Partagez | 
 

 Le mauvais oeil [Nausicaa&Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Le mauvais oeil [Nausicaa&Jack]   Mer 13 Nov - 19:28

Le mauvais oeil

“ Nausicaa & Jack ”

Il avait beau être en vie, Jack avait l'impression pourtant que le destin s'acharnait sur lui. Il se pensait même parano en pensant que Mabb y était surement pour quelque chose... Il avait l'impression qu'elle l'épiait et qu'elle faisait en sorte qu'il se retrouve toujours dans d'affreuses postures... Le terroriser... Lui faire prendre conscience qu'elle avait raison et lui tord. Mabb savait jouer sur le destin. C'était une fée bien plus puissante que lui, alors que Jack possédait déjà de nombreux talents féériques. Il était surement un des derniers à avoir ce sang si pur avec son frère.

Cormag l'avait sauvé certes... Mais il avait passé les deux jours les plus horribles de toute son existence. Il avait vu la mort... Mais pas seulement. Il avait vu le côté le plus sombre qu'un être pouvait lui donner. Une souffrance sans limite qui avait laissé des traces indélébiles dans son âme. Son corps avait guéri, grâce à Cormag. Du sang de vampire... Jack connaissait ses vertus mais aussi ses vices. Il se refusait d'en boire une seule nouvelle goutte de ce sang que les fées considéraient comme diabolique. Mais à ce moment précis, il avait été sa seule issue de survie.

Il était dans un sale état quand il retourna à son appartement. Physiquement il était guérit, mais mentalement c'était tout autre. Il n'était pas non plus très présentable et il lui se disait qu'il avait grand besoin d'une douche. Il avait une chaussure en moins, sa chemise était déchirée et couverte de son sang. Son pantalon était arraché à certains endroits. Sur son visage, une légère barbe naissante. Dans le creux de son cou une large lignée de sang séché se faisait voir.

Le soleil tapait fort dans le creux de sa nuque et il savait qu'il se risquait un coup de soleil, mais il était si bon de sentir cette chaleur se répandre dans son corps. Il ne préféra même pas les coins d'ombre. La ville était aussi dans un triste état dans certains endroits. Les vampires s'étaient donné à coeur joie durant la nuit d'Halloween. Il ne devait pas être le seul à n'en pas sortir totalement indemne. Il arriva devant la porte de chez lui, contempla la grille toujours défoncé... Lui rappelant à l'ordre une terreur qui ne semblait jamais finir. Il posa sa main sur la porte. Chercha vainement les clefs dans ses poches. Il ne les avait plus. Il soupira longuement et se cogna le front contre celle-ci. Il ne manquait plus que ca. Il prit un léger recul pour tenter de la défoncer, mais sous son allure frêle, il ne fit que se cogner dans celle-ci de manière pitoyable à s'en faire mal à l'épaule. Il grogna et pesta.

Il se tourna ensuite sur la poignée et électrisa sa main droite. Il se recula un peu et envoya une décharge de lumière sur la poignée qui vola en éclat. Laissant un trou, ce qui permis à Jack d'entrer. Il ne remarqua pas que sa voisine de chambre l'avait vu faire. Il n'était plus aussi à l'affut que d'habitude, mais il n'avait qu'une envie: prendre une douche, manger et se reposer. Il se glissa jusqu'à la salle de bain, retirant ses loques une à une.

Il tira le rideau de la douche et ouvrit l'eau froide. Le choc thermal lui réveilla l'esprit. L'eau froide lui faisait du bien et il ne changea pas celà. Il regarda le sang séché se mêler à l'eau et devenir un trait rosé qui s'évacua dans le siphon de la douche. Jack craqua alors, il commença à pleurer à chaudes larmes. Il aurait voulu oublier ce qu'il venait de se passer... Ce supplice qu'il avait enduré pendant deux longs jours. Même si son corps était réparé, il n'en gardait pas moins que des souvenirs atroces et des cicatrices à jamais.

Il entendit alors un bruit venant de l'appartement. Il redressa la tête, les yeux rougis. Son rythme cardiaque s'accéléra. Un vampire ? Non... Ils étaient en début d'après midi, c'était impossible. Jack arrêta l'eau et sorti de la douche. Il prit un t-shirt et un pantalon qu'il enfila. Il se rendit compte qu'il n'avait rien pour se défendre, mis à part sa lumière de fée. Il ne s'en était jamais préoccupé avant aussi... Jack chargea magnétiquement une de ses mains et passa la porte doucement.

« Il y a quelqu'un ? »

Aucune réponse. Il laissa trainer son esprit aux allentours pour tenter de capter qui était l’intrus. Pas de bruit... Doucement... Si ca dégénère... Il ne reconnaissait pas les pensées... Il se demandait à qui elles appartenaient. Il s'avança au milieu de la pièce. Il sursauta quand il entendit une personne derrière lui... Une personne qui tenait un fusil qui plus est. Jack leva les mains en l'air et regarda l'homme d'un air hébété. C'était monsieur Sanders, celui qui lui avait passé les clefs. Le propriétaire.

« Monsieur Sanders... Vous m'avez fait peur... Pourquoi vous...
- Sors d'ici sale monstre ! »

Jack le regarda, affolé. Il ne comprenait décidément pas ce comportement. De toute manières j'ai appelé les flics et la brigade. Ils vont me l'embarquer vite fait celui-là... Avec ses airs de garçon naïf... Il a bien caché son jeu.

« Je ne comprends pas...
- Arrêtes de raconter n'importe quoi ! Il parait que tu fais des trucs avec tes mains. Des trucs dangereux. Il parait que vous êtes partout d'après ce qu'ils disent à la télévision. Vu ce que tu as fait à ma porte, je veux bien le croire.
- Je suis désolé. Je vais vous rembourser... j'avais juste perdu les clefs vous savez... Je vais vous rembourser... ne vous inquiétez pas... Je ne suis pas méchant. » Répondit-il naïvement.

Pour réponse, une décharge sortit du pistolet et alla se loger dans le mur derrière lui. Jack sursauta en criant et leva les mains, tout en se mettant à genoux.

« S'il vous plait monsieur Sanders... Je ne sais pas où aller... Si vous me mettez à la porte... Cette nuit, ils vont revenir me trouver pour me tuer ou pire encore... S'il vous plait.
- Rien à foutre ! J'ai déjà mes miches à sauver. Barres toi !
- Mes affaires... Au moins des affaires... Un sac... Je m'en vais... S'il vous plait... Sinon je n'ai rien... »

Monsieur Sanders ne dit rien et continua de le braquer. Jack le regardait avec un air désespéré. Il lui fit un signe de tête pour qu'il se dépêche. Jack alla chercher un sac et commença à fourrer les dernières affaires qu'il avait. Argent, quelques biscuits et barres de céréales, une bouteille d'eau et des vêtements chauds. Il entendit alors une alarme dehors. Il redressa le nez. Monsieur Sanders le braquait toujours.

