Partagez | 
 

 Intrigue Part One - Henry & Sally

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Sally Devereaux


☩ Morsures : 181
☩ Points : 1924


Qui suis-je ?
Race: Fée
Pour ou contre les Vampires ?: Contre eux.
Relationships:

MessageSujet: Intrigue Part One - Henry & Sally   Ven 1 Nov - 16:17

Bloody Pumpkin

Depuis qu’elle était arrivée sur Terre, Sally avait eu l’occasion de faire une incroyable découverte qui la fascinait depuis : la télévision. Incapable de comprendre comment des gens avaient pu devenir si petits pour entrer dans cette boîte, elle avait néanmoins pu découvrir certains programmes extraordinaires. Le plus marquant avait été une version filmé de Peter Pan qu’elle avait regardée une bonne dizaine de fois, à la fois intriguée et passionnée par la vision que les humains semblaient avoir des fées. Elle aurait aimé avoir des ailes pour voler ainsi que de la poussière magique, mais malheureusement ce n’était pas le cas. C’était cependant tout naturellement qu’elle avait choisi de se déguiser en fée Clochette pour Halloween, une fête humaine particulièrement étrange. Le principe, d’après ce qu’elle avait comprit, était de se déguiser pour aller chercher des bonbons, si possible en quelque chose d’effrayant. Elle ignorait évidemment que pour les humains, une fée n’était pas vraiment quelque chose d’effrayant. Après tout, ils ne savaient pas ce dont elles étaient capables.

Elle n’était pas certaine de bien comprendre à quoi servait cette fête ni ce qu’il fallait y faire, mais heureusement elle pouvait compter sur Henry pour la guider, Henry qui lui avait promis de l’emmener. Munie de son sac en forme de citrouille, elle l’avait retrouvé et après quelques minutes, elle dut bien avoué qu’elle se sentait prise par l’ambiance de la soirée. Ils ne cessaient de croiser des gens déguisés, enfants, adolescents ou adultes, et surtout, elle avait la possibilité de passer du temps avec lui. Elle avait encore du mal à comprendre ce qui la poussait à le suivre partout, à vouloir lire ses pensées plus que celle des autres, ou pourquoi elle se sentait parfois complètement idiote en sa présence. C’était comme ça, c’est tout.
Après avoir récolté ses premiers bonbons, elle sauta pratiquement de joie et ne chercha pas à dissimuler son enthousiasme, insouciante et inconsciente de la menace qui planait.

« C’est vraiment très amusant, je ne pensais pas que ce serait aussi excitant. » Elle regarda ensuite le contenu de son sac et en retira quelques friandises. « C’est très étrange, qu’est-ce que c’est ? »
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Henry R. Jones


☩ Morsures : 281
☩ Points : 2238


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Intrigue Part One - Henry & Sally   Sam 2 Nov - 10:57

« This is Halloween »

« Henry et Sally »

Si on lui avait dit un jour qu’il servirait de guide dans la vie à une personne (une jeune femme qui plus est) Hank vous aurait probablement ri au nez. Il avait déjà du mal à gérer sa vie comme ça, entre ses recherches, son boulot, ses inventions…Alors gérer celle d’une autre personne, plus même, lui apprendre ce qu’était la vie sur cette Terre, jamais ça ne lui serait venu à l’esprit. Pourtant le voilà montrer toutes les merveilles de la vie humaine à Sally. Elle lui avait expliqué, quand il lui avait demandé comment il se faisait qu’elle ne connaisse pas au moins la télévision (chose qui fascinait la jeune femme), qu’elle avait vécu dans une province reculée et relativement réfractaire à toute forme de technologie. Ce qui lui avait valu un sourcil levé puis un haussement d’épaule en mode « okay, je te crois ». Oui, le brancardier avait tendance à être un peu trop naïf parfois pour son propre bien, mais tant pis. La jeune femme était une tornade rousse dans son appartement à chaque fois qu’elle venait le voir (ce qui était souvent) et apportait un peu plus de joie de vivre dans ce contexte social et politique un peu tendu.

Devant lui refaire toute sa culture cinématographique, Henry a bien évidemment commencé par les dessins animés Disney, qui étaient une base à avoir. Là, il lui a découvert un attrait tut particulier pour Peter Pan, qu’elle a dû voir…Oh, une bonne dizaine de fois depuis. Pour sa part il préfère Kuzco, mais ceci n’est que détails. Car Halloween approchait à grands pas et il fallait absolument qu’elle voit l’Etrange Noël de Mr Jack avant la date fatidique. C’était un classique enfin, surtout pour un amoureux d’Halloween comme Hank. Le fait de se déguiser, de ne pas être celui qu’on est censé être pour une soirée, et surtout…Les bonbons ! Le brancardier avait beau chercher à avoir une hygiène de vie correcte, il restait un amoureux des sucreries en tout genre et Halloween était LA fête pour en avoir gratos. Il n’allait pas s’en priver hein. Surtout que cette années, il y allait avec quelqu’un, Sally. D’ailleurs ça l’avait fait rire de remarquer, trente ans plus tard alors qu’il adore ce film, qu’elle portait le même nom que l’héroïne dans l’Etrange Noël de Mr Jack. Mais il n’a fait aucun commentaire et avait commencé à prévoir son costume pour halloween.

Le chapelier fou. Mad Hatter, voilà comment il allait s’habiller pour la chasse aux bonbons. Bon, pas celui du Disney et encore moi celui du Burton, mais une version à lui. Un chapeau, forcément. Une chemise bariolée, un pantalon de costume et une veste en cuir marron. Une cravate mal mise, parce qu’il est fou ce personnage, pourquoi mettrait-il ses vêtements proprement ? Malgré l’ambiance festive qui venait avec la fête, il n’oubliait pas un minimum de prudence. Il prit donc des sprays de nitrate d’argent, seules chose qu’ils pouvaient transporter sans risquer d’inquiéter plus que cela Sally. Ce n’est pas parce que le contexte politique était tendu qu’il fallait devenir paranoïaque. Et puis Henry était rusé, il arriverait bien à se sortir d’une situation un peu dangereuse…non ? Oui, on sait, c’est beau d’espérer. Il rejoignit ensuite Sally, habillé comme la fée Clochette. Ça lui allait tellement bien.

"T’es adorable comme ça Sally. Je trouve que Clochette a plus de charisme en rousse maintenant. Allez viens."

Ils commencèrent la chasse aux bonbons et la réaction de Sally à la réception de ses premiers bonbons fut si attendrissante, Henry ne put contenir l’immense sourire qui lui vint. La question venant, le brancardier fut heureux de lui répondre.

"Ce sont ce qu’on appelle des bonbons. Pour faire simple, c’est du sucre travaillé pour avoir différents goûts, formes, textures…Ca se mange. Tiens je vais te montrer mes préférés…" Il regarda dans son propre sac à friandise pour trouver les fameux bonbons. Ils étaient orangés, avec un cœur liquide de chocolat. Pour un gourmand comme lui il n’y avait pas mieux. "Goûtes ça et dis-loi ce que tu en penses."

© Chieuze


_________________
It's easy enough to be pleasant, when life hums along like a song.
But the man worth while is the one who can smile when everything goes dead wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sally Devereaux


☩ Morsures : 181
☩ Points : 1924


Qui suis-je ?
Race: Fée
Pour ou contre les Vampires ?: Contre eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Intrigue Part One - Henry & Sally   Sam 2 Nov - 23:30

Bloody Pumpkin

Sally ne cherchait pas à dissimuler son enthousiasme face à chaque découverte qu’elle faisait. C’est bien simple, connaître la Terre, le monde des humains, celui où elle était née mais qu’elle n’avait jamais connu, elle en avait rêvé toute sa vie. Durant tout ce temps, son père n’avait cessé de lui répéter à quel point cet univers était froid, sordide et dangereux, bien sombre en comparaison de celui, lumineux, où elle avait grandi. Si elle avait été impressionnée par toutes ces histoires, notamment par le récit de la mort violente de sa mère, elle s’était néanmoins toujours dit que, si sa mère avait tant tenu à rester sur Terre quitte à y risquer sa vie, c’était que, quelque part, cela devait en valoir la peine. Elle avait pris le risque de tout quitter et aujourd’hui elle ne le regrettait pas, malgré les dangers. Elle adorait tout simplement découvrir toutes ces bizarreries humaines, comme cette improbable fête. Et puis, elle avait la chance d’avoir Henry pour la guider, Henry qui heureusement avait cru à son histoire de contrée éloignée et ne lui posait pas trop de questions indiscrète.

Elle avait été néanmoins surprise de découvrir son costume et se demandait encore de quoi il s’agissait, mais elle aimait bien. De toute manière, elle aurait probablement aimé n’importe quel déguisement qu’il aurait porté. Lorsqu’il lui fit un compliment sur son costume à elle, elle ne put s’empêcher de sourire et surtout, de sentir ses joues prendre une teinte proche de celle de ses cheveux et fut d’autant plus ravie de le suivre ensuite pour aller à la chasse aux bonbons. Elle ne savait même pas ce que c’était, mais lorsqu’elle récolta les premiers, elle eut l’impression qu’il s’agissait d’un fabuleux trésor et agit comme tel. A son interrogation, il lui expliqua de quoi il s’agissait et elle comprit plus ou moins étant donné qu’elle n’avait découvert l’existence du sucre que quelques jours plus tôt. Suivant ses directives, mais un peu méfiante malgré tout, elle mangea l’un des fameux bonbons orangés. Ce qu’elle sentit sur sa langue était inattendu, mais une surprise plus agréable que ce qu’elle aurait pu imaginer. « C’est... c’est délicieux ! Je n’ai jamais rien mangé de pareil de toute ma vie ! Je crois bien que je ne mangerai plus jamais autre chose. »

Evidemment, les notions de diététique et de valeur nutritive des aliments lui étaient totalement inconnues. Elle ne savait pas qu’il était impossible pour un être humain normalement constitué de vivre en se nourrissant exclusivement de bonbons. En tout cas, maintenant qu’ils avaient commencé, elle était surexcitée et impatiente de poursuivre, commençant à percevoir le but du jeu : récolter le plus de bonbons possibles. Elle lui prit le bras, le secouant presque. « Alors, où est-ce qu’on va maintenant ? »

C’est alors qu’elle entendit un cri, terrifiant. Elle sursauta et fut parcourue de frissons. « C’était quoi ? » Puis, elle en entendit un autre, plus près et sans s’en rendre compte se rapprocha d’Henry. Elle le regarda étonnée et effrayée. « Est-ce que c’est une autre tradition d’Halloween ? » Elle le fixait, avec un regard plein d’espoir, espérant qu’il lui confirme que lui, c’était tout à fait normal et qu’ils pouvaient continuer en toute inconscience. Mais elle avait un pressentiment, c’était plus fort qu’elle.
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Henry R. Jones


☩ Morsures : 281
☩ Points : 2238


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Intrigue Part One - Henry & Sally   Lun 4 Nov - 18:24

« This is Halloween »

« Henry et Sally »

Hank aimait déjà faire la chasse aux bonbons tout seul, parce qu'il était resté un grand enfant, un Peter Pan (sans le côté complètement inconscient du bien et du mal cependant) dans l'âme, mais avec quelqu'un c'est toujours plus sympa, on s'amuse, on fait un concours de qui en récolte le plus, on défait des costumes qui vont ensembles...Bon, pour ce dernier point Sally et lui s'était raté; en même temps il n'avait pas pensé à demander à la rousse en quoi elle comptait se déguiser. Sinon il aurait probablement cédé et aurait fait Peter Pan bien qu'il aurait eu l'air particulièrement ridicule en petit collant vert. Après, le ridicule ne tue pas, ce qui ne tue pas nous rends plus fort, donc le ridicule rend plus fort. C'est la logique absolue voyons! Ou alors il était un peu trop dans son personnage de Mad Hatter. Passons.

Donc déjà, faire la chasse aux bonbons avec quelqu'un était amusant mais alors avec Sally, c'était juste un pur moment de plaisir. Elle découvrait de nouvelles choses tous les jours, à tout instant et la voir s'émerveiller était quelque chose que Henry adorait voir. En ce moment il voyait trop souvent des mines tristes et anxieuses pour ne pas profiter de cette bouffée d'air frais que lui offrait son amie sans même s'en rendre compte. Actuellement, elle s'émerveillait de découvrir le bonbon préféré du brancardier et ce dernier avait un sourire si immense qu'il pourrait presque faire de l'ombre au Joker de Batman. Il furent coupés court dans leur élan par des cris. Qui se rapprochaient. S'il n'avait aucun instinct de survie quant à lui-même, quand d'autres sous sa garde étaient concernés, il pouvait faire preuve d'un sens de préservation étonnant quand on le connaissait. Pour le moment, il se contenta de prendre la main de Sally (serait-il un poil plus grand il aurait pu passer un bras autour de ses épaules mais il lui manquait 5 bons centimètres pour cela), observant leurs alentours attentivement, puis son amie quand elle s'adressa à lui. Il lui offrit un sourire rassurant, c'était sa première chasse aux bonbons, Hank n'allait pas laisser il ne savait trop quoi la lui gâcher.

"Probablement des gens qui s'amusent à sauter hors des buissons quand quelqu'un passe. Ce n'est pas une tradition officielle, plus le passe-temps favori des lycéens à cette période."

Il priait intérieurement que ce soit cela et pas autre chose. Il avait beau vouloir rassurer Sally, il ne l'était pas lui-même. Le contexte actuel étant aussi peu rassurant que l'on peut l'être. Même s'il ne voulait pas gâcher la soirée de la jeune femme, il considérait de possiblement abréger leur chasse au bonbons pour la ramener chez elle et rester avec elle jusqu'au matin. Ou chez lui, enfin quelque part qui ne soit pas dans la rue. A peine eut-il finit de penser cela un nouveau cri perça la nuit dans leur dos et il se retourna vivement, le cheveux dans sa nuque de dressant en un seul mouvement. C'est là qu'il le vit. Le vampire. Il se nourrissait allègrement d'un humain qui avait eut le malheur de croiser son chemin. Pendant une bonne minute il resta tétanisé, avant de se tourner dans la direction opposée.

"Sally, on court."

Sur ces quelques mots il n'hésita pas plus et serra un peu plus la main de Sally avant de se mettre à courir. Il savait que c'était futile face à un vampire mais on ne sait jamais des fois qu'il n'ait rien entendu et que par une chance inouïe ils puissent fuir assez vite jusqu'à sa moto...Ça ne l'empêcha pas de sortir son portable et d'appeler une personne qui pourrait aider...Si ce dernier voulait bien répondre à son téléphone.

"Ivanovitch, mollusque catacombaire! Un téléphone ça se décroche des fois! On a une situation ici! Centre ville de Shreveport, si tu pouvais bouger dans le coin ça serait super sympa!" Il a à peine raccroché que le vampire se trouvait devant eux.
"Elle sent diablement bon ta copine...Je suis sûr que Lilith sera très contente de cette offrande..."
"Mauvais plan mec, t'aurais du diabète à vie. Elle se nourrit sacrément mal."

Loin d'être la meilleure idée du siècle m'enfin...

© Chieuze


_________________
It's easy enough to be pleasant, when life hums along like a song.
But the man worth while is the one who can smile when everything goes dead wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sally Devereaux


☩ Morsures : 181
☩ Points : 1924


Qui suis-je ?
Race: Fée
Pour ou contre les Vampires ?: Contre eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Intrigue Part One - Henry & Sally   Mar 5 Nov - 21:33

Bloody Pumpkin

Sally aurait bien voulu partager l’optimisme d’Henry, sincèrement. Mais ces cris lui avaient réellement fait peur et elle commençait à avoir de sérieux doutes. Depuis qu’elle était arrivée sur Terre, elle avait appris que les vampires vivaient avec les humains au grand jour, enfin, façon de parler. Elle avait cependant découvert qu’ils étaient loin d’être l’unique danger qu’elle devait redouter, et qu’il y en avait au contraire bien d’autres dont elle pouvait, et devait avoir peur, elle s’en était rendu compte. Elle ne connaissait pas toutes les créatures qui vivaient sur Terre, mais elle avait bien compris que les êtres humains n’étaient pas toujours ce qu’ils semblaient être et que certains pouvaient s’avérer réellement dangereux. Mais quel que soit celui qui était responsable de ces cris, ils faisaient froid dans le dos et elle commençait à avoir réellement peur de ce qui pourrait suivre. Elle était reconnaissante à Henry de se montrer rassurant, mais malheureusement, ses paroles n’eurent pas l’effet escompter, en particulier lorsqu’elle entendit d’autres éclats de voix. Elle avait beau ne pas être habituée aux expressions humaines, elle avait plus ou moins l’impression qu’il s’agissait de panique. Elle aurait probablement souri de plaisir en d’autres circonstances en sentant sa main se glisser dans la sienne, mais là elle se crispa, comme si elle s’y raccrochait.

« Peut-être... » répondit-elle d’un ton très peu convaincu.

Oui, elle avait peur, et cette peur grandit lorsqu’elle vit un être devant elle. Il lui fallut une seconde pour réaliser qu’elle ne pouvait lire dans ses pensées, une autre pour comprendre qu’il s’agissait bel et bien d’un vampire et qu’il devait déjà avoir commencé son repas. La peur fit place à la panique. S’il n’avait eu la présence d’esprit de l’entraîner avec lui, il est probable qu’elle serait restée figée sur place. Elle courut avec lui, sachant pourtant au fond d’elle que ce ne suffirait pas, et elle avait raison. Elle ne sut pas qui il appelait, et s’aperçut à peine qu’il téléphonait d’ailleurs.

« Henry... » dit-elle lorsqu’il s’arrêtèrent. Elle se tourna vers lui, plus sérieuse qu’elle ne l’avait jamais été. « Henry, il faut que tu t’en ailles. Il faut que tu t’éloignes de moi. »

Si c’était Halloween, elle était une friandise. Une friandise pour vampires, particulièrement alléchante, attirante. Elle était un appât, et il ne le savait même pas. Il ignorait qu’en restant à ses côtés, il se jetait tout droit dans la gueule du loup. Lorsque le vampire se trouva devant eux, ce fut bien évidemment à elle qui s’intéressa. Jusqu’à ce qu’Henry attire son attention sur lui par sa remarque. En voyant le vampire changer de cible, le sang de Sally ne fit qu’un tour : elle lâcha la main de Henry, le poussa violemment afin qu’il ne soit pas touchée, et utilisa sa lumière comme on le lui avait appris pour frapper le suceur de sang. Si elle n’avait jamais eu l’occasion de le tester, elle put constater en voyant voler le vampire que c’était bel et bien efficace.
Durant un instant, elle se sentit particulièrement fière d’elle. Malheureusement, elle avait également relâché son attention, et au moment où elle voulut se tourner vers Henry pour voir comment il allait, elle ressentit un coup brutal porté à sa tête. Elle s’effondra sur le sol, sonnée, mais toujours consciente, suffisamment pour voir la vampire qui l’avait frappée et sentir un liquide chaud s’écouler sur son front. En moins d'une seconde, la créature se baissa et l’attrapa par les cheveux pour la pousser à se redresser avant de lui saisir la gorge et de respirer son odeur.

« Quel parfum délicieux... mais qu’est-ce que tu es ? » lui susurra-t-elle d’un ton faussement mielleux.

Sally tenta de se débattre, mais la vampire resserra d’autant plus son emprise autour de sa gorge, l’empêchant de respirer correctement. Elle saignait. C’était une catastrophe, elle allait attirer tous ceux qui se trouvaient à la ronde comme un aimant. Elle espéra qu’Henry avait eu la présence d’esprit de l’écouter et de filer tant qu’il en était temps.

 
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Henry R. Jones


☩ Morsures : 281
☩ Points : 2238


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Intrigue Part One - Henry & Sally   Mer 6 Nov - 17:47

« This is Halloween »

« Henry et Sally »

Ça...Il ne l'avait clairement pas vu venir. Qu'elle lui propose de se séparer en premier lieu. C'était idiot, l'erreur que faisait tous les personnages dans un film d'horreur. Sérieusement, les gens sont dans une maison - forêt, whatever - flippante, et eux le premier trucs qu'ils se disent: "Séparons-nous pour avoir plus de chance de trouver la sortie". Si en soi le raisonnement se tenait d'un point de vue théorique, dans la pratique c'était d'une débilité sans nom. Mais passons, il s'éloignait du sujet là. Hank n'avait pas vraiment fait attention au fait qu'elle pensait être un danger en elle-même. Ça ne lui effleura même pas l'esprit, ne connaissant pas encore l'existence de cette race qu'était les fées et l'attraction qu'elle provoquait sur les vampires. Pour lui, Sally était une fille comme lui, à ceci près qu'elle avait manqué quelques trucs majeurs et géniaux durant son enfance. Ça lui faisait penser à Jarod dans le Cameleon. Il tenta de joindre le chasseur de vampires, pardon, de tout et n'importe quoi, qu'il connaissait (évitant soigneusement son ex qui lui arracherait probablement la tête avant de s'occuper de la vraie menace), sans grand succès. Puis le truc le plus improbable se produit...

Il s'était attendu à ce que le vampire le morde pour le tuer ou du moins le rendre incapable de protéger Sally, ou bien qu'il le vire sur le côté ou quoi que ce soit du même type. En somme, il s'attendait à ce que ce soir le vampire qui l'envoie dans le décor, pas la rousse à ses côtés! Ce fut pourtant ce qu'il se passa, elle le poussa et fit voler le vampire à quelques mètres de là avec...De la lumière. Il n'y avait pas d'autres mots pour décrire ce que la jeune femme utilisa contre le vampire, c'était de la lumière, purement et simplement. Elle lui devra quelques explications quand tout cela sera terminé, sérieusement (oui il était sûr d'en ressortir vivant pourquoi?). En attendant il sortit de l'état de choc où il se trouvait pour aller l'aider, parce que oui c'est exceptionnel ce qu'elle a fait, c'est génial, c'est super pratique, mais en attendant elle était aux proies avec un vampire et c'était pas cool du tout. Du tout, du tout. Surtout que vu le regard qu'il portait à la rousse, le vampire ressemblait à un gamin à qui on avait donné sa friandise préférée. Pas bon du tout. Il se releva aussi vite qu'il pût et attrapa une des bombes de nitrate d'argent qu'il avait à l'arrière de sa ceinture et ensuite, fit son suicidaire, comme d'habitude quoi...

"Hey, face de craie!"

Quand le vampire releva la tête, il pût se faire accueillir par une rafale de nitrate d'argent. Ça fait pas du bien à la peau ça, la preuve son visage brûlait déjà en fumant avec une sale odeur. Henry se saisit de la main de Sally et remit un coup de nitrate d'argent à la face du vampire, vidant sa première bombe avant de se mettre à courir de nouveau. Bon sang, il aurait fait son sport pour le mois là...une fois qu'ils furent assez loin du vampire dont il a argenté le visage - c'est mignon ça, argenter, bref - Hank se posa contre un mur, avant de se tourner vers Sally, le souffle court.

"Ça va? T'as rien? Fais voir ton front." Il était loin de posséder les compétences de John ou Eleanora, mais en tant que brancardier il connaissait le minimum syndical quand même. Il nettoya la plaie comme il pu avec sa cravate avant de simplement la nouer autour du front de la rousse. Y a pas à dire, le front quand c'est ouvert, ça saigne beaucoup..."Il faut qu'on aille à l'hôpital, ou chez toi, ou chez moi ou chez qui tu veux, mais on doit pas rester là..." merci Sherlock, t'en a beaucoup des comme ça? Le brun guetta les alentours, des fois qu'un vampire réitère [color=tu penses pouvoir refaire ton coup de...lumière? Je ne sais même pas ce j'ai vu là mais on s'en fiche. Si on arrive à le tenir à distance jusqu'à atteindre ma moto, on sera plus tranquille. Pas autant qu'une fois dans un lieu avec un seuil, mais...ça sera plus facile de les distancer."[/color] il prit le visage de Sally dans ses mains "Si tu ne te sens pas, ne forces pas. On s'en sortira de toute façon. Je te le promet Sally. Je ne les laisserait pas te faire quoi que ce soit..."

Apparemment, l'instinct de survie de Henry se réveillait quand il y avait une autre vie que la sienne en danger, bon à savoir tout ça.

© Chieuze


_________________
It's easy enough to be pleasant, when life hums along like a song.
But the man worth while is the one who can smile when everything goes dead wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sally Devereaux


☩ Morsures : 181
☩ Points : 1924


Qui suis-je ?
Race: Fée
Pour ou contre les Vampires ?: Contre eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Intrigue Part One - Henry & Sally   Jeu 7 Nov - 19:01

Bloody Pumpkin

En une seconde à peine, elle avait grillé sa couverture après avoir tant laissé croire à Henry qu’elle était humaine, ce qui n’était pas vraiment le cas comme il allait s’en douter à présent. Mais honnêtement, à ce moment précis, c’était bien le cadet de ses soucis. Elle se préoccupait davantage du vampire penché sur elle, qui l’étranglait presque et était visiblement sur le point d’en faire son repas. Si elle tenta de se débattre au début, elle se sentit partir, peu à peu. Jusqu’à ce que, soudain, l’étreinte autour de sa gorge se relâche. Elle bascula en avant et toussa, sentant de nouveau l’air pénétrer ses poumons. Il lui fallut bien quelques secondes pour reprendre ses esprits, et comprendre qu’il avait aspergé le visage du vampire d’argent, lui sauvant la vie par la même occasion. Elle ne comprenait pas. Non elle ne comprenait pas. Elle avait cru que les vampires vivaient plus ou moins en harmonie avec les humains. Que se passait-il alors ? Elle prit peu à peu conscience avec horreur qu’elle avait bien failli y passer. Sa tête lui faisait mal, elle avait l’impression que tout tambourinait à l’intérieur. Elle ne s’était jamais retrouvée dans une telle situation et elle n’avait jamais eu si peur.

A peine fut-elle libérée qu’immédiatement, Henry l’attrapa et l’entraina avec lui, la poussant à courir. Elle eut beaucoup de mal à suivre. Etourdie, elle avait l’impression que tout tournait autour d’elle et fit un effort surhumain pour ne pas s’effondrer et les ralentir. Elle était épuisée, essoufflée et c’est à peine si ses jambes parvenaient encore à la portée. Elle ne s’était jamais retrouvée dans un tel état et ne comprenait pas ce qui était en train de lui arriver. Lorsqu’il s’arrêta elle se laissa presque tomber contre le mur, à ses côtés. Lorsqu’il lui demanda comment elle allait, elle eut du mal à lui répondre.

« Je... je me sens un peu bizarre... » répondit-elle vaguement.

Elle ne se rappelait même plus qu’elle saignait, et ce n’est qu’en portant la main à son front et en voyant sa main devenue rouge qu’elle le réalisa. Il utilisa sa cravate pour nettoyer sa plaie, avant de la nouer autour de sa tête. Elle avait probablement l’air ridicule, mais honnêtement elle s’en fichait. Ce qui comptait, c’était qu’ils se mettent à l’abri. Il cita quelques lieux où ils pourraient se réfugier, mais elle avait honnêtement du mal à se concentrer. C’est alors qu’elle se rappela de quelque chose qu’on lui avait dit, quelque chose qui pourrait peut-être bien les sauver. « Attends... les vampires ne peuvent pas entrer chez quelqu’un sans être invités, c’est bien ça ? Alors... il faut qu’on aille chez toi, on sera en sécurité. » Elle-même n’avait pu pour le moment que se payer une petite chambre dans un motel et elle n’était pas certaine que ça compte. A l’hôpital, ce serait le pire, et elle n’avait aucune envie que quelqu’un soupçonne qu’elle n’était pas humaine. Ils seraient beaucoup trop exposés et elle devait bien admettre que l’idée de cet endroit lui faisait tout de même un peu peur.

La lumière... c’était bien ce qui pourrait les faire tuer, mais aussi les sauver. Il comptait sur elle, il faudrait qu’elle se montre à la hauteur. Elle ne voulait pas qu’il se fasse attaquer à cause d’elle. « Je... je crois. Je vais essayer. » Elle ne dit pas qu’elle lui expliquerait tout plus tard, se doutant que, de toute façon, il lui demanderait des explications. C’était tout ce qu’elle pouvait promettre. Elle avait déjà du mal à marcher correctement, mais sa vision au moins revenait peu à peu. Puis, il fit un geste qui la toucha profondément, entourant sa tête de ses deux mains et lui assurant qu’il la protègerait. La réaction ne se fit pas attendre : sous le coup des derniers événements, elle se mit à pleurer et se jeta à son cou, et resserra ses bras autour de lui. « Tu devrais t’en aller... je vais te faire tuer... » Oui, c’était bien ce qui allait se passer, ce dont elle avait peur, et pourtant malgré tout ça, elle était terrorisée à l’idée d’être abandonnée. Et puis, il était humain, et même avec ses bombes d’argent, il restait vulnérable. Elle pourrait tenter au moins de tenir les vampires éloignés, ou du moins essayer.

« Allons-y. C’est par où ? » dit-elle en se relevant péniblement. Nouvelle venue dans ce monde, son sens de l’orientation n’était pas encore très aiguisé.

 
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lilith


☩ Morsures : 5
☩ Points : 1892


Qui suis-je ?
Race: Déesse-Vampire
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Intrigue Part One - Henry & Sally   Jeu 7 Nov - 19:26




✖ QUAND LE PNJ S'EN MÊLE ✖
Tour de force ou tour de chance, quel sera votre destin ?

Alors que vous vous précipitez vers la moto d’Henry, quelques vampires visiblement très attirés par l’odeur du sang de Sally se tiennent prêt à se jeter sur vous. Il s’agit d’un petit groupe de cinq ou six personnes, mourant littéralement d’envie de vider la fée qui se trouvent devant eux. Ils s’approchent dangereusement, toutes crocs dehors, forçant Sally a usé de ses pouvoirs, et au moment ou vous vous pensiez être le plus dans une mauvaise situation, une division d’hommes armés fait irruption et tirent sur les vampires, les tuant sur le coup. Face à ce qu’ils ont aperçu des capacités de Sally, sans en être tout à fait certains pour autant, les hommes ne semblent avoir aucune envie de se montrer compréhensifs avec vous, et vous tiennent même en joug, prêts à faire feu au moindre mouvement suspect. A vous d’être convaincants pour vous sortir de ce mauvais pas..  

code by shiya, coloring by lily-rose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Henry R. Jones


☩ Morsures : 281
☩ Points : 2238


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Intrigue Part One - Henry & Sally   Ven 15 Nov - 20:54

« This is Halloween »

« Henry et Sally »

Henry était fier d’elle. Si fier de ce qu’elle voulait faire pour aider et de sa force. Jusqu’à maintenant il l’avait considéré comme une jeune femme tranquille, un peu paumé peut-être, mais adorable. Il découvrait ce soir la femme forte et pourtant sensible, très sensible qu’elle pouvait être. Un peu surpris sur le moment de l’étreinte qu’elle lui offrit, il se reprit et la lui rendit doucement, essayant de la rassurer comme il le pouvait. Elle s’inquiétait encore pour lui, croyait qu’elle serait fautive s’il lui arrivait quelque chose. C’était probable, ils risquaient tous les deux leur vie ici. Les vampires semblaient particulièrement friand du sang de Sally pour une raison qu’il ignorait mais lui aussi était un simple humain – qui en avait mis un ou deux en rogne par la même occasion – et s’il fallait qu’ils mangent les vampires avaient de quoi se faire un repas tranquille avec eux deux.

"T’inquiètes, je suis plus dur que j’en ai l’air."

Ce n’était pas tout à fait vrai mais il était confiant. Il devait rester confiant. Il l’aida à se relever, passant un bras autour de sa taille et un bras de Sally autour de ses épaules. Ils avançaient aussi vite qu’ils pouvaient vu l’état de la jeune femme, mais il ne se leurrait pas, les vampires seraient vite à leur trousses. Ca ne manqua pas d’ailleurs, il se saisit vite de sa bombe de nitrate d’argent, dont il aspergea copieusement les vampires qui s’approchaient de trop près, et Sally en fit voler un ou deux. Mais là, tout de suite, ils étaient mal barrés. Acculés devant un mur, les deux jeunes gens commençaient à voir la fin arriver ; le brun se plaça devant la rousse pour la protéger autant que faire se peut. Puis ce fut les coups de feu, les vampires qui explosent – arrosant Hank au passage le costume était à jeter – et les armes braquées sur eux. Il leva automatiