Partagez | 
 

 Back to school? Kind of... [Sullivan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Back to school? Kind of... [Sullivan]   Jeu 14 Nov - 13:57

Am I back to school? F*** yeah!

“ Sullivan & Rose ”


Être vampire, ça avait l'air pas mal cool de loin et quand c'était d'autres gens qui l'étaient. Maintenant que je me suis fait bouffer à mon tour et que j'ai bu du sang et dormi sous terre... et gnagnagna! Et ben c'est vachement moins amusant. Ça fait quoi une dizaine de jours que je me suis réveillée sous terre avec Sullivan et je suis toujours aussi larguée. Pour sûr, il y a quelques points positifs... genre je suis super forte, je guéris instantanément et je peux aller supra vite. Mais le reste... c'est chiant! J'arrive vraiment pas à m'y faire, on me dit que ça va venir lentement, mais en fait le truc c'est que j'ai pas envie d'en être, enfin pas vraiment. Mon sentiment est assez ambivalent en fait parce que je voulais, non, veux toujours vivre absolument et sans le vampirisme, je serais morte sur le sol carrelé du Silver Queen. En règle général, je prends tout du bon côté et je n'ai pas vraiment tendance à me prendre la tête, mais là j'avoue que je change mes habitudes et c'est vraiment pas cool. Qu'est-ce qu'il y a de plus dur? Mmh, y'a pas mal de chose en fait. Mais commençons par le début - number one on ne voit plus le soleil et celui-là c'est sûrement un des plus important ; en deux je mettrais la soif, c'est dingue, c'est continuel... ça titille les crocs et à la moindre goutte de sang, pouf ils sortent ; en trois, tout ce qu'on ressent est démultiplié j'ai l'impression ; le point quatre, il a pas vraiment rapport direct avec moi, mais la plupart de mes proches ont toujours eu peur des vampires et m'en voilà devenu un... pas hâte de devoir gérer cette situation. Ah oui et en plus, je dois apprendre plein de trucs, genre me contrôler, me battre... youpiiie.

Enfin, ce soir j'ai rendez-vous avec Sullivan. Mon créateur... Qu'est-ce que je peux dire sur lui? Franchement, je l'ai fait chanter pour qu'il me soigne et vu que c'était trop tard il m'a transformé. Je regrette vraiment de l'avoir fait chanter et en même temps, je le regrette pas complétement. C'est un peu comme le fait d'être vampire, j'aurais préféré rester juste une humaine mais en même temps, je suis contente d'être vampire parce que je ne suis pas morte comme ça. Enfin... tout est relatif, je suis quand même un cadavre vivant si on écoute une partie de la population. Bref, je regrette de l'avoir fait chanter parce qu'il ne méritait pas ça. Et en même temps, je le regrette pas parce qu'il m'aurait juste laissé crever toute seule sur le sol où je me vidais de mon sang. Mais il faut avouer que je pensais qu'il allait juste m'abandonner en tant que baby vampire, mais non, il prend soin de moi et m'apprend ce que je dois savoir. Je lui suis extrêmement reconnaissante pour cela. Et puis avec un créateur comme Sullivan, j’hérite d’une famille en un sens, une famille qui veut pas de moi mais une famille quand même.

Ce soir d’ailleurs, je dois voir mon créateur pour une petite leçon de vampirisme… Dis comme ça, c’en est presque tordant. À la tombée de la nuit, je me rends directement chez Sullivan et John en croisant les doigts pour que John ne soit pas là, parce que lui m’aime vraiment pas ou disons qu’il ne m’aime vraiment plus et je dirais même que dernièrement il aurait presque des envies de meurtres. Ça serait franchement dommage de mourir comme ça.

Alors prêt pour la leçon professeur?

Je rentre dans l’appart et puis je regarde un peu autour de moi. Cet endroit m’étonne toujours et pourtant je le connais plutôt bien.

C’est horrible comme j’ai les crocs… J’ai failli mordre un gars hier soir.

Entre la honte et l’amusement, je sais pas trop ce que je dois ressentir. L’important c’est que j’ai réussi à m’en empêcher, non? Je me demandais bien ce qu’il allait vouloir m’apprendre ce soir et est-ce que ça serait vraiment utile?


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gabriel d'Avaugour


☩ Morsures : 1297
☩ Points : 3156
☩ Localisation : Shreveport


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Back to school? Kind of... [Sullivan]   Ven 15 Nov - 21:14

Are you back to school? F*** yeah!

“ Sullivan & Rose ”


Les choses s'étaient pas mal calmées depuis quelques temps. John et Sullivan avait eu l'occasion de discuter calmement et la blessure que l'irlandais avait récolté durant cette soirée-là avait presque cicatrisé. Il avait aussi eu une discussion profonde avec Elyane, et Sullivan ne savait pas vraiment quoi y penser. Pour ce changer les idées, et parce que finalement il le devait bien, il avait contacter sa nouvelle progéniture. Prenant soin de lui envoyer un message par téléphone, un soir où John était de sortie chez sa fiancée, Sullivan avait bien l'intention de faire comprendre certaines choses sur la vie de vampire à la jolie rousse. Et ce même si la plupart de ses proches lui intimait de la laisser tomber. Sullivan n'était pas comme ça. Enfin si, un peu au fond, les problèmes il les évite en laissant les choses de côté, mais là cette situation était totalement différente. Ayant eu un créateur des plus horrible, le vampire fut marqué à vie par cette expérience et aurait tout donné pour avoir un créateur potable. Sa rencontre avec Cormag MacAllister lui avait aussi montré les conséquences d'un abandon de nouveau-né. Finalement, il ne souhaitait cela à personne, même pas à celle qui l'avait fait chanter. Puis finalement, Rose n'aurait jamais eu de quoi le faire chanter s'il n'avait pas déconner simplement et purement. Donc, pour une fois, le vampire se retroussait les manches et assumait ses conneries et tant pis pour tous les ignorants qui ne voulait pas le comprendre.

