que sait-elle de lui ? Rien... Rien du tout. Il venait de tuer à cause d'elle merde ! Son souffle était puissant et ses muscles tendus. Il se leva très rapidement pour attraper l'arme du gars et se jeta de nouveau sur elle. Il positionna le flingue au milieu de son front.

« JE T'AI DIT DE FERMER TA GUEULE ! JE... NE... SUIS PAS... LAMENTABLE, COMPRIS ? ET TON SORT JE PEUX VITE TE LE RÉGLER. CA M’ÉVITERA D’ÉCOUTER ENCORE LONGTEMPS TES CONNERIES ! »

Il avait son doigt sur la détente et était prêt à appuyer. Il réglerait complètement le problème Rose et il arrêterait de l'entendre sans cesse lui dire des mots qu'il n'aimait pas entendre. Il se débarrasserait d'elle et il aurait de nouveau Sullivan juste pour lui. Elyane n'aurait plus de problèmes avec elle et il sauvait une communauté. C'était un geste qu'il était prêt à faire à cet instant.


© Chieuze


_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   Dim 6 Avr - 13:32

Vengeance sanglante...

“ John & Rose "
Mouais, je crois que c'était pas mon jour. Je dois m'enfuir pour pas me faire tuer. Je lui sauve son sale cul de vampires centenaires et il me remercie en ayant encore plus envie de me tuer. Putain, je crois que je hais John pour de bon! Il m'en veut pour des trucs dont je ne suis pas entièrement responsable. Qu'est-ce que j'y peux moi, si son créateur l'a libéré? Non mais franchement, je crois vraiment que je vais m'éloigner de cette famille vampirique de taré! Y'a que des emmerdes. Bon mes relations avec Sullivan vont sûrement pouvoir s'améliorer mais il m'aime pas, John m'aime pas, Elyane m'aime pas.... Y'a juste la blonde de John qui est pacifique, leur fille Alana qui a pas vraiment d'opinion encore selon moi et Freya qui m'aime bien... Ça fait donc deux personnes qui m'apprécie mais contre deux vampires de plusieurs siècles plus la copine attitrée de Sullivan. Autant dire que je suis clairement mal barrée. Parfois je me dis que j'aurais mieux fait de crever durant la prise d'otage au Silver Queen... bon j'avoue que ces moments-là ne durent jamais longtemps. Mais bon... vive les sentiments qui sont multiplié par 1000... au moins. Le pire c'était que je pouvais juste pas m'empêcher d'ouvrir ma gueule quand j'étais énervée! Et ce soir j'étais en rage! Et oui, j'étais en mauvaise posture et j'arrivais encore à l'insulter! D'ailleurs il me sauta dessus dès que j'eus fermé ma bouche après m'être fait intimer l'ordre de fermer ma gueule. Avec l'arme de l'homme qu'il vient de tuer, il me braque, je pense qu'il a vraiment envie de me planter une balle dans le cerveau... J'appelle encore une fois Sullivan d'une pensée forte et desespérée. J'ai pas envie de mourir! Il m'annonce qu'il n'est pas lamentable... le truc c'est que je suis pas vraiment d'accor mais vu qu'il a le doigt sur la détente et qu'il est visiblement prêt à tirer, je vais fermer ma gueule pour une fois.

C'est à ce moment-là, in extremis, que Sullivan arrive pour sauver mes fesses! Il arrache l'arme à John et me sort de ce guépier! Je ne sais pas trop ce qui se passe parce que je passe dans les pommes rapidement après l'arrivée de Sullivan. Trop de souffrances et pas assez de sang. Et puis une fois mon créateur arrivé, je sais que je serais à nouveau en sécurité, en principe il devrait pouvoir gérer mon frère de sang.

Spoiler:
 

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vengeance sanglante [John]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vengeance sanglante [John]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-