Partagez | 
 

 Time to Talk | Rikki & Lili

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Time to Talk | Rikki & Lili   Mer 8 Jan - 23:31

.


Time to Talk

« Et si on faisait une trêve ? Une pause dans le jeu ? Tu m’intrigues. J’aimerai te connaitre, autrement qu’à travers de faux indices. Disons 19h ? Il y a un bar sympathique que j’aimerai te faire découvrir. Amicalement, Lili F. » Ce n’était qu’un texto, mais un large sourire éclairait le visage de la fée lorsqu’elle appuya sur le bouton d’envoi. Comme avait-elle eu le numéro de Rikki ? Il suffisait d’interroger les bonnes personnes. Il fallait savoir faire penser les gens correctement. Finalement, le numéro de la louve n’avait pas été si difficile que ça à trouver.. Elle était persuadée que la jeune femme répondrait positivement à cette invitation. Pourquoi ? Liliane avait eu le temps de l’étudier. Le temps de comprendre qu’elle était d’une impatience hors du commun et que ce petit jeu allait finir par la lasser. C’était dommage. Rikki Naylor était une des rares personnes qui arrivait encore à amuser concrètement Liliane sans avoir à débourser le moindre centime. Ce qui se rapprochait le plus d’une amie, au yeux de la blonde.. Et la fée avait peur que cette rencontre ne change complètement la donne. Mais qu’importe. Elle attendit, patiemment, une réponse. Il y en aurait une, la détective privée qu’était la louve n’allait pas laisser passer une telle opportunité, n’est-ce pas ? L’étudiante se plongea dans ses révisions, pour ne pas voir le temps passer. Jusqu’à ce que la sonnerie de son téléphone ne lui arrache un petit rire. Une réponse de sa détective préférée. Et positive, en plus de ça. Liliane lui renvoya l’adresse du bar. Leur petit rencard était prévu pour ce soir..

La demoiselle était surexcitée. Et, en même temps, une certaine appréhension lui nouait la gorge. Elle prit le temps de passer dans la salle de bain, pour se détendre sous une eau brûlante qui laissa de longues marques rouges sur sa peau. Puis elle passa une robe de soirée noire, ouverte en V dans le dos et plutôt courte. Des collants semi-opaques, noirs. Et des escarpins noirs également. Elle était au top de sa féminité.. Comme souvent, lorsqu’elle prévoyait de sortir. Sa tenue s’accompagna d’un maquillage plus distingué que marqué, et elle laissa sécher librement ses cheveux courts. Une dernière retouche – un rouge à lèvres écarlate venant habiller ses lèvres – et elle se sentait fin prête. Tant mieux. Un coup d’œil à son téléphone lui permit de voir que si elle ne partait pas de chez elle dans les dix minutes à venir, elle serait en retard au rendez-vous qu’elle avait elle-même arrangé. C’était absolument hors de question. Elle mit deux touches de parfum à la rose – tout en sachant que ça irait agresser l’odorat sur-développé de Rikki, sa façon à elle de continuer à la taquiner – prit son petit sac à main dans lequel elle fourra son téléphone portable, ses clefs, un paquet de mouchoir, son rouge à lèvres et son portefeuille, et passa une veste en cuir, noire et courte, cachant à la perfection son dos-nu.

Elle arriva devant le bar à 19h01 et constata que la louve n’y était pas. Cette dernière arriva à 19h05. Liliane ne manqua pas de le relever et, sans plus de cérémonie, avança vers elle à grand pas. C’était étrange. De se retrouver face à elle. De la voir aussi proche, de lui tendre la main et de lui offrir un sourire. C’était fascinant. Liliane ne pu s’empêcher de la détailler. De remarquer certains petits détails.. « Tu es en retard. » lâcha-t-elle en guise de bonsoir « De cinq minutes. » Elle essaya de rester sérieuse, mais ne pu retenir son rire. « Je plaisante. Ce n’est qu’un détail. On entre ? Je suis certaine que tu dois avoir un millions de questions à me poser, Rikki Naylor. Et j’en aurais quelques unes, moi aussi. Je t’offre un verre ? Laisse-moi deviner.. Alcool fort, pour toi. Tu n’es pas le genre à boire des cocktails légers.. Je me trompe ? » Liliane commença à avancer vers l’entrée du bar. Elle l’avait beaucoup fréquenté, lorsqu’elle vivait dans la rue. Le patron était un homme sympathique qui lui afficha son plus beau sourire lorsqu’elle entra. Sans même regarder autre part, la fée se dirigea directement vers le bar. « Patron ! Je te prendrais une vodka orange pour moi, et..  Rikki ? Qu’est-ce qui te plairais ? » Elle laissa la louve s’exprimer, avant d’ajouter à l’égard du patron « Tu serai un ange si tu me l’offrais. Au fait, ça va mieux avec ta femme ? » Non, ça n’allait pas mieux et Liliane le savait. Tout comme elle savait qu’il lui offrirait les deux consommations..


bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Iris de Capdevielle


☩ Morsures : 411
☩ Points : 1817
Age : 38
☩ Localisation : Bretagne


Qui suis-je ?
Race: Loup garou
Pour ou contre les Vampires ?: Ne sait pas encore ...
Relationships:

MessageSujet: Re: Time to Talk | Rikki & Lili   Mar 14 Jan - 23:33



Time to talk
"Lilianne C. Finnigan & Rikki Naylor





J’aurais bien refusé, je l’aurais éclatée. Lui plaquer sa sale tête de prétentieuse sur un coin de bar ou une arrête de pierre tombale. Petite garce !
Je l’ai « connue » par un client. J’en ai tellement des louches et des bizarres que je ne regarde presque plus les motifs. Tout avait l’air d’être un cas comme les autres, au départ. C’est quelques semaines plus tard à peine que j’ai commencé à comprendre que ce n’allait pas être un cas comme un autre. Pas le cas débile, celui tout bête. Non. J’ai pigé que cette femme n’était pas normale quand elle a commencé à me semer.
Vous allez me dire, ça arrive à tout le monde de se faire semer en filature. Mais il y avait quelque chose de pas naturel dans ces filatures loupées à répétitions. Puis c’est devenu un jeu. Elle savait que je la suivais, que j’avais été engagée par dieu sait qui pour enquêter sur elle.
Lilianne Finnigan. J’ai à la fois envie de t’exploser ta mine de prétentieuse et en même temps, jouer au chat et à la souris a rompu la routine de mon métier. Je suis obligée de l’avouer, tu m’auras amusée.

Je n’avais aucune envie de lui donner ce qu’elle voulait. Mon seul effort était dans ma tenue, même si elle ne sortait pas franchement de mes codes habituels. Jean classe, un haut un peu pigeonnant, ce qu’il faut pour attirer le regard. Une veste par-dessus le tout et la tenue était complète. Arrivée sur le lieu de rendez vous, je n’ais eut aucun mal à repérer mon ancienne cible. Je venais de taper mon dernier rapport à celui qui m’avait engagé. Ça ne servait plus à rien que je continue. Si Liliane voulait me cacher quelque chose, elle le pouvait tout à fait sans que je le soupçonne.

Lorsqu’elle me vit arriver, elle était pimpante, et très chic dans son vêtement noir. Je ne répondis pas à sa petite provocation. Oui j’étais d’ordinaire en avance plutôt qu’en retard. Elle m’arracha néanmoins une moue boudeuse quelque peu irritée. Puis elle parla brièvement comme si nous nous connaissions depuis un certain temps. Au fond c’était un peu le cas. Mais de la manière dont s’était fait, cela me mettais mal à l’aise. Je me sentais arroseur arrosé.
C’était moi qui enquêtais sur les gens. Pas l’inverse. Et pourtant je soupçonnais Lilianne d’en savoir sur moi autant que j’en savais sur elle.

Elle a prit les devant en se dirigeant vers le bar dans lequel nous sommes entrées. Brièvement je la détaillais. Son attitude m’énervait. Rien que de la voir. Et son parfum qui me dézingait les sinus à chaque respiration. Tête à claques ! Je te jure un jour je te prendrais pour un lapin ou un pauvre chevreuil égaré sur mon terrain de chasse.
Une fois assise elle échangea quelques mots avec le patron, visiblement mal à l’aise pendant qu’une serveuse me servait une tequila. Elle le mettait mal à l’aise, pas besoin d’un don quelconque pour s’en rendre compte. Levant les yeux au ciel en buvant une gorgée de liquide transparent, je marmonnais entre mes dents serrées :

« What a bitch… »

Et ça avait clairement l’air de l’amuser. Pourquoi avais-je accepté cette rencontre déjà ?

« C’est bon, laisse le. Tu vois pas qu’il est à un doigt de se pisser sur les godasses. Dis moi plutôt ce qui t’as poussée à me filer un rencard pour ce soir. »


©Richard Seiryu / It's Snow in hell

_________________
anciennement Rikki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Time to Talk | Rikki & Lili   Ven 17 Jan - 18:03

Fausse maniiiip ♫
J'ai effacé mon texte, c'est pas grave, ça arrive, je verrais si j'arrive à le retrouver xD


Dernière édition par Liliane C. Finnigan le Ven 14 Fév - 14:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Iris de Capdevielle


☩ Morsures : 411
☩ Points : 1817
Age : 38
☩ Localisation : Bretagne


Qui suis-je ?
Race: Loup garou
Pour ou contre les Vampires ?: Ne sait pas encore ...
Relationships:

MessageSujet: Re: Time to Talk | Rikki & Lili   Jeu 30 Jan - 18:58



Time to talk
"Lilianne C. Finnigan & Rikki Naylor




« C’est pas vraiment mon but d’être accueillante »

J’avais répondu sur un ton blasé, avec lequel ne s’accordait pas du tout mon expression qui me donnait un large sourire mal dissimulé par mon rideau de tignasse alors que ma tête était baissée sur mon verre.
Car c’était… bizarre. Bizarre ce que me faisait ressentir le pseudo rapport que j’entretenais avec Lilianne. Elle m’agaçait… genre, vraiment. Le genre de fille qui vous donne l’impression, plus ou moins impression d’ailleurs, que vous perdez votre temps avec. Et elle m’en avait fait perdre du temps. Pour ça je la haïssais. Suivre des pistes qui ne menaient nulle part alors que pendant ce temps vous auriez pu plancher sur une autre affaire plus… moins attrayante mais pour laquelle vous perdiez moins de temps.
Et en même temps, c’était mon dossier le plus… comment dire. Attrayant ? Croustillant ? Autant par ce que je recevais des chèques plutôt bien quottés de la part du gars qui m’avait embauché, que par la rapidité avec laquelle la miss me faisait tourner en bourrique. Certes je n’étais pas très patiente, mais elle avait une… espèce de don. Un truc bizarre. Comme si elle savait que je la suivais depuis le départ car plus de la moitié de mon dossier était une énorme blague.

Je perdis brusquement mon sourire pour un air mi choqué mi outré. Divertissante ? Elle me trouvait divertissante ? Nan mais et puis quoi ?

« Je ne suis pas ton godemichet, Chérie. »

Oula. C’était quoi ça ? Finnigan’s effect ? C’est pas elle qui me choquait. C’était moi-même. Bon en même temps elle voulait jouer, c’était clair non ? « Divertissant » ça veut bien dire ce que ça veut dire. Tu veux jouer ? On va jouer.

« Ah si tu savais… Le pied que je prends à fouiner dans tes affaires… »

Mon ton était complètement désintéressé, mais ma voix était plus suave qu’une fille de trottoir. Levée des yeux au ciel, un cul sec, regard franc. Sérieusement. Fouiller dans la vie des gens n’était pas franchement un plaisir, et à vrai dire, il y a certaines choses que j’aurais préféré n’avoir jamais découvertes. Mais il me fallait un vrai gagne-pain. Un truc plausible. Et je voulais LE retrouver. Cette sangsue qui les avait vidés.
Je risquais fort de perdre l’affaire si le client découvrait que je… je quoi d’ailleurs ? Je m’amusais ? un truc du genre, avec ce pourquoi il m’avait engagée… je risquais quoi ? Ma vie ? Arf, pour siiii peu…
Cependant j’étais curieuse de savoir ce qu’elle pouvait avoir sur moi. Que pouvais-je avoir à cacher ?
Un rire nerveux m’échappa, oui cette rencontre mettait mes nerfs à l’épreuve. Tant parce que l’initiatrice avait purement et simplement envie de jouer, que par savoir que si mon employeur découvrait que je fricotais avec elle, il serait capable de me descendre.

« Ahahah ! Come on. Je suis bien assez dans la merde moi-même en ayant accepté ce… truc. C’est même pas un job, c’est de la blague ! »

Car oui, le peu dont je suis sûre sur elle, c’est paradoxalement ce que j’ai appris en fouinant sur le compte de mon employeur. Et j’aimais jouer franc jeu. Mais si elle prétendait en savoir autant sur moi, elle devait le savoir.

« J’aime m’amuser dans mon travail que veux-tu. Honnêtement, tu ne sais pas trop couvrir tes traces, jolie petite blonde »


***
En italique, des paroles en français dans la conversation

©Richard Seiryu / It's Snow in hell


_________________
anciennement Rikki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Time to Talk | Rikki & Lili   Ven 14 Fév - 14:16

.


Time to Talk

« Je ne suis pas ton godemichet, Chérie. » Cette phrase fit sincèrement rire Liliane. « Ça reste à voir. » lâcha-t-elle en réponse, sur un ton mi-amusé, mi-sérieux. Après tout, Rikki avait eu la même utilité, avouons-le ; ça faisait presque jouir Liliane de la voir tourner en rond à la recherche d’information. Et elle atteignait l’orgasme en la voyait se casser la gueule et foncer droit dans le mur. Si la louve voulait jouer, elle avait trouvé une joueuse à la hauteur.. Et Dieu seul savait à quel point la fée adorait jouer et se foutre de la gueule de tout et de tout le monde. Le reste de la conversation fut tout à fait à la hauteur de ce que Liliane attendait de Rikki. La voix caricaturale de la louve fit de nouveau rire la fée. Si elle avait voulu se donner un côté sensuel, c’était loupé.. Pour le coup, elle tenait plus de la pute, que de la fille sexy et désirable que n’importe quelle personne saine d’esprit voudrait se taper. De plus, une rapide inspection de l’esprit de son interlocutrice permit à Liliane de voir qu’elle mentait. Oh ? De la provocation ? C’était vraiment adorable.. Quant à savoir ce que la fée avait réussi à récolter comme information sur la louve.. Ça, elle n’allait certainement pas l’annoncer. Ce n’était pas du jeu.. Tout comme Rikki avait soigneusement évité de laisser filtrer ce qu’elle savait.. « Ahahah ! Come on. Je suis bien assez dans la merde moi-même en ayant accepté ce… truc. C’est même pas un job, c’est de la blague ! »

« Oh, tu crois ? Franchement.. J’ignore qui t’as engagé, mais cette personne aurait dû savoir qu’elle n’obtiendrait rien de moi. J’espère que tu étais bien payée, au moins.. » Un sourire triomphant orna les lèvres de Liliane. Sourire qu’elle fit disparaitre en buvant encore un peu de sa boisson ultra alcoolisée. Et fort heureusement, car dans le cas contraire, ce que Rikki venait de dire l’aurait effacé involontairement. « Je ne sais pas couvrir mes traces ? Vraiment ? » Elle planta son regard dans celui de la louve, pour poursuivre en français « Et mis à part que je suis Française, Sherlock, qu’est-ce que tu penses savoir ? » Rikki avait réussi à piquer au vif l’égo démesuré de Liliane.. Et ça ne lui plaisait vraiment pas.. « Qu’importe ! Patron, une autre vodka ! Pure, cette fois. Et fais pas ton radin. » Puis reportant son attention sur Rikki « Ne parlons pas boulot, ce soir. Un barathon, partante ? La première qui fini par vomir dit à l’autre ce qu’elle sait. Honnête comme truc, non ? » Retrouvant son sourire, Liliane se permit même d’ajouter « Que des culs secs, que de la vodka. Au moins deux verres par bar. Tu me suis ? »

C’était un simple petit jeu, histoire de rajouter un peu de piquant à cette soirée. Rien de bien méchant, après tout.. Disons seulement que c’était.. amusant. Du moins, ça l’était aux yeux de Liliane. Et puis, l’alcool détend, n’est-ce pas ? Alors, autant se détendre bien correctement..



bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Iris de Capdevielle


☩ Morsures : 411
☩ Points : 1817
Age : 38
☩ Localisation : Bretagne


Qui suis-je ?
Race: Loup garou
Pour ou contre les Vampires ?: Ne sait pas encore ...
Relationships:

MessageSujet: Re: Time to Talk | Rikki & Lili   Jeu 20 Fév - 21:38


http://i58.servimg.com/u/f58/16/93/69/31/lilian10.jpg" style="padding: 0px; border-bottom : 5px #65404e solid;">

Time to talk
"Liliane C. Finnigan & Rikki Naylor




Ça reste à voir ? Comment ça, « ça reste à voir » ? Et puis quoi encore ? Tu m’as prise pour un de tes joujous sexuels que tu gardes dans un tiroir de ta table de nuit telle une vierge effarouchée ?
Faisant néanmoins mine d’ignorer sa réplique, je souris tout en vidant une bonne moitié de mon verre. Cette soirée s’annonçait plutôt amusante en fin de compte. Un bar, des lancés de piques taquine, de l’alcool… Oui j’avoue ça fait un peu ivrogne dit comme ça. Mais il y avait des éléments pour s’amuser.

« Bien payée ? Sérieux, je sais pas à quoi la personne s’attendait, mais clair qu’elle avait du fric pour en balancer autant. »

Bon c’était à demi vrai puisque j’avais plus eut limite le canon sur la tempe mais l’avance sur le job était belle… Même si ces gars ne m’inspiraient aucune confiance. En même temps, aller volontairement suivre à l’aveugle des gars qui menacent de s’en prendre à votre frère de cœur… Ouais hein, moi aussi j’ai tiré une tronche de quinze pieds de long.
Liliane planta son regard dans le mien, visiblement je l’avais touchée à un point… qu’elle n’aimait pas qu’on touche. Son regard planté dans le mien me fit hausser un sourcil alors que je portais mon verre à mes lèvres. Puis elle se mit à parler en français… malheureusement pour moi, mes cours de lycée commençaient à remonter, dans le temps, et je n’étais plus sûre de mes connaissances. Mais heureusement pour moi, elle passa rapidement à un autre sujet.

Ne pas parler boulot ? mais comment ? Tu es mon boulot… mais avec un barathon, je pense pouvoir faire abstraction, pourvu que mon client ne me sache pas en train de m’amuser à ses frais avec toi…

« Si tu prétends en savoir autant sur moi, quel est l’intérêt de la question sur mon consentement ? »

Sans attendre de réponse, je hélais le patron qui avait l’air de connaitre la petite blonde.

« La même chose… même quantité ! »

La Mistinguett ne ferait pas long feu vu sa corpulence. Et mon métabolisme de loup éliminait rapidement l’éthanol des boissons… alors avant de finir à quatre pattes, façon de parler, à vomir mon estomac… il allait falloir des bouteilles.
Entre deux respirations, je vidais les deux verres avant de faire de nouveau face à ma nouvelle compagnie de beuverie.

« Alors ? Prête pour le deuxième tour ? Ou tu as besoin d’un encas pour atténuer l’impression de cracher ton estomac au bout de quatre verres ? »

Oui j’étais d’humeur taquine. Après tout, c’était elle qui avait voulu jouer.


©Richard Seiryu / It's Snow in hell


_________________
anciennement Rikki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Time to Talk | Rikki & Lili   Dim 2 Mar - 17:34

.


Time to Talk

Liliane était sincèrement intriguée. Des types qui auraient pu payer les services d’une détective privée, il y en avait à la pelle.. Mais ce que pouvait percevoir la fée, sans en avoir l’air, dans l’esprit de la louve la laissait perplexe. Elle fronça brièvement les sourcils, puis se reprit, haussant les épaules. Si elle le voulait vraiment, elle était certaine de pouvoir découvrir à l’instant qui était le type qui avait engagée Rikki. Le problème étant qu’elle n’était pas certaine de vouloir savoir. Pas en ayant entendu le mot canon collé au mot tempe dans l’esprit de sa ravissante partenaire de beuverie.. A partir de cet instant, d’ailleurs, Liliane décida tout simplement de fermer son esprit. De ne plus se servir de sa télépathie. Ce n’était pas du jeu, après tout.. Et, forcément que Rikki piqua au vif la fierté mal placée de la fée en lui balançant à la tronche qu’elle couvrait mal ses traces. Avec tous les foutus moyens qu’elle mettait en œuvre pour plumer sans se faire plumer, elle avait de quoi être redescendue d’un coup dans sa fierté.. Elle devait passer à autre chose, ça risquait de mal tourner cette histoire. Et elle n’avait pas envie de se brouiller avec la louve.. De fil en aiguille, naturellement, l’idée d’un barathon naquit dans son esprit.

Elle savait que Rikki allait suivre. Et la question qui suivit de la bouche de la louve ne fit qu’étirer un sourire en coin sur le visage de la blonde. Ouais, quel intérêt ? D’un trait, elle vida sa vodka, grimaçant quelques secondes avant d’en commander une seconde. L’alcool, pas de problème.. Elle avait passé suffisamment de soirée à se réchauffer à la vodka et au whisky pour apprendre à tenir. Elle secoua la tête en vidant son deuxième verre. Et arqua un sourcil en regardant Rikki. Elle l’avait prise pour une débutante, peut-être ? Elle lâcha un rire, posa quelques billets sans trop les compter sur le bar, et attrapa la main de la louve « Tu m’as pris pour un bébé, chérie ? Il m’faudra plus de quatre verres pour cracher mon estomac.. Go ! Je connais une rue sympa pour les barathons ! » Sans plus attendre, elle entraina la louve à sa suite, sous quelques regards amusés de mecs qui avaient saisi quelques mots de leur conversation. « J’en suis pas à mon premier barathon, tu verras que y’a pas que les loups qui savent tenir l’alcool.. » Elle lâcha un rire, tout en lâchant la main de Rikki pour se diriger vers le deuxième bar en vue. La musique qui passait dans ce bar avait un côté insupportable, mais qu’importe.. Liliane s’approcha du bar, poussa quelques personnes avant de héler le barman en tendant ses billets « Quatre vodka purs, pas de shooter. T’es un amour ! » Avec un sourire, l’homme servit les verres, et Liliane en prit deux pour elle qu’elle vida coup sur coup.