Pour une fois, le vampire s'était levé de bonne heure et s'était préparé. Enfilant une chemise violette et un jean noir et droit. Se regardant une dernière fois dans le miroir de la salle de bain, il entendit la porte s'ouvrir et ne se méfia pas, sentant parfaitement la présence de sa progéniture. C'était presque nouveau pour lui, cela lui faisait bizarre de ne plus ressentir John, dépressif et anxieux, mais plutôt une petite bombe pleine d'énergie. La situation était ... Radicalement différente et le vieux vampire réfléchissait encore à ce qu'ils allaient bien faire ce soir là. La rouquine débarqua dans le salon ouvert avec une phrase très motivé qui fit sourire le brun qui entrait aussi dans la salle. Il s'appuya sur un pan de mur pour la toiser de haut en bas toujours avec son petit sourire :

« On a toujours les crocs. Quoi qu'il arrive. Heureusement pour ce type que tu as un créateur génial et que tu sais te retenir un petit peu. Bon, vu que cela fait un moment, il est peut-être temps d'aller manger. Il n'y a plus de True Blood nulle part, la situation part vraiment en cacahuète, on va donc faire traditionnel ce soir, c'est justement ce que je préfère ! Tu viens ? »

Il prit les clefs de l'appartement et sortit promptement. Une fois dehors, la jeune vampire sur ses talons, il commença à marcher dans la rue, les mains dans les poches, observant attentivement les environs. Peut-être l'emmener au Fangtasia, les choses seraient peut-être plus faciles, il y a toujours des Fangbanger près à l'expérimentation. Il tourna la tête vers la rouquine en reprenant :

« On va au bar d'un ami, tu sais, l'endroit où on s'est rencontrés. N'y voit aucune allusion romantique ou sentimentale, c'est juste l'endroit le plus simple pour trouver un humain consentant. Pour commencer avec toi, cela vaut mieux. Tu vas expérimenter le rythme cardiaque à garder intact et je veux voir un peu si tu débrouilles en hypnose. Une grande première, on va peut-être se marrer un peu ce soir ... »



© Chieuze


_________________


You want a revelation, you want to get it right. You are the revelation. No light, no light in your bright blue eyes, I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day, you can’t choose what stays and what fades away. But if everything is juste a LIE ?Florence + The Machine - No Light, No Light.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Back to school? Kind of... [Sullivan]   Sam 16 Nov - 9:29


Am I back to school? F*** yeah!

“ Sullivan & Rose ”

Bon pour finir, je suis quand même pas mal motivée pour la leçon de ce soir et même plutôt excitée. A quelque part, je suis devenue mon propre sujet d'étude. D'ailleurs, ça me donnerait presque des idées d'articles... mmh intéressant. Je pourrais lancer une série d'articles sur l'adaptation d'un jeune vampire. Tiens, ça me fait penser que je vais devoir sûrement dire à mon employeur que je suis maintenant un vampire... ça va être plutôt dur de me présenter au bureau de jours. Certes, je suis freelance mais j'ai quand même un mini bureau à la rédac et du coup, des comptes à rendre, minime certes mais quand même. Je secoue doucement la tête, je me perds dans mes pensées, comme d'habitude. Je me tournai et observai un instant mon créateur qui m'observait un léger sourire aux lèvres. Des fois je lui en veux parce qu'il m'aurait juste laissé crever sur le sol de cet hôtel si je l'avais pas menacé et qu'il a du me transformé parce qu'il tergirversait. Mais bon, faut que j'arrête de m'apitoyer sur ma transfo et que j'aille de l'avant, non? Je suis un vampire, c'est un fait, autant l'accepter.Revenons à la réalité une fois de plus!
 
Je l'écoute attentivement parce que dans le fond, j'ai toujours autant soif d'apprendre. Soif... mot que je trouve désormais encore mieux adapté. Bref. Je lève les yeux au ciel quand il s'auto-congratule en disant que j'ai un créateur extra. On dirait qu'il est d'excellente humeur ce soir, tant mieux, ça m'évitera peut-être les remontrances. Il parle de manger... rien que cette idée me ferait presque pousser les crocs. Je crève la dalle, littéralement. Plus de True Blood et un créateur respectueux des règles et ça donne qu'on mange pas trop souvent. Mais bon, je vais pas me plaindre, je meurs pas encore de faim et puis je me débrouille pour avec un en-cas de temps à autre. Quand il me demande si je viens, je ricane en le suivant dehors.
 
Pour manger? Pour sûre que j'en suis!!!
 
On marche tranquillement côte à côte dans la rue en silence. Je suis toujours fascinée par les côtés vampires... J'écoute, je ressens et j'observe mes sens surdéveloppés en action. Quand on croise un humain et en me concentrant un minimum sur lui, je suis capable de sentir son coeur battre. En réfléchissant un peu, je pense que je serais capable de reconnaître quelqu'un que je connais de super loin, rien qu'à son odeur. Enfin, c'est fou. Je me reconcentre sur Sullivan quand il m'annonce qu'on va aller dans un bar, au Fangtasia mais qu'il n'y a rien de romantique. Je souris, je devrais peut-être lui dire que je ne ressens aucune pulsion romantique pour lui, peut-être un peu de pulsion sexuelle parce qu'il faut quand même dire qu'il est sexy. Mais bon, de toute façon il est pris, et puis dans mon esprit un créateur c'est un peu un père... ça fait inceste de vouloir sortir avec son père. Ça bloque dans mon esprit. Bon alors, le Fangtasia, il veut m'apprendre à me nourrir sans tuer et l'hypnose... alors ça, c'est tout de suite plus marrant. Bon, je me suis déjà un petit peu entraînée, faut bien que je l'avoue.
 
Parfait le Fangtasia et c'est gentil de préciser... Mais tu sais, de un je sais que tu es en couple et je braconne pas sur le territoire d'une autre. Et puis de deux, ça serait trop bizarre t'es mon créateur, ça fait de toi mon père vampirique et on fait rien avec son père...
 
Il doit sûrement trouver mes déductions un peu étrange étant vampire depuis des siècles. D'après ce que j'ai vu, créateur-progéniture sont souvent liés plus que par un lien familial. M'enfin, je me suis pas encore faite à cette idée et pas sûre qe je m'y ferais. Je souris.
 
Et tu peux être définitivement rassuré, j'suis pas amoureuse de toi. Un clin d'oeil et je continue sur ma lancée. Seigneur, j'ai les crocs qui sortent rien qu'à penser que je vais me nourrir sur un humain... y'a des trucs pour s'arrêter avant que l'humain tombe dans les pommes ou même meurt? Un seuil limite? Mmh, ça doit être différent pour chaque sûrement...
 
Je lui parle à lui, mais aussi à moi-même, un peu comme si je prenais des notes. Et puis il a parlé d'hypnose, non? Tiens, je me demande si on peut vraiment faire croire et faire à la personne tout ce qu'on veut... effacer des souvenirs... et quoi d'autres? Puis je fais la moue.
 
Je pourrais me choisir n'importe quel humain? Tiens, ça me fait encore bizarre de dire humain... Dire que y'a même pas deux semaines, j'étais humaine aussi. C'est dingue! Pis j'fais quoi? J'lui demande s'il veut bien que je le mange?
 
Je pouffe de rire! Je sais pas trop pourquoi, mais j'ai l'impression parfois d'être retombé dans l'adolescence et de devoir tout réapprendre. Tiens, je vais aussi lui demandant pour le genre de vol dans les airs et lévitation des vampires... ça pourrait être utile. Oh yeaah, ça doit être trop cool ça!
 
Tu m'apprendrais aussi à voler/léviter?
 

© Chieuze
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gabriel d'Avaugour


☩ Morsures : 1297
☩ Points : 3156
☩ Localisation : Shreveport


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Back to school? Kind of... [Sullivan]   Sam 16 Nov - 20:59

Are you back to school? F*** yeah!

“ Sullivan & Rose ”


La rouquine suivit le brun sans broncher, même avec motivation ce qui étonnait le vieux vampire. La demoiselle semblait très bien prendre sa nouvelle condition de vampire. Du coup, c'était ce qu'il semblait. Sullivan se rappelait de John, celui-ci avait presque mit 200 pour s'en remettre vraiment, quoique qu'après réflexion et aux vues de leurs récentes discussions l'anglais n'avaient pas l'air de s'être encore fait à sa condition de vampire, même après plus de 350 ans de vie éternelle. Les choses allaient radicalement changer avec Rose et étrangement, c'était une sorte de réconfort pour Sully. L'éducation de John avait été un vrai calvaire et l'irlandais ne savait pas s'il était capable d'endurer cela à nouveau. Ils allaient bien voir cela.

Les deux vampires marchaient tranquillement dans le rue en direction du bar qui finalement n'était pas très loin. Rose lui répondit tout de suite à sa remarque, la prenant au premier degré ce qui fit légèrement rire le brun à la suite de sa remarque à propos de la relation "parentale" qu'elle voyait dans leur lien. Un père ? Ce mot était presque inconnu pour lui, ne se voyant pas vraiment comme cela, mais plus comme un tuteur. Il lui répondit immédiatement :

« Hahaha ! Si tu savais le nombre de choses que j'ai pu faire avec John, tu serais étonnée et morte de trouille ... Une relation créateur-progéniture dépend des protagonistes. Je suis ... J'étais extrêmement proche de John, mais les choses sont différentes avec toi. »

Il ne fit néanmoins pas de remarque sur sa condition matrimonial. Il avait déjà du mal avec le fait d'être avec quelqu'un, estampier une étiquette sur sa tête (ou plutôt leurs têtes) était très dur pour lui. Un couple ... Ouais parait-il qu'ils en étaient un. La demoiselle reprit la parole pour le rassurer, ce qui le fit rire à nouveau en haussant les épaule.

« Parfait ! Je suis rassurée alors, tu ne me courras pas après et partout le bouche en coeur, on va peut-être s'entendre finalement. » Et il lui rendit son clin d'oeil, complice, avant de reprendre, « C'est justement ce que nous allons voir ce soir. Le rythme cardiaque est La chose la plus importante à savoir contrôler si tu veux te nourrir sans descendre le pauvre type qui sera sous tes crocs. Nous pouvons sentir le poul de la personne que nous buvons, le plus difficile est de rester concentrer dessus. Mon créateur ne m'a jamais appris à le faire, désirant que je descende le plus de personnes possible, j'ai fais mes armes tout seul. Et ça a prit un sacré moment. »

Extrêmement rassurant le père Sully. Mais après, il aimait bien inquiéter un peu les personnes autour de lui, pour finalement gérer le situation. La demoiselle reprit encore une fois la paroles, l'inondant presque de remarques inutiles et de beaucoup de questions ce qui fit froncer les sourcils et reprendre par la suite :

« Tu verras bien, soit pas si impatiente. Au Fangtasia, tu n'auras même pas besoin de demander, mais si un jour une personne te fait envie, oui, l'hypnose est sacrément pratique et là, pas besoin de demander, tu te sers. La leçon de morsure sans douleur se sera pour la prochaine fois par contre. »

Ils ne pouvaient pas tout faire en même temps, les choses devaient s'imprégner dans l'esprit de la rouquine le plus rapidement possible et donc le plus efficacement possible. Voler ? Leviter ? Ah oui, c'était vrai qu'il n'avait encore jamais ce point-là avec elle. Avec un sourire sur le côté, un peu moqueur, il lui répondit :

« Voler ? Ha ! Ça ne risque pas de t'arriver avant 400 ou 300 ans si tu te débrouilles bien. Tu verras que vieillir chez les vampires ça a clairement du bon, contrairement aux humains ... »

Le bar était en vue, les choses sérieusement allaient pouvoir commencer. Etrangement, le bar était toujours aussi fréquenté malgré les événements récents dans la région, Eric n'avait pas encore de soucis de client. Le seul vrai soucis dont il avait à faire était la pénurie de True Blood. Un problème pour certain, une solution pour d'autres. Une fois devant la bâtiment, les vigiles le laissèrent entrer en priorité avec Rose, devant la queue qui s'étendait dehors. L'ambiance du club était propre à elle-même. Un nombre d'humains et de vampires plus ou moins habillés, une musique lascive et sexy rythmait les pas de danse des strip-teaseuse ... Le vrai Fangtasia.



© Chieuze


_________________


You want a revelation, you want to get it right. You are the revelation. No light, no light in your bright blue eyes, I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day, you can’t choose what stays and what fades away. But if everything is juste a LIE ?Florence + The Machine - No Light, No Light.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Back to school? Kind of... [Sullivan]   Sam 16 Nov - 23:17

Am I back to school? F*** yeah!

“ Sullivan & Rose ”

Comment peut-on être motivée et déprimée par la même chose? Et bien, à voir, c’est facile. Regardez-moi et ma condition de vampire… je trouve cela excitant et terrifiant à la fois. J’ai du mal à m’y faire et en même temps, on dirait que je me suis déjà parfaitement fait à l’idée. C’est un peu mon côté sur positif qui ressort sûrement. Je suis consciente que je l’inonde de questions, mais malheureusement pour lui mon côté journaliste en soif perpétuelle de savoir n’a pas disparu avec l’apparition du vampirisme. Et en fait, je me rends compte que je vais avoir l’éternité pour ingérer et digérer tout le savoir possible et inimaginable… L’éternité… un concept que j’ai encore du mal à imaginer.

Sa réaction à mes mots sur les liens « familiaux » me fait presque grimacer. John et Sullivan? Bon, pas vraiment étonnant en soi mais… ça sonne encore incestueux à mes oreilles! Mais ça, c’est mon côté humain qui ressort. Tiens, j’ai encore un côté humain. Ben oui, en même temps, ça va pas disparaître du jour au lendemain et puis j’espère bien garder ce côté-là quand même. Je m’aimais bien en humaine. J’acquiesce quand il dit que les choses sont différentes avec moi, en fait ça fait aucun doute. Je ne connais pas les détails de la transformation de John, mais j’imagine bien qu’il a pas fait changer Sulli pour être transformé. Même si c’est pas tout à fait ça qui s’est passé pour moi non plus. Si je m’étais douté que je finirais dans la peau d’un suceur de sang après mon petit chantage, je suis pas sûre que je l’aurais fait. C’est quand même bizarre d’imaginer John et Sullivan nu et ensemble. Un frisson me parcourt. Je ris quand il me dit qu’il est rassuré que je ne vais pas le poursuivre partout la bouche en cœur… Non mais sérieusement! C’est tellement pas mon genre. C’est assez agréable en fait, je pense qu’on peut vraiment développer une relation amicale tous les deux. Puis il me parle en passant de son créateur qui était pas terrible à voir. Ça devait être difficile… si tu ne veux pas tuer et que tu as personne pour te montrer, ça doit être terrible. Et puis tuer n’est pas pour tout le monde… je me demande encore si j’en serais capable. Enfin, si j’en serais capable, je suis assez forte pour ça, mais je suis pas sûre que psychologiquement je tiendrais le coup.

Il me demande d’être moins impatiente, il est pas sorti de l’auberge avec moi! Je peux être d’une patience d’ange dans mes recherches, mais pour le reste, je suis plutôt super pressée. Je sais pas trop quoi penser de l’hypnose en fait. Ça a l’air vraiment chouette mais je me demande si ce ne serait pas un cas de conscience d’obliger en quelque sorte un humain de me servir d’en-cas. C’est sûrement mon côté « je suis pas un vampire, enfin je veux pas en être un. » La morsure sans douleur? Ooh, ça je veux apprendre! Enfin, je sais pas vraiment comment c’est douloureux vu que j’ai jamais vraiment été mordue avec douleur, je m’étais laissée mordre par Sullivan mais il avait fait les choses dans les règles de l’art et ça faisait pas mal. Et merdouille, je veux pas culpabiliser parce que je fais mal à quelqu’un… Quoi que… en fait les Fangbangers doivent aimer ça, non? Raah, c’est perturbant tous ces trucs

Ça fait vraiment mal la morsure? En fait… j’y connais vraiment rien. Pffff!

Il me casse mon entrain en me disant que je devrais attendre au moins 300 ans pour pouvoir voler. C’est vraiment pas cool ça. Et puis on entre dans le Fangtasia, j’aime quand on passe devant tout le monde. Je regarde un peu autour de moi, j’aime cet endroit et son ambiance tout à fait particulière. Y’a un côté vulgaire, mais sans être trop.

Le côté immortalité, j’ai encore du mal à me faire à l’idée… J’m’attendais à vivre genre une septantaine d’année bien puis mourir d’une mort violente mais sans douleur d’un coup. Et voilà que je ne vais plus vieillir, je vais rester hot jusqu’à la fin des temps…

Je ris et puis je continue d’avancer dans le Fangtasia, je me fraye un passage au côté de mon créateur. J’hésite entre choisir directement une proie ou m’amuser un peu d’abord. Aller au bar ne sert pas à grand-chose vu que le True Blood est une denrée disparue. La piste de danse m’attire et puis il y a quelques beaux morceaux. Tiens je pense vraiment comme un prédateur. Je fais signe à Sullivan puis me faufile sur la piste de danse. J’y reste un moment et puis j’ai trouvé mon bonheur! Un beau mâle qui cherche à se faire mordre, je le prends par la main et l’emmène vers Sullivan.

C’est lui mon en-cas… On fait comment?

Je fais sortir mes crocs et passe ma langue dessus. Maudit qu’est-ce que j’ai soif! Il va falloir que je fasse attention… Je veux pas que Sullivan doive me forcer à arrêter de boire, je veux réussir l’épreuve.


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gabriel d'Avaugour


☩ Morsures : 1297
☩ Points : 3156
☩ Localisation : Shreveport


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Back to school? Kind of... [Sullivan]   Sam 23 Nov - 15:43

Are you back to school? F*** yeah!

“ Sullivan & Rose ”


La jolie rousse semblait un peu perdue et dépassée par les événements, ses soupires firent sourire le vieux vampire, finalement, les choses seraient peut-être moins compliquées. Les deux suceurs de sang arrivèrent rapidement à l'établissement voulu. L'ambiance y battait son plein, même si Sullivan sentait Pamela particulièrement tendue. Pendant que sa progéniture le quitta pour se balader dans la foule à la recherche de sa future proie, Sully s'aventura au bar pour échanger quelques mots avec la gérante. Celle-ci avait toujours son aplomb légendaire et son cynisme qui collait si bien à l'irlandais mais celui-ci pouvait sentir l'inquiétude dans sa voix. Ils avaient eu droit à d'autres visites de trouble-fêtes humains ces dernières semaines. Et les nouveaux vigiles n'y changeaient pas grand-chose voire rien du tout. La prise d'Otage au Silver Queen avait d'ailleurs fait monter les passions et les tensions. Les menaces se faisaient de plus en plus lourde. Mais l'ancienne tenancière lui lança un regard plein de défi. Elle défendrait son bar quoi qu'il en coûte. Elle lui demanda alors ce qu'il faisait ici, pour une fois il n'avait pas de boulot pour Eric à faire. Sullivan lui répondit simplement qu'il avait un autre genre de travail à faire et ce fut à ce moment-là que Rose revint avec un humain bien docile qui la dévorait littéralement des yeux. Pam' émit un petit rire quand elle comprit et retourna à ses occupations.

Bien, la rouquine avait donc choisi et Sully porta son regard sur le nouveau venu et émit un petit sourire. Il était pas mal, bien bâti et s'il pouvait se nourrir d'autres personne qu'Elyane, il ne se serait pas privé. Mais il fallait passer au choses sérieuses. Eric lui avait expliqué qu'avec les tensions, mordre en publique en plein milieu du bar n'était plus vraiment d'actualité. Sully fit donc un signe de tête en direction des sanitaires pour ensuite y filer, la rousse et sa proie sur les talons. Il plongea son regard acier dans celui noisette du jeune homme.

« Écoutes moi bien mon mignon. La demoiselle a côté de toi est en plein apprentissage. Tu vas donc être particulièrement gentil avec elle et faire ce qu'elle te dit jusqu'à ce que je te dises le contraire. Ça te va ? »

Le beau mâle acquiesça de la tête machinalement et l'irlandais eut un léger sourire satisfait. Il se tourna alors vers son élève :

« Tu as vu comment j'ai fais ? Quand tu hypnotises quelqu'un, tu dois toujours le fixer dans les yeux sans les cligner quand tu lui parles, sinon l'effet se dissout. Tu dois puiser en toi toute ta détermination et toute l'envie que tu as qu'il t'obéisse. Maintenant, montre-moi comment tu mords instinctivement. Et n'oublies pas ce que je t'ai dis que le pouls. Tu le sens à chaque gorger pulser sous ta langue, quand tu sens qu'il commence à baisser, tu t'arrêtes immédiatement. On ne va pas tester les limites de cet humain. »

Sullivan se recula de deux pas pour bien observer les faits. Heureusement que les toilettes pour hommes étaient vides pour le moment, ils n'en étaient qu'au début de la soirée, mais d'ici une petite demi-heure, il était persuadé qu'ils ne seraient plus les seuls à se nourrir ici ...



© Chieuze


_________________


You want a revelation, you want to get it right. You are the revelation. No light, no light in your bright blue eyes, I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day, you can’t choose what stays and what fades away. But if everything is juste a LIE ?Florence + The Machine - No Light, No Light.
(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Back to school? Kind of... [Sullivan]   Sam 30 Nov - 3:15

Am I back to school? F*** yeah!

“ Sullivan & Rose ”

Dans le fond, la soirée serait intéressante quoi qu’il arrive parce que j’allais me nourrir et que je mourrais littéralement de faim. Et puis je savais que Sullivan ne me laisserait pas tuer un innocent, qu’il prendrait soin de moi. Parce que j’étais devenue un vampire et si je suivais l’instinct pur et simple qui m’animait, je tuerais… Le problème était que je n’étais pas sûre de pouvoir le supporter. Je ne voulais vraiment pas tuer quelqu’un, à vrai dire je crevais de trouille à l’idée de tuer. Être un vampire n’avait rien de facile même si je donnais l’impression de très bien m’en sortir. En vrai bout-en-train que j’étais, on aurait pu croire que je prenais mon nouvel état avec philosophie et que je l’avais même accepté. Mais ce n’était pas vraiment le cas, enfin pas complétement du moins. J’avais mal d’avoir été transformée. Certes, je pleurais pas sur mon sort parce que ça ne servait vraiment à rien. La seule solution que je pouvais avoir pour mettre fin à cette situation, c’était d’aller à la rencontre du soleil ou alors d’un pieu en bois peut-être… enfin c’était de rencontrer la mort ultime, mais j’avais envie de vivre et donc cette option était juste inenvisageable! Et puis Sullivan ne me laisserait pas faire, ou alors si… dans le fond, ça lui permettrait de se débarrasser d’un point ennuyeux de sa vie.

En venant le rejoindre au bar avec ma proie, je remarquai la blonde du bar, je crois que c’est Pam, non, non… je suis sûre. Elle gère le bar d’après ce que je sais avec Eric, le sheriff du secteur. Eric, je l’ai juste aperçu quelquefois, un beau blond genre dieu viking. J’aimerais assez ça, faire plus ample connaissance avec lui. Enfin, revenons à la réalité. Pamela sourit alors que je montrais ma proie à Sullivan avant de s’en aller plus loin à ses affaires. Mon créateur me montra la direction des toilettes et je m’y rendais donc en tenant toujours le beau mec par la main. Je trouvais tout ça excitant et puis j’aimais assez la manière dont il me dévorait littéralement des yeux. Vu que j’allais être avec deux hommes, je me rendais dans les toilettes des gars, les femmes y passaient toujours assez inaperçu de toute façon, enfin façon de parler… Sullivan planta son regard dans celui de mon prochain repas et l’hypnotisa. Je le regardai faire, je voulais vraiment essayer l’hypnose, c’était assez cool. En fait, je me disais que si ça se passait vraiment mal avec Alexander, je pourrais toujours l’hypnotiser et lui dire de rentrer au Canada en lui faisant croire un truc du genre que tout va bien et qu’il m’oublie gentiment. Seigneur, ça me ferait vraiment mal… Mais bon! A la guerre, comme à la guerre! Je ferais tout pour survivre.

Je souris en coin puis écoute mon professeur. Un cours sur la façon d’hypnotiser, fixer la personne dans les yeux, ne pas ciller, être déterminé, vouloir vraiment se faire obéir. Je peux le faire maintenant? Ah ben non, il veut que je me  nourrisse. Ma langue passe doucement sur mes lèvres tandis que mes crocs sortent. Je ne dois pas aller trop loin, bien me concentrer sur son pouls. Je souris gourmande et fait pencher la tête à ma proie. Repérant la carotide, je mords la peau tendre de la gorge de mon en-cas. Le sang gicle dans ma gorge et je ferme les yeux tellement c’est délicieux. Je bois à la source. Je perds le fil durant un instant, je relâche sa gorge avant de le mordre une nouvelle fois. Je me concentre un peu plus et compte les battements de son pouls. Je continue de le boire un peu, j’ai envie de sexe… Boire est excitant, si j’étais seule je pense que je me serais envoyé en l’air et l’aurait mordu en même temps. Ça doit être vraiment chaud ça! Mais j’aurais sûrement pas pu m’arrêter. Le sang pulse moins vite, la présence de mon créateur me permets de rester concentrée et même si j’ai conscience d’avoir pompé un peu trop longtemps, je finis par arriver à m’arrêter. C’est plus dur que ce que j’imaginais. Je me suis déjà nourrie sur une personne mais toujours de petites doses et sous contrôle sévère.  Je pose un baiser sur la morsure que je lui ai fait puis me mordant la lèvre, je me redresse et regarde Sullivan. Jetant un coup d’œil au mec que j’ai mordu, je me rends compte qu’il est un peu pâle mais qu’il tient encore debout et qu’il va bien. Il aura sûrement la tête qui va tourner un peu et il se sentira un peu faible… mais je l’ai pas tué!

Mmmh, le sang chaud… vraiment délicieux…

Se léchant les lèvres pour récupérer les dernières gouttes de sang qui y perlaient. Je soupire un peu. M’arrêter a été vraiment plus difficile que ce que je pensais. C’est bien beau de boire à la source, mais il faut une sacrée maîtrise de soi pour ne pas vider un humain. Ça va être plus compliqué que ce que je prévoyais en fait. Les crocs toujours dehors, je ne crois pas être capable de les faire rentrer en fait. Regardant le cou où on peut voir les deux marques de mes crocs et du sang, je m’en rapproche avant de refaire un pas en arrière.

Seigneur… je meurs d’envie de le mordre encore…

Restant à distance respectable du mec que je viens de boire, je regarde Sullivan.



© Chieuze
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Gabriel d'Avaugour


☩ Morsures : 1297
☩ Points : 3156
☩ Localisation : Shreveport


Qui suis-je ?
Race: Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Back to school? Kind of... [Sullivan]   Ven 10 Jan - 15:44

Are you back to school? F*** yeah!

“ Sullivan & Rose ”


Cela faisait un sacré moment que Sullivan était un vampire. Plus d'un millénaire. Il n'avait que très peu de souvenir de son "enfance vampirique" juste que cela avait un calvaire incessant pour cause de créateur totalement barge. Finalement, il avait fait le gros de son éducation tout seul, Adam étant totalement incontrôlable, et les choses avaient été particulièrement difficiles. C'est pourquoi, comme avec John, il mettait un point d'honneur dans l'éducation de ses progénitures. Enfin "ces" étaient assez limité. Plusieurs vampires lui en avait alors fait la remarque, qu'il était déjà rare de rencontre un vampire de son âge, mais encore plus un vampire âgé avec si peu de progéniture. N'importe quel psychologue de comptoir aurait facilement compris pourquoi. Pas qu'il n'aimait pas la "paternité même s'il trouvait ça plutôt gênant, il était plutôt terrorisé d'être responsable de quelqu'un. Ce quelqu'un pouvait à tout moment disjonpter ce qui était relativement dangereux pour lui et dans le monde actuel.

C'est pourquoi il observait Rose avec une anxiété dans le regard qui ne pouvait tromper personne. Et si elle échouait ? N'arrivait pas à s'arrêter, que l'hypnose se dissipe et que le mec se mette à hurler à pleins poumons ? Sully effaça cette pensée d'un revers de la main en regardant alors ailleurs, retenant sa respiration. Il ne s'arrêtait pas de lancer des petits regard au couple, se demandant s'il devait intervenir ou non toutes les 5 minutes. Il ne faisait vraiment pas un bon professeur, la patience lui faisait cruellement défaut. Le vampire se concentra alors sur le rythme cardiaque de la pauvre victime pour voir l'avancer des travaux. Celui-ci commença donc à ralentir dangereusement, Sully tendit la main vers la jeune vampire mais celle-ci s'arrêta juste à temps. Il arqua un sourcil. Bien ... Les choses allaient peut-être se présenter sous un bon jour finalement. Un sourire en coin s'étira alors doucement quand il vit les pupilles totalement dilatée de belle. Qu'il savait ce qu'elle pouvait ressentir à ce moment-là ! Il sentait aussi monter l'adrénaline en elle, plus fort plus puissant que n'importe quelle substance illicite. Ressentir ce qu'elle pouvait ressentir, était comme prendre son pied par procuration, ce qui était l'un des avantages à être créateur. Toute cette chaleur, ce sang qui coulait à la commissure de ces lèvres, ses pupilles grandes ouvert. Il la regardait presque avec envie, une envie dévorante et totalement sauvage. La tentation de la prendre maintenant sur place était dure et cruelle mais l'image d'Elyane s'imposa à lui. Il ne pouvait pas faire ça.

Ce fut donc dans un râle intérieur qu'il réfréna ses envies et regarda sa disciple avec approbation. Il regarda l'humain se reposer doucement au sol avec un sourire complètement niais. Heureusement que ces humains pouvaient aussi en profiter. Il reprit alors d'une voix légèrement plus grave que d'habitude :

« Bien, finalement, tu n'es peut-être pas totalement irrattrapable ! Mais tu ne sortiras pas d'ici dans d'avoir rentrer tout ça,» il pointa du menton ses crocs toujours sortis,« tu risquerais de faire une bêtise et de ruiner tous les efforts que tu viens de faire. Pense à quelque-chose de carrément débandant, généralement, ça marche plutôt bien. Comme par exemple tout ce qu'il risquerait d'arriver si tu craques. Je sors, rejoins-moi dehors quand tu auras terminé. »

Il se pencha alors que le mec, pour le prendre par le bras et le ramener dans la salle sur un des divan de la salle. Il fit un dernier sourire à Pamela avant de se diriger vers la sortie. Rose devait faire le point par elle-même un dernier moment et se calmer. Ils feraient probablement le point ensembles plus tard ...



© Chieuze


_________________


You want a revelation, you want to get it right. You are the revelation. No light, no light in your bright blue eyes, I never knew daylight could be so violent. A revelation in the light of day, you can’t choose what stays and what fades away. But if everything is juste a LIE ?Florence + The Machine - No Light, No Light.
(c) Bloody Storm


Dernière édition par Sullivan Moore le Lun 20 Jan - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Back to school? Kind of... [Sullivan]   Lun 20 Jan - 12:40

Am I back to school? F*** yeah!

“ Sullivan & Rose ”


Tout à mon repas et à l'excitation que cela suscitait en moi, je ne faisais pas vraiment attention à Sullivan. En fait, plus je me nourrissais de cet humain, plus j'avais envie de sang et plus j'avais envie de sexe. Marrant comme les deux avaient l'air de ne faire plus qu'un maintenant. Enfin, ce n'était pas hyper difficile de se contrôler mais je ne pouvais pas nier que manger était devenu quelque chose de presque sexuelle depuis que j'étais devenue vampire. C'était la première fois que j'en prenais conscience à ce point. Pourquoi? Sûrement parce que c'était la première fois que je me nourrissais vraiment seule d'un humain. Et peut-être aussi parce qu'il y avait mon créateur et un ancien amant juste à côté de moi qui me regardait boire à même les veines de ce charmant en-cas. Ouais, ça devait être le fait d'avoir un mec que je désirais pas loin qui me faisait me sentir comme ça. Repoussant cette idée, je stoppai de me nourrir avant de me précipiter dans une catastrophe certaine. Autant éviter de tuer celui de qui je me nourrissais... pas sûre que ça me fasse des points avec Sullivan si je vidais de son sang un innocent.

Relevant mes yeux sur mon créateur alors que l'humain se laissait glisser au sol avec un sourire niais aux lèvres, je crus déceler l'espace d'un instant une lueur de désir animal dans ses prunelles. Un frisson me parcourut toute entière et me lèchant les lèvres pour y récupérer le sang, j'essayais de redescendre de mon nuage. J'avais jamais été une adepte des drogues même si j'en avais testé quelques unes dans ma folle jeunesse... et bien rien, absolument RIEN aurait pu me préparer à ça! Qu'est-ce qu'on ressent? Toute puissance, on possède quand même un pouvoir de vie et de mort à l'insant durant lequel on se nourrit. Bien-être total. Excitation extrême. Tu mélanges tout ça, tu secoues bien et ajoutes quelques pincées d'autres sentiments excitants, agréables ou carrèment jouissif et t'obtiens le cocktail de ce que l'on ressent lorsqu'on se nourrit à même une veine ou une artère. Le seul truc que t'as envie de faire quand tu arrêtes? Recommencer directement! Ça allait demander une sacré volonté de rester un bon vampire...

Les mots de Sullivan me firent sourire un peu même si j'aurais pu les considérer comme légèrement insultant. Pas totalement irrattapable? Ouais, pas forcèment le truc le plus sympa qu'on m'ait dit dernièrement... Mais j'étais dans un tel état de plaisirs intenses, que je m'en foutais royalement. Bon il m'interdisait de sortir tout de suite, il fallait que je me calme, que je rentre mes crocs. Pourquoi? J'étais pas défoncée mais dans un état qui pouvait laisser penser que j'étais sous shoot... il me disait qu'il fallait pas que je fasse de conneries, ce qui risquait d'arriver si je l'écoutais pas. J'aurais bien voulu le contredire, mais je pouvais pas trop. J'avais déjà super envie de mordre à nouveau mon repas et je lui jetai des coups d'oeil plein de convoitise. Aucun doute qu'il fallait que je calme mes hormones... Il me conseille de penser à un truc qui fasse pas bander, je grimace et hoche la tête tout en faisant une moue boudeuse quand même. On se refait pas...

Et merde... ça commençait à être sympa... J'en veux encore et j'ai envie de m'envoyer en l'air...

Poussant un long soupir à fendre l'âme, je regarde Sullivan se baisser pour emmener le gars avec lui. Il le maintient par le bras et je soupçonne fortement que le mec se serait effondré heureux s'il ne le tenait pas.

Okay... je fais vite... enfin autant que possible... sinon tu pourrais m'envoyer un vampire...

Souriant de mon idée saugrenue... franchement m'étonnerait que Sullivan m'envoie un vampire pour que je puisse soulager mes envies de sexe dans les toilettes du Fangtasia... Ouais, j'allais devoir me débrouiller seule si après le débriefing, ça me démangeait encore. M'appuyant à deux mains contre les lavabos, je me rince le visage puis me concentre pour essayer de rentrer mes crocs. Mais évidemment mon esprit dérape vers le fait que je me suis nourrie et ça ne fonctionne pas vraiment pour faire baisser l'excitation. Un truc qui me coupe l'envie de cul... Ah ouais, je sais! Je pense à une humiliation que j'ai vécue au collège... rien de mieux que cette humiliation pour me faire redescendre sur terre, ça marche à tous les coups! Une fois les crocs rentrées, le sang nettoyé de mon visage, je retourne dans la salle du Fangtasia pour partir à la recherche de mon bien-aimé créateur et pour le feedback promis. En tout cas, la soirée a été plus qu'intéressante... j'ai toujours autant soif d'apprendre.

La leçon est donc terminée...


© Chieuze
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Back to school? Kind of... [Sullivan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Back to school? Kind of... [Sullivan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-