Partagez | 
 

 Intrigue 3 - Décompte fatal [PV Rose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Intrigue 3 - Décompte fatal [PV Rose]   Mer 15 Jan - 14:14

Mon amitié n’est que circonspecte, si le péril d’un ami me laisse les yeux ouverts sur le mien. [J. Assézat]
Décompte fatal : Trois, Deux, Un ...

Une fois n'est pas coutume la radio était allumée servant surtout de présence visant à rompre le silence de cette maison dont il était le seul être vivant, même les plantes qu'il avait étaient mortes depuis peu. Il n'y prêtait pas vraiment attention seuls quelques mots arrivaient jusqu'à son cerveau, le reste était juste similaire à un grésillement sonore. Se saisissant d'une pomme, il alla s'affaler sur son canapé le temps d'un bref moment, aujourd'hui il ne pouvait pas lambiner, il devait s’entraîner. Il se leva et se dirigea vers la porte soudain un mot se fit entendre tel un hurlement, ce satané poste était si vieux que parfois il se prenait des élans de vocifération, se retournant, il se hâta en direction du poste afin de le couper mais plus il avançait plus le discours qui tournait en boucle se faisait comprendre. Son sang ne fit qu'un tour, les battements de son cœur pouvaient être perçus par les autres tellement ces derniers s'étaient accrus.

Se posant sur le tabouret qui était devant le bar où trônait le poste, Kyllian lança un regard morose sur le poste, un regard sombre et empli de désappointement, dans ses prunelles étaient présent un flot intense d'émotion qui montrait qu'il avait pris pleine mesure des dires du politicien. Il s’agissait de tout ce qui n'était pas humain, et cet individu considérait bien les Citoyens et les Autres. Sa plus grande peur prenait forme et de façon plus sordide que  tout ce en quoi il s'était préparé. Kyllian était un "symbole" et personne ne pouvait savoir sur sa véritable nature, il faisait preuve d'une minutie extrême pour ne pas que cela se sache d'ailleurs il n'usait même pas de ses pouvoirs. Que pouvait-il faire! Se rendre? Certainement pas. Le métamorphe se martelait que non personne ne viendrait pour lui, c'était impossible qu'il soit dans une de leur liste. Mais rester inactif était-ce la solution? Pouvait-il ne pas agir face à une telle injustice! Kyllian était un homme bon par nature, toutefois là on touchait à sa peur primale et sa réaction était totalement à l'encontre de ses habitudes.

Son téléphone tintait, mais il n'avait même pas la force de s'en saisir le temps de l'avoir en main il put voir qu'il avait un message sur son répondeur. Son coach qui lui demandait de ne pas venir, selon lui parmi eux il y avait probablement des concernés même si il n'avait pas mentionné de noms, il préférait que personne ne vienne sur le terrain. De toute façon, selon lui il y aurait des débordements et **faut pas qu'une foule de m*rdeux nous mettent HS nos meilleurs chances pour le championnat!** Alors c'était donc ça, cet homme n'était intéressé que par les victoires de son club alors même qu'il y avait une loi totalement injuste. Mais il n'en avait cure, Kyllian n'était pas le mieux placer pour jouer les moraliseurs! De toute façon cela l'arrangeait! Puis après ce long moment où le sportif avait flirté avec un narcissisme flagrant, il pensa enfin aux autres, à ceux qui eux étaient connus comme étant vampire ou loup-garous et la meute de Shrevport serait forcement une cible de choix! Son frère jumeau, Rikki, son cousin et tous les autres, sa meilleure amie Elyane vivait aussi chez un vampire ... cela commençait à faire une longue liste de noms de personnes qui gravitaient autour de lui et qui étaient menacés. L'homme glissa de son appui, se retrouvant sur le sol, il avait l'air misérable mais il ne savait pas quoi faire. si il les prévenait en les appelant et que cet appel soit tracé, et si on venait jusque lui, et si on le voyait se rendre là-bas et si ils comprenaient que le leader était un membre de sa proche famille. Après tout, les autorités savaient que l’hérédité entrait en jeu et ils pourraient arrêtés toute une famille même si le père et seulement lui portait le "défaillant" gêne.