Elle connaissait son corps par cœur. Elle savait que les deux prochains verres commenceront à lui faire tourner la tête. Que les deux d’après commenceront à la faire voir trouble. Elle commencera à rire pour rien aux deux suivants, et à avoir l’impression que tout se passe trop vite ou trop lentement au bout de 12 verres. Et, à partir de là, elle savait qu’elle serait complètement bourrée.. Elle doutait que ce soit le cas de Rikki.. Bon.. Autant se préparer de suite à perdre le pari, même si vomir ne lui était jamais arrivé.. « Let’s go ! » lança-t-elle avec un grand sourire, tout en commençant à danser pour attendre Rikki.. Ça promettait une looongue looongue et belle nuit de folie.. Si elle ne finissait pas par planter Rikki pour ramener chez elle un des beaux mecs de plus de 30 ans qui la regardaient se déhancher sur la musique électro du bar.. Boire, danser, draguer, vivre dans l’excès.. C’était finalement un peu le quotidien de Liliane.. Et elle souhaitait que ça reste toujours ainsi !



bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Iris de Capdevielle


☩ Morsures : 411
☩ Points : 1817
Age : 38
☩ Localisation : Bretagne


Qui suis-je ?
Race: Loup garou
Pour ou contre les Vampires ?: Ne sait pas encore ...
Relationships:

MessageSujet: Re: Time to Talk | Rikki & Lili   Ven 14 Mar - 11:20



Time to talk
"Liliane C. Finnigan & Rikki Naylor




Liliane prit rapidement les choses en mains. Laissant tomber le coté business, elle m’entraîna avec elle dans une rue bordée de bars de part et d’autre. Que je la prenne pour un gosse ? Loin de moi cette idée. Juste une humaine… un peu spéciale je dois le dire, puisqu’elle n’avait pas tout à fait la même odeur. Oh rien de grave cela dit, ni de choquant. Seulement, quand on a l’odorat suffisamment affiné, on sentait quelque chose, un je ne sais quoi de différent par rapport aux autres humains.

Enfin la soirée prenait une tournure qui commençait à m’intéresser dans le sens du divertissement. Je n’avais aucun doute sur ma victoire, merci le métabolisme super rapide. Le barman servit les verres rapidement avec un air amusé. Liliane vida les siens rapidement, les miens ne tardèrent pas  connaitre le même sort. Le liquide me brûla la langue avant de m’incendier l’œsophage. Mais avant que la tête ne commence à en sentir les effets, j’avais encore quelques verres devant moi. J’allais sans doute servir de chaperon, ou alors la regarder partir avec une conquête d’un soir avant d’aller me terminer à domicile avec une bouteille de wiskey entamée depuis trois semaines et qui fermentait depuis dans un placard.
Prenez moi pour une alcoolique si vous le voulez, mais il est rare que je termine mes soirées à quatre pattes… Façon de parler. Et me mettre minable n’était pas un but que je poursuivais allègrement même si je n’étais pas une mauvaise compagnie en matière de barathon.
Liliane commençait à se déhancher, s’attirant les regards de quelques clients alentours. Le moins que l’on puisse dire était que cette fille était pleine d’entrain, en matière de fêtes et autres distractions, parfois pas très recommandable je vous l’accorde. Me levant et désignant la porte d’un signe de tête, je l’entrainais à ma suite. Direction le bar d’en face.

« Mec ! Trois verres chacune! Vodka pure »

Laissant un billet sur le comptoir, je me tournais vers Liliane :

« Je suis curieuse de savoir au bout de combien de verre tu vas morfler… »

Je vidais mes verres dans la foulée, n’ayant aucun doute sur le fait que Liliane allait suivre.


©Richard Seiryu / It's Snow in hell

_________________
anciennement Rikki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Time to Talk | Rikki & Lili   

Revenir en haut Aller en bas
 

Time to Talk | Rikki & Lili

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-