Partagez | 
 

 Help me ! [Cormag & Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Help me ! [Cormag & Jack]   Mar 19 Nov - 22:22

Help me !

“ Jack & Cormag ”

Le temps n'avait jamais semblé aussi long pour Jack. Une journée qui avait semblé une éternité. Il ne savait pas ce qu'il espérait, que cette fin de journée arrive ou pas. Car celà voudrait dire une chose: qu'ils allaient revenir. Et ils allaient continuer... Mais la torture dans son corps était déjà bien présente. Elle était intenable. Ses os étaient brisés, sa respiration sifflante. Sa conscience venait à le faire sombrer de temps à autre pour l'empêcher de devenir complètement fou. Mais il était marqué à vie. Il se trouvait dans le noir complet d'un coffre et n'avait plus aucune notion du temps et de l'espace. Une véritable torture

Ils l'avaient menotté sans ses soucier de l'état de ses poignets qui étaient dans un sale état déjà. Il se demandait si un jour, il lui était arrivé de connaitre autre chose que la douleur. Il avait tellement pleuré qu'il ne semblait plus avoir de larmes. Il était exténué, affamé, il se sentait poisseux. Tout ce sang sur lui... et cette odeur d'urine qu'il ne supportait plus non plus. Il n'était plus qu'une loque. Alors pourquoi ne pas l'achever ? Il avait tenté de crier mais sa voix restait coincé dans sa gorge. Il était bailloné, on ne pouvait pas l'entendre.

Bouger ? Impossible, il n'en était plus capable. Il se contentait donc de gémir en attendant sa fin. Il n'avait plus d'espoir. Il devait aussi surement avoir de la fièvre. Une infection se pointait. Il espérait qu'elle la terrasserait avant... Sa tête finit par sombrer une nouvelle fois... Il fut réveillé en sursaut par un bruit. Un bruit de porte. Le coeur de Jack se mit à battre plus fort. Il était terrorisé. Il se recroquevilla au fond de son coffre. Il entendit le rire sadique de la folle. Elle toqua plusieurs fois en lui demandant si il était là. Jack se mit à gémir. Elle ouvrit le coffre et le regarda. Elle regarda ensuite son créateur qui s'avança en s’agenouillant vers lui en lui disant:

- Tu m'as l'air bien mal en point... Je pense qu'il est temps pour toi de prendre un bain dans les marécages du bayou... Ca te donnera meilleure mine et meilleur parfum ! De toute manière, tu ne parleras pas... Je ne suis pas idiot ma pauvre petite chose, alors je vais innover... Je vais t'expliquer le programme.

Il se releva, attrapa Katherine par la taille et la ramena contre lui. Il continua d'une voix suave tout en regardant sa progéniture:

- Tu vas mourir au fond de ces marécages. Tu vas souffrir, car l'eau se remplira doucement dans ton coffre. Tu vas manquer d'air et suffoquer... Doucement... Tu vas voir, il parait que c'est la mort la plus ignoble qu'il soit... Deux heures là dessous... Puis ma petite Katherine viendra extraire ton corps froid et mort... Elle videra ce qui reste de toi et elle fera de toi sa progéniture... Tu deviendras l'un des nôtres. Tu devrai être content !

Jack tressaillit. Katherine se mit à rire de manière sadique. Le plan semblait visiblement lui plaire. Il posa une main sur le haut du coffre et dit avant de le claquer.

- Tu seras dans l'obligation de nous obéir au doigt et à l’œil... Et je t'obligerai à boire le sang de tous tes petits camarades pour la peine.

Jack fut horrifié. Le coffre claqua. Il tenta de se débattre. Il senti alors qu'on le portait et il fut secoué dans tous les sens, ce qui relança ses blessures. Après plusieurs longues minutes où Jack se sentait prêt à faire une syncope. Il sentait qu'on le posait sur le sol. Il entendit quelqu'un frapper sur le couvercle et lui dire:

- A tout à l'heure ma petite fée. On va rester ensemble pour l'éternité tu verras ca sera drôle...

Il sentit alors qu'on poussait doucement le coffre, jusqu'à une chute sans retour. Jack hurla, une eau froide commença à s'insinuer dans le coffre. Doucement... Il sentit qu'il chutait. Non... Son instinct de survie repris le dessus et sa voix semblait revenir. Il réussit à retirer le bâillon de sa bouche, et commença à appeler à l'aide. Mais qui l'entendrait ? L'eau montait, il finit par jeter les armes quand elle finit par lui prendre le reste de l'air qui lui restait. Là commençait le vrai calvaire. Il retenait sa respiration du mieux qu'il pouvait mais rapidement, l'air commença à lui manquer. Sans parler de ses côtes de cassé qui lui empêchait de respirer correctement. Ses poumons le brûlaient et il avait l'impression que sa tête allait exploser.


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Help me ! [Cormag & Jack]   Mer 20 Nov - 17:42



Save Him.





Il arrive des choses dans la vie qui resteront à jamais, vous vous efforcerez de les enfouir sous tout un tas d’autres souvenirs, vous aurez l’impression désillusoire que cela fonctionne. Quand soudain un élément de la vie quotidienne vous rappelle cet événement dans le moindre de ses détails, vous prenant aux tripes. Le vampire soupirait, il savait que ce qu’il venait de vivre ne sera jamais oublié, c’est cela d’avoir une longue vie vous avez plus de risques de subir les méandres de la vie et c’est devant ses pensées, devant cette absurde éternité que vous êtes amenés à vous dire : à quoi bon ? C’est vrai, cela vivre éternellement quand le monde ne peut s’empêcher de répéter ses erreurs, n’apprenant jamais du passé et se narguant même de ne pas être comme leur ancêtres. Enfin il passait dans une phase qui ne lui convenait pas, la perte de sa foi. Non pas une foi le liant à une quelconque religion mais sa foi en la vie, en une harmonie. Le vampire ne comptait pas se laisser envahir par ses idées, alors ça jamais, il s’efforçait de penser à John, Sullivan, Astrid, Eleanora des êtres qui lui sont chers et pour qui il doit continuer à mener ce combat. Un monde juste sera possible, il devait s’en persuader. Il marchait ou plutôt était en errance telle une âme en peine, c’est dingue ce que cela fait à un être quand ses idéaux se brisent, s’envolent et semblent une hérésie. Tout se bousculait dans sa tête, des images, des visages, des souvenirs … il s’étonna d’esquisser un sourire, puis il sentit sur sa pommette quelque chose, un liquide, levant ses yeux au ciel pour y voir apparaitre un début de pluie, il ne vit rien la nuit était si paisible ! Portant le bout de ses doigts sur sa pommette afin d’essuyer ce qui s’y trouvait, il porta le contenu devant ses yeux : du sang ! Il s’agit de larmes, sourire et pleurer en même temps voilà ce que ce tourbillon provoquer. Un homme en émoi qui ne pouvait se montrer si faible ! Ses adversaires ne seraient pas si douillets, ils ne se laisseraient pas miner par cela, ils n’auraient aucun état d’âme. Si lui abandonnait, qui serait en mesure de s’élever ? Mister Macallister n’était pas un lâche et en ces temps difficiles il s’interdisait de flancher. Le poing serré, les doigts crispés, il frappa devant le premier obstacle qui se présentait à lui sans discontinuité, l’ironie de la chose fut qu’il se rendit compte que le panneau était un stop lorsque dans un son métallique il vint s’écrouler à ses pieds. Machinalement il vint taper son pied dessus, pour le voir rouler au loin. Continuant cette marche, il essuya le sang toujours présent sur ses doigts sur sa chemise blanche qui venait de perdre de son éclat. Sans savoir comment, ni pourquoi il était arrivé dans un lieu qu’il connaissait peu, n’ayant pas l’habitude d’y trainer, néanmoins Cormag aimait à penser que la marche automatique était tout aussi révélateur que l’écriture automatique. Cet endroit était totalement désert, le calme y régnait, c’était étrange un peu comme si la nature se murait dans le silence pour une raison. Fermant les yeux, il prit une bouffée d’air frais même si ce geste était plus psychologique que physiologique, son ouïe perçut un son particulier, son odorat huma une saveur, cette saveur si tentatrice, seulement les battements du petit être étaient trop saccadés bien trop pour que la personne soit hors de danger. Il se tramait quelque chose, devait-il lui venir en aide ? Honte à lui de s’être posé cette question bien sûr qu’il se devait de faire un tel acte, usant de sa vélocité il se rendit au lieu d’où provenait cette tumulte. Pourtant là plus rien, juste l’arrière d’un capot qui s’enfonçait si lentement qu’on se croirait dans un film avec effet de ralenti, le vampire comprit bien vite ce dont il s’agissait ! Ni une, ni deux MacAllister plongea, et arracha le capot. Il avait beau faire nuit le vampire percevait tout, et c’était une vision horrifique à laquelle il faisait face. Soulevant la manche de son poignet droit, il fracassait la zone libre sur la ferraille aiguisé de la voiture afin de s’ouvrir le poignet, il ne mesurait pas les conséquences pour le moment de ce geste. Prenant dans ses bras fins le corps recroquevillé de la fée, il la couvait du mieux qu’il pouvait et la sortit de l’eau rapidement. Déposant délicatement l’inconnu sur le sol il posa la paume de sa main « valide » sur le front du jeune homme, dégageant une mèche puis sans rechigner posa son poignée ensanglanté dans la bouche de ce dernier

« Ne vous en faites pas, tout ira bien ! » bien sûr il n’avait aucune idée de ce qui était arrivé à ce petit bonhomme mais il ne pouvait décemment pas laisser un individu succomber sans savoir si ce dernier le méritait. De toute façon au vu du corps meurtri, personne ne méritait cela ! Il fallait être tordu pour faire subir cela à une tiers et le laisser agoniser dans l’eau, un scénario sordide.

Restant à ses côtés, le vampire rentra ses crocs pour ne pas effrayer puis dans un murmure sourd envers lui-même « tu es ma rédemption ».


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Help me ! [Cormag & Jack]   Mer 20 Nov - 19:32

Help me !

“ Jack & Cormag ”

Ses poumons étaient en feu, et ils commençaient à réclamer de l'air. Jack avala plusieurs grosses gorgées d'eau qui l'étouffèrent encore plus. Des spasmes qui maltraitaient ses côtes déjà douloureuses et rompus. Vertige. Haut le coeur. Il se sentait partir doucement. La mort la plus lente et la plus violente en même temps. Jack ne pouvait pas le nier. Il se sentit perdre connaissance doucement. La douleur dans ses membres s'en allaient... Il se disait que ce n'était pas plus mal... Mais il avait surtout peur de son réveil... Elle lui avait promis. Il crut entendre un bruit sourd dans les eaux troubles. Puis il sentit une présence. Jack se laissa donc porter. Était-ce elle ? La fin semblait si proche.

Il naviguait entre l'inconscience et la réalité. Puis il perça et retrouva l'air libre. Jack tenta d'aspirer d'air, mais il s'ettouffa à cause de l'eau qui était déjà entré dans ses poumons. Sur la rive, il commença à cracher toute cette eau sur le sol, celà lui faisait un mal de chien mais il était heureux de pouvoir respirer de nouveau. Mais rien n'était joué. Son corps se mettait à trembler. Il était en hypothermie et avec toutes les blessures accumulées, il ne donnait pas cher de sa peau. Il leva les yeux alors vers la personne qui l'avait sorti de là. Sa vision était trouble à cause du manque d'oxygène trop long. Il sentit une paume se poser sur son front. Ce n'était pas Katherine. Elle n'avait pas des gestes aussi mesuré et réconfortant. Mais qui était-ce ?

Il sentit alors quelque chose couler sur ses lèvres. Jack eut un léger haut le cœur en comprenant que c'était du sang... Peut être s'était il trompé ? Elle finissait sa besogne... Mais Jack ne pouvait plus bouger. Aucun de ses membres n'avaient échappé à la torture. Des os brisés. Voilà ce qui lui restait. Le goût métallique devint alors plus doux quand il entra en contact avec sa langue. Jack se surpris à commencer à boire à grande gorgée. Ce fut alors comme un miracle qui se produisait. La douleur s'en allait doucement. Son bras vint à répondre précipitamment quand il attrapa le bras de l'homme pour mieux coller ses lèvres contre l'entaille.

Il recula alors son visage subitement dans un soubresaut. Il lâcha une exclamation de libération mais aussi de surprise. Il se redressa, apeuré et recula comme un animal craintif. Il regarda la personne en face de lui. C'était un homme d'une quarantaine d'années... Enfin en apparence. Il semblait aussi mouillé que lui. Jack le détailla.

- Qui... Qui êtes vous ?

Il prit alors conscience que son corps semblait maintenant intact. Une nouvelle forme d'énergie circulait en lui. Il regarda ses mains et bougea ses doigts.

- Co... Comment vous avez fait ? Ils m'avaient brisé. J'ai cru que j'allais mourir...

Il ne l'était pas totalement. Il sentait une douleur profonde en lui qui n'allait pas se cicatriser si facilement. Son rythme cardiaque battait à tout rompre. Il se laissa de tomber sur ses fesses et se prit la tête entre ses mains en gémissant.

- C'était horrible... Tellement horrible... Ils vont revenir pour moi, c'est ce qu'ils ont dit...


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Help me ! [Cormag & Jack]   Jeu 21 Nov - 10:14



Save Him.




Cet être qui luttait vaillamment pour sa vie était une piqure de rappel pour le vampire, qui ne pouvait y voir que le signe du destin ou de la fatalité. Il ne pouvait pas trouver qu’une fée agonisant soit bénéfique et pourtant c’était cet événement qui le remettait sur les rails. Ce vampire si prompt à condamner de tels actes, le voilà qu’il se "retrouve" grâce à une acte de barbarie. Toute la dualité qui est en lui, lui sautait en pleine face. Ses êtres avaient beaux être maléfiques, lui était le revers de la même pièce. C’était le soir où le doute abondait en toute part, il n’était pas le plus mal en point ! Des personnes avaient subi bien plus que lui, était-il égoïste au point de ne se soucier que de sa petite personne ! Cet inconnu était au bord de la mort et pourtant il luttait, son instinct de survie était tel que son corps puisa dans toutes ses ressources pour que le cœur continue ses battements. Le vampire pouvait sentir les organes lâchaient les uns après les autres, les fêlures d’un « véhicule » en ruine. Ainsi son enveloppe était à bout et Cormag le panserait en tout cas la partie physique, le reste serait bien plus difficile, ainsi certes la fée téta le poignet, certes il était à présent sauf mais Cormag n’avait pas pu ôter cette souffrance.

Il était calme, vraiment serein dans son attitude, son visage n’affichait aucun effroi, cela en était plus que perturbant Comment un être ne pouvait pas être affecté ? Après tout en cet instant, la fée était si proche de la mort ! Quel être pouvait voir la mort de si près et ne montrait aucun signe de perturbations ? Pourtant en son âme l’empathie se nichait, Cormag était épouvanté, la fée avait eu l’air d’un pantin désarticulé même si dès lors il prenait petit à petit possession de son être, pouvant se mouvoir.

« Mon prénom ne vous aidera aucunement » était-ce là une réponse censée rassurer un homme qui venait de subir des séances dignes d’un cauchemar, la prononciation n’était aucunement agressive mais force était de constater qu’en effet le prénom en tant que tel n’était pas source de sécurité. Et pourtant ne pas le dire paraissait étrange, qu’avait-il donc à cacher ? C’est la base de toute relation sociale, de toute rencontre que de donner son prénom, c’est simple pourtant ? Peut-être que le porte-parole ne voulait pas que la fée le reconnaisse,  quelle stupide façon de penser ! Cormag Macallister connu pour défendre l’égalité, cela ne pouvait que plaider sa cause non ? Il voulait avoir la confiance de la fée, lui montrer qu’il pouvait être rassuré. En réalité, le vampire était intuitif et justement taire son prénom était réfléchi. Il avait vu le corps, il s’était imaginé que cela pouvait être le résultat de ses pairs,  il n’était donc pas judicieux de se montrer en vampire si c’était des membres de sa race les coupables. En tout cas pas dans les premiers instants.

Il ne répondit pas au comment du pourquoi,  encore une fois pour les mêmes raisons que pour la précédente question. Ce qu’il pouvait paraitre froid, et austère ! Et pourtant quand il vit le jeune homme craqué, il s’accroupissait se mettant à son niveau, posant tout doucement une main chaleureuse sur l’épaule de l’inconnu afin que ce dernier saisisse que ce geste n’était point une attaque, et puisse se reculer si tel était son désir.

« Pouvez-vous marcher ? » la question pouvait semblait déplacée surtout après que le petit être se soit épanché ainsi, le vampire prit la peine d’ajouter d’autres mots afin que la victime ne se demande pas si elle n’avait pas à faire à un robot « Il serait judicieux de partir d’ici dans ce cas, je vais vous emmener en lieu sûr, vous pourrez vous reposer et peut-être me conter ce qu’il s’est passé ? Je peux vous venir en aide ! ». Cormag était plein de bonnes intentions et pourtant sa promesse ne serait pas si aisée à tenir quand il aurait tous les éléments en main, il en prendrait vite conscience.

Ôtant sa main de l’épaule, il l’a mis près delcelle de la fée pour que ce dernier la saisisse, et que tous deux aillent chez le vampire centenaire. Mais il fallait se hâter, les personnes qui avaient fait cela n’étaient pas des plaisantins, leurs menaces ne pouvaient être prises à la légère.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Help me ! [Cormag & Jack]   Jeu 21 Nov - 20:04

Help me !

“ Jack & Cormag ”

Jack tremblait encore de tous ses membres, il restait encore très fragile psychologiquement. Pourquoi ? Pourquoi ne révélait-il pas son nom ? De la peur s'installa en lui... Que devait-il faire ? Fuir ? Il ne savait pas trop. Cet homme venait de le sauver de la noyade, il l'avait guérit miraculeusement, et il semblait sincère dans sa façon d'être. Il avait beau être guérit, il se sentait encore souillé de ce qu'il venait de se passer. Il avait l'impression que son cerveau et que son être n'était que douleur. Il sentit une main se poser sur son épaule. Il regarda l'homme avec un air à la fois horrifié, et hésitant. Qui était-il ? Il ne comprenait plus rien à la situation.

Il était comme un animal blessé qui craignait de nouveau que les coups tombent sur lui. Mais il n'en fut pas. L'homme lui demanda si il pouvait marcher. Jack ne savait pas lui même. Il baissa la tête, toujours perdu. Il haussa les épaules. Il fallait essayer. L'homme voulait l'emmener. Les battements du coeur de Jack se remirent à frapper fort dans sa poitrine. Allait-il le séquestrer comme ces deux autres fous ? Il capta pourtant quelque chose qui le fit s'apaiser dans sa voix. Son accent. Cette petite pointe écossaise qui lui rappelait la maison. Accent qu'il avait aussi. Jack ferma les yeux et respira longuement. Rester ici ou suivre l'homme qui venait de le sauver. Il ne pouvait pas rester là. Fuir de son côté ? Ils le retrouveraient bien vite. Il accepta donc.

Jack parvint à se tenir debout, mais il avait l'impression qu'il lui manquait encore des forces. Il n'avait rien mangé depuis deux jours, et il était encore sous l'effet du traumatisme. Il s'agrippa à l'homme à côté de lui pour avancer.

- Je... Je... m'appelle Jack. Merci... Ne me les laissez pas me reprendre... Ils ont de sordides projets pour moi...

Au fur et à mesure, il reprit un pas équilibré et plus droit. Bien qu'il était encore peu franc dans sa démarche. Jack entendit alors un bruit et sursauta en se tenant au bras de son sauveur. Un oiseau s'envola d'un arbre. Ce n'était rien. Il ne s'était jamais pensé aussi froussard de toute son existence. A croire que celà pouvait arriver aux meilleurs... Et après ce qu'il venait de vivre, pourquoi l'en blâmer.

- Dépêchons... Je ne veux pas que ces maudits vampires ne reviennent.


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Help me ! [Cormag & Jack]   Ven 22 Nov - 0:04



Save Him.




A présent que l’homme s’était présenté, le vampire se sentait bête de faire de son prénom un secret de polichinelle, mais il était bien plus préoccupé par ce que venait de lui révéler l’être à la condition si fragile. Des projets ? Etait-ce sérieux, ces êtres comptaient-ils faire quelque chose de spécial à cette fée ou voulaient-ils jouer avec son esprit tel le chat qui s’amuse avec la souris la balançant de gauche à droite avant finalement de lui asséner un coup fatal quand le degré de fun se mettrait à diminuer. Seulement quand il eut confirmation de la race des agresseurs, il ne put s’empêcher de se dire que la menace était bien réelle. Mais que voulait-il faire concrètement ? Cormag réfléchissait n’ayant même pas prêté attention au frisson de son compagnon dû à un simple bruit, et pourtant c’était le signe que Jack était sur le qui-vive. Le vampire avait un moyen infaillible d’aller bien plus vite, mais cela causerait un choc, sa nature allait lui causer du tort mais le pluriel utilisait par le blondinet indique au minimum deux individus, et si ils venaient à arriver les deux-là ne ferait pas le poids. Il n’était pas fier au point de ne pas connaitre ses propres limites, le manque de True Blood, son rationnement strict l’affaiblissement légèrement mais cela était bien assez pour qu’un vampire qui lui se fiche des convenances est le dessus, alors avec un groupe combattre Cormag ne serait qu’une formalité. S’arrêtant net, le vampire planta son regard dans celui du jeune homme.

« Je suis … vraiment désolé … que ceux de mon peuple accomplissent de telles bassesses ! » voilà le mot était dit, il se retrouvait à avoir honte de sa nature qui pourtant n’est pas déterminante il en est la preuve même. Mais le vampire allait se montrait dangereux, en effet par crainte que la fée ne fuit devant cette divulgation. Il en vient à la saisir fermement « Tout ira bien, vraiment vous ne devez ressentir aucune crainte ! » ça en était comique, il pouvait être marrant le vampire agir tel un brigand et s’attendre à ce que la personne se sente sereine. L’homme inspira et se mit à se mouvoir très rapidement, jusqu’à son habitation qui était un manoir reculé. Il posa la fée sur le canapé pendant que lui restait debout totalement statique épiant les mouvements de Jack. Il n’allait pas le laisser se mettre en danger, personne ne serait blesser, il le sauverai contre son gré si il en était obligé !

« Enchanté Jack … je m’appelle Cormag MacAllister, ne bougez pas » quelle drôle de façon d’enchaîner une présentation toutefois il avait même prit la peine de donner son nom de famille, espérant à présent que sa petite renommé en tant qu’homme anti-haine ait atteint les oreilles de son invité. Toutes ses phrases ressemblaient à des ordres. La plupart des gens se demanderait s’il n’était pas tombé dans un guet-apens ou dans la tanière d’un fou.  Il se dirigea dans sa cuisine, ouvrant son frigo il n’y trouvât rien à part son jus mais ses placards étaient remplis de cochonneries. Sans savoir pourquoi Cormag s’évertuait à acheter des chips, gâteau alors qu’il ne pouvait lui-même en consommer. Néanmoins, si une personne arrivait à l’improviste il voulait au moins avoir quelque chose  proposer même si la plupart du temps, il se retrouve à devoir donner cette nourriture afin qu’elle ne périme pas inutilement mais là quelqu’un pourrait peut-être en jouir. Embarquant plusieurs paquets, autant que son tour de bras pouvait emporter, il les déposa sur la petite table. «Prenez-ce que vous voulez ! » En cet instant, le vampire ressemblait à ce genre d’homme, père célibataire incapable de savoir qu’on ne se nourrit pas uniquement de cela, de toute façon pour un vrai repas faudra repasser.

« Vous allez devoir vous contenter d’eau du robinet ! » pointant du doigt l’évier, l’air sincèrement contrits.


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Help me ! [Cormag & Jack]   Dim 8 Déc - 13:43

Help me !

“ Jack & Cormag ”

Jack n'avait pas simplement peur, il était terrorisé par ce que pourrait faire ses deux bourreaux. Fuir. Fuir pendant qu'il était encore temps. Mais il ne se doutait pas encore de la nature de son sauveur. Il jetait des regards aux alentours, mais l'homme près de lui s'arrêta net et se planta devant lui l'obligeant à le regarder droit dans les yeux. Jack fronça les sourcils et l'interrogea du regard. Cormag lui avoua alors sa nature. La bouche de Jack s'ouvrit sur un air stupéfait. Son coeur se remit à battre et une sueur froide lui coula le long du dos. Il ne doutait pas des intentions du vampire, comme il ne doutait pas des intentions de la jeune Jessica, mais elle l'avait pourtant attaqué contre son grès. C'était sa nature, et à en croire certains, et par sa pureté de sang, il devenait encore plus alléchants que certaines fées. Il eut un mouvement de recul, mais Cormag l'emmena pourtant.

Jack ne comprit rien à ce qu'il se passait qu'il se retrouvait dans une vaste demeure. Sa tête lui tournait dû à la vitesse vampirique qu'il ne connaissait pas jusqu'à présent alors qu'il n'était pas habitué. Il l'assit sur un fauteuil. Jack ouvrit la bouche, il connaissait enfin le nom de l'homme. Il n'arrivait pas à enchainer que le vampire était reparti. Il jeta un regard dans la cuisine et se leva. Sa tête lui hurlait de fuir. Il se dirigea vers la porte et posa sa main sur la poignée. Fuir. Mais dehors les deux autres fous le retrouveraient. Cormag voulait l'aider à l'inverse. Jack gémit, il était terrorisé. Des vampires assoiffées de sang contre un vampire pacifiste mais qui pouvait à tout moment avoir des envies de sang sur sa personne.

Il entendit des pas, signe qu'il revenait. Jack alla se coller contre la porte et regarda Cormag entrer. Son visage était blême, il chargea ses mains de lumière. Il regarda le vampire déposer de la nourriture sur la table. Jack était certes affamé mais à l'instant son estomac lui faisait vivre un enfers, tant la contrariété était présente.

- Je... Je... Balbutia-t-il. Il s'approcha de la cheminée de l'homme et attrapa un tisonnier et le brandit devant lui. Ne vous approchez pas. Je sais... je sais que vous voulez m'aider mais... mais ca se termine toujours mal avec les vampires... J'ai... cette odeur...

Le tisonnier ne servait à rien contre Cormag et c'était bien vain, mais il lui donnait un semblant de protection. Cormag lui dit qu'il n'avait que l'eau du robinet. Jack répondit:

- Ca me conviendra... mais j'ai... j'ai pas faim... j'ai pas... soif...

Il mentait. Son corps était affaiblie par le manque de nourriture, de sommeil, sa gorge était si sèche. Bien que les soins du sang de Cormag avaient fait leur effet, il n'en restait pas moins encore assez meurtri. Ses jambes tremblantes finirent par le lâcher et le tisonnier rencontra le sol dans un bruit sourd, alors que son estomac se contracta et tenter de rendre un repas qu'il n'avait pas pris depuis deux jours déjà. Tout ce qu'il réussit à cracher sont des glaires et peut être un reste d'eau vaseuse qu'il avait ingurgité. Il continuait de respirer de manière roque, sa voix était sifflante:

- J'ai... J'ai si peur... Ce ne me quitte pas... Je me sens brisé... Je n'arrive pas à... à...

A bout de force et de nerf, il s’évanouit sur le sol.


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Help me ! [Cormag & Jack]   Sam 14 Déc - 11:08



Save Him.





Cormag sentait la peur émanait de la fée, bien sûr qu’il ne pouvait pas lui commanditer de rester calme ! L’on a beau vous répéter que la peur n’évite pas le danger mais la peur est un des remparts les plus utiles à la survie. Sans peur, aucune conscience et sans conscience votre esprit et votre corps seraient incapables de tout mettre en œuvre pour le prolongement de chaque existence dont la vôtre. La sonorité grave des battements de son cœur était tel l’écho d’un tambour lointain dont la cadence se déchaînerait, le vampire clignait frénétiquement des yeux car malgré lui il ne pouvait s’empêcher de s’attendre que tout craque. Une explosion imminente même si évidemment c’était plus une vision métaphorique de la chose, la fée n’allait surement pas exploser et s’éparpiller dans toute la pièce … ou en tout cas ce serait une première mais peut-être ? Peut-être que les fait avaient un cœur s’assimilant à un détonateur et qu’à force de gaver cette petite chose mécanique de nuisance cela ferait *boum * un peu comme un cœur humain qui s’éteint par un trop fort chagrin ne supportant pas la charge d’une profonde mélancolie. Les vampires ne risquaient guère cela, leur cœur à eux s’est figé dans le temps ancré en eux quel que soit le poids des fardeaux qu’ils devraient portés.

Il se demandait si il avait été judicieux d’avoir révélé sa véritable nature, bien sûr que la franchise est une vertu mais le mensonge par omission parfois peut se révéler nécessaire. Du moins, en cette soirée Jack devait désirer plus que tout ne pas être confronté à sa race. Il ne l’avouerait pas et le tairait même à sa conscience mais cette fée dégageait une odeur succulente, si il était plus jeune et plus virulent, il était sûr qu’il aurait croqué à pleine dent dans ce petit être. Jack avait dû sentir qu’une infime partie du vampire avait détecté le délicieux agrément qu’il dégageait involontairement puisqu’il s’était dirigeait vers l’issue. La sémantique peut parfois aussi être combinée à une ironie perverse, ici-même cette « issue » ne le mènerait point en sécurité au contraire franchissant cette prote, il signerait sa chute. Le vampire n’intervenait pas, ne montrant même pas qu’il avait remarqué le manège de la fée. Il préférait attendre de voir sa réaction primaire et s’il fallait de toute façon il le quérait avant qu’il n’ait fait un deuxième pas l’éloignant de la pièce. Néanmoins, le vampire semblait un peu défaillir, happé par les effluves du petit être, c’est pour ça qu’il s’évapora à une vitesse grand V. C’était à se demandait où était-il passé ? Est-ce qu’il comptait revenir ? Mais le vampire gardait une réserve de sang frais bien dissimulée, un peu paranoïaque sur les bords il ne mettait qu’une petite partie dans le frigo afin que si effraction il devait y avoir, tout ne lui soit pas pris. Ses restrictions étaient trop importantes et il s’en rendait compte car il s’imaginait planter ses canines sur son invité. Buvant d’un trait une bouteille entière, il poussait un soupir d’exaltation n’ayant pas remarqué la présence de sang sur sa lèvre supérieur. Il était comme enivré, il faut dire que s’affamer et puis se gaver n’était pas forcément très intelligent. Cela n’avait même pas pris 10 secondes, une absence imperceptible à l’œil humain, il avait même eu le temps d’apporter quelques pitances à son hôte.  Ce dernier se fichait bien de cela, refusant ce que le vampire avait mis à sa disposition. Il ne pouvait éternellement ne pas s’alimenter, il finirait anémié mais ce soir il ne le pousserait pas. Non cette nuit, Cormag se disait que la réaction était normale et compréhensible. La fée devait sûrement avoir un nœud dans l’estomac et une boule à la gorge empêchant toute ingurgitation sans risque de régurgiter.

Le vampire gardait la distance non pas qu’il avait vraiment un danger imminent mais il ne voulait pas déstabiliser la fée plus qu’elle ne l’était. C’était un être affamé, apeuré et troublé, il ne fallait pas le brusquer. Heureusement pour lui la patience faisait partie de son vocabulaire et était un trait qu’il avait appris à dompter. Devant lui se déroulait un spectacle auquel il ne s’attendait pas mais qu’il ne le surprit pas vraiment. L’adrénaline avait dû tomber et à présent le corps se faisait entendre, un son horrible sortit de la gorge, il semblait se contorsionner mais rien ne semblait vouloir sortir. Il n’y avait pas grand-chose à faire malheureusement, et le corps faiblard lâcha prise épousant le sol de tout son long. Le regard peiné du vampire se posa longuement sur ce dernier, il emporta le corps inerte sur le canapé le laissant ainsi pensant que le sommeil lui serait bénéfique. Il n’avait aucune idée des responsables mais il ne pouvait pas laisser cela sans réponses, il se devait de les chercher mais l’individu pouvant éclairer sa lanterne n’était pas en mesure de formuler le moindre propos. C’est ainsi que l’écrivain alla dans sa bibliothèque, dans une section privée où se trouvait des éléments sur la dénomination des membres de la race vampirique pouvant poser problème mais cela était-il vraiment nécessaire ?  Après tout, ce ne sera qu’une longue liste de personne susceptible d’être les investigateurs. Comment se positionner sur un ou une en particulier, c’était peine perdue mais il avait ce besoin viscérale de se sentir utile. Usant de son ouïe, il surveillait parallèlement la respiration de Jack, et se dit qu’il allait avoir besoin de vitamine lors de son éveil. Ainsi, il s’en allait à la supérette du coin. Cette dernière se calant sur les horaires vampiriques et donc restant ouverte toute la nuit, elle était bizarrement déserte sûrement en conséquence des récents événements. Le regard bizarre du caissier lui fit comprendre la raison, pourquoi un vampire viendrait alors qu’il est affiché en lettres rouges « Plus de True Blood », Cormag ne prit pas le temps de s’expliquer, il ne pouvait se justifier et pourquoi devrait-il le faire de toute façon ? Bien sûr, le vampire n’avait toujours pas remarqué qu’il y avait la présence âcre sur le dessus de sa lèvre pouvant être interprété comme un vampire venant de se nourrir à la source. Ce fut rapide il prit une bouteille de pur jus d’orange, un truc nommé smoothie qui lui était totalement inconnu, et des tas de repas surgelés passant du hachis aux pâtes, de quoi satisfaire le plus difficile des mangeurs. Arrivant chez lui, il observait le corps remarquant qu’il n’avait pas bougé de sa place ! Et heureusement sinon, il aurait eu l’air malin le brillant porte-parole. Rangeant tout, le vampire déposa une note sur la petite table pour informer le blond qu’il pourrait trouver du jus frais dans son frigo. Ne pas préciser que le jus n’était pas du sang mais une boisson bien humaine n’était pas volontaire, en réalité il ne pensait pas qu’il pouvait y avoir confusion. En attendant, il retourna à ses lectures peu utiles mais qui apaisaient son esprit. Il tentait d’interprétait les mots, se questionnant sur le destinataire. Qui était celui qui ne devait pas l’abandonner ! Était-ce lui ? Était-ce un être qu’il chérissait ? Était-ce sa volonté ? Que de questions se bousculaient dans la tête du brun, la rencontre soudaine avec cet être mettait son cerveau en ébullition et d’une certaine façon c’était là sa façon de vivre.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Help me ! [Cormag & Jack]   Lun 16 Déc - 13:47

Spoiler:
 

Cormag McAllister × Jack Sutherland
Like all good fruit the balance of life is in the ripe and ruin.
Jack s'était écroulé de fatigue. Il dormait profondément. Son corps était à bout. Son esprit se mit à alors à rêver de choses plutôt insolites. Jack se retrouvait dans une vaste pièce luxueuse. Il s'avança vers un miroir et se regarda. Ses habits en lambeaux avaient fait place à un costume net et propre. Il se regarda un instant. Il entendit alors une voix derrière lui qui lui dit qu'une belle nuit s'annonçait et qu'il était en sécurité à présent. Jack se retourna doucement. Il avait reconnu la voix et l'accent. Le vampire qui venait de le sauver se trouvait là. Notre fée eut un mouvement de recul. Cormag s'avançait vers lui, un sourire aux lèvres et lui avança une coupe de champagne alors que la sienne était d'un rouge profond. Jack finit par tendre la main et accepta la boisson. Son regard se changea doucement en contemplation. Ils s'observaient mutuellement.

« Me... Merci... pour tout ce que vous faites pour moi. lui dit-il timidement.
- Mais c'est un réel plaisir. »

Jack porta le verre de champagne à ses lèvres et but une gorgée. Cormag se rapprocha de lui doucement et passa derrière lui en posant ses mains sur ses épaules. Jack se surprit à soupirer d'aise, plutôt qu'à vouloir fuir. Le vampire s'adonna à un massage profond et décontractant pour lui. Il sentit alors les lèvres de l'homme se poser dans sa nuque délicatement. Jack ferma les yeux, se laissant alors porter par un bien être tout à fait étonnant. Il sentit alors les bras du vampire passer autour de lui et se glisser le long de son corps. Jack était prêt à en réclamer encore plus, son corps en réclamait plus... Bien que son esprit luttait pour lui faire comprendre qu'il n'était pas lui-même. Il souffla alors:

« Il faut... Il faut... arrêter ca... Ce n'est pas ré... »

Ses mains venaient de passer la frontière du pantalon et Jack lança un gémissement sonore en se cambrant. Son esprit décrocha totalement et il se laissa emporter par le plaisir qui grimpait en lui encore et encore. Il ne se rendait plus compte qu'il venait de quitter doucement son rêve à cause de l'adrénaline causé par un orgasme imminent jusqu'à ce qu'il se sente happé dans le canapé avec tout le poids de son corps. Il eut un sursaut en ouvrant les yeux.

Jack reprit doucement pieds à terre, et remarqua que la seule personne qui se donnait autant de plaisir était lui-même. Gêné, il retira vite la main de son pantalon et jeta des regards autour de lui. Personne. C'était donc dans sa tête ? Il souffla longuement et tenta de se calmer pour faire baisser la tension dans son pantalon. Il se redressa, la tête continuait de lui tourner. Il se sentait mieux mais il restait encore affamé. Il allait se concentrer sur la nourriture, celà lui ferait oublier cet... étrange rêve.

Jack ne savait pas que c'était dû au pacte de sang qu'il avait fait avec Cormag. Celà augmentait son désir sexuel et donnait des rêves érotiques avec celui avec qui il avait fait ce pacte. Ici, Cormag. Alors il se posa toutes sortes de questions lui-même. Il espéra que Cormag n'avait rien vu de son tripotage personnel et n'avait pas entendu ses gémissements de plaisir.

Il vit un message sur la table, et prit le bout de papier. Il y avait du jus dans le frigo. Cormag avait une réelle envie de l'aider. Jack savait qu'il en aurait besoin de toute manière et qu'il devait arrêter de faire sa mauvaise graine. Avait il le choix de faire des caprices ? Il était à bout et cet homme était sa seule chance de survie. Il se leva difficilement et marcha lentement jusqu'à la cuisine. Il ouvrit le frigo et tomba sur des bouteilles de True Blood. Il fit une grimace mais parmi eux se trouvait une bouteille de jus d'orange. Jack l'attrapa et ne prit pas le temps de prendre un verre qu'il but au goulot de nombreuses gorgés fraiches qui eut pour don de calmer son excitation par la même occasion. Il revint dans le salon et attrapa les chips et commença à manger avec appétit. Celà calma une part de sa faim et il se sentait déjà mieux bien qu'il avait l'impression que son cerveau continuait de jouer du tambour.

Cormag semblait être à la bibliothèque. Que faire ? Jack ne savait pas très bien... Il était curieux et en même temps il avait peur. Le vampire aurait pu le bouffer plus d'une fois alors qu'il dormait et pourtant il ne l'avait pas fait. Jack finit par se diriger vers la bibliothèque. Le souvenir de son rêve lui revenant en tête, ses joues se tintèrent de rouge un peu. Il espérait ne pas avoir fait un rêve prémonitoire. C'était particulièrement gênant. Il frappa doucement à la porte et entra.

« Je... Il y a quelqu'un ? »

Il s'avança timidement et avec précaution. Il vit Cormag à la lecture qui se trouvait là. Jack avait l'air d'un enfant qui ne savait pas trop quoi faire. De plus son allure infantile de base nourrissait cette image. Lui et son 1 mètre 60 et ses boucles blondes qui lui tombaient sur le visage.

« Je... voulais vous dire merci... de... de m'avoir sauvé... de ne pas m'avoir mangé... et de... de... vous occuper de moi... »

Il piétina ensuite sur place, n'osant s'approcher. Il ne savait pas trop quoi faire à l'instant.

... mots & .. lignes complètes / fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Help me ! [Cormag & Jack]   Jeu 19 Déc - 16:44



Save Him.





Le vampire surveillait toujours, comprenait ce à quoi la fée songeait et préférait ne pas y prêter plus d’attention, sachant que là Jack se trouvait être dans un jeu intime dont lui était le premier responsable. Il était en effet dur parfois de posséder une super-ouie et ainsi de ne pas entendre les soupirs de plaisirs. Néanmoins l’homme bavard ne s’amuserait pas à heurter la pudeur de la fée en lui mentionnant d’une quelconque façon aussi subtile soit-elle la connaissance de cette information   ! Préférant se prétendre à lui-même qu’il n’y avait rien, bien sûr Cormag faisait cela pour aider la fée mais peut-être qu’une explication aurait pu éviter le tourbillonnement de questions qui devaient l’envahir.

Il se demandait tout de même la tenue des rêves, et tentait de s’imaginer quels étaient les scénarios possibles. Se voyait-il dans son monde ? C’était là la question fondamentale du vampire, ce que cela pouvait paraitre totalement déconnecté quand il savait que le pauvre avait fait un songe empreint d’érotisme. Mais pour lui, là était l’importance, il s’était toujours demandé à quoi pouvait ressembler leur monde, les couleurs étaient-elles similaires ? Obéissait-il aux mêmes lois physiques que nous ? Il aimerait bien visiter ce lieu de lui-même mais il savait que cela était impossible, on n’amène pas un loup aussi civilisé soit-il dans une bergerie. Et qu’il le veuille ou non, Cormag était similaire à cette métaphore mais il pouvait surement demander au jeune homme de lui raconter en détails ! Toutefois il n’allait pas l’assommer de questions aujourd’hui, après tout il était toujours un inconnu à ses yeux. Et il comprenait assez l’essence des gens pour comprendre que se faire questionner sur le monde féerique ne provoquerait qu’une méfiance déjà quelque peu perceptible.

Il gardait le nez enfoui dans des tas de documents, se saisissant même de ce qui semblait être d’anciens parchemins. Sa bibliothèque était le vestige de tout ce que l’homme avait accumulé. Il fut un temps, où il se délectait de ne faire que lire, il fut un temps où le vampire user des mots pour s’évader. Il fut un temps où Cormag préférait la solitude à une quelconque compagnie. Son index glissait de gauche à droite et ses pupilles voyageaient de la même manière, à chaque fois l’homme poussait un petit souffle pour exprimer son désespoir. Il tombait sur des notes dont il avait oublié l’existence, phrases écrites par lui-même il y a plusieurs années déjà. L’homme y avait décrit la personnalité de certaines personnes qui pourraient poser problème, fronçant les sourcils à la lecture de certains passages. Mais quand avait-il pondu cela ? Avaient-ils gardé cela pour lui en dépit de la dangerosité possible de certains de ces spécimens, tout en lisant il murmura quelques prénoms Nausicaa, Katherine Elizabeth Devinsky, Adam Moore... Ces noms même encore aujourd’hui provoquaient chez le lettré un certain frisson. Il se rappelait du soir où il avait rédigé ces avertissements, il se souvenait avoir pris place dans une pièce où seule une bougie était source de lumière, aucun œil humain n’aurait été capable de discerner autre chose qu’une petite flamme vacillant et le bruit de la plume écorchant un papier. Il avait écrit un pavé montrant comment la situation pouvait être amenée à dégénérer. Il avait vu comment un simple événement pouvait déclencher un incident mondiale, il avait nommé son projet « Effet Domino », oui dans le temps trouver une accroche était fondamentale pour que l’on accepte juste de prendre votre paperasse. Mais cela était tombé dans l’oreille d’un sourd, beaucoup se plaisaient à se moquer de sa vision des choses. Jugeant que l’homme était paranoïaque et que jamais personne ne se dresserait contre l’autorité, soyons lucide les humains n’avaient aucune chance. Cela datait de plus de 50 ans et il se rendait compte que ses prédictions se réalisaient ! Quel sot était-il ! Il aurait dû agir mais qu’aurait-il pu faire à lui seul sur des suppositions ? Les gens n’aimaient que le concret, les prédictions d’un Charlatan qui annonçait une apocalypse ridicule était vue comme une perte de temps. Cormag ne se détachait pas du document, ses yeux ne se mouvaient plus, ils étaient dans la même position regardant le mot « guerre ».  

Puis il fut amené à la réalité et dans le présent, quand son invité fit irruption. La remarque de Jack le fit rire sans qu’il ne puisse s’en empêcher. Le vampire s’approcha de son invité qui semblait allait mieux, il avait même repris des couleurs, se levant le vampire s’approcha de son invité se postant derrière lui, il eut l’impression d’être géant. De façon délicate il posa ses mains sur les épaules du frisé. Il resta un bref moment ainsi sans émettre le moindre son. Il n’avait aucune conscience que ce geste anodin pouvait perturber plus que raison Jack ! Soudainement, il mit une pression pour faire avancer le petit et qu’il prenne place sur un des sièges. Grand sourire figé sur le visage le vampire se souciait de son bien être

« Bien dormi ?! » sa question n’avait aucun sous-entendu pourtant son sourire forcé rendait son visage facétieux or il l’arborait afin de dissimuler son angoisse quant à sa récente découverte non de railler le jeune homme quant à ses activités diurnes. Le sourire laissa place à un facies bien plus sérieux et neutre, il fit tout pour que ses mots ne soient pas vus comme une agression ou une curiosité malsaine « Connaissez-vous le nom de ceux … qui vous ont fait subir cela !? » il ne voulait pas employer un autre mot que subir, c’était un mot fort et qui retranscrivait bien la nature de ce que devait ressentir le petit être. Pourquoi employer un mot qui tendrait à minimiser son vécu, il ne voulait pas le froisser en agissant de la sorte.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Help me ! [Cormag & Jack]   Jeu 19 Déc - 20:49

Cormag McAllister × Jack Sutherland
Like all good fruit the balance of life is in the ripe and ruin.
Jack restait très tendu et il ne savait pas trop quoi faire. Il regardait Cormag avec de grands yeux innocents. Bien qu'il se sentait idiot, il ne pouvait s'empêcher d'avoir peur. Il observait le vampire, non sans une certaine appréhension. L'homme se leva, Jack le suivit du regard jusqu'à ce qu'il se trouve à hauteur de lui. Il resta interdit quand il passa derrière. Jack ferma les yeux et se mordit la lèvre. Quand il posa ses mains sur ses épaules, l'écossais eut du mal à chasser les images de son rêve en tête et ses joues devinrent cramoisie. Il se demandait si ce qu'il avait vécu n'était qu'un rêve après tout. Il ne savait plus rien, il était toujours un peu déconnecté.

Mais rien de ce qu'il attendait ne se passa, Cormag le poussa jusqu'à un fauteuil. Il s'assit en regardant Cormag, dubitatif. Le vampire lui demanda alors si il avait bien dormi. Jack ne rata pas son sourire, si bien qu'il baissa les yeux, il n'osa pas ouvrir la bouche car il savait qu'il allait bégayer. Il se contenta d'un hochement de tête. Cormag lui posa alors une autre question. Qui était ses agresseurs. Il ferma les yeux et grimaça. Il ne voulait pas penser à eux. Ses épaules se nouèrent, il se recroquevilla dans son siège, tout en serrant les paumes tellement fort qu'il n'était pas loin de se laisser des marques sanglantes dans sa peau. Il tenta pourtant de se calmer. Il voulait l'aider et si il avait besoin de connaitre des noms pour le mettre totalement en sécurité ? Jack se força à respirer convenablement.

« Je... ne connais... le nom que de la femme... L'homme... Je ne sais pas... Elle s'appelle Katherine... Devinsky... C'était... horrible... Comment... Comment on peut être comme ca ? »

Sa gorge se noua complètement et il n'arriva pas à parler d'avantage. Il secoua la tête alors que des larmes coulèrent sur ses joues et que son corps se mettait à trembler. Des images revenaient et le souvenir des tortures qu'il avait subit restait imprégné dans son corps. Des rires, des voix macabres, des visages fous... Tout tournait dans sa tête. Il sentait encore ces crocs avides de sang se planter dans son cou sans ménagement, écrasant ses chairs. Il sentait ses os se briser encore et encore. Une douleur sans fin qui semblait être la dernière chose qu'il connaitrait de son vivant.

« J'aurai peut être dû... mourir... Tout ca... reste... Je n'aurai... jamais dû quitter... les miens... Mais qu'est ce qu'il... m'a pris... Elle avait peut être raison... Il n'y a plus rien ici... Plus rien... Et j'ai laissé mon frère derrière... J'ai été idiot... »

Il prit son courage à deux mains et voulu expliquer la situation à Cormag. C'était très frais dans sa tête alors il parlait lentement, de façon hachée et sa voix était à peine audible. A chaque souvenir, son corps était pris de spasmes et son visage se déformait d'une terreur non dissimulée.

« Ils voulaient... Ils... voulaient me torturer pour que... je les emmène près de ma reine et des miens... pour boire notre sang. Ils allaient les tuer... tous... Je ne voulais pas qu'ils fassent du mal à mes amis mais surtout à Jamie... J'ai tenu bon... Ils ont vu que... je ne parlerai jamais alors... ensuite... ils... ont voulu... me changer comme eux... Pour m'obliger à parler... elle voulait m'obliger à parler avec son foutu pouvoir vampirique... et ils voulaient me tuer doucement parce qu'ils... aimaient ca... alors... alors... ils m'ont mis dans ce foutu coffre et m'ont balancé dans ce marécage... Je... Je me pensais... perdu... »

Il leva les yeux vers Cormag et vit que ses yeux n'avait pas du tout la même étincelle que ceux de ses bourreaux. Il l'avait sauvé... ou presque car Jack se prenait maintenant de pleins fouet ce qu'il venait de se passer...

« Ne me laissez pas à ces monstres... Je vous en conjure... Je vous en supplie... Je ferai n'importe quoi... Même si... je ne sais pas qui vous êtes... Vous m'avez sauvé déjà... Peut être que je vous en demande de trop... Vous en avez tellement fait... Je suis désolé... »

fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Help me ! [Cormag & Jack]   Mar 7 Jan - 9:28



Save Him.





La peur cela n’a beau être qu’un sentiment parfois irrationnel pour les humains, pour les vampires c’est une odeur, une saveur particulière dont certains en sont friands. Le prédateur et sa proie mais ici tous les deux ne veulent qu’une chose c’est la chasser or la situation inédite fait que malheureusement cette volonté se heurte à l’instinct : pour la fée celui de l’habitude de la race violente, dangereuse et de la survie, pour le vampire celui de la crainte de la perte de contrôle et de son combat. Tous deux ne l’avoueraient surement pas oralement car en tout cas pour le vampire cela montrerai sa plus grande faiblesse et remettrait en question absolument tout ! Il avait remarqué que ce petit être devait user d’une certaine énergie pour ne pas prononcer de mot, certes quand la question demande une réponse par oui ou non il est très simple de profiter de sa gestuelle mais quand la réponse est plus complexe, une secousse de la tête n’est vraiment pas suffisant. La grimace de Jack et ce qui s’en suivit laissa le vampire pantois, une nouvelle fois c’est par son corps que le petit à la chevelure bouclée traduisait son ressenti. Avait-il été trop direct ? Aurait-il dû attendre encore un peu, laisser le temps s’écouler ou tu du moins le laisser s’éveiller tout doucement ? Là, il l’assenait à coups de questions alors qu’il était évident que le pauvre ne possédait pas toute sa vivacité ! Pourtant Cormag voulait bien faire, voulait clore très vite cette affaire, faire justice pour que la fée passe à autre chose dans la mesure du possible ! Il voyait les ongles s’enfonçaient dangereusement dans la paume du petit être, il n’intervint pas car il savait que chaque être avait besoin d’extirper le néfaste qui les habitait et là était sa façon ! Empêcher un tel processus pouvait être bien plus perturbant donc tout en veillant à ce qu’il ne va pas jusqu’à se blesser, il le laissait expulser.

La réplique concernant le prénom de cette femme qui faisait partie des personnes auxquelles avait pensé l’écrivain le fit se raidir, cette femme était une plaie, une des nombreuses raisons pour laquelle la race vampirique était, est et sera juste vu comme une race proche de la folie animale Des êtres qui ne peuvent être civilisés, des gens assoiffés qui ne seront jamais prompt à se contrôler. Bref même si il s‘y attendait cela n’arrangeait pas ses affaires. Il aurait mieux valu un vampire lambda, un petit nouveau qu’il aurait été aisé à punir. Il espérait que le questionnement du jeune homme était rhétorique, de toute façon que pouvait-il sincèrement répondre à cela. Lui-même ne savait pas comment les gens pouvaient tomber dans un tel excès du glauque, si cela n’avait été qu’u abreuvage nécessaire à la survie de la « sangsue » il aurait pu le comprendre mais là il était question d’un jeu funèbre qui était si loin de sa façon de penser, si loin de ce que lui était. Celui qui lui faisait face n’avait pu retenir bien plus longtemps ses larmes qui se déversaient en flot, il aurait été maladroit d’aller vers lui pour tapoter son épaule mais il était sûr qu’il ne laisserait pas ce crime impuni. Il devait faire quelque chose, passer par les voies diplomatiques qu’il connaissait afin que justice soit faite. Pourtant entre deux soubresauts une information vint titiller l’oreille de Cormag. *Son frère* le vampire pensa instantanément qu’elle avait une autre victime en sa possession, était-il lui aussi prisonnier de cette femme sadique ? Etait-ce cela que ses propos signifiaient ? Il ne l’interrompait pas mais son visage se voulait chaleureux, il tentait tant bien que mal de mettre la victime dans un certain confort, de l’apaiser un tant soit peu par son regard. Mais la suite le rassura, le frère était dans son monde le vampire y avait vu cette seule chose positive, le resté était atroce. Quand il entendait le récit, il se demandait si à la place de la fée lui n’aurait pas voulu planter un bout de bois dans le corps de celui qui se présentait comme son sauveur en découvrant sa nature.

«Ils paieront!» l’intonation était grave, profonde, il pensait sincèrement ses mots ! A présent, il avait tous les éléments, il n’avait plus à embêter Jack avec cette nuit. «Ici, aucun mal ne te sera fait, personne ne pourra t’atteindre!» Le vampire analysait tous les propos que venait de prononcer la fée ! Et compris que les rumeurs étaient fondés, les fées étaient donc insensible à l’hypnose, il ne pourrait donc pas lui ôter sa douleur de cette façon si telle était son envie « Ton frère aussi y trouverai sureté ! » Il avait senti qu’en mentionnant son frère sa voix s’était faite bien plus intense, les battements de son cœur s’étaient accélérés de faon vive. Il était bien plus touché à ce qu’il pouvait lui arriver qu’à sa propre tragédie. Il n’en avait pas conscience mais il était un héros, il avait survécu, il avait été à même de mettre des mots sur ce qu’il avait vécu et il s’inquiétait pour sa famille, là était l’attitude d’un être noble. « Veux-tu aller avec lui ? Je pourrais m’assurer que tu y retournes en sécurité sans que personne ne soit dans les parages.» Cormag pouvait se tenir à une certaine distance pour que le lieu reste secret cela ne le dérangeait point, même si la connaissance d’un tel monde, voir un autre mode de vie était une chose qui le ravirait. Cependant le moment n’était pas opportun, surement que la décennie n’était même pas la bonne pour un tel rapprochement et peut-être même que c’était un événement qui ne se ferait jamais.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Help me ! [Cormag & Jack]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Help me ! [Cormag & Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-