Enfin, il allait vraiment faire passer sa hantise avant la sûreté des êtres qui lui sont chers?! Casquette vissé sur la tête et vieux pull, il tenait de passer inaperçu, voulant très vite s'assurer que la meute ne ferait aucune dérive. il avait dû s’arrêter héler par une voisine agaçante "Vous pouvez enfin sortir, il est vrai que je vous comprends à présent ces foutus démons seraient hors d'usage! C'est vrai qu'un homme comme vous devrait toujours sortir et pourtant vous êtes toujours enfermés! C'est triste ... mais ça va changer maintenant!" Elle présumait de beaucoup de choses cette harpie, et cela agaçait Kyllian mais pouvait-elle la rembarrer pour ensuite que celle-ci commence à douter de ses "origines", donc pour simple réponse il acquiesça avec un signe de tête et un petit sourire charmeur! enjambant sa moto "Oh surtout revenez vite, je dois toujours vous présentez a charmante fille!" Le métamorphe leva les yeux au ciel, signe d'exaspération mais continuait de sourire à la femme quand son visage se retrouva face à elle et répondit de nouveau par un signe de tête affirmatif. Démarrant de façon bien trop prudente, l'homme vit sa voisine accrochée une banderole ou elle soutenait cette nouvelle loi. Mister Fitzpatrick préféra ne pas se rendre directement en moto, se disant qu'une photo trahirait vite sa présence après tout celle-ci était un beau spécimen et on l'associait facilement à ce joueur.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3 - Décompte fatal [PV Rose]   Dim 19 Jan - 9:49

Intrigue 3 - Décompte fatal

“ Kyllian & Rose ”


Dès la nuit tombée, je m'étais éveillée légèrement tendue et stressée. Les choses n'allaient pas vraiment bien dernièrement, un mauvais pressentiment me tenaillait le ventre depuis quelques jours. La haine envers les êtres surnaturelles ne faisaient qu'augmenter de manière exponentielle... ça n'avait aucun sens. Je peux comprendre qu'on ait peur de nous, mais bon on a pas le droit de bouffer n'importe qui juste de même donc bon... C'est vrai qu'il n'y a pas tous les vampires qui respectent la loi qui a fait de nous des membres à part entière de cette communauté, mais il faut dire que la majorité font tout pour tenter de la respecter. Le plus gros problème dernièrement? Sans aucun doute cette foutue pénurie de True Blood. Même si c'était dégueulasse, c'était pratique pour se sustenter et pas avoir envie de vider tous les humains qu'on pouvait croiser. Je sais pas trop combien de mort il y a eu depuis que les usines produisant le True Blood ont explosé, mais il y a du en avoir pas mal. Je me fais pas vraiment d'illusion sur tout ce qui a pu se passer de manière cachée ou visible. Le seul truc c'est que quand t'apprends à être un bon vampire, à ne tuer personne et en fait tout simplement à faire les choses de la bonne manière et en heurtant le moins de gens possible... et bien c'est vraimetn énervant de voir tout ça basculer!

Et voilà qu'au moment où je me réveille et bien paf, tout ça nous revient définitivement dans la face! Le gentil et adorablement haineux gouverneur Burell nous annonce  que la chasse est ouverte... Enfin, c'est pas vraiment ça qu'il dit, mais dans tous ces blablas, c'est assez cela qui ressort. Toutes les créatures surnaturelles qui se trouvent sur le sol de Louisiane sont en danger mortel. Il dit que ce n'est que si l'on sort durant le couvre-feu, mais je n'en suis vraiment pas sûre. Tous les commerces vampiriques vont être fermés et ça, c'est vraiment un mauvais signe. Je sais pas pourquoi mais je sens que les vampires et autres surnaturelles vont être traqués comme des chiens puis enfermés. Comment est-ce qu'ils peuvent nous demander de rester enfermés? Comme n'importe qui, on doit bien se nourrir aussi... Et puis les autres êtres surnaturelles, ils vont faire comment? C'est juste impossible qu'ils s'en sortent.  Ils vont avoir deux possibilités : la première va être de se terrer, ce qui va impliquer que tout le monde va savoir que ce sont des êtres surnaturelles ; et la deuxième possibilité serait de continuer à faire comme si de rien n'était en espérant ne pas se faire prendre. Le truc, c'est que les loups et les métamorphes ont un grand avantage sur nous  ils peuvent vivre de jours et donc passer pas mal inaperçu. Les loups vont juste avoir un problème durant la pleine lune, non? En fait, j'en suis même pas sûre à cent pour cent. Autant dire que mes connaissances du monde surnaturelle sont encore loin d'être à jour. Enfin bref, j'avais en tout cas les connaissances nécessaires pour savoir que j'étais dans la merde ainsi que la plupart des gens que je connaissais.

Je pris mon téléphone et essayait d'appeler Sullivan. S'il n'était pas au courant, il fallait que je lui dise et s'il était au courant - ce qui était plus probable - il fallait que je voie ce que je pourrais bien faire et peut-être qu'il pourrait me le dire et je pourrais me planquer avec lui? Ouais, ça ça serait vraiment bien... je serais en totu cas vachement plus rassurée. Mais personne ne répond, ce qui n'est pas vraiment une surprise. En fait le seul truc qui était sûr et certain, c'était que je ne voulais vraiment pas rester seule. Qu'est-ce que j'avais comme solution? Plus grand chose. Cherchant qu'est-ce que je pouvais faire de ma carcasse pour pas que mon p'tit cul se retrouve en taule, j'eus une illumination!!! Je pensais à un pote de la meute, son identité était secrète... enfin j'en étais presque sûre. Et puis je savais qu'il vivait dans une jolie maison qui avait un bont sous-sol où je pourrais me planquer. Sortant de mon appart très discrètement, j'étais convaincue qu'il fallait surtout que je sorte de ce quartier dans lequel je vivais et qui étais réputé pour héberger presque que des vampires. J'avais réussi sans trop de mal à traverser la ville même si le quartier Nord avait été très difficile, il y avait des patrouilles régulièrement et c'était vraiment flippant de devoir leur échapper. D'après ce que j'avais vu dans la rue, les brigades avaient des balles qui mettaient à terre n'importe quel vampire. Cette chasse aux sorcières, terme générique et pas vraiment adapté dans le fond, étaient menée de main de maître et les rumeurs disaient qu'ils possédaient une prison qui pouvaient retenir les vampires et toutes autres créatures surnaturelles.

Planquée dans le quartier Sud, j'essayais de me rendre à sa maison mais tout ce bordel me fichait une trouille de tous les diables. Dans un cul de sac, je me rendais invisible en me collant contre un mur et habillée tout en noir. Tout était calme jusqu'à ce que je sente une personne s'approcher. Est-ce que je pouvais sortir à découvert et demander de l'aide à un inconnu? Ça serait bien qu'on puisse s'entraider entre races non-humaines, mais est-ce que c'était tout simplement faisable? J'ai des amis de toutes les races et j'aurais bien voulu que ça se passe toujours comme ça, mais bon les rêves sont toujours idéalisés. Revenant à la réalité, j'essaie de voir ce qu'il est et à mon grand soulagement, ce n'était pas un humain, c'était un métamorphe. Sortant de la ruelle, les deux mains levées et visibles... (autant éviter les malentendus au point où on est rendu...).

Hello! Est-ce que tu pourrais m'aider?




© Chieuze
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3 - Décompte fatal [PV Rose]   Mer 22 Jan - 14:01

Mon amitié n’est que circonspecte, si le péril d’un ami me laisse les yeux ouverts sur le mien. [J. Assézat]
Décompte fatal : Trois, Deux, Un ...


Bien sûr avant de se diriger vers le QG de la meute, Kyllian avait préféré attendre que l’obscurité se fasse son allié. Trainant pour le moment en ville et notamment s’étant posé dans un café où tous n’avaient que ce "débat" en bouche, les mots ne concernaient que cette loi ! Le monde s’était figé sur cet évènement historique et avait balayé tous les autres actualités. Après tout, c’était typiquement humain de se focaliser sur un sujet en particulier et pour une fois plutôt normal, fin cela changeait nettement des préoccupations futiles coutumières. Fixant l’heure, le sportif eut droit une nouvelle fois à l’interruption vocale d’un inconnu qui était à proximité du jeune homme « L’heure du couvre-feu ! », Kyllian ne répondit rien mais lui qui comptait justement sortir n’en fit rien, tout le monde s’observaient, tout le monde tentait de voir qui sortirait  cet instant. C’était donc cela, vouloir se lever ici signifiait que vous étiez un être surnaturel ! C’était une façon de sonner le glas, plus personne ne conversait, on pouvait entendre les différentes respirations, le blond avait l’impression de se retrouver dans ces vieux western où ce moment s’accompagne toujours d’une bataille de tir, il voulait se jeter derrière la table et s’en servir comme bouclier mais plus sérieusement il remerciait sa bonne étoile de ne pas avoir eu une envie pressante à ce moment sinon qu’est-ce qui aurait pu se passer. Quelques minutes s’étaient écoulées mais était-ce assez pour se lever sans jeter l’opprobre sur vous ? Existait-il un temps prédéfini où l’on pourrait sortir après le temps précis du couvre-feu sans que tous pensent que c’était LA raison de votre départ. Des murmures à peine audibles commencèrent, enfin la vie reprenait ici et le brouhaha se fit de nouveau présent, et les gens pouvaient sortir sans qu’il ‘y ai une cible gravé sur le dos. C’est ainsi que le métamorphe en profita pour s’extirpait de ce lieu, l’atmosphère devenait vraiment bizarre et déjà les gens accusaient leur voisins d’être forcément des « monstres » ! « Bien sûr ma voisine, son fils a battu mon fils au cours de ce match, c’est forcément ça ! » Et voilà, les abus allaient être monnaie courante, vous voulez vous vengez d’un[e] ex ben dénoncez-le, votre collègue a refusé vos avances, un appel et c’est réglé et tant d’autres choses pour lesquels votre fierté a été mise à mal et réclame un châtiment. Des patrouilles faisaient leur ronde, le quaterback avait pu lire sur les visages de leurs occupants une joie dérangeante, le genre de personnes qui jubilent à « dominer », forcement que ce genre de chose allaient faire naitre les choses les plus malsaines chez les individus, forcement que ceux qui voulaient se payer une saleté d’ «étranger» allait sauter sur l’occasion. Gardant la tête baissée, il voulait se faire invisible et pensait que c’était le moment idéal pour e diriger vers la forêt et se renseigner sur le bien-être de sa « famille », toutefois il entendit un helement continuant comme si de rien n’était, la voix se fit agressive et l’ordre était indéniable, se stoppant net et se retournant, il vit deux individus qui appartenaient à la sublime milice du nettoyage. Les deux êtres s’approchaient, leur fusils pointaient vers le sol mais ça ne le rassurait pas plus que ça, levant la tête vers les cieux, il se demandait si c’était le moment d’user de ses pouvoir et trahir sa cause. « Wouuuuaaaah ! » mais cette exclamation fit que Kyllian point son regard vers les inconnus ! « Trop Bon, j’en étais sûr! Je peux avoir un autographe! Je lui avais dit à ce con là (montrant son copain) et il ne m’avait pas cru». Pensant d’abord avoir halluciné, le métamorphe leur offrait son sourire le plus charismatique et prit le crayon tendu apposant sa griffe sur le papier tendu. «Si tu veux on peut te conduire en sécurité chez toi!» «ça ira !». Au vu du regard interrogatif des deux jeunes garçons, Kyllian se rendait compte qu’en effet si il continuait dans sa lancée, il n’avait pas beaucoup de possibilités, deux choix s’offraient à lui tourner à gauche et allait vers les sentiers ou continuer tout droit et rencontrer un cul-de-sac. Faire demi-tour n’était pas dans ses envies, et maintenant paraitrait suspect. Les deux miliciens lui firent un regard pleins de sous-entendus avec un sourire qui en signifiait autant « Hé bien sache que l’on reste dans les parages, au besoin n’hésites pas ! ». Continuant, et espérant qu’il n’aurait pas de nouveau à faire à ses fans, le métamorphe sentait pourtant encore leur regard sur lui, il était enfin à l’abri de tous regards persistants et poussa un long soupir, il ne pouvait pas vraiment passer par la forêt, des personnes la surveillaient, néanmoins son odorat perçut une odeur particulière, l’homme se demandait si celle-ci représentait un danger moindre que la milice ou non ? Qu’allait-il faire ? La réaction première a été faite par l’autre individu, et au vu de ce geste qui n’avait rien d’offensive, il devait bien avouer qu’elle se montrait on agressive et qu’à cet instant, elle se mettait même en danger si lui avait été du genre menace. Penchant la tête sur le côté, la question de la jeune femme fit sourire le garçon ! Elle semblait si … innocente, cette demande était vraiment touchante. De plus, en tant que vampire querir de l’aide auprès d’un être comme lui était preuve qu’elle ne faisait pas parti de la minorité prônant la race supérieure. Bref, s’approchant d’elle, il ne voyait vraiment pas ce qu’il pouvait faire mai il était sûr qu’au vu de la réaction des hommes armés quand il voyait sa bouille il était une assurance pour la jeune femme, du moins pour l’instant.

«Il faudrait peut-être se rendre sur une terrasse ! »
non ce n’était pas un plan drague pourri mais se mettre à vue était bien meilleure, enfin là il se demander sise terrer ici n’était pas aussi une autre alternative mais encore une fois, il suffirait qu’une personne tire sur les gens qui sont dans des coins sombres pour qu’eux deux se retrouvent blessés ou pire car au vu de la situation seuls les coupables feraient une telle chose. Kyllian Fitzpatrick était chanceux dans son malheur, personne n’imaginait qu’il faisait parti de ceux qu’ils chassent. Offrant son bras pour faire bonne figure et car il savait qu’il valait mieux que les deux passent pour un couple qu’autre chose « Prête ?! » Il ne précisa en rien ses pensées, il aurait certainement dû lui dire qu’il ne tirait pas profit de la situation mais à vrai dire il n’y avait tout bonnement pas réfléchi que cela pouvait être mal interprété. Le contexte fait surtout que les deux compères devaient jouer des codes sociaux pour ne pas que l’on puisse ne serait-ce qu’envisager la possibilité qu’il le soit pas humain.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue 3 - Décompte fatal [PV Rose]   Sam 25 Jan - 12:17


Intrigue 3 - Décompte fatal

“ Kyllian & Rose ”


Pour le moment, la situation n'était pas catastrophique. C'est en tout cas ce que j'essayais de me convaincre... j'avais jusque là, réussi à éviter toutes les patrouilles. Mais je n'avais pas réussi à avoir au téléphone les gens auxquels je tenais et qui étaient également des êtres surnaturelles. Qu'est-ce que je pouvais faire? Malheureusement rien du tout. Je ne voulais pas me pointer dans le quartier des vampires, parce que le fait que j'étais un vampire n'était pas encore connu de tous et puis je préférais éviter de me faire arrêter si je le pouvais. Alors pourquoi est-ce que je suis sortie, me direz-vous? Et bien c'est une excellente question... Peut-être que rester seule, enfermée, sans savoir ce qui se passait me terrifiait. Je ne voulais pas fuir la ville, mais je ne voulais pas non plus finir dans un centre pénitencier sordide! Plus je passe de temps à l'extérieur, plus je me dis que j'aurais dû rester cloîtrée dans mon appartement. Mais mon instinct de journaliste m'avait poussé à sortir, me hurlant que lorsqu'ils auraient enfermés tout ceux qui se promenaient à l'extérieur, ils n'hésiteraient plus à aller les débusquer chez eux. Et particulièrement les vampires... et puis de toute façon, les vampires ne pourraient pas rester indéfiniment enfermé... Ils devaient se nourrir et le sang n'était pas vraiment une denrée que l'on peut juste conserver comme ça... à part si on prend quelques humains avec nous. Je devrais peut-être me trouver une maison humaine pour pouvoir me planquer... non, ça serait pas correct. 

Revenant à l'instant présent, je réfléchis à ce que je viens de faire. Je viens de demander de l'aide à un parfait inconnu alors qu'il fait nuit et que le couvre-feu a été déclaré. Je le connais ni d'Eve, ni d'Adam... Un tantinet spontanée? Ou plutôt complètement irresponsable? Mmh, c'est plutôt le deuxième qualificatif qui me colle à la peau. Prenant un instant pour observer mon nouvel interlocuteur et peut-être la personne qui me fera passer au travers des patrouilles, je remarque un mec plutôt mignon. Enfin, mignon est un peu trop gentillet pour lui... Il faut avouer qu'il est vraiment chaud et puis sa tête me dit quelque chose, même si je suis pas capable de le remettre pour le moment. Avec mon job, je vois passer bien trop de visage. Je suis physionomiste, si je croise un visage, je le reconnaîtrai même plusieurs années après... le seul truc plus difficile, c'est de se rappeler exactement où on a rencontré ce visage et le nom qui l'accompagne. Il penche légèrement la tête de côté et me regarde, un sourire gagne même ses lèvres. Je suis amusante? Ouais... en même temps, une vampire qui vient quérir l'aide d'un méta qu'elle connaît même pas en plein milieu d'une lutte de race couplé d'un couvre-feu? Bon, okay... à bien y regarder, j'étais amusante de naïveté, voir même d'idiotie. Consternante, la fille! 

Stressant un peu sur ce qui va se passer dans les minutes à venir, je me demande s'il va vraiment m'aider ou juste passer son chemin. J'ai appris que les ententes interraciales n'étaient pas vraiment le fort des surnats. A voir, ils étaient même assez nul pour ça... à part les vampires qui droguaient certaines meutes... et c'était pas franchement une relation saine et d'entraide, mais plutôt d'esclavage... Et dans toute cette équipe de champion de non-humain... et bien les vampires étaient les plus haïs! Mais bon, il y avait franchement de quoi. L'éternité les avait rendu con pour la plupart. Et puis soudain, le mec qui me fait face me prend de court, vraiment de court. Je suis à cul! Il me propose d'aller sur une terrasse comme si c'était le truc le plus logique et le plus simple à faire. Bon... c'est vrai que les gens ont aucun moyen de différencier un vampire, d'un humain... et puis surtout d'un jeune vampire (s'il sait se contrôler évidemment). Et puis quelle est le meilleur moyen de se cacher? Dans un coin sombre où si on vous débusque, on saura de suite que vous êtes coupable. Ou alors bien en vue, à la terrasse d'un restau où personne ne pourrait s'imaginer que vous osiez les défier de cette manière et donc vous êtes innocents tant que vous montrez pas les crocs. Il était pas idiot. Même si je suis encore effrayée, j'hoche la tête. Il est vraiment chouette de m'aider au fond. Prenant son bras lorsqu'il me l'offre, je lui souris.

Oui, prête! Et merci...

Le stress est encore là, mais j'essaie de me détendre et de garder un sourire aux lèvres. Bras dessus, bras dessous, on pouvait passer pour un couple d'amoureux ou d'amants allant manger ou boire quelque chose. Je trouverais presque cette situation intéressante, c'était une crise globale mais j'étais au bras d'un beau mâle. Je pouvais pas vraiment me plaindre, si? En fait, la situation en était presque cocasse. 

En fait, je m'appelle Rose! Et je suis ravie d'être pendue à votre bras pour une sortie de couverture...

Un clin d'oeil en souriant, j'essayais de me détendre un peu. Et puis si le stress continuait à courir dans mes veines aussi fort, je risquais de me mettre à parler de tout et de n'importe quoi à tort et à travers. Une fois stressée, je suis capable de parler pendant plusieurs heures sans jamais m'arrêter et c'est assez flippant il faut dire. Prenant une grande inspiration, j'essaie de me détendre un peu, je chasse de mes pensées la chasse à l'homme qui a commencé et je me concentre sur ce qui se passe. Je sais que ce n'est pas un rendez-vous galant, et pourtant j'essaie de m'auto-convaincre que c'en est un pour me détendre et ne plus penser au reste! En fait, j'avais envie de savoir pourquoi il était dans le coin et à l'extérieur malgré le couvre-feu. Et puis j'aurais voulu poser d'autres questions... Mais en fait, j'avais tout simplement peur qu'on nous entende. Alrors décidant de me concentrer sur autre chose, j'essaie de remettre son visage... Je marmonne un peu en réfléchissant.

déjà vu votre visage... impossible de savoir où...
.
Penser à tout sauf au dramatique de cette nuit. Penser à tout sauf au fait que je ne sais pas comment vont les gens qui font maintenant mon entourage et ma famille. 

© Chieuze
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrigue 3 - Décompte fatal [PV Rose]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue 3 - Décompte fatal [PV Rose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-