Partagez | 
 

 Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2306


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Mer 25 Déc - 20:57

John Huntingdon × Alana Huntingdon
Quand tout semble aller pour le mieux, le destin vient s'en mêler irrémédiablement, mais rien ne détruira notre famille...
Le numero que vous avez demandé n'est plus attribué. Veuillez réessayez ultérieurement ou contacter votre opérateur... Le numé... John raccrocha en rageant. Celà faisait une petite heure qu'il tentait de joindre Eleanora. Et l'inquiétude se faisait sentir. Depuis son réveil à la nuit tombée, il n'avait pas de nouvelles d'elle. Il avait attendu patiemment qu'elle rentre. Mais il était déjà le milieu de la nuit et pas de réponses. De plus, ce foutu jingle ne le rassurait pas. Il ne la sentait pas en danger pourtant... A vrai dire, il ne la sentait plus du tout.

Il tapotait le combiner du téléphone contre sa paume tout en tournant en rond dans le salon. Jusqu'au moment où il se dit qu'il devait agir. Il prit ses affaires, et se décida à faire un tour dans Shreveport. Il sorti en trombe et arriva dans les rues. Il huma l'air et ses sens devinrent plus aiguisés. Il se mit à traquer, comme tous chasseurs vampires savaient le faire, mais ce n'était pas pour se nourrir mais bel et bien pour retrouver Eleanora. Il se concentra sur son odeur. Il croisa surement une fée dans un magasin, mais au final, elle restait totalement introuvable.

Son inquiétude grandit. Son esprit se focalisa alors sur Alana, sa fille. Peut être qu'elle savait. De sa vitesse vampirique il se dirigea jusqu'à chez elle. Il ne voulait pas perdre de temps. A la porte, il frappa plusieurs coups sonores et attendit. Quand la porte s'ouvrit, un sourire forcé et inquiet se dessina sur ses lèvres.

« Ma chérie, c'est moi. Dis moi, j'ai besoin de te parler. C'est à propos d'Eleanora... Je ne la trouve pas... Je... Je peux entrer ? »

Tant qu'elle ne l'avait pas invité, John était incapable de passer le pas de la porte. Une fois l'invitation faite, il embrassa sa fille en la prenant dans ses bras, et se dirigea vers le salon. La télévision semblait être allumée, ce qui donnait un fond sonore à la scène. Il se tourna vers elle et lui expliqua:

« Je n'ai pas de nouvelles d'elle depuis... en fait, elle n'était pas à la maison quand je me suis réveillée, et elle n'est toujours pas rentrée. Je n'ai aucunes nouvelles... Je ne la sens plus... Elle ne semble pas être en ville... Je ne... sais plus quoi faire. Tu n'aurais pas un indice ? Un endroit où chercher ? »

Il continuait de piétiner. Il avait le visage fermé, inquiet. Par où commencer ? Que faire ? Il avait tous ces pouvoirs et il était incapable de les utiliser. Il se rendit rapidement compte qu'il inquiétait sa fille aussi avec tout ca. Il s'approcha d'elle et posa ses mains sur ses épaules.

« J'espère que je ne te dérange pas. Je suis désolé, en plus je dois t'inquiéter. J'espère que tout se passe bien ici avec... ton colocataire. »

Il n'osait se rendre compte de la vérité et préférait l’appeler colocataire plutôt que potentiel compagnon de vie. Il tenta un sourire rassurant et ajouta:

« Tu sais, j'ai aussi réfléchis et je me suis dit... Tu sais... Quand je t'entends m'appeler père, ca fait très formel et... et... »

Freya l'appelait papa et le tutoyait. Mais il n'en avait pas encore parlé à Alana. Il n'était pas encore bien sûr de la situation.

« Je t'aime... Et au diable ces formalités qui datent d'une époque totalement révolue. Je veux... qu'on soit proche toi et moi, je ne veux pas qu'on se perde. »

fiche crée par © Summers

_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Mer 25 Déc - 23:25



Rien ne détruira notre famille"
" John Huntingdon & Alana Lafay-Huntingdon"






J'étais tranquillement installée devant la télévision, Liam était déjà dans sa chambre, sans doute pour continuer ses recherches à propos de sa malédiction, même s'il était déjà tard.
Soudainement on frappa à la porte. Des coups répétés, bruyants, et rapides. Plutôt étrange pour ainsi dire, au vu de l'heure. Hésitante une seconde, je me levais et m'avançais vers la porte tout en prévenant Liam que je m'occupais de notre visiteur tardif.
Déverrouillant la porte, je l'ouvris pour découvrir mon père, la mine inquiète, attristée. Dès qu'il mentionna le prénom de mère, je perdis mon sourire accueillant pour adopter une expression similaire à la sienne :

« Je vous en prie Père, ne restez pas dehors, entrez. »

A peine la porte fermée, il me serra dans ses bras, câlin affectif que je lui rendis avec toute la force dont la nature m'avait dotée. Rapidement il m'exposa les causes de son inquiétude. Il n'avait aucune nouvelle de ma mère, pas même un message, et n'avait aucune idée du lieu où elle pourrait se trouver. Son inquiétude commençait à m'atteindre. Ce n'était pas du tout son style. Mère n'avait jamais agit de la sorte. Que s'était-il passé ? Comment Père ne pouvait-il plus la sentir ? C'était à s'en tirer les cheveux et se taper la tête contre les murs.

Avant que je ne puisse lui répondre quoi que ce soit, il se mit à s'excuser de s'être présenté ici aussi tard et s'inquiéta de ma situation. Il n'appréciait pas franchement ma situation de colocation avec Liam, et je pouvais le concevoir et le comprendre. Mais je n'étais plus la petite fille, ni l'adolescente. Certes, beaucoup de choses étaient très nouvelles pour moi dans ce monde, mais ma mentalité de jeune adulte était bel et bien là. Pensant que la discussion allait recommencer à propos de ma situation, je soupirais malgré moi :

« Père, j... »

Il me coupa, passant d'un sujet à un autre comme on passe de l'entrée au plat principal.

Il est vrai que vouvouyer mes parents et utiliser « Père ou Mère » plutot que « Papa ou Maman » faisait très aristocrate, et même étrange si l'on entendait à coté les enfants dans les boutiques et leurs jérémiades.
Ce que mon père ajouta ensuite me mit presque les larmes aux yeux. J'étais tellement... habituée à avoir cette espèce de distance avec mes parents. Ou plutôt, mon éducation m'avait habituée à cette distance qui pour moi était devenue une formalités comme tant d'autres.
Cependant, en le retrouvant, et en observant petit à petit les comportements contemporains, j'avais commencé à envier, presque jalouser, les enfants qui se jetaient sur leurs parents, qui se faisaient serrer dans leur bras... Ce n'était pas vraiment quelque chose d'explicable, mais il m'était arrivé d'imaginer comment ma famille aurait été, comment Freya et moi nous aurions grandi, si nous étions nées aujourd'hui, et pas au XVII° siècle.

« Nous ne nous perdrons plus... plus jamais. »

Timidement, je m'approchais de nouveau vers lui. Il me proposait de tomber les barrières et les formalités de notre vieille éducation... cela signifiait détruire cette distance. Supprimer cette espèce de No Man's land virtuel qui commençait à me peser.
Avec cette même timidité, mais un sentiment étrange, le même qui m'avait envahie lorsque j'avais avoué à Liam mes pouvoirs, un poids qui s'enlève, je pris de nouveau mon père dans mes bras, lachant dans un souffle pour la première fois, ce « Père » moderne, familier, normal :

« Papa... »

Mais les démons vous rattrapent vite, et l'inquiétude au sujet de l'apparente disparition de Mère (ou « Maman »?) me ressaisit brusquement les entrailles.

« Pè.. Papa. Il faut la retrouver. »




©Richard Seiryu / It's Snow in hell
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2306


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Sam 28 Déc - 13:12

John Huntingdon × Alana Huntingdon
Quand tout semble aller pour le mieux, le destin vient s'en mêler irrémédiablement, mais rien ne détruira notre famille...
Il avait perdu assez de temps... Trop de temps... Rien que cette relation qu'il avait perpétué avec sa fille, comme si, c'était hier qu'ils s'étaient quitté, mais ce n'était pas le cas et rien n'était jamais plus pareil. Il voulait lever les barrages, car la vie était trop courte, même quand on pensait avoir l'éternité devant soit. Même Alana le vivait mal. John ouvrit ses bras quand sa fille l'enlaça. Il la serra fort contre lui. Elle était de son sang, ce qui lui restait de sa vie d'avant. Il se recula ensuite doucement et prit le visage de la jeune femme entre ses mains et lui fit un sourire tendre.

Mais ils devaient retrouver Eleanora. Il acquiesça, son regard se perdant un instant, il allait dire à Alana de se préparer, qu'ils allaient partir à deux à sa recherche que la télévision attira son regard. John fronça les sourcils et s'approcha de l'appareil. Le gouverneur semblait faire un discours.

Nous interrompons notre programme actuel pour laisser la parole au Gouverneur Truman Burell qui a convoqué d'urgence une conférence de presse, nous serons en direct du manoir du gouverneur situé à Baton Rouge...

- Avec les derniers incidents du soir d'Hallowen, il est dans mon devoir de Gouverneur de protéger mon peuple aujourd'hui et présentement. Je jure de servir et de protéger les citoyens de cet état. Citoyens, pas vampires. Je ne parle pas que de vampires aujourd'hui, car nous avons aussi fait d'autres découvertes. Des êtres surnaturels de toutes sortes nous ont été dévoilés cette nuit-là et nous savons aujourd'hui que nous ne sommes pas seuls. Loups-garous notamment et d'autres créatures toutes aussi dangereuses. Qui sait ce qu'il se cache dans nos terres, qui sait les dangers qui nous guettent... Ma question est: de quoi sont-ils capables ?

[...]

La paix en toute chose doit être désirée. Mais le sang parfois doit être versé pour l'obtenir de la manière la plus durable et équitable. Puisse Dieu vous bénir tous !