« Si j'étais toi, c'est maintenant que je partirai. »

Jack ne se fit pas prier. Il mit son sac sur son épaule et attrapa ses dernières baskets à la volée. Il passa près de l'homme qui le mettait toujours en joue. Passé la porte, il vit alors des militaires sortir de leurs voitures. Jack ne se fit pas prier. Il commença à courir dans l'autre sens. Il avait été repéré et ils se mettaient déjà à sa poursuite. Jack passa la seconde hanse de son sac à son épaule. Il avait toujours ses chaussures en main. Il arriva à l'autre bout du balcon. Il regarda la poubelle en dessous et grimaça. Sa douche n'aura pas duré longtemps. Il prit de l'élan et sauta par dessus la balustrade alors qu'une balle lui siffla au dessus de la tête.

Il atterrit dans les poubelles qui l'amortirent. Il ne préféra pas regarder derrière lui, il reprit sa course. Il entendait des détonations derrière lui et des hurlements à son encontre. Jack en avait réellement marre de fuir comme ca. Après les vampires, c'était les humains qui le traquaient. Plus rien ne tournait rond. Il continua à courir, il devait se mettre à l’abri. Il trouva un lieu public ouvert. Une bibliothèque. Il entra. Du coin de l'oeil, il vit passer les policiers qui continuaient leur route. Jack souffla alors longuement, à bout de souffle. Il en profita pour enfiler ses baskets.

Il leva les yeux et remarqua enfin l'endroit où il se trouvait. Il s'avança jusqu'à l'accueil. La femme finit par lever les yeux vers lui. Jack pensa à voix haute.

« C'est une bibliothèque ?
- Oui, heureux que vous l'aillez remarqué jeune homme. »

Jack baissa les yeux vers la femme, confu. Il fronça les sourcils, il avait encore du mal à reprendre son souffle. Il s'essuya le front rapidement. Il jeta des regards inquiêt vers la sortie. Il préférait encore se planquer ici quelques heures avant de sortir.

« Heu... Oui... Oui... Je voulais vous demander si il était possible de... rester un temps ici... à lire...
- C'est une bibliothèque. C'est fait pour ca. Par contre, il vous faudra signer ici et noter votre nom et prénom. »

Elle lui tendit un registre. Jack s'empressa de signer. Il se recula ensuite du comptoir et alla se perdre dans une allée. Il croisa plusieurs personnes... Il continua jusqu'à trouver un endroit inoccupé. Son regard se porta sur divers livres pourtant. Jusqu'à ce qu'il fut attiré par un étrange ouvrage. Cottingley Fairies - Arthur Conan Doyle. Jack l'attrapa du bout des doigts. Cottingley... Cottingley... Oui, c'est là qu'il avait connu Annabella... Elle lui en avait parlé d'ailleurs... Pour lui celà ne remonte qu'à 3 mois tout du moins... Pour elle... 10 années avaient passé. Jack alla s'asseoir à un bureau et ouvrit le livre. Il tomba sur diverses photos mettant en scènes des fées. Jack fronça les sourcils tout en aillant un sourire. Il remarquait tellement de vérités mais aussi tellement d'invraisemblance dans ces livres... Il fut prit par la lecture pourtant et ne remarqua pas les deux heures défiler.

La bibliothécaire vint à le voir pour qu'il quitte l'endroit. Jack remit l'ouvrage en place. Il n'aimait pas l'idée de retourner dehors, sachant qu'il allait bientôt faire nuit. La nuit... Sa pire hantise... Il se retrouva dans la rue, le soleil devenait doucement rouge. Il fallait qu'il trouve un abris. Sookie ? Bon Temps était trop loin. Cormag ? Il ne savait même pas où il logeait... Eleanora ? Il se voyait mal se pointer à l'hôpital et il lui avait déjà tellement demandé. Il remonta alors la capuche de son sweat sur la tête, sorti une barre de céréales qu'il mangea et commença à marcher jusqu'au centre ville pour tenter de trouver un hôtel. Il n'avait vraiment pas de chance pour ce coup, le premier était fermé, le second était complet.

La nuit étendait son long manteau inquiétant sur la ville... Il sentait déjà des yeux le suivre... Que faire ? L'obscurité était maintenant là. Jack se sentait tellement mal... Il alla se calfeutrer dans un coin de rue. Il passa ses bras autour de ses genoux et attendit. Que pouvait-il faire de plus ? Le plus ennuyeux n'était pas de dormir à la belle étoile. Il s'en fichait de ca... mais ce qui pouvait roder la nuit... Mais la fatigue le prenait. A quoi ca servait de fuir ? Ils allaient finir par le retrouver. Il espérait même que celà soit un autre vampire qui le trouve au final. Il mourrait et ne souffrirait plus... Il finit par s'assoupir comme celà...

Il fut réveillé en sursaut quand il senti qu'on lui secouait l'épaule. Il fut d'autant plus effrayé en voyant le visage du vampire qui lui faisait face. Jack se releva mais l'homme l'attrapa par le gorge et le plaqua contre le mur.

« Alors on part sans dire au revoir ? C'est très malpoli tu sais... Tu m'as l'air en forme, dis donc ! Je me demande où tu as pu avoir du sang de vampire... Mais j'aime ce jeu... j'aime quand ma victime se bat pour la vie. Ton odeur est repérable à des kilomètres à la ronde... »

Les mains de Jack s'illuminèrent, mais l'homme fut beaucoup plus rapide que lui. Il le retourna sur le sol, plaquant des deux mains contre le bitume.

« Tsss... Ou en étions-nous... Ha oui... Tu sais... Tu peux me les cacher, je finirai par les trouver... Et tu sais ce qu'il va se passer ? Je vais tous les tuer... Un à un... Je me délecterai de leur sang... Et toi, tu regarderas dans l'incapacité totale de bouger... Je vais te briser comme jamais... »

Jack sentit le genou de l'homme remonter le long de sa colonne vertébrale alors qu'il continuait son discours.