John ne prononça aucun mot alors que son visage, déjà pale de coutume, prenait un teint profondément cadavérique. Il posa ses deux mains sur le dossier du fauteuil avant de se tourner vers Alana et de dire:

« Je sentais que ca allait arriver... mais je pense que je ne m'y étais clairement pas préparé. Personne ne l'est... J'espère que... »

Il chassa ses idées de la tête. Non. Sa femme ne pouvait pas avoir été capturée ou éliminée. Il ne pouvait pas en être ainsi. Il devait la trouver rapidement. C'était une question de vie ou de mort maintenant. Car il n'y avait pas que les vampires qui étaient menacé à présent, mais tous les êtres surnaturels. Il s'en retourna près d'Alana et lui dit à contre coeur:

« Ca serait mieux que tu restes ici. Dehors, ca risque d'être la chasse dans tous les sens et je ne veux pas que tu sois blessée. Je n'ai pas envie que ca se reproduise. Je vous ai déjà perdue une fois, je ne veux pas que ca recommence... »

Mais il savait aussi que sa fille était têtue. Tout comme lui, tout comme sa mère. Il espérait simplement qu'elle ne conteste pas son autorité. Les choses venaient de changer radicalement et John n'en menait pas large dans son coeur non plus.

fiche crée par © Summers

_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Dim 5 Jan - 0:26



Rien ne détruira notre famille"
" John Huntingdon & Alana Lafay-Huntingdon"





Dieu que je me sentais bien. C'était comme un poids brusquement ôté de mes épaules. La distance que l'époque avait mise entre un père et sa fille venait de se rompre en quelques secondes, grâce à quelques mots. Des mots si simple.
Le téléviseur toujours en marche nous coupa dans notre conversation. Le gouverneur de l'Etat de Louisiane était entrain de faire un discours... qui me glaça et me fit frissonner d'effroi. Il y avait tant de haine dans ce discours. Je me sentais brusquement en danger. Certes, personne ne savait pour mes dons, hormis mes parents et Liam, je ne risquais pas d'être trahie. J'avais peur pour mes proches. Le gouvernement en place nous avait tous mit dans le même sac. Et pourtant, nous n'étions pas tous les mêmes. Liam et même mon père n'avaient certainement rien à voir avec ce qu'il s'était passé le soir d'Halloween, même si je n'étais pas encore revenue lors de ces funestes évènements. Je le savais. Et j'étais la preuve vivante de la bonté des surnaturels. Mon père aurait bien pu me prendre pour une importune, et Liam pour une fille de joie.

Le gouvernement venait de lancer une chasse au surnaturels, et le fait de savoir ma mère introuvable n'arrangerait en rien mon sentiment d'inquiétude grandissante. Papa voulu que je reste à l'intérieure. Et puis quoi encore ?

«  Sans vouloir vo... t'offenser papa, je n'ai plus dix ans. Et si c'est toi qui te fais capturer, je fais quoi ? Maman disparue, toi enfermé, ou pire. Et puis je pourrais très certainement t'aider, peut-être plus que tu ne l'imagine.  »

J'avais parlé d'une voix douce mais ferme et posée, ce qui me surpris moi-même. Je m'étais attendue à devoir maitriser un tremblement dans ma voix, une boule dans la gorge, mais rien. Mon calme extérieur contrastait étrangement avec la panique naissante qui me remuait les entrailles.
Sans plus attendre, je courrais prévenir Liam dans sa chambre, lui résumant rapidement la situation et le priant de ne pas bouger de l'appartement. Saisissant une veste et des chaussures plates, je me hâtais vers la porte, poussant doucement mon père devant moi :

«  Plus vite on la retrouvera, mieux ce sera pour nous et surtout pour elle. Je n'ai aucune envie de perdre l'un de vous... une nouvelle fois.  »

Mes douloureux souvenirs commençaient à refaire surface. Moi qui pensait les avoir enterrés pour toujours avec ces retrouvailles. L'histoire ne semble être qu'un perpétuel recommencement.




©Richard Seiryu / It's Snow in hell
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2306


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Dim 5 Jan - 17:58

John Huntingdon × Alana Huntingdon
Quand tout semble aller pour le mieux, le destin vient s'en mêler irrémédiablement, mais rien ne détruira notre famille...
Sa fille était têtue. Il se doutait qu'elle n'accepterait pas de rester ici si facilement. John prit une mine soucieuse. Que faire ? Il savait que si il partait seul, elle désobéirait de toute manière. Il était mieux pour lui de l'embarquer et de garder un oeil sur elle. Il ronchonna entre ses dents pour guise de confirmation. Il attrapa ensuite la télécommande et éteignit la télévision qui l'agaçait au plus haut point à l'heure actuelle. John lui fit un signe de la suivre et ils passèrent la porte à deux. Le vampire restait aux aguets, avoir sa fille avec le rendait un peu plus nerveux. Tout en arrivant dans la rue, il dit à sa fille.

« Quoi qu'il arrive, tu ne t'éloignes pas, compris et si je te dis de fuir, tu le fais sans sommation. Me suis-je bien fait comprendre ? Je ne supporterais pas que vous disparaissiez tous les deux. »

John tenta alors de se concentrer sur le lien qu'il avait avec Eleanora, en vain... C'était le néant. Un trou noir. Comme si... comme si quelque chose empêchait la localisation de John. Il se secoua la tête. C'était surement ce qui lui faisait le plus peur. Il ne savait même pas par où commencer. En tant que chef de famille, il commençait bien... Puis il crut sentir quelque chose. De l'inquiétude, mais elle ne venait pas de lui, elle venait bel et bien d'Eleanora. Du côté du Silver Queen. Il se tourna vers sa fille et lui annonça:

« Je crois que... je viens de la sentir... Du moins, j'ai senti quelque chose... C'est près du Silver Queen. Ce n'était pas net mais c'est mieux que rien. On... »

Il lui attrapa la main et la tint fermement.

« On ira plus vite si j'use de ma vitesse... Si c'est la première fois, ca risque de te donner le tournis mais ca va passer. Je te tiens, ne t'inquiètes pas. »

Avant même qu'elle ne puisse répondre, John s'élança et quelques secondes à peine plus tard, ils se retrouvèrent près de l'enseigne. Il se tourna vers sa fille et passa une main sur sa joue.

« Ca va ma chérie ?... ... Ta mère... Je l'ai sentie dans le coin... Elle ne devrait pas être loin mais je ne vois rien... Avançons... »

Toujours en tenant la main de sa fille, John s'avança vers l'entrée du Silver Queen. Quand les portes s'ouvrirent et une foule en délire vint à débouler. John attrapa Alana et l'emporta rapidement hors d'atteinte, à côté des portes. Il vit alors un escadron SWAT solidement armé sortir de là. Le coeur de John se serra. Tout en gardant sa fille près de lui, il l'emmena dans une ruelle sur le côté du bâtiment.

« Ils sont déjà en train de nous chasser. Ca sent mauvais... J'espère qu'elle n'est pas à l'intérieur... »

C'est alors qu'un vampire sortit par la porte de secours et se retrouvèrent nez à nez avec eux. Par réflexe, il sortit ses crocs et se mit devant Alana. Mais l'homme avait l'air perdu. Un quart de seconde plus tard, une détonation retenti et l'individu explosa littéralement dans un hurlement. Un membre de l'escouade se trouvait derrière lui, et était le tueur. John le regarda horrifié. Il était la prochaine cible. Il devait protéger Alana alors, il ne chercha pas, il la poussa derrière des poubelles et se jeta sur l'humain. La balle le rata et il se retrouva sur le type qu'il envoya valser à travers la ruelle et dont la tête rebondit lourdement sur le bitume. Il était assommé. Mais d'autres arrivaient.

fiche crée par © Summers

_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Mer 15 Jan - 0:53



Rien ne détruira notre famille"
" John Huntingdon & Alana Lafay-Huntingdon"





Père n’était pas très enjoué au fait que je l’accompagne, il n’était pas très comédien. Il me sommait de rester avec lui et de fuir au moindre signe de sa part. J’acquiesçais de la tête, tout en sachant très bien au fond de moi que si nous nous faisions attaquer, il était hors de question que je me mette à courir les bras croisés en le laissant dans la galère.
A peine avions nous fait quelques pas dehors que déjà il avait une piste. Enfin il pensait avoir une piste.
Me prenant par la main, le voyage ne durant qu’une ou deux.. Trois secondes tout au plus. Mon estomac faisait des bonds et se croyait dans le manège à sensation d’une fête foraine. A mon grand soulagement il garda son contenu.
Papa était sûr de lui. Maman était par là. Cependant l’endroit me paraissait plutôt incongru. Je voyais mal ma mère trainer dans un endroit infesté de vampires. Papa me tira vers l’entrée quand les portes s’ouvrirent brusquement et une foule de gens sorti du bâtiment suivi de ce qui avait l’air d’être des membres de la police lourdement armés.
Papa me tira brusquement sur le coté du bâtiment. Il semblait bien connaitre les lieux. Je le suivais en silence, sans émettre la moindre remarque. Le discours du gouverneur à la télévision quelques instants plus tôt me revenaient en tête. Ces policiers surarmés étaient là pour chasser les surnaturels, Liam, ma mère, mon père… moi. Je serais les dents. Je commençais à rager de cette mesure crétine et inutile. Ces corps armés étaient humains. Si un vampire décidait de les descendre, ils n’auraient pas le temps de réagir qu’ils se feraient déchiqueter, peu importe leur entrainement.
La remarque de papa ne fit que confirmer mes craintes.

Soudainement un vampire sortit par la porte de service. Tout se déroula si vite que j’eus peine à tout saisir. Papa se dressa devant moi, il y eut un bruit de… de mélasse qui explose. Puis père me poussa derrière une benne à ordure. Dissimulé de ma vision, il y eut une énorme détonation qui m’arrache un cri de surprise et de frayeur. Sortant de ma cachette improvisée, je vis un homme de la brigade d’intervention à terre, mon père debout.
J’accourais vers lui, manquant de glisser dans la flaque de résidus visqueux, plus qu’inquiète, paniquée :

« Papa ! Tu n’es pas blessé ? Tu n’as rien ? »

Rassurée brièvement de ne pas voir de tache rouge ni d'explosion de mélasse sanguinolante, je soufflais. Le bruit allait certainement attirer les autres, ceux que nous avions vu sortir. Il fallait rapidement nous cacher. Ou du moins, être prêt à nous défendre. Et il fallait à tout prix retrouver maman.
Tirant mon père par la manche en direction de l’entrée de service, j’insistais :

« Vite à l’intérieur ! Si maman s’y trouve nous l’aurons ! »

Mais déjà, trois autres hommes de l’escouade faisaient irruption au coin du bâtiment alors que je poussais mon père à l’intérieur.




©Richard Seiryu / It's Snow in hell
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2306


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Sam 18 Jan - 0:04

John Huntingdon × Alana Huntingdon
Quand tout semble aller pour le mieux, le destin vient s'en mêler irrémédiablement, mais rien ne détruira notre famille...
John regrettait déjà d'avoir emmené Alana dans ce merdier ambiant... Pardonnez moi l'expression, mais c'était le cas de le dire. Un vampire mort sous ses yeux, et des hommes prêts à tirer sur tout ce qui bouge. Les paroles du gouverneur étaient fondés. Alana se précipita vers lui. Il l'attrapa par le bras et regarda si elle n'avait rien. Elle s'inquiétait autant de son sort. Il allait lui répondre qu'une autre patrouille arriva de l'extérieur, attirés par le bruit. Sa fille le poussa à l'intérieur pour les fuir. La porte ne s'ouvrait que de l'intérieur. Etant une porte de secours. Il regrettait de l'avoir mêlé à tout ca...

« Je vais te protéger... Ca va aller... Reste près de moi. Je suis désolée de t'avoir mis dans une situation pareille... »

John était terrorisé face à la situation. Il ne sentait plus Eleanora et il venait de mettre sa fille en danger. Il lui attrapa la main fermement, une boule énorme au ventre. Il était prêt à tout pour les sortir de là. Un long couloir obscur leur faisait face maintenant, John tira doucement sa fille avec lui. Tous ses sens étaient en éveil. Il passa en mode prédateur. Personne ne devait la toucher. Il avait toujours ses crocs de sortis. Il regarda sa fille avant de les rétracter. Il voulait éviter de se faire repérer comme vampire directement. Il avança jusqu'à l'escalier de service, jeta un oeil et commença à monter les marches pour aller vers le premier étage. En passant la tête vers le premier couloir, il vit un homme en patrouille. Il était lourdement armé mais il ne l'avait pas repéré. John fit un signe de tête à sa fille pour ne pas qu'elle bouge, et s'approcha sans un bruit derrière le type avant de lui fracasser le crane contre le mur, assez pour l’assommer, mais pas pour le tuer. Il commença à vider ses poches et ses holsters. Il ramassa plusieurs armes. Il en donna une à Alana. Alors qu'il mit l'autre dans la ceinture de son pantalon.

« La sécurité est engagée. Je te montre... Ne mets ton doigt sur la gâchette seulement quand tu es sûre de tirer, d'accord ? Allez... On fait l'étage... et on passe au second. »

John tentait de se concentrer sur le ressenti d'Eleanora mais c'était de nouveau le vide intersidéral. Il espérait qu'elle ne soit pas morte dans la bataille... Non... Impossible... Il l'aurait ressenti... Une femme lui rentra alors dedans, elle sortait d'une chambre. John recula. Il l'observa longuement. C'était une serveuse d'ici. Son odeur indiquait que c'était une vampire. Il regarda John de haut en bas, puis son regard se tourna ver Alana. John n'aimait pas l'insistance qu'elle mettait à regardait sa fille. L'odeur des fées sans doute... Il posa sa main sur la crosse de son arme.

« Si j'étais vous je m'en irai vite fait de ce côté. Les escaliers sont encore libres.
- Plaisante. Fort plaisante cette odeur. Je ne me suis pas encore nourri de ma nuit... Si tu es d'un élan patriotique, tu me laisserai...
- Rien du tout ! Dégage ! »

La vampire sortit ses crocs et se mit à rire. John en fit de même et eut un rictus. Il se plaça devant Alana pour la protéger.

« Elle peut être à toi, mais l'Autorité n'existe plus. Tu as entendu parler de l'anarchie chez les vampires ? »

John commença à s'énerver. Il grogna et la braqua.

« Je ne sais pas l'âge que tu as, mais rien que le fait que je sois armée de l'un de leur flingue devrait peut être te faire réfléchir. »

La femme fit une moue boudeuse et haussa les épaules en lançant un léger tant pis... Elle passa à côté d'eux. John continua à la braquer jusqu'à ce qu'elle commence à remonter le couloir. Mais rapidement, il capta un mouvement suspect quand il baissa sa garde. Elle allait se jeter sur Alana, qu'il s'interposa si bien que ce fut lui qui se retrouva avec des crocs plantés dans la jugulaire. Il pointa l'arme sur la poitrine de la femme et tira. Le tout se passa en une fraction de seconde. La bruit de la détonation répondit en écho au fond du couloir et la vampire explosa. John se retrouva recouvert de sang poisseux et visqueux. Il se tourna vers Alana pour lui demander si ca allait avant de se frotter sommairement le visage. Il leva ensuite le nez. Le bruit allait attirer l'escouade. Il attrapa la main de sa fille.

« Ils vont rappliquer... Viens... »

Il attrapa sa main et commença à remonter le couloir. Où aller ? Il ouvrit la cage d'escalier principale: des bruits et des lumières de torches se faisaient voir. Il recula et ferma la porte. Une chambre ? Ils allaient se retrouver prisonnier... Il se dirigea vers la cage d'ascenseur et força l'ouverture.

« J'espère que tu n'as pas le vertige comme ta mère. Accroche toi à moi... Je suis... désolé pour... l'état où je suis. »

Il tendit les bras pour les passer autour d'Alana et attendit qu'elle l'attrape par le cou. John sauta et attrapa le cable. Tout en tenant Alana, il commença à monter avec facilité, comme tous vampires pourraient le faire.

fiche crée par © Summers

_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Dim 19 Jan - 16:51



”Rien ne détruira notre famille"
" John Huntingdon & Alana Lafay-Huntingdon"






L’intérieur était guère plus joyeux que l’extérieur. L’escouade n’allait pas pouvoir nous suivre en entrant par la porte de service. Bonne nouvelle. Façon de parler. Papa était très inquiet. Sa mine des soucis n’avait pas changé, comme à peu près tout chez lui. Il me protègerait, oui je le sais.

« Papa… J’ai voulu venir. Jamais je ne t’aurais laissé chercher maman seul. »

J’avais chuchoté, craignant que des hommes du gouvernement soit encore dans les parages et nous entendent. Rapidement, nous avons continuer à avancer. Montant le long d’un escalier de service, vu l’apparence, Papa qui me précédait s’arrêta quelques pas à peine après avoir passé le palier puis se retourna vers moi. Crocs sortis. Je déglutis difficilement. Pas du tout habituée à le voir avec… ça. Cela me rappelait cette nuit où Rose m’avait aidée à échapper au quartier vampire. Je la revoyais encore avec le sang de cet humain sur le menton… Je me rendis brusquement compte que je les fixais, avec des yeux trop écarquillés pour passer inaperçus. Mal à l’aise je secouais la tête et pinçais les lèvres. Il restait mon père, celui qui m’avait élevée, éduquée, et toujours protégée tant qu’il le pouvait. Et il le resterait toujours. Peu importe ce qu’il était devenu.
Restant cachée derrière le pan de mur, j’entendis un bruit sourd. La tête d’un homme que l’on cogne contre un mur. Je serrais les dents pour ne pas crier. Je sentais la panique me gagner.

*Arrête de réfléchir Alana ! Oui tu es dans un bâtiment infesté de vampire et de gens qui veulent la peau de tous les surnaturels. Mais tu as ton père… Et ton arme… Dans quelques minutes, tu vas sortir d’ici avec ton père et vous allez rentrer chez vous, vivant et en un seul morceau.*

Rapidement il neutralisa la menace et le dépouilla de ses armes, me tendant un pistolet, m’expliquant comment s’en servir. Cela me fit froid dans le dos. J’avais vu les dégâts qu’une telle arme pouvait faire, et j’en étais effrayée de savoir que je la tenais entre les mains. Serrant malgré tout mes doigts autour de la crosse, je faisais bien attention de ne pas toucher à la gachette. Prions pour que je n’ais pas à m’en servir.
Progressant prudemment dans le couloir, une vampire nous barra le passage. Pas besoin de lire dans ses pensées pour savoir ce qu’elle voulait. Mais ils ne pensaient qu’à ça ! Vider une fée ! Cela m’exaspérait un peu. Toujours la même chose, le même regard avide chez tous ! Papa l’envoya pacifiquement balader… avant que tout me fasse paniquer en une demi fraction de seconde. D’un seul coup mon père avait changé de place, et la vampire était contre lui, la tête dans son cou avant d’exploser, comme le vampire qui était sorti par la porte de service quand nous sommes arrivés. J’étouffais de justesse un cri. Papa était couvert de sang.

« Ce.. ça… ça va. J’ai connu mieux mais ça va. Enfin je crois. »

Faisant le tour des issues, la cage d’ascenseur s’averra être la solution la plus probable.

« J'espère que tu n'as pas le vertige comme ta mère. Accroche toi à moi... Je suis... désolé pour... l'état où je suis.
-Je ferai tourner une machine à laver. »

Essayant de ne pas tenir compte de l’état de ses vêtements, je m’accrochais à lui par le cou. Il sauta et monta rapidement le long du câble de l’ascenseur. Pendant la courte ascension, je me concentrai. Je ne savais pas à quelle distance je pouvais entendre les pensées d’une personne, mais cela valait le coup d’essayer.
J’entendis toute sorte de chose… Plus ou moins déroutantes mais qui, malgré le fait que j’essayais de m’en détacher, me mettaient le feu aux joues. Mais même en fouillant et en tentant d’écouter le plus « loin » possible, je n’entendais aucune pensée qui pourrait venir de ma mère.

« Papa… je ne pense pas qu’elle soit là… Je ne l’entends pas. »

Ça me faisait mal de le dire mais maman allait être introuvable.

« J’ai peut-être une autre idée… Mais faudrait qu’elle débloque ses pensées… »

Je n’avais aucune idée de la probabilité de réussite de mon idée. Mais il fallait tout tenter… toujours concentrée, je me mis à penser très fort. Oui ça parait un peu bizarre dit comme ça, mais les pensées aussi ont un niveau sonore pour qui les entend.

Maman ?... Maman ! MAMAN !

Les yeux fermés, je n’écoutais plus rien. J’étais concentrée sur la voix de ma mère, et l’appel que je lui lançais.

***

en italique les pensées d'Alana


©Richard Seiryu / It's Snow in hell
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2306


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Lun 20 Jan - 21:02

John Huntingdon × Alana Huntingdon
Quand tout semble aller pour le mieux, le destin vient s'en mêler irrémédiablement, mais rien ne détruira notre famille...
John devait se rendre à l'évidence, Eleanora n'était pas là et ils étaient tous les deux bien tombés dans un guet-apens. John s'en voulait beaucoup d'avoir amené sa fille là dedans, bien qu'elle tentait de lui montrer le contraire. Il se sentait bien idiot suspendu dans ce couloir d’ascenseur, recouvert de sang et avec dans ses bras sa fille. Il gardait sa fille contre lui, sentir la chaleur de son corps et entendre les battements saccadés de son coeur.

Alana confirma le fait qu'elle n'entendait pas sa mère. John ne la sentait plus. Ils devaient sortir d'ici et en un seul morceau. Il continua de grimper le plus vite possible pour arriver au dernier étage. Il défonça la porte, passa sa fille en premier avant de sauter près d'elle. Il la regarda longuement et lui souffla:

« Tu... Tu entends quelque chose ? Je ne la sens plus... Pourtant... Je pense que c'était réel... C'est comme si quelque chose bloquait notre lien... »

John ferma les yeux et se concentra à son tour. Il tenta de lever des barrières et d'aller au plus profond de ses ressentis. Il eut une légère vague. John ouvrit les yeux et s'écria:

« Le toit... Montons... De toute manière, si on doit partir, c'est la meilleure issue pour nous. »

Il remonta la rambarde d'accès pour arriver au toit. Il poussa la porte et vérifia que l'endroit était tranquille. Il s'avança vers la plateforme qui surplombait une partie de la ville. John jeta un oeil partout. Il soupira. Rien... Il pesta. Comment ? Comment c'était possible ? Il avait l'impression que quelqu'un se jouait de lui. Il n'aimait guère ca. Il se tourna vers Alana et dit:

« Elle... Elle devrait être là... Je ne sais pas... C'est par vagues que je la sens et là... tout à disparu et... je ne vois rien... »

Il se laissa tomber sur le sol, dépité. Ils avaient failli mourir pour rien... Et là, il se sentait encore plus inquiet qu'avant. Il avait peur. Peur pour sa fille, peur pour sa femme et peur pour l'avenir. Ce décret était déjà appliqué et ils allaient devoir se tenir à carreau... Mais avant il devait retrouver Eleanora.

fiche crée par © Summers

_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Lun 20 Jan - 22:16

John & Eleanora & Alana
rien ne détruira notre famille
Elle distrayait les chiens de Mabb. Qui apparemment était de nouveau à sa recherche. Le fait peut-être qu'elle avait récupéré Kaitlyn. La femme de John, et la mère également de Alana. Elle n'était pas seule cependant, elle était accompagné de Ruby qui avait les mêmes ambitions : « La liberté ». Et pourquoi autant de vacarme ? Il n'y avait pas besoin d'autant de bazar pour uniquement qu'une seule personne. Et elle était bien déterminé à aller au bout. La seule raison c'était de retrouver son époux, son enfant, et pouvoir faire ce mariage dont elle en rêvait depuis longtemps. Il avait dû se passer du temps maintenant, elle se demandait à quelle période elles arriveraient ensemble. La jeune femme sourit amusé, en voyant les agissements des chiens. Ils étaient vraiment obéissants, comme on attendait d'eux. Cependant elles comptaient vraiment partir définitivement, et personne ne les empêcheraient. Ruby agrippa son bras pour lui rapporter la « bonne nouvelle » : « Elea' ! J'ai trouvé une porte ! Dépêchons-nous ! » Elle retrouva rapidement le sourire, en suivant son ami aussi vite que possible, pour pouvoir se sauver avant que quelqu'un viennent les interrompre. La belle se stoppa devant, en prenant la main de son amie pour la passer ensemble. On pouvait entendre au loin les aboiement des chiens : « ELLES SONT PARTIES ! » Et cela ne plaisait pas énormément à Mabb qui s'énervera : « RATTRAPEZ LES IDIOTS ! » Le temps qu'ils se décident, elles étaient sur un toit complètement étranger.

Elles se demandèrent pourquoi tomber sur un toit. Ce n'était pas le meilleur endroit pour se cacher des chiens de Mabb. Et encore moins pour être discrète, vu que tout le monde pouvait les apercevoir. Ruby se tourna vers Eleanora : « Tu connais cet endroit ? » L'Irlandaise examinait attentivement, pour comprendre que c'était un quartier autour du Silver Queen. Le mauvais endroit, au mauvais moment apparemment. « Je pense que c'est à côté du Silver Queen ! » Elles décidèrent de sauter du toit ensemble, pour se cacher dans un appartement. Il fallait espérer qu'il n'y est personne, ou qu'on accepte de les héberger. Elle s'essuya doucement, en regardant pour surveiller les alentours, les chiens de Mabb ou même vampires pourraient les sentir. Elle frappa à la porte, espérant que quelqu'un répondrait rapidement, pour ne pas entrer en infraction. Lorsque présence démoniaque s'approcha rapidement, et qu'apparemment avait envie de boire beaucoup de sang. Eleanora fut blesser par le vampire, avant que Ruby lui envoie la « lumière » pour la protéger et entrer ensemble même si ce n'était pas  normal. Elle cacha pour que John ne s'inquiète pas maintenant. Elle va auprès de son amie, qui lui demande de commencer de pensée : « Tu peux y aller ! Je pense qu'on est en sécurité pour le moment ! » Elle était soulagée, car de nouveau elle sentait John comme auparavant. Il n'était pas mort, et c'était le plus important. Elle se concentra donc sur ses pensées, en commençant à appeler son enfant, et son mari espérant qu'Alana soit avec son époux pour le prévenir :  ALANA ? C'EST MOI MA CHERIE ! EST-CE QUE TON PERE VA BIEN ?

Elle regarda par la fenêtre pour voir s'il y a quelqu'un qui les surveillent, ou même un vampire qui les attend. La zone était libre pour le moment, et si elle voulait voir ou il était vraiment, elle devait bouger rapidement. Elle essaya de continuer de parler pour rassurer son enfant : JE VAIS BIEN MA CHERIE ! MABB M'A TENUE PRISONNIERE SEULEMENT ! ET TOI COMMENT TU VAS ? Elle quitta l'appartement pour rejoindre son époux, et son enfant. Ils étaient quelques parts, mais ou seulement ? Et pourtant elle le sentait dans les parages, peut-être qui la cherchait également. Elles marchèrent rapidement, en cherchant quelqu'un qui ressemblait à la description de son époux. Et espérait qu'elle ne se trompait pas, sinon allait tomber dans un piège un peu comme son époux, et son enfant. Elle sentait de plus en plus sa présence, et elle avertit son amie qu'elle ne devait pas être trop loin maintenant : « On y est presque ! » Elle espérait vraiment qu'il soit autour du Silver Queen. La jeune femme sentait que le vampire, comme le jacassement des soldats de Mabb arrivaient dangereusement.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Mer 22 Jan - 18:03



Rien ne détruira notre famille"
" John Huntingdon & Eléanora Winter & Alana Lafay-Huntingdon"






Papa me guida jusqu’au toit. Je ne comprenais pas pourquoi. Si les agents du gouvernement montaient nous serions dans un cul de sac. Il était convaincu que maman se trouvait dans les parages, mais même si ça me faisait mal de le penser, de toute évidence elle n’y était pas.
Enfin ça, c’est jusqu’à ce que d’un seul coup, un cri résonna dans ma tête. Une voix que je connaissais depuis toute petite… Mais le cri m’était parvenu si soudainement et brusquement que je me pris la tête dans les mains et m’adossait contre un mur. C’était comme se prendre une violente migraine.

« Aïe ! Diantre ! Maman ! Mère !… Papa ! Je l’entends elle est là ! »

Les noms et les mots se mélangeaient dans ma tête et j’avais du mal à sortir des phrases cohérentes. La tête encore tournante, je commençais à avancer, mais sans trop savoir où aller. Rentrer dans le bâtiment, revenir sur nos pas… Dans ma tête, la conversation continuait à une vitesse folle.

*ça va, on va venir te chercher ! Mabb ? Nom de Dieu !*

Comment n’avais-je pu y penser plus tôt ? C’était la seule option logique. L’unique raison qui faisait qu’elle n’était pas morte, mais que nous ne pouvions la trouver. Je m’en serais peut-être douté à un moment, mais il aurait été trop tard… ou l’était-il déjà ?
Sillonnant les couloirs du dernier étage, la voilà enfin ! Je me précipitais vers elle, tout comme mon père. Cependant il me fallait savoir une chose avant de me laisser complètement aller à la joie des retrouvailles :

« Mère ! Est-ce que tu en as mangé ? Du.. Le fruit de lumière. Ce truc, est ce que Mabb t’en a donné ? »

Cela paraissait totalement incongru et déplacé, mais je connaissais la vilité de Mabb, et de ce fruit… Mais aucune idée du temps qu’il mettait à agir. Ma mère avait l’air normal et en forme.

D’autres pensées vinrent soudainement me frapper comme un lance pierre, avec un rire malsain. Des sbires de Mabb.
*Elle est là… Oh et je crois que nous faisons d’une pierre deux coups. T’as entendu qui était là aussi ?*

Bon sang mais elle ne s’arrêterait jamais ! Elle me voulait vivante évidement. Mais nous ne pouvions rester ici.

« Ils arrivent. Il faut filer en vitesse. »

T’es maline ma grande. Par où ? Le toit est un cul de sac, le couloir aussi. La panique prenait largement le pas sur tous les autres sentiments que je pouvais ressentir en ce moment. J’étais fatiguée, j’avais eu ma dose d’émotions pour la soirée, voir même la semaine entière. J’avais une grosse boule dans la gorge, mais je ne voulais pas pleurer, ce n’était pas le moment.





©Richard Seiryu / It's Snow in hell
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2306


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Ven 24 Jan - 14:44

Je remue le ciel le jour, la nuit, Je danse avec le vent la pluie, Un peu d'amour, un brin de miel, Et je danse, danse, danse, danse, danse, danse, Et dans le bruit, je cours et j'ai peur, Est ce mon tour ? Vient la douleur. [...] Que d’espérance, Sur ce chemin en ton absence, J'ai beau trimer, sans toi ma vie n'est qu'un décor qui brille, vide de sens [...]
Dernière danse

   
John venait de la perdre de nouveau et pour lui c'était un réel déchirement. Il lui avait promis qu'il la protégerait et il se rendait compte qu'il était incapable de le faire. Il était abattu. Pire que tout, il avait mis Alana en danger avec celà. Etait-il réellement un bon père de famille ? Le doute s'installa... Puis Alana s'exclama. John releva la tête et la regarda avec de grands yeux. Il se releva et alla près d'elle. Elle se tourna vers la porte, John la suivit, ses sens de nouveau à l’affut. Il espérait que ca ne soit pas un piège. D'un seul coup, il fut frappé par les émotions de sa femme. Il la sentait de nouveau. Fille et père marchèrent d'un pas pressant à l'unisson. Ils arrivèrent rapidement au dernier étage. Quand John vit sa femme, il se précipita vers elle, la gorge nouée. Il se sentait à la fois soulagé et anxieux. Son premier réflexe fut de l'embrasser passionnément en la serrant fort contre lui. Il se sépara de ses lèvres et sentit qu'elle était blessée. Elle avait été mordu. John ragea intérieurement. Il s'empressa, sans demander d'autorisation quelconque de se mordre un doigt pour cicatriser les blessures d'Eleanora. Bientôt les plaies furent refermés mais il restait l'odeur du sang. Il espérait que ca n'attire pas des vampires.

Mais il semblerait qu'il y ait une autre menace. John ne comprenait pas tout ce qui se passait. Alana était affolée en parlant d'un fruit de lumière. Le visage de John retranscrivait sa perplexité apparente. Mabb... Il connaissait ce nom de la bouche de sa fille. Que voulait-elle ? Les emporter de nouveau ? Il était hors de question. John ne laisserait pas faire ca.

« Fruit de... quoi ? Je comprends pas tout... Mabb... »

Il regarda les jeunes femmes une à une en se secouant la tête. Il était un vampire non de Dieu et les fées craignaient normalement les vampires ? Mais il y avait aussi cette escouade qui les poursuivait.

« Je ne la laisserai pas faire. On ne doit pas rester ici... Le toit, je vous rappelle mesdemoiselles que je suis un vampire et que je sais voler. »

Il regarda l'heure. Le soleil n'allait pas tarder à se lever, une heure maximum, celà serait sur pour elles mais lui, il risquait la mort. Il caressa la joue d'Eleanora délicatement.

« Je suis désolé, je sais que tu n'aimes pas ca. Allez... Venez... Ne restons pas là au milieu de ce couloir... »

Il prit la marche en sens inverse. Il tira les jeunes femmes jusqu'au toit. Le ciel était déjà plus clair à l'horizon bien que la nuit restait présente. John regarda au loin d'un air absent. Il se tourna vers les jeunes femmes et dit:

« Je vais devoir faire deux voyages. Qui... »

Il ne termina pas qu'il fut propulsé sur plusieurs mètres alors qu'une vague de douleur se propagea dans son dos. Il venait de se recevoir une dose de lumière féérique. Il se retrouva sur le sol. Il sentait son dos brulé, il grogna, mais se reprit rapidement. Il regarda l'attaquant, crocs sortis. Il sauta littéralement et à une vitesse ahurissante sur l'attaquant, mais il semblerait qu'ils soient deux. John n'allait pas faire dans la demi-mesure et il avait bien décidé à protéger sa famille. Il planta ses crocs dans la nuque de la fée, prêt à lui pomper son sang et sa force vitale.

Le sang de fée le protégerait contre leur lumière, un temps du moins, et c'était sa stratégie. Il vida rapidement le premier assaillant. Tant pis pour les conséquences. L'autre fée le propulsa plus loin mais cette fois, les rayons UV ne le brûlèrent pas. Il atterrit avec dextérité et se plaça de nouveau face à celles qu'il protégeait.  

« Le plan a changé. Au lever du soleil, l'escouade sera parti. Il reste moins d'une heure... Cachez vous dans le dernier étage... Pendant ce temps, je les retiens... Quand le soleil sera là, ne vous occupez pas de moi: rentrez à la maison... Compris ? »
   
   

_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Ven 24 Jan - 15:54

John & Eleanora & Alana
rien ne détruira notre famille
Elea prolongea le baiser passionnément, en se laissant enlacer tendrement, par son époux qui a une mine anxieuse, comme soulagée. La belle caressa doucement sa joue, avant qu'il se mord le doigt. Et sans demander quoique ce soit, il soigne la morsure du vampire. Il tenait vraiment à jouer son rôle de « protecteur ». Il aurait pu s'en occuper sans « magie ». Le fruit de lumière ? Le fruit qui emprisonne quiconque qui le mange dans le monde de Mabb. La reine avait tenté d'abord de la raisonner, comme quoi cet union était « interdit » et qu'il pourrait devenir dangereux à tout moment. Et vu que cela ne marchait pas, elle tenta de lui faire manger le « fruit de lumière ». Quand Ruby lui expliqua, à quoi cela servait, elle refusait de le manger, et essaya de retrouver John. Le désir de se marier avec lui, comptait énormément, et elle était capable de tout pour retrouver son époux. « Mère ! Est-ce que tu en as mangé ? Du.. Le fruit de lumière. Ce truc, est ce que Mabb t’en a donné ? » Il ne comprenait pas de quoi elles parlaient. Et avait entendu rarement parler de Mabb, qui comptait ramener beaucoup de fées pour les protéger. Ou les emprisonnait dans ce monde pour toujours. Elle espérait qu'elle aurait expliqué en détail, pour qu'il comprenne rapidement. Il fallait croire que non, en même temps il avait une vie chacun de leur côté, et avait eu seulement peur pour Kaitlyn. « Fruit de... quoi ? Je comprends pas tout... Mabb... » « Oui, mais je ne l'ai pas mangé.. Le fruit de la lumière emprisonne quiconque qui le mange dans le monde de Mabb. Mabb est la reine des fées, elle a pour but de ramener le maximum de fée ! Et elle compte empêcher notre mariage.. Elle dit qu'un notre union est interdit ! » La tête légèrement baissée, en repensant à son discours incessable, comme quoi une fée ne peut pas aimer un « vampire ». Le ton s'était levé, et elle avait osé répondre à Mabb comme quoi elle était immonde, et que personne empêchera son mariage avec John.

Ruby attira mon attention, comme quoi il s'approchait. La jeune femme soupira, comme quoi elle comptait bien les empêcher de retourner dans ce « monde » qu'appréciait beaucoup Elea. Et après tout elle vivait dans ce monde, depuis toujours non ? Le monde de Mabb était beaucoup trop.. étrange. Ils boivent l'eau des fontaines, comme parler ensemble, en s'occupant simplement. Il n'y a rien que le monde normal peut leur donner. « Ils arrivent. Il faut filer en vitesse. » Elle entendit les jacassements des chiens de Mabb, qui s'approchaient rapidement. « On les tient, maintenant ! » Le deuxième ne put s'empêcher de rapporter : « Il faut s'occuper de John ! Il va nous empêcher de remplir notre « mission » ! » La mains sur son dos, prête à tirer sur eux au moment. Il y a des flèches en argent, en bois, comme normal.. Le fait de se protéger était devenu vitale, maintenant qu'elle savait que les vampires sont prêt à tout les manger. Ils étaient quatre maintenant, cela pouvait se terminer rapidement. Il fallait bien entendu qu'il ne veut pas s'en occuper seul, comme pour les protéger. « Je ne la laisserai pas faire. On ne doit pas rester ici... Le toit, je vous rappelle mesdemoiselles que je suis un vampire et que je sais voler. » Là elle voyait ce qu'il comptait faire maintenant. Il était hors de question, au moment de leur retrouvaille, elle avait testé le « vol » dans les airs. Et elle lui avait demandé de ne pas recommencer. Il savait qu'elle avait horreur de ça, surtout qu'elle a le vertige sinon ça ne l'aurait pas déranger. Le regard de la femme était inquiet soudainement, du genre ; tu comptes vraiment qu'on remet ça ? Il posa sa main sur sa joue doucement, en voulant la rassurer : « Je suis désolé, je sais que tu n'aimes pas ca. Allez... Venez... Ne restons pas là au milieu de ce couloir... » Il était plutôt trois maintenant. Il avait oublié son amie, et elle ne comptait pas abandonner également.

Et ne voulait pas recommencer ça : « Je ne laisse pas Ruby ! Ils pourraient l'emmener ! Je ne veux pas la perdre, John ! » Ruby posa sa main sur son épaule pour la rassurer du mieux. Elea ne comptait pas écouter, comme aurait fait également Kaitlyn. Elle n'aurait pas abandonner quelqu'un. Et elle aurait dit que : toute vie est importante, et mérite d'être vécu. Il était pas question pour elle, d'abandonner Ruby. Elles suivirent son époux, au même sens, pour essayer de fuir les soldats de Mabb. Il fallait espérer que le vampire soit parti définitivement. Les voilà maintenant le toit, quand il vint leur expliquer le « programme » : « Je vais devoir faire deux voyages. Qui... » Le regard de la femme s'assombrit soudainement. Elle vit un soldat lançait de la lumière, pour le tuer ou même affaiblir du moment qu'il accomplisse leur « mission ». Il essaya de se remonter, mais la douleur le prenait. Il sortit ses crocs pour s'en prendre au responsable, et pour protéger son enfant, elle cacha pour qu'elle voit pas ce « spectacle » monstrueux. Oui, elle était grande cependant, elle n'avait pas besoin de voir comment son père se comportait. Il tua également le deuxième, quand Ruby commença à paniquer elle essaya de la rassurer : « Il a fait ça pour nous protéger, Ruby ! John est quelqu'un de bien ! » Ruby se rassurait avec du mal, cependant elle savait que son amie n'aimerait pas quelqu'un de méchant.

Il se mit soudainement à leurs parler pour donner un second plan. Et qui allait déplaire fortement à Elea qui comptait pas abandonner : « Le plan a changé. Au lever du soleil, l'escouade sera parti. Il reste moins d'une heure... Cachez vous dans le dernier étage... Pendant ce temps, je les retiens... Quand le soleil sera là, ne vous occupez pas de moi: rentrez à la maison... Compris ? » Il voulait les protéger, en se combattant seul, comme un « héros » cependant elle n'accepterait pas. Elle ne voulait pas abandonner. Ils étaient une famille non ? Elle voulait l'aider, comme il aurait aidé ou protégé. Il n'était pas seul, et c'est ce qu'elle comptait lui faire « comprendre ». « Je ne te laisserais pas seul ! Et encore moins quand le soleil viendra ! Je t'aime, mon amour... » Elle comptait rester présente, cependant Alana devait se protéger. Elle se retourna vers Alana et Ruby : « Allez vous cacher ensemble ! Je veillerai sur lui, ma chérie ! » Elle enleva sa cape pour la mettre sur son époux, le protéger un minimum des rayons qui arriveront prochainement. Le combat en robe cela n'allait pas être « prometteur » cependant des flèches, cela pourrait les affaiblir pendant un moment. Il aura le temps de s'en occuper.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Ven 31 Jan - 12:27



Rien ne détruira notre famille"
" John Huntingdon & Eléanora Winter & Alana Lafay-Huntingdon"






Papa prenait rapidement des initiatives. La vitesse de réflexion aussi est accrue quand on est vampire ? Oui bon je sais, pas vraiment la question existentielle du moment. J’avais l’impression de tourner en rond.
Voler. J’avais encore du mal à imaginer.
Une fois de retour sur le toit, papa nous prévint qu’il devrait faire plusieurs voyages. Mais avant qu’il ait pu finir sa phrase, un rayon de lumière le propulsa à plusieurs de mètres de nous. J’hurlais de terreur, et d’horreur de voir un tel coup porté à mon père. Mais il se releva, sans paraître plus affecté que ça par l’attaque. Crocs dehors. Ma mère voulu me protéger de la vue de la scène mais c’était trop tard. Je n’avais pas apposé de nouveau le verrou sur les pensées extérieures qui m’arrivèrent de plein fouet. Tout une vie qui a défilé devant les yeux cachés en moins d’une demi seconde.

Oh mon dieu.

J’aurais souhaité ne jamais avoir vu, ni su ça. Cette sauvagerie dont les vampires pouvaient faire preuve. Tomber sur Rose en train de se nourrir sur un humain… ça n’a rien de rassurant mais elle m’avait prouvé son contrôle en m’accompagnant dans un endroit sûr. Mais voir son propre père, planter ses crocs et vider quelqu’un de ma race, sans plus de ménagement…. Ça… ça … ça m’avait… J’avais senti, comme si c’était moi qu’il avait vidé. J’avais tout senti à travers les pensées de sa victime.
Je ne saurais comment décrire cet espèce de vide, de blackout, de suspension dans le temps durant lequel vous réalisez concrètement que votre père est un… un chasseur. Votre propre père. Celui qui vous a protégé du mieux qu’il a pu, avant que vous ne le croyiez mort. Le même dont avez découvert la survie quelques mois auparavant. Je refusais de le considérer comme un monstre, je n’étais pas plus humaine que lui. Mais de le voir entrer dans un tel état de sauvagerie… Cela me… révulsait l’estomac, et j’aurais voulu avoir le temps de vomir mon dîner.
J’étais loin de la digne classe d’une fille de Lord mais tout ça avait disparu.

Mon père venait de vider un de mes congénères.

Des étoiles vinrent défiler devant mes yeux dans une ronde psychédélique alors que je tentais de mentalement m’accrocher à quelque chose qui tenait la route. Je tentais vainement de me raisonner en murmurant des paroles inaudibles :

« C’était pour sauver… Si pas tué… Mabb et prison… »

Oui, c’était incompréhensible. Mais je me répétais ces paroles sans cesse. Mabb ne pouvait avoir raison, papa n’était pas un monstre. Papa n’était pas un monstre. N’était pas…
Je ne prêtais même pas attention à ce qu’il se disait sur le toit. Le temps s’était arrêté, ou quelque chose dans le genre.
J’aurais dû l’écouter, quand il m’avait dit de ne pas venir. J’aurais dû rester à la maison en tentant d’appeler l’hôpital, de réessayer sur le téléphone de maman. J’aurais dû faire tout l’inverse.
Ruby, l’amie de maman apparemment, me tira brusquement par la manche, me tirant de ma torpeur. Je réalisais brusquement que mes joues étaient humides. Trop humides. Depuis quand pleuvait-il ?
D’un geste fébrile j’essuyais les larmes sur mes joues avant de réaliser de nouveau la situation. Mes parents n’avaient pas l’air de vouloir bouger, l’autre fée n’avait pas l’air d’abandonner malgré l’inégalité du combat. Et maman voulait que je suive Ruby en les abandonnant tous les trois… eux et la fée survivante. Ruby insista en me tirant de force par le bras, alors que mon regard dérivait sur le tas de cendres laissé par la fée morte :

« NON ! T’as pas le droit ! C’est une fée ! Comment tu peux ! Comment vous pouvez ! »

J’hurlais à plein poumons, hystérique. Je ne voyais que ça. Mes parents tuer des fées. La plupart d’entre elles avaient voulu me maintenir sous le joug de Mabb… mais elles étaient… ma race. Je ne savais trop comment l’exprimer. Et puis elles m’avaient élevée à la « mort » de mes parents. Elles s’étaient occupées de moi…
Je ne pouvais pas les laisser se faire tuer sans bouger. Je serais morte sans elles. Je refusais d’aller me cacher alors que mes propres parents et elles se faisaient la guerre.




©Richard Seiryu / It's Snow in hell
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2306


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Sam 8 Fév - 19:32

Je remue le ciel le jour, la nuit, Je danse avec le vent la pluie, Un peu d'amour, un brin de miel, Et je danse, danse, danse, danse, danse, danse, Et dans le bruit, je cours et j'ai peur, Est ce mon tour ? Vient la douleur. [...] Que d’espérance, Sur ce chemin en ton absence, J'ai beau trimer, sans toi ma vie n'est qu'un décor qui brille, vide de sens [...]
Dernière danse

 
Bien entendu, rien ne se passait comme prévu et sa femme et sa fille n'en faisaient qu'à leur tête. Sa femme ne voulait décidément pas le laisser seul, mais il ne pouvait se permettre le fait que Mabb la récupère. Elle déposa sa cape sur ses épaules pour le protéger du soleil. John secoua la tête et l'embrassa, malgré son état général. Il l'oublia simplement. « Chérie, il faut que tu t'en ailles. Elle te veut toi et Alana... Je ne peux pas me permettre le fait qu'ils vous reprennent. » Il lui fit un regard suppliant. Il survivrait à ca, il était vampire et si il le voulait, il pouvait fuir aussi vite que le bruit du son. Il leva son regard vers sa fille qui semblait blême. John n'aurait jamais dû l'emmener, elle n'aurait jamais dû voir ca. Sa petite fille qu'il voulait protéger envers et contre tout. La troisième alliée au nom de Ruby voulait la tirer avec, mais Alana l'empêchait de disparaitre à travers la porte. Son enfant explosa alors et John ne put s'empêcher de lâcher des larmes de sang. Ses paroles le transpercèrent comme un poignard, mais avait il eut le choix ? Il ne voulait pas les perdre.

Il se détacha de sa femme et attrapa Alana par les épaules, avant de la serrer contre lui. Son coeur tambourinait comme un diable et il la sentait à bout de nerf. John lui caressa les cheveux doucement. « Je sais... Je sais... chuuuut... calme toi... S'il te plait... Si je les laisse faire, ils vont vous reprendre. Je peux pas laisser faire ca... » Etait-ce vraiment une guerre ? John n'avait pas lancé ca, mais il était clair qu'il était devenu le meurtrier de l'une d'entre elles. Mais il était réellement prêt à faire ce qu'il fallait pour mettre en sécurité sa famille.

Le regard de John se porta sur la fée survivante qui le regardait avec un air suppliant. John n'allait pas la tuer, il n'était pas aussi sadique. John se recula de sa fille et s'avança vers la jeune femme à terre. Il leva la main en signe d'apaisement. « Retourne voir ta reine et dit lui qu'il faudra qu'elle me passe sur le corps pour pouvoir récupérer ma femme et ma fille. Jamais je ne les lui laisserai et jamais elle nous brisera. » La femme la regarda avec de grands yeux avant de se mettre à rire. John la regarda, incrédule. Il entendit un cliqueti et vit une escouade arriver de la porte. La fée en profita pour disparaitre dans un rayon de lumière. John leva les mains, tirant les bras des femmes pour s'interposer, l'aube se faisait sentir. Ils étaient fait comme des rats et bientôt John finirait en tas de cendre. Il commençait déjà à fumer. Il eut alors une idée. Il souffla « La lumière... Utilisez votre machin de fées. Y'en a au moins une qui sait le faire ? » Il sentait sa peau chauffer sous l'effet du soleil qui commençait à poindre. L'escouade ne bougeait pas et l'observait surement se calciner par lui-même sous l'effet du soleil.
 
 

_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Sam 8 Fév - 21:03

John & Eleanora & Alana
rien ne détruira notre famille
Il secoua la tête, avant de l'embrasser. Le médecin comprenait. Il voulait les sauver, comme elle disait souvent : jouer les « héros » en risquant de mourir, comme maintenant. Il ne pourra pas la convaincre. Il ne savait pas comment elle était déterminée à le protéger. Et qu'importe le risque, elle mourra avec lui, comme elle avait promis intérieurement. Il n'était pas question d'abandonner, ou de le regarder mourir seul, comme elle auparavant. Ils feraient tout ensemble, et ça il aurait dû le savoir que Kaitlyn était beaucoup trop borné, pour accepter de l'écouter, ou d'obéir à quelque chose qui s’insupportait. « Chérie, il faut que tu t'en ailles. Elle te veut toi et Alana... Je ne peux pas me permettre le fait qu'ils vous reprennent. » Oh, elle était au courant depuis longtemps. Elea comme Kaitlyn tueront, celui qui osera s'approcher de John, et de Alana. Il était hors de question de perdre quelqu'un. Les deux de Elea était complètement vide. La seule chose qui l'animait, était de protéger son entourage comme auparavant. Elle le refera comme d'habitude, qu'importe, ce qu'il pourrait lui donner d'argument. Elle répondit à son baiser tendrement, avant de répondre : « Je les empêcherai.. J'ai réussi à me sauver grâce à ton amour.. Je survivrai par le même principe, mon ange ! » Alana expliqua ensuite, pourquoi il se comportait comme ça. Ruby refusait simplement de croire que les « vampires » pouvaient être bon comme John. Le voir boire du sang équerrait beaucoup son enfant, comme son amie qui commençait à détourner. Il ne manquait plus que ça, maintenant. Le regard se reporta sur son enfant, qui hurlait à plein poumon, qu'elle voulait stopper ce « ma sacre ». La mère était dans l’incompréhension, comment pouvait-elle accepter de la laisser survivre, alors qu'elle comptait les kidnapper, et empêcher leur famille de vivre heureux pour « toujours ».

Il était vrai qu'elle s'était occupée d'elle, cependant elle avait vu et supporté beaucoup trop. « NON ! T’as pas le droit ! C’est une fée ! Comment tu peux ! Comment vous pouvez ! » Le médecin comprenait, cependant cela blessait beaucoup son époux. Et elle refusait de le voir comme ça, et essuya doucement pour embrasser son front. Il n'y a qu'elle qui comprenait apparemment, Alana avait du mal à voir ce qu'il essayait de faire pour le moment : les « protéger ». Oui protéger son entourage. Il ne voulait pas qu'elle les kidnappe, et qu'elle soit obligé de manger le « fruit de lumière ». Elea le sait, si elle réussit à empêcher ce mariage, comme lui faire manger. Mabb aura gagné la manche, et tout espoir de les retrouver ensemble perdu. Il se détacha d'elle, avant de attrapa Alana par les épaules, pour la serrer contre lui : « Je sais... Je sais... chuuuut... calme toi... S'il te plait... Si je les laisse faire, ils vont vous reprendre. Je peux pas laisser faire ca... » La jeune femme s'approcha d'elle, avant de rajouter : « Il veut nous protéger, Alana ! Et même si elles se sont occupés de toi.. Leur but maintenant est de détruire notre « famille », d'empêcher le mariage, et de nous emmener dans leur monde ! Mabb a même demandé la mort de John.. » Elle le regarda s'occuper de la survivante, qui le suppliait déjà. La brune savait qu'il allait épargné, et qu'elle demandera une armée pour s'occuper de John. Et pour les kidnapper maintenant, comme elle savait qu'elle retrouvait cet homme, qui avait promit qu'il s'occuperait de la ramener. Il s'approcha de la personne, en s'éloignant de son enfant : « Retourne voir ta reine et dit lui qu'il faudra qu'elle me passe sur le corps pour pouvoir récupérer ma femme et ma fille. Jamais je ne les lui laisserai et jamais elle nous brisera. » Les mots de son époux était à « double tranchant » : le bonheur de savoir qu'il allait les protéger, et le malheur de savoir qu'il pourrai.. mourir pour les protéger. Il était pas question qu'elle le perde, elle aimait beaucoup trop pour l'accepter.

Le regard baissait, elle soupira longuement. Le soleil allait bientôt se lever, et son mari commençait à faiblir lentement. La fée se moqua ouvertement, et elle était à deux doigts de lui tuer. Là elle ne tolérait pas qu'on se moque de son époux, comme à son rôle de « protecteur ». Le bruit du cliquetis alarma rapidement Elea, qui n'aurait pas voulu se montrer « monstrueuse ». Et elle se doutait, qu'elle devra liguer son pouvoir pour protéger John. Le regard se pointa sur son homme, en voyant qu'il commençait à mourir doucement. « La lumière... Utilisez votre machin de fées. Y'en a au moins une qui sait le faire ? » Les trois savaient contrôler leur pouvoir, maintenant fallait s'en servir ensemble, pour détruire un maximum de l'escouade des camps , qui voulaient les tuer. Elle se retourna vers Ruby et Alana : « Je crois qu'il est tant Alana, et Ruby qu'on leur montre notre pouvoir.. » La jeune femme regarda son amie qui posa son regard sur Kaitlyn, avant de hocher la tête pour confirmer son plan plus que parfait, et que Alana a dû penser également : « Ensemble ! » A ce moment le combat commença, elles commencèrent à les assommer avec leur pouvoir. Il y en a pour la plupart qui ont été aveuglé, et évanouit par la lumière « aveuglante ». Il ne fallait pas crier victoire beaucoup trop vite cependant. Il y en avait beaucoup, et son mari commençait à s'impatienter.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Ven 14 Fév - 11:55



”RIen ne détruira notre famille"
" John Huntingdon & Eléanora Winter & Alana Lafay-Huntingdon"







Me raisonner ? Je crois que c’était ce qu’ils, mes parents, étaient entrain de faire. Ils voulaient me raisonner, justifier… un meurtre ?
Mon état de choc était trop profond pour réfléchir à quoi que ce soit. Je ne faisais qu’entendre leurs paroles censées se faire rassurantes, sans pour autant saisir le sens. C’était comme entendre une chanson sans en saisir les paroles, lire un message, un livre, en prenant les mots les uns après les autres, sans les associer, ni considérer la logique qui les lie.
Je sentais pour autant les bras de mon père autour de moi, l’odeur de son manteau. Par pur réflexe, mes bras l’entourèrent de même. C’était assez étrange et illogique considérant l’aversion qu’il venait de m’évoquer.
Juste le besoin de s’accrocher à quelque chose de certain, de concret, quand ce sur quoi vous vous êtes reposée s’est transformé en quelques secondes en prédateur sanguinaire, une chose qui symbolise pour vous toute la crainte du monde.

Je n’ai rien enregistré des scènes qui ont suivis. J’étais complètement passive, le regard hagard et perdu dans le vide, suivant les protagonistes des yeux. J’étais la spectatrice d’une pièce de théâtre qui se déroulait dans une langue que je ne comprenais pas. Je suivais le mouvement. J’avais tout du légume sans conscience.

Jusqu’au premier éclair de lumière accompagné du cri de surprise, et de douleur, de sa cible. Que c’était-il passé ? Comment en était-on arrivé là ? De la simple recherche de ma mère à un combat perdu d’avance contre des humains armés et entrainés à tuer. Le pas qui séparait ces deux situations pouvait vraiment être si petit ?
Je sentis le soleil dans mon dos… Le soleil… Nous étions déjà le matin ? Et papa ?

Il fallait fuir. Les humains étaient trop nombreux, papa allait recevoir le soleil, et j’avais ma dose de sensations pour des semaines. Il n’y avait qu’une solution.
Un seul lieu où aller. Une seule cachette. Unique place salvatrice.

Attrapant la main de ma mère et celle de mon père, je nous fis disparaître aux yeux des humains dans un flash de lumière aveuglante. Là où je nous emmenais, personne ne nous trouverait. Et pour cause, personne ne connaissait ce monde.
Le fait d’être une fée offrait bien des avantages. Parmi eux, j’affectionnais tout particulièrement le fait d’avoir son propre monde.
Le mien était construit de mes souvenirs, de mon passé, de ce qui m’avait faite, avant la catastrophe. C’était un endroit où je me rendais rarement, sauf urgences. Je n’en avais parlé à personne, c’était mon jardin secret, mon palais mental. Venir ici, c’était comme retourner à la source.

Un nouvel éclat de lumière et le décor avait changé du tout au tout. A la place d’un toit où se déroulait un affrontement, il y avait maintenant un salon aux grandes fenêtres, deux banquettes et un fauteuil à côté d’une cheminée dans laquelle il n’y avait aucun feu. L’endroit était vide, mais on aurait dit qu’une personne venait de quitter la pièce. Ce lieu était la réplique exacte du salon que nous avions dans notre demeure irlandaise.
Le voyage n’avait pourtant duré qu’une seconde, et les lieux si éloignés, temporellement parlant.

Je tirais rapidement les épais rideaux pour cacher le soleil entrant dans la pièce avant de présenter brièvement l’endroit :

« Personne ne viendra nous chercher ici. Mais on ne pourra pas rester indéfiniment. Il n’y a rien à part du tissus et des boiseries. »

J’avais du mal de me remettre de mes émotions. J’avais l’impression de nager en plein cauchemard.




©Richard Seiryu / It's Snow in hell
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2306


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Dim 16 Fév - 11:28

Je remue le ciel le jour, la nuit, Je danse avec le vent la pluie, Un peu d'amour, un brin de miel, Et je danse, danse, danse, danse, danse, danse, Et dans le bruit, je cours et j'ai peur, Est ce mon tour ? Vient la douleur. [...] Que d’espérance, Sur ce chemin en ton absence, J'ai beau trimer, sans toi ma vie n'est qu'un décor qui brille, vide de sens [...]
Dernière danse

Une lueur perça le ciel et vint frapper le toit. Ce fut comme un déchirement pour John qui se plia en deux en hurlant. Il regarda ses mains tremblantes, sa peau commença à devenir rouge et des cloques apparurent. Ils devaient trouver un moyens dans le seconde si il ne voulait pas que John se retrouve dans un tas visqueux. John attrapa fébrilement la main que sa fille lui tendit. Il s'écroula ensuite à terre, mais le sol avait changé. Ce n'était plus le béton du toit, mais un parquet. John n'eut pas le loisir de le contempler bien longtemps qu'il s'effondra de tout son long. La lumière du soleil s'estompa rapidement, et le vampire put souffler, bien que ses plaies étaient encore vives. Il grogna en se roulant sur le dos. Il leva les mains et vit que le noir apparent des brulures venaient à se résorber doucement. Il se redressa et jeta un oeil alentours. Ils étaient à la maison. Leur ancienne maison... Il reconnut le salon, celà aurait pu le faire sourire et l'apaiser, mais John fut frappé par autre chose. Il se redressa, vif. Son souffle était court, la terreur le prit.

« Ta mère. Où est ta mère ? »

John tourna comme un lion en cage, agrippant à ses cheveux. Il hurla après le nom d'Eleanora. Il se tourna ensuite vers Alana, l'attrapa par les épaules.

« Qu'est ce qu'il s'est passé ? Elle est restée derrière ? Il faut que j'y retourne. Je ne peux pas la laisser. »

Il savait que c'était totalement fou et risqué. De plus, il n'aurait pas mis un pied là bas qu'il brûlerait comme un feu de paille. Il s'en rendit rapidement compte, si bien qu'il jura et se recula en pestant de plus belle. Pourquoi ? Pourquoi fallait-il qu'il la perde encore et encore ? Des larmes de sang coulèrent le long de ses joues. Il voulait sortir de là... Il se dirigea vers la fenêtre mais sentit les rayons à travers les rideaux de tissus. Il se recula. Il alla vers les grandes portes qui allait le diriger vers un couloir sombre. Il connaissait l'endroit, il l'avait connu dans les moindres recoins. C'était chez lui, sans les meubles... Sans vie... Il arriva au bout de ce couloir pour tomber sur une peinture les représentant.

John se figea devant. C'était le même tableau que celui qu'il avait conservé. Il représentait Kaitlyn et lui. Dans les bras de sa femme, il y avait Freya. Alana était devant son père, ses boucles blondes lui tombant sur les épaules. Il avait une main forte et protectrice posée sur son épaule. Il se laissa tomber à genoux.

« Il y a des jours je voudrai que rien de tout ca ne soit arrivé... Qu'est-ce qui nous ait arrivé ? »

Il ne savait pas ce qu'était cet endroit. Où ils se trouvaient... Il ne connaissait décidément rien aux pouvoirs des fées.


_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Mer 19 Fév - 10:38



”Rien ne détruira notre famille"
" John Huntingdon & Alana Lafay-Huntingdon"







Et j’ai réalisé la terreur de la scène qui s’offrait à mes yeux. Mon père, les chairs à vifs qui se reconstituaient, et… et c’était tout. Maman… Maman avait dû me lâcher la main. Comment ? enfin je veux dire, pourquoi ? Pourquoi m’avait-elle lâchée ? Maman pourquoi ?
Papa était hystérique complètement affolé. Tellement qu’il me prit par les épaules avec une telle poigne que je cru qu’il allait me broyer les os. Il hurlait, je ne l’avais jamais vu dans un tel état. C’était comme si ce soir, j’avais découvert un autre homme. Une autre facette de lui. En toute honnêteté, cet aspect de sa personnalité ne m’inspirait pas vraiment confiance, et m’effrayait.

« Papa arrête ! Arrête tu me fais peur ! »

J’avais hurlé à mon tour, plus de peur que de rage. Peur de ce qu’il pourrait faire, demander, dire… Peur que sa colère ne devienne pire que celle que je voyais à l’instant, bien que je me demande comment pouvait-on être plus en rage. Mais après tout, il n’était plus vraiment celui qui était resté dans mes souvenirs. Et le plus angoissant est qu’il m’avait fallu quelques minutes seulement de cette soirée pour m’en rendre compte.
Mais je n’étais peut-être pas plus rassurante. Quel effet cela fait de découvrir que sa propre fille peut vous emmener dans des mondes parallèles, projeter de la lumière avec les mains, lire dans les pensées des gens… Enfin je ne tuais pas non plus !

En silence, je regardais mon père pester contre … contre le sort ? Le destin ? le hasard ? Le malheur qui frappait notre famille depuis cette nuit d’incendie. « Voir » aurait été plus approprié. Mes yeux le suivait dans les cents pas qu’il avait commencé avant de se diriger vers la porte qui menait au couloir et disparu de ma vue. J’inspirais profondément, réfléchissant toujours à ce qu’il s’était passé, à toute cette soirée, à pourquoi maman m’avait-elle lâchée… Pourquoi ?
Entendant la voix de mon père, certes un peu lointaine, je m’avançais vers la porte et le vit planté devant un tableau. Tableau que je ne connaissais que trop bien, malgré le fait que je ne vienne pas souvent ici.
Laissant planer un silence morbide, je m’avançais jusqu’à être à sa hauteur. Je sentais des perles de sel rouler sur mes joues. Je n’avais aucune réponse à sa question :

« Je… je n’en sais rien… Tu… Tu as juste… disparu. »

C’était un murmure d’une voix tremblante et angoissée. Le regard posé sur cette peinture de famille, les images d’une vie qui avait un jour été la nôtre refirent surfaces. Toute une belle vie… Le calme avant la tempête, le beau temps avant l’orage. Mon petit monde s’était écroulé si rapidement… Nous étions quatre vies parties en fumée.

« Papa… Tu étais où cette nuit ? »

Je n’avais aucune idée de ce qu’il avait fait, où il était passé. Mais je me rappelais l’angoisse de mam mère, son visage soucieux, sa mine triste, la fragile muraille qu’elle essayait d’entretenir pour dissimuler sa peur. Mais par-dessus tout l’expression de ses yeux alors qu’elle jetait un dernier regard à la cache avant de flamber dans l’incendie. Pourquoi papa n’avait-il pas été là ce soir-là ? Je refusais de penser qu’il nous avait abandonnée, c’était tout bonnement impossible.




©Richard Seiryu / It's Snow in hell
Revenir en haut Aller en bas
avatar

John Huntingdon


☩ Morsures : 418
☩ Points : 2306


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Neutre
Relationships:

MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Mer 19 Fév - 21:44

Je remue le ciel le jour, la nuit, Je danse avec le vent la pluie, Un peu d'amour, un brin de miel, Et je danse, danse, danse, danse, danse, danse, Et dans le bruit, je cours et j'ai peur, Est ce mon tour ? Vient la douleur. [...] Que d’espérance, Sur ce chemin en ton absence, J'ai beau trimer, sans toi ma vie n'est qu'un décor qui brille, vide de sens [...]
Dernière danse

 
Il avait juste paniqué. Il ne voulait pas faire peur à sa fille... Vraiment pas, mais c'est ce qu'il avait fait pourtant. Montrant une facette plus violente qu'il avait acquis par une perte de la raison durant une longue période de sa vie maintenant. Mais il était terrorisé... Il avait perdu sa femme encore une fois... Lui qui lui avait promis qu'ils resteraient ensemble pour toujours. Lui qui avait promis qu'il les protégerait toutes. Il chercha après elle dans cette demeure vide dont il ne comprenait pas grand chose. Il se retrouva face à un tableau. Ce tableau qui les représentait. Ce tableau qu'il avait sauvé des flammes et qu'il gardait précieusement conservé dans un de ses coffres. Il pensa à voix haute... Lâchant ce qu'il avait sur le coeur. Il sentit Alana revenir près de lui, mais il pouvait entendre son coeur battre la chamade. Il se rendait compte qu'il avait dû vraiment beaucoup l'effrayer.

Elle lui répondit, lui annonçant bêtement ce qu'il s'était passé. Il se passa la main sur le visage, tentant de reprendre contenance et y effacer ses larmes. Il espérait simplement au fond de lui que sa femme n'avait pas été prise par ces fous... Non... Surtout pas ca... Alana lui posa alors une question simple, à laquelle il n'avait pas encore répondu depuis ce qu'il s'était passé. John tourna doucement vers sa fille. Il rétracta ses crocs, il ne voulait plus lui faire peur... Il était son père, il ne voulait plus la brusquer. Il s'approcha d'elle, voyant ses larmes, il passa une main sur sa joue pour les lui retirer.

« Je... suis désolé ma chérie... J'ai juste peur pour ta mère et je me sens comme cette nuit-là... Prisonnier sans rien pouvoir faire... C'est juste horrible... »

Il baissa la tête. Oui, il avait l'impression que la situation se reproduisait à l'identique. Il continua.

« Ils m'ont enlevé pour faire du chantage auprès du roi... Pendant ce temps la foule a commencé à protester... et ils se sont retournés contre nous, mais j'étais prisonnier... Je ne pouvais pas m'enfuir... J'étais juste spectateur et je ne pouvais rien faire... Sullivan m'a délivré mais c'était trop tard. Ta mère était morte et je vous croyais aussi perdue... J'ai... J'ai... disjoncté... Je n'aurai pas dû... Mais c'était un véritable massacre... Ces corps calcinés partout... Il y en avait tellement, et j'ai vu ta mère... J'ai voulu me venger, mais ils étaient trop nombreux... »
 
Il passa ses bras autour d'Alana pour la serrer dans ses bras. Une étreinte douce et protectrice. Il l'embrassa sur sa tempe alors que les larmes reprirent.

« ...Ils m'ont lynchés sur la place publique... Je suis mort et revenu en tant que vampire... Mais je ne savais pas... Je n'ai jamais su... jusqu'à ce que tu reviennes vers moi. Je suis désolé, je ne suis plus ce que j'étais... »

Il n'y avait pas que John qui avait vécu dans l'ignorance, Alana aussi... Elle avait pensé ses deux parents morts. Mais John s'en voulait et s'en voudrait à vie de ne pas avoir été là... Et il en avait marre de se retrouver impuissant à chaque fois.

« Je ne peux pas retourner là bas, je n'aurai le temps de rien faire... Je serai réduit en cendre... Et je ne veux pas que tu y ailles... Je ne veux pas te perdre... Je ne sens plus ta mère de nouveau... Je ne sais pas, je pense qu'elle est encore en pleine forme... mais j'ai peur, j'ai si peur... Je ne te laisserai pas seule, je te le promets. Je ne referai pas la même erreur de t'abandonner mon bébé. »
 

_________________
    breathe me
    I have lost myself again, Lost myself and I am nowhere to be found, Yeah I think that I might break. I've lost myself again and I feel unsafe. Be my friend. Hold me, wrap me up. Unfold me. I am small, And needy. Warm me up, And breathe me. breathe me - sia
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   Lun 3 Mar - 13:07



”Rien ne détruira notre famille"
" John Huntingdon & Alana Lafay-Huntingdon"







J’écoutais calmement le court récit de ce que mon père avait subi la nuit où notre vie à tous avait pris un tournant ravageur. Enfin calmement c’était ce que l’on pouvait voir. Si j’avais du décrire ce qu’il se passait dans ma tête à ce moment-là, je pense que la comparaison de mon esprit avec un naufragé perdu en haute mer, pris dans un ouragan n’était pas exagérée. Si j’avais été atteinte d’une pathologie mentale, je pense que j’aurais même pu entendre le grondement des vagues et le sifflement du vent.

Je ne voulais pas croire que ces gens que j’avais malgré tout côtoyé et que mon père tentait de défendre avait pu être aussi déloyal et affreux envers nous, envers lui. Pourtant il me fallait me rendre à l’évidence. C’était eux qui avait incendié notre demeure, alors kidnapper puis lyncher mon père en place publique… cela était forcément dans leur cordes.

Et puis, comment ne pas croire votre père lorsqu’il vous raconte et s’excuse pour cela avec une expression aussi… aussi triste, désolée, accablée même. Son visage en cet instant aurait pu servir de définition pour ces sentiments. Je me sentis un instant mal pour lui avoir demandé de raviver ces souvenirs qu’il avait certainement du vouloir oublier et enfouir au plus profond de lui-même, tout comme je tentais de le faire depuis dix ans. Enfouir pour ne plus y penser, mais paradoxalement, on ne pouvait oublier une telle violence, et une haine pareille.

Il s’est même excusé de ne plus être ce qu’il avait un jour été, d’avoir changé dans ses manières et sa façon d’être. Il est vrai que si un jour on m’avait dit que mon père serait capable de tuer de ses mains, enfin de ses crocs, pour nous sauver, je ne l’aurais pas cru possible. Mais après les scènes de violences de cette nuit, je n’étais pas prête d’oublier. C’était à la fois effrayant et rassurant de savoir ça, même j’aurais aimé ne pas en avoir eu la preuve sous les yeux.

« Pa.. papa… Je te l’ai dit… je ne t’en veux pas, et je ne t’en voudrai jamais. Je sais que tu aurais tout fait pour nous sauver si tu avais pu être là. »

Ma voix était étonnement calme et presque posée, encore tremblotante d’émotions. Pas forte du tout, à la limite du chuchotement. Quand il me prit dans ses bras, je cru que j’allais m’écrouler. Tous ces évènements m’avaient vidée de mes forces et mes genoux se mirent à trembler de fatigue. Plus d’adrénaline pour tenir. Le calme et la familiarité des lieux étaient apaisants même si au fond, tout n’était que pure construction d’imagination.

« On… On la sauvera… On ira la chercher… »

Quand ? Comment ? C’était clair qu’après ce grabuge, Mabb allait la récupérer. Ma seule angoisse était que ma mère cède et mange le fruit… Nous devions arriver avant.





©️Richard Seiryu / It's Snow in hell


HRP : Je pense qu'on tire vers la fin ... ;)
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rien ne détruira notre famille [Alana chérie <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-