« Il y a une vertèbre dans le creux du dos, qui, quand elle est brisée, ne peux plus être réparée... Enfin... Quand on parle de médecine humaine... Et elle se trouve... Juste ici... Ca m'évitera des efforts vains à te tordre dans tous les sens... L'horreur de ne plus pouvoir bouger d'un pouce. »

C'est à ce moment précis qu'il enfonça violemment son genoux dans sa colonne. Jack hurla alors que la douleur lui remonta jusqu'au creux de sa nuque. L'homme le relâcha en riant sadiquement. La douleur se rependît dans ses membres.

« En fait ca m'ennuie tout ca. Et j'ai si faim... Tu ne m'en voudras pas si je me sers ? »

Adam finit par planter ses crocs dans le creux de son cou pour y aspirer du sang. Jack serra les dents, tenta de bouger ne serait-ce le petit doigt, mais à l'évidence, il venait de mettre en pratique ses paroles. Il était totalement paralysé.




© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mauvais oeil [Nausicaa&Jack]   Jeu 14 Nov - 21:26




Nausicaa ∞ Jack.

❧ Le mauvais oeil


Je m'étais réveillée un peu avant le coucher du soleil, je le savais sans même ouvrir les yeux. Je ressentais la chaleur encore présente à l'extérieur de ma charmante demeure. J'étais probablement la première de tous mes sujets à s'être réveillé. Vu l'âge que j'avais, il y avait quelques avantages acquis par la vieillesse. Cela ne signifiait pas pour autant que je puisse sortir me balader sous les rayons du soleil. Seulement que je pouvais rester éveiller plus longtemps sans en ressentir d'effet indésirable, tant et aussi longtemps que je restais loin des rayons UV meurtriers. Il fut un temps cependant où j'avais eu la chance de goûter à du sang de fée. Cela avait été une journée tellement merveilleuse! J'étais restée étendue sur une chaise longue dans ma cour arrière avec pour seul habit les vêtements de chair que Dieu m'avait donnée à ma naissance. Cette chaleur enivrante m'avait fait un bien fou! Me rappelant de doux souvenirs d'avant ma transformation. Mais les effets bénéfiques féériques n'étaient pas éternels et j'avais dû le lendemain retourner à ma vie nocturne. Quoi qu'il en soit, j'avais adoré l'expérience et j'espérais pouvoir la revivre un de ces jours! Malheureusement pour moi, à ce moment c'était ma première rencontre avec une fée et l'envie de la boire en entier avait été beaucoup trop forte pour que j'arrive à m'arrêter de boire. Son doux nectar encore chaud coulant le long de ma gorge était beaucoup trop bon. C'était un peu comme un vin dispendieux et extrêmement vieux auquel tu dégustes avec envie. Je n'avais jamais goûté quelque chose d'aussi bon! Il m'était arrivé à d'autres moments de mon existence de croiser le chemin de ses petits êtres de lumière, que je partageais avec ma créatrice alors que nous étions en plein extase. Il était maintenant évident pour moi que la prochaine fois que j'en verrai une, je ferais les choses autrement. Pourquoi pas ne pas en faire ma propre pomme de sang! Tel un humain me servant de plat principal, la fée serait mon délicieux dessert!

Je repoussais les couvertures qui me recouvraient et posais les pieds par terre. Je ne dormais pas dans un cercueil comme la plupart de mes congénères. Étant fortunée, et ayant acheté la somptueuse demeure d'une ancienne reine vampire, j'avais tout ce qu'il me fallait ici pour vivre le plus "normalement" qui soit. J'étais complètement nue et je pris le temps de m'admirer à travers le miroir avant de faire quoi que ce soit d'autre. Mes cheveux étaient parfaitement coiffés comme lorsque je m'étais couchée la veille. Il faut dire que les vampires ne bougent pas dans leur sommeil, il leur est donc beaucoup plus simple d'avoir l'air frais et dispo à leur éveil. Une jeune femme entra alors dans ma chambre comme si elle avait attendu que je me lève avant de pénétrer dans la chambre, vêtue uniquement d'un peignoir rouge. Elle vint se mettre à genou devant moi avant de dégager ses longs cheveux épais et blond de sa petite nuque frêle. Elle était d'une délicatesse et d'une beauté délectable! Je lui caressais doucement les cheveux en signe de remerciement avant d'approcher mes lèvres de sa peau si tendre. J'embrassais sa peau d'ange avant d'y faire glisser ma langue avec sensualité. J'aimais que ma nourriture soit consentante et j'avais acquis avec le temps une excellente dextérité à rendre le tout plus qu'agréable pour elle. Le fait que le sang me soit offert et non pris de force ajoutait un goût délicieux que j'aimais par-dessus tout. C'était comme si l'excitation sexuelle de ma pomme de sang produisait des hormones directement injectées dans le sang. De plus, je ne buvais pas sur n'importe qui, contrairement à bien des vampires! Je choisissais ce que je mangeais avec discernement. La jeune femme qui se trouvait présentement à mes pieds venait d'une grande famille dont l'argent coulait à flot dans leur coffre. Et elle était d'une beauté d'ange remarquable! Je plantais alors mes canines directement dans sa jugulaire et elle se mit à gémir de plaisir. Lorsque j'eus terminé de boire, je déposais un peu de mon sang sur ses blessures afin que les marques ne soient pas visibles et je la laissais partir. Dès qu'elle eu quitter ma chambre, une autre demoiselle fit son entrer: ma styliste professionnelle. Elle déposa mes vêtements sur une chaise en osier avant de faire mon lit. Puis elle vint vers moi et lorsque je fus assise devant mon bureau antique avec un miroir rond, elle vint donner un petit coup de fraicheur à ma coiffure. Lorsqu'elle eu terminé, elle quitta ma chambre toujours en silence. Je pris un bâton de rouge à lèvre rouge écarlate et m'en appliquait soigneusement. Sans être réellement narcissique, j'aimais beaucoup le reflet que me renvoyait le miroir et j'étais très fière de ma personne. Il va sans dire que cela se reflétait sur la perception que les gens avaient de moi et rares étaient ceux qui n'étaient pas impressionnés par ma prestance naturelle. Avec un sourire satisfait, je me levais pour m'habiller. Il s'agissait d'une magnifique robe blanche style Empire qui moulait avec perfection ma poitrine. Sans bretelle, elle mettait en valeur la douceur des traits de mes épaules. Le tissu d'une qualité rare brillait doucement sous l'éclairage tamisé de ma chambre. Je revêtis des sandales à talons hauts également blanches avant de sortir de la pièce.

Avec tous mes préparatifs esthétiques, la nuit avait finalement fait son arrivée. Sans même regarder, je sentis la présence rassurante de Damian en arrière de moi. Il était toujours présent, pas très loin de moi. Sa chambre était d'ailleurs tout juste à côté de la mienne et une porte secrète permettait une communication entre les deux pièces. J'étais peut-être vieille et très puissante, mais je ne faisais jamais l'erreur que font plusieurs de mes semblables de croire que j'étais invincible. J'avais toujours une porte de sortie, au cas où. Je me retournais vers lui tout sourire et plantais mon regard dans le sien. «As-tu mangé ma douce étoile sur soir?» Le vampire me sourit à son tour avant de hocher positivement. Il s'approcha alors de moi et s'arrêta à quelques centimètres à peine de mon corps. Ses longs cheveux roux vinrent caresser la peau de mes bras et mes épaules, me faisant frissonner par la même occasion. Je fis alors glisser ma main sur sa joue pour ensuite la laissait continuer jusqu'à sa nuque. Je sentais la pulsation de son sang tout neuf battre contre ma paume. Il dégageait cette chaleur que seuls les vampires bien nourris ont. Puis je parcourais les derniers centimètres me séparant de lui pour plaquer les lèvres contre les siennes dans un baiser passionné. Damian était sans contredit un vampire que j'aurais adoré créer! Malheureusement, un autre vampire l'avait fait à ma place. Puisque son créateur n'était maintenant plus de ce monde, j'avais offert un toit et un travail au valeureux guerrier et notre relation avait évolué. Je le voyais comme ma progéniture et il me voyait comme sa créatrice. Il ne discutait jamais un ordre direct de ma part et avait une confiance aveugle envers moi. J'adorais ce vampire et je ne manquais jamais une occasion de lui faire savoir. Mes sujets ont toujours été très choyer. Quelqu'un qui m'est complètement fidèle sera toujours traité à merveille et ne manquera jamais de rien. Par contre, quelqu'un qui me résiste et se refuse à moi vivra l'enfer. Surtout que j'obtiens toujours ce que je désire. Peu importe la façon que je m'y prends pour y parvenir. Lorsque je rompis notre baiser, laissant Damian en allène, je passais mon pouce sur ses lèvres pour y enlever les traces de rouge à lèvres que j'y avais laissées. «Allons faire un tour Damian!» Je pris alors les devants tandis qu'il me suivait comme mon ombre. Le rouquin avait toujours eu le talent inné du camouflage. Souvent de l'extérieur l'on pouvait croire que je me baladais complètement seule, mais mon garde du corps n'était jamais bien loin. Il ne faut jamais se fier aux apparences. Je quittais alors ma demeure, la laissant aux mains de ma sécurité.

Je parcourais les rues de Shreveport en faisant claquer mes talons sur l'asphalte. Je ne marchais pas spécialement vite. J'avais pour optique d'aller prendre "un verre" au Fangtasia et me montrer en public, question de rappeler à Northman ma présence en ville. Et désireuse de bien me faire remarquer, je prenais mon temps, marchant tel un grand félin cherchant une proie potentielle. Mes hanches roulaient à chacun de mes pas, ne laissant personne insensible à ma vue. J'étais presque arrivée à destination lorsqu'une odeur particulière me remplit les narines. Je reniflais l'air aux alentours afin de trouver l'origine de cette senteur si désirable. Lorsque je reconnus ce doux parfum, un frisson me parcourut l'échine. Il n'y avait aucun doute, il s'agissait de l'odeur enivrante d'une fée. Presque tout de suite, je me sentis excitée à l'idée de mettre la main sur un de ses spécimens. Même si j'avais bien mangé, l'eau me monta à la bouche alors que tous mes sens étaient en alerte. J'irais rendre visite à Northman une autre fois, une activité beaucoup plus plaisante se présentait alors à moi. Voyant mon changement soudain d'attitude, Damian arrivait près de moi pour me demander si tout allait bien. «Ne t'en fais pas ma douce étoile du soir! Tout va parfaitement bien! Ne sens-tu pas cette odeur salvatrice? Nous partons à  la chasse mon cher! Mais je le veux vivant!» Il hocha la tête avant de disparaitre dans la nuit. Je laissais alors mon odorat guider mes pas jusqu'à l'objet de mon désir. Alors que je tournais le coin sur une ruelle sombre, je le vis. C'était une fée de sexe masculin. Assis par terre, il avait entouré ses genoux de ses bras. Vu le rythme auquel son coeur était en train de batte, il était en train de dormir. Il semblait tellement inoffensif. Ses cheveux blonds en bataille lui tombaient autour de la tête comme une auréole de soleil. Je souris à cette vue, mais alors que j'allais approcher une odeur de vampire – qui n'était pas celle de mon Damian – me poussa à me camoufler hors de leur vu. Il était d'ailleurs surprenant que personne n'ait pas trouvé la fée avant... Mais peu importe qui était ce vampire, je n'allais pas le laisser repartir avec mon butin! Je restais cacher afin de profiter de l'effet de surprise.

Imaginez ma surprise lorsque je vis Adam Moore! Je figeais littéralement sur place comme seul un vampire vieux de deux milles ans sait le faire. Aucune partie de mon corps ne bougeait, je ressemblais à une de ses prestigieuses statues grecques de grande valeur. Mes traits étaient figés comme dans du marbre alors que je sentais enfler en moi une haine sans nom. S'il y avait bien quelqu'un que je n'aurais pas pensé voir cette nuit, c'était bien lui! Je sentais des larmes de sang monter à mes yeux que je retins férocement de couler. Adam Moore... Ce nom seul hantait mes nuits depuis l'assassinat de ma créatrice. J'avais rêvé de le tuer de toutes les façons les plus inimaginables et les plus atroces les unes que les autres. J'avais espéré ce moment depuis si longtemps que j'avais de la difficulté à croire qu'il était maintenant devant moi. Était-ce seulement possible? Était-ce mon imagination qui me jouait de mauvais tours? Ou peut-être était-ce la manipulation mentale d'une très puissante sorcière? Autant j'étais excitée auparavant par la traque d'une fée que maintenant je me sentais prise d'une envie irrépressible de me mettre à hurler. Je voulais sa tête sur un plateau d'argent. Je voulais qu'il souffre de la même façon qu'il m'avait moi-même fait souffrir! Je le vis prendre la fée et lui cracher des menaces à la figure. Je le vis lui briser la colonne vertébrale avant de planter ses crocs infâmes dans sa chair si pure. Je me surpris alors à grogner. Mes instincts les plus bestiaux remontaient à la surface alors que je n'avais que pour vision de le voir mort! Ne voulant pas lui laisser le soin de vider MA fée de son sang, je partis à courir d'une célérité tellement rapide que mes talons ne firent pas le moindre bruit sur l'asphalte. J'arrivais derrière lui, le saisit par la nuque plantais mes ongles dans sa peau blanche et le lançais quelques mètres plus loin sans qu'il n'est eu le temps de comprendre ce qui se passait. Mes ongles rougis par le sang d'Adam avaient laissé des marques en forme de demi-lune sur le cou de ce dernier. Je venais de foutre en l'air ma belle manucure, mais cela en valait la peine... Instinctivement, je m'étais placée entre les deux hommes comme pour délimiter ce qui m'appartenait. Après avoir fracassé le mur de la bâtisse d'à côté, Adam se releva à grande vitesse. Il voulut sauter sur la personne qui avait osé l'attaquer, mais en me voyant il se figea probablement surpris de me voir moi.

-Nausicaa! Cela fait bien longtemps que nous nous sommes vus!

-Adam! Il y a effectivement fort longtemps que je te cherche!

Je le fixais avec la haine au coeur. J'espérais qu'il essaie de m'attaquer. J'étais prête à me battre, quitte à salir ma belle robe blanche. Je voulais régler cette histoire qui finirait inévitablement par la mort d'un de nous deux...


(c) fiche de lien crée par eylika, modifié par RubyRed.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mauvais oeil [Nausicaa&Jack]   Ven 15 Nov - 14:01

Le mauvais oeil

“ Nausicaa & Jack ”

Jack n'avait plus la force de lutter. Il était épuisé mentalement autant que physiquement. Il voudrait, ne serait-ce avoir quelques temps de répits... mais c'était vain. Il ne protesta même plus quand le vampire commença à le vider de son sang. Il ferma simplement les yeux en grimaçant. Mais il ne s'attendait pas à la suite. Il sentit son agresseur arraché de lui. Jack aurait voulu bouger mais il remarquait avec effroi qu'il en était incapable. Peut être était-ce la pire des tortures: être là et ne pas pouvoir bouger. Il entendit alors une conversation dans son dos. Une voix féminine qui plus est. Ils se connaissaient donc.

Jack tourna les yeux, tentant de voir ce qu'il se passait, mais il n'entendait que les voix. Il ne savait pas si la personne qui venait d'arriver était ami ou ennemi mais elle tenait facilement à distance ce cher Adam qui n'était pas une perle.

« Tu me cherches ? »

Il entendit le rire profond et fou de l'homme. Un rire que Jack haïssait et qui ne hantait encore. Il ferma les yeux.

« Mais ma chère Nausicaa, je ne suis pas idiot et tu sais la meilleure ? Ce n'est pas aujourd'hui que tu m'auras ! Mais tu veux des surprises je peux encore t'en réserver... Je te le laisse pour l'instant... Tu verras, il est d'un ennui mortel à force... Heureusement que son sang est à la hauteur de tous les délices. Mais ne le perd pas de vu car je me ferai une joie d'en finir avec lui. Tu m'entends sale gnome ? Je deviendrai ton enfers et ma petite Katherine se fera une joie de te découper en morceau pour mieux te manger... »

Jack sanglota sur le sol. Il eut un spasme intérieur qui le terrifiait. Cette idée là... le terrassait... Plus jamais il ne voulait avoir affaire à ces fous ! Plus jamais. Il entendit alors un sifflement et la présence malsaine de cet homme disparu. Jack se retrouva sur le sol, il ne pouvait plus bouger. Il tenta de relever doucement la tête. Son dos lui faisait si mal. Il entendit des bruits de talon sur le bitume. La femme, cette Nausicaa venait de lui sauver la vie... Mais en même temps, il était voué à une existence triste et morbide si elle ne l'aidait pas.

« S'il vous plait... Aidez moi... Ne me laissez pas ici... Je sais que vous en avez beaucoup fait... Mais j'ai mal et je ne peux plus bouger... »

Il ne savait certes pas que c'était une vampire qui était là. Elle lui serait d'un secours véritable mais en même temps, elle deviendrait sa plus grande peur.

« Je vous promets... Je ferai n'importe quoi pour que vous me sortiez de là... Je vous en serais redevable à vie, mais ne me laissez pas avec ce grand malade ! »




© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mauvais oeil [Nausicaa&Jack]   Ven 15 Nov - 20:21




Nausicaa ∞ Jack.

❧ Le mauvais oeil


Je fixais Adam avec une rage au coeur tellement intense lorsqu'il se mit à rire. Ce son raisonnait à mes oreilles comme un mauvais souvenir. Cela me faisait le détester que davantage. J'avais envie de lui arracher la tête avec mes propres dents! Si seulement cela pouvait apaiser la haine que je ressentais en moi...

-Oh! Tu me réserve des surprises Adam? Que c'est gentil de ta part. Dis-je d'une voix chargé de sarcasme. Sache que moi aussi je te réserve bien des surprises.


Je le regardais partir sans tenter de le retenir. Cette fois, je ne pu empêcher les larmes de sang de couleur sur mes joues. Il avait poussé tant de mes souvenirs à revenir à la surface de mon âme déchu, me rappelant ma défunte créatrice. D'ailleurs, je me demandais toujours comment il avait fait pour parvenir à ses fins. Elle était tellement plus vieille que lui... C'était probablement avec l'aide de ses stupides progénitures! Ohh il faisait peut-être le malin en ce moment, mais il rirait bien moins lorsque je mettrais fin à la sombre vie des créatures qu'il avait osés créer. Avant que je n'ai eu le temps de le réalisé, Damian était à mes côtés et vint me serrer dans ses bras. Je me laissais aller dans son étreinte rassurante alors qu'il me séchait les joues avec un linge blanc qu'il avait dans une de ses poches. C'est alors seulement que j'entendis une petite voix me supplier de lui venir en aide. Je tournais la tête vers la fée qui était toujours allongée par terre. J'avais presque oublié sa présence après ce qui venait de se produire. Remerciant Damian d'un doux baisé sur ses lèvres, je me dirigeais vers le jeune homme pour m'accroupir à ses côtés.

-Tu veux vivre si je comprends bien? Résumais-je d’une voix douce.

Toute trace d’animosité avait quitté mon visage devenue impassible. Avec toutes les années vécues dans la peau d’un vampire, j’avais appris à maîtriser chaque parcelle de mon anatomie. Déposant une main de l’autre côté de son corps, je me penchais par-dessus lui afin qu’il puisse me regarder dans les yeux. Je fixais mon regard violet dans le siens alors que toute trace de ma tristesse avait disparue de mon visage.

-D’accord, je veux bien t’aider! Mais il faudra me promettre d’être mien pour l’éternité. Marché conclu?


Je fis glisser ma main sur sa joue avec une délicatesse inouïe. Ce qui était un contraste surprenant avec ce qu'il venait tout juste de vivre. Je voulais lui donner un petit avant goût de ce qu'il pourrait avoir avec moi. La vie, la sécurité et plein d'autres choses. En autant qu'il m'était fidèle et qu'il me faisait un don régulier de sang. Après tout, toute chose dans cette vie avec un prix et voilà ce qui était le mien. Je me penchais alors vers lui pour faire glisser mes lèvres sur son cou, profitant de l'instant pour sentir le parfum si enivrant de sa peau féérique. Je ne l'aurais pas laissé à Adam même s'il ne me l'avait pas demandé, mais il n'était pas obligé de savoir ce détail!


(c) fiche de lien crée par eylika, modifié par RubyRed.




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mauvais oeil [Nausicaa&Jack]   Ven 15 Nov - 23:13

Le mauvais oeil

“ Nausicaa & Jack ”

Jack ne savait plus ce qu'il espérait au fond. Il se disait aussi que simplement, il aurait mieux fait de se laisser embrigader par Mabb, cela lui aurait évité des embrouilles de la sorte. Sa vie était entre les mains d'une inconnue qu'il ne connaissait pas. Jack leva les yeux et croisa enfin le regard ce celle-ci. Elle était ce genre de beauté macabre mais envoutante. Elle lui parla alors d'une voix calme et rassurante... Beaucoup plus que ce qu'il avait entendu jusqu'à présent sur cette terre. Jack la regarda avec des yeux hagards et totalement perdu. Si il voulait vivre ? Il était accroché à la vie comme jamais... Et tant que son frère ne serait pas en sécurité, il se battrait jusqu'au bout ! Jack répondit alors qu'une larme salée coula le long de sa joue.

« Oui... Je veux vivre... »

Etait-ce lâche de sa part ? Mais il y avait il de la lâcheté à vouloir autant continuer de respirer sur cette terre ? Il avait vu bien trop d'horreur et Jack ne désirait plus que de vivre une vie normale et mourir peut être à un âge avancé. Surement vain de penser celà pour une fée de son rang. Elle lui proposa alors un marché et il comprit qu'elle était une vampire comme l'autre malade. Il hésita un moment... Se demandant ce qu'elle voulait, mais il sentit sa main lui caresser doucement la joue. Il n'y avait pas que des vampires malhonnêtes sur terre... Cormag faisait parti des bons... Et cette femme lui inspirait son salut à ce moment précis. Il allait vivre, il allait remarcher et courir de nouveau. Mais pour l'éternité ? C'était une décision très difficile et pourtant... Il sentit ses lèvres glisser sur son cou. Allait elle le mordre ? Il n'en était rien, c'était juste une caresse délicate même si Jack n'était pas très rassuré. Il était désespéré à cet instant... Et ce fou arrêterait de le traquer. Elle semblait tellement plus douce et amicale. Peut être qu'il deviendrait à elle, mais il serait en vie et protégé. Oui...

« J'accepte ! »

Elle ne pouvait pas lui faire plus de mal qu'Adam de toute manière.

« S'il vous plait... »



© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mauvais oeil [Nausicaa&Jack]   Lun 18 Nov - 1:20




Nausicaa ∞ Jack.

❧ Le mauvais oeil


D'une petite voix, il me dit alors qu'il voulait vivre. Malgré tout ce qu'il avait probablement du vivre tout au long de sa vie, j'aurais été déçu de l'entendre me dire le contraire. Les fées étaient des êtres pleins de vie et de lumière et malgré les obstacles, elles veulent toujours foncer et poursuivre leur vie. Visiblement le petit blond ne faisait pas exception à la règle. Un sourire s'afficha sur mes lèvres lorsqu'il me fit savoir s'il acceptait mon marché. L'excitation était à son comble alors que j'étais certaine d'avoir ma propre fée domestique! Cela avait été beaucoup plus facile que je le croyais. Il fallait dire qu'Adam m'avait aidé sur ce coup. Même si tel n'était pas son intention. Il avait menacé ma fée d'être son pire cauchemar et que ça n'allait pas ce terminé-là. Mais Adam n'était pas au courant de l'accord que je venais de passé avec le blondinet! Il n'allait pas pouvoir l'approcher aussi facilement à partir de ce moment précis!

-Je suis contente de te l’entendre dire! Sache qu’à partir de maintenant, tant et aussi longtemps que tu me seras fidèle, tu seras loin de tout danger. Lui dis-je en souriant doucement.

Et je disais vrai! Tant qu'il ne ferait rien allant à mon encontre, il serait la fée la plus choyée de Shreveport. Mais s'il osait seulement avoir une pensée contre moi... Disons seulement que j'avais plein de tours dans mon sac. Je chevauchais la fée, faisant remonter le bas de ma robe le long de mes cuisses. Je fis alors signe à Damian qui vint m'entourer comme s'il avait compris ce que je voulais qu'il fasse. Nous avions toujours eu cette proximité qui faisait croire à tout le monde que nous étions créateur et progéniture, amant et partenaire de vie. Il semblait lire mes pensées et savoir exactement ce que je voulais. Il était un des vampires les plus parfaits de cet univers. Lentement il fit glisser ses mains le long de mon corps pour finalement ramener mes cheveux dans mon dos. Puis, il pencha la tête vers moi et faisant parcourir son souffle sur mon corps il planta ses crocs à la naissance de ma poitrine, tout juste en haut de l'endroit où ma robe commençait. Je fis glisser mes bras sous le corps de ma fée pour le rapprocher de moi, lui permettant d'atteindre les deux petites marques rouges de ses lèvres.

-Allez, bois mon cher ange! Laisse mon sang régénéré ton corps meurtrie. Laisse une partie de mon s’insinuer en toi et délecte-toi de mon doux nectar. Retrouve le contrôle de ton corps et rêve à moi!


Le sang de vampire était comme un bon vin de qualité. Plus il est vieux et meilleur de qualité il est. Je ne savais pas si la fée avait déjà eu la chance de boire du sang de vampire, mais si tel était le cas, il pourrait voir la différence et sentir tout le pouvoir que mon sang regorgeait. Je me détendais sur Damian, me servant de lui comme appuie. Je faisais glisser une main dans les cheveux de ma fée pour le caresser doucement alors qu’il se nourrissait de moi.

-Alors mon ange de lumière, quel est ton joli nom?


(c) fiche de lien crée par eylika, modifié par RubyRed.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mauvais oeil [Nausicaa&Jack]   Lun 18 Nov - 22:45

Le mauvais oeil

“ Nausicaa & Jack ”

Dans quoi s'embarquait-il ? Il savait au fond de lui que c'était une mauvaise idée. Une très mauvaise idée mais en même temps... Il risquait sa vie. Une vampire... Il se demandait si elle était comme Cormag: une personne bienveillante... Mais elle dégageait aussi autre chose, quelque chose de malsain. Mais c'était son salut ! Il s'occuperait des conséquences plus tard. La vampire vint à passer au dessus de lui. Il observa alors la scène, fasciné mais aussi terrifié.

Non celà n'allait pas se passer comme avec Cormag. Il ne lui avait pas fait toute cette mise en scène. Jack pleura silencieusement. Il n'était plus qu'une marionnette. L'éternité ? Celà semblait tellement long... Il vit le second vampire mordre près de son décolleté. Il n'allait quand même pas boire le sang là ? Ses joues s'empourprèrent, son coeur s'accéléra. Ne pouvait elle pas faire dans la normalité ? Boire au poignet ? De toute manière, il devait l'accepter, il n'avait pas le choix. Il avait fait son deal et ce n'est pas en restant paralysé qu'il retrouverait son frère. Il ferait n'importe quoi pour le sortir de là.

La forme du corps de Nausicaa se rapprocha de son visage. Il voyait clairement le sang commencer à couler le long de la peau de la jeune femme. Il n'avait qu'à lever légèrement la tête pour le goûter et retrouver l'usage de ses membres. Il prit une grande inspiration, ferma les yeux et approcha ses lèvres. Il but une première gorgée et il ne sut la décrire. Il avait déjà bu le sang de Cormag, mais celui là... Il sentait qu'il était incroyablement puissant. Elle était puissante. Il se demanda alors ce qu'il avait fait. Pensée fugace, rattrapé par le plaisir du goût si plaisant du sang qui coulait dans sa bouche. Il sentit une autre forme d'énergie circuler en lui. Elle caressa ses cheveux doucement et délicatement. Un frisson lui remonta l'échine. Ses pieds commencèrent à bouger, puis ses bras.

Dans un léger sursaut il recula son visage de la morsure. Il avait l'impression d'être vraiment loin. Même Cormag ne lui avait pas donné autant de sang. Shooté était le mot. Il leva les yeux vers Nausicaa. De sa bouche était encore couverte de sang. Elle lui demandait son nom. Il dit à mi-voix.

« Je m'appelle... Jack... »

Il leva une main et la regarda. Il bougea ses doigts comme pour constater l'effet de ce produit miracle. C'était étrange, car ses sensations semblaient décuplés par mille.

« Qui... Qui êtes vous ? Vous allez me faire quoi ? »

Son cœur s'accéléra de nouveau dans sa poitrine. Il pouvait l'entendre à tout rompre. Il avait l'impression qu'il allait lui exploser ses tympans. Son regard vert se posa sur ceux violine de la vampire.



© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mauvais oeil [Nausicaa&Jack]   Mar 19 Nov - 2:56




Nausicaa ∞ Jack.

❧ Le mauvais oeil


Je le vis hésiter avant de prendre mon sang sur ma poitrine. Son battait à tout rompre dans sa poitrine : il était vraisemblablement effrayé! Mais il fini par se résoudre à poser ses lèvres sur ma peau froide et douce comme de la soie. Je le laissais boire autant qu’il en voulait. Je savais que plus il en boirait et plus il aurait de la difficulté à ce passé de moi par la suite. Mon sang était beaucoup plus pur que bien des vampires et il en fallait beaucoup moins pour avoir le même résultat. Je voulais qu’il rêve de moi, qu’il fantasme à la seule prononciation de mon nom, que je sois tout ce qu’il désir sans exception.

La bouche encore couverte de sang, il releva la tête vers moi pour me regarder de ses yeux ébahis. Je ressentais sa surprise, alors qu’il devait se demandé comment il pouvait ressentir tout ce pouvoir en ce moment même. Ce n’était qu’un avant goût de toute ce que j’allais lui offrir. Il m’apprit alors son nom, il se nommait Jack! Ce nom lui allait à merveille. Je le regardais contempler avec stupéfaction tout ce que mon sang avait fait pour lui alors que son corps recommençait à bouger convenablement. J’entendis son cœur se remettre à battre la chamade dans sa cage thoracique alors qu’il me demandait qui j’étais et ce que j’allais faire de lui. Je lui fis un sourire étincelant, faisant briller mes dents blanches sous l’éclairage des lampadaires.

-Qu’est-ce que je vais faire de toi? Premièrement, je vais faire ça.


Je faisais glisser ma main derrière sa nuque et l’approchait de moi. Je fis lentement glisser ma langue sur ses lèvres afin de recueillir mon propre sang qui y était resté. Je l’embrassais ensuite sur les lèvres avec une passion dévorante. J’explorais sa bouche comme si je voulais le manger tout rond, laissant monter une excitation entre nous. Et puis sans avertir, je séparais nos lèvres pour le regarder de nouveau dans les yeux.

-Ce serait dommage de gaspiller du sang d’une si grande qualité. Dis-je en lui faisant un clin d’œil. Tu ne crois pas?


Je tendais ma main à Damian qui la saisit pour ensuite m’aider à ma relever. Ce n’était pas que j’en avais réellement besoin, mais j’étais friande de galanterie et mon vampire adoptif me le rendait toujours tellement bien!

-Ensuite mon bel ange de lumière, je vais te montrer tes nouveaux appartements. Je peux comprendre que dormir sous les étoiles peux être une idée réjouissante, mais être à côté des poubelles n’est pas très glamour et je suis certaine que tu vas préférer la chambre que je te réserve!


Je lui tendais alors la main, attendant qu’il l’a prenne pour enfin ramener ma fée chez moi! Je savais déjà quelle chambre je voulais lui donner!


(c) fiche de lien crée par eylika, modifié par RubyRed.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mauvais oeil [Nausicaa&Jack]   Ven 22 Nov - 13:33

Le mauvais oeil

“ Nausicaa & Jack ”

Jack était perdu. Il avait peur de cette femme, terriblement peur d'elle mais en même temps, il se sentait gratifiant. Elle venait de lui sauver la vie. Elle n'était pas comme Cormag pourtant. Elle n'était pas de ceux qui ne faisait que le bien simplement par bonté. Elle demandait quelque chose en retour. C'était comme ca que fonctionnait le commun des mortels. Jack, lui, ne connaissait pas ca. On lui avait appris à donner sans s'attendre à recevoir quelque chose. C'était son métier, sa façon d'être. Il était solidaire et généreux. C'était sa nature profonde de fée.

De plus, la guerre grondait et avec ce qu'il venait de se passer avec le propriétaire de son ancien appartement, il n'allait pas cibler que les vampires. La découverte des vampires n'était que la première pièce du puzzle. Les humains voyaient maintenant plus grands, et se doutait qu'il pouvait y avoir bien plus que des vampires cachés dans l'ombre. Il sentait qu'un piège s'était refermé sur lui mais il ne pouvait rien faire d'autre. De plus, il sentait qu'il n'allait pas être si malheureux que ca au final... Et si c'était le cas... Ce qui comptait était sa survie. Sa survie pour sauver Jamie. Car mort, il ne serait qu'une raison de plus à Mabb pour continuer son délire psychotique.

Il regarda cette créature. Si belle, si dangereuse. Il ne pouvait lutter de toute manière. Elle passa une main dans sa nuque. Jack ferma les yeux. Il sentit alors sa langue glisser sur ses lèvres afin de récupérer le sang qui s'y était accolé. Ensuite elle commença à l'embrasser avec passion. La raison de Jack vacilla sous la force de ce baiser. Il n'avait pas l'habitude de celà. Les fées ne voyaient le sexe que pour se reproduire et non pour réaliser certains fantasmes. En tout cas pour Jack. Était-ce aussi à cause du lien qui les unissait ? Un frisson parcourut son corps, bien qu'une raison profonde gémissait de repousser celà. Elle le maitrisait et il savait maintenant à quel point elle avait le contrôle sur lui.

Elle se recula alors. Jack la regarda avec des yeux ronds, ne sachant pas quoi dire. Il n'avait en rien l'habitude de celà. Son acolyte l'aida à se relever. Jack resta pantois sur le sol. Elle lui avança une main pour l'aider. Jack la regarda longuement. Rentrer avec elle ? Jack avait envie de tout sauf ca. Était-ce celà être à elle ? Mais il ne pouvait pas rester dehors. Vraiment pas... Il finit par attraper la main de la vampire d'un geste fébrile.

Dans sa tête, il ne cessait de se répéter pour Jamie... pour Jamie... tu ne dois pas flancher... tu dois avoir assez de force et de pouvoir pour le retrouver... elle te le donne... mais elle ne doit pas savoir pour lui... jamais.... Comme toujours il agissait pour les autres et ne se souciait guère de sa propre vie. Et pourtant, après ce qu'il avait vu, il devrait commencer à être un peu égoïste... Mais son frère... Il ferait tout pour son frère...

« Où... Où... est-ce qu'on va ? Chez... chez... vous ? »

Il se pencha pour ramasser son sac et le plaqua contre lui, comme un enfant serrant un doudou. C'était le reste de ses affaires et les tenir contre lui lui apportait un certain réconfort face à l'inconnu de la situation.



© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mauvais oeil [Nausicaa&Jack]   Dim 24 Nov - 14:57




Nausicaa ∞ Jack.

❧ Le mauvais oeil


Je ressentais la peur de la fée rouler sur ma langue comme un vin hors de prix. Elle était si compacte et intense que je pouvais presque la boire et m’en nourrir. Il se demandait bien ce que j’allais faire de lui, ce qu’il allait devenir. Il craignait d’avoir fait le mauvais choix et je pouvais le comprendre. Parfois, la mort est la meilleure délivrance qu’il existe. Après tout lorsque tu subis la vrai mort, lorsque ton cerveau devient inactif, tu ne souffre plus. Tu ne ressens plus de douleur physique ni mentale. Tu n’existe peut-être plus, mais tu n’as plus mal! Cela est donc parfois le meilleur choix! C’est d’ailleurs ce que j’avais décidé de faire il y a des milliers d’années de cela. Mon sort avait cependant été tout autrement alors qu’Athena, ma créatrice, avait eu d’autres plans pour moi… C’était un peu la même chose dans ce cas-ci. Je le sauvais d’une mort certaine pour lui donner une nouvelle chance : une vie que j’avais choisie pour lui. Le changement fait toujours peur! Et il allait avoir son temps d’adaptation sans problème! Après tout, j’avais l’éternité pour faire de lui le miens!

Alors que je l’embrassais avec passion, je sentis son corps frissonner dû au désir. Mais également sa peur enfler encore plus en lui. Ce n’était tout de même pas la première fois qu’il embrassait une femme? Cette idée m’amusa! C’est avec un sourire aux lèvres que je m’étais relevé grâce à l’aide de Damian. Puis j’avais tendu ma main à la fée pour l’aider à ce relevé. Il hésita quelques instants avant d’accepter l’aide que je lui tendais. Tous chez lui exprimait une peur sans nom. Il avait l’odeur d’une proie tellement désirable. N’importe quel prédateur en aurait fais qu’une bouchée! Il ne s’en rendait peut-être pas encore compte, mais il avait eu de la chance que ce soit moi qui soit tombé sur lui!

-Oui mon bel ange de lumière. Nous allons chez moi, ou plutôt nous allons chez nous. Tu seras en sécurité maintenant.

C’est vrai qu’il allait être en sécurité. Personne n’aurait le droit de le toucher à part moi. Ceux qui oseraient le blesser subiront mon courroux! Mais c’était un couteau à double tranchant. En contre parti, il devait être obéissant et respecter les règles que j’allais instaurer! À noter que je déteste la trahison! Mais s’il se montrait loyal, il serait le plus choyer des fées de cette terre. Enfin… ou presque! Il serrait son sac à dos contre lui comme si c’était la dernière chose de tangible sur cette terre. Et je le laissais faire. Pour l’instant cela l’aidait à ce raccroché à la vie, mais j’allais bientôt devenir sa bouée de sauvetage!

-Allez venez messieurs!


J’ouvrais alors la marche pour retourner chez moi. J’avais déjà bien hâte de voir sa réaction lorsqu’il verrait à quoi ressemblerait ma maison, ou plutôt mon manoir. Après avoir marché quelques pâtés de maisons, nous arrivâmes enfin à destination. Les grandes portes de fer s’ouvrirent devant nous pour nous laisser passer. Un garde nous souhaita la bienvenu et s’inclina légèrement en guise de respect. Quelques gardes vinrent nous escorté jusqu’à me somptueuse demeure où ils nous ouvrirent les portes pour nous laissé entrer…




(c) fiche de lien crée par eylika, modifié par RubyRed.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mauvais oeil [Nausicaa&Jack]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le mauvais oeil [Nausicaa&Jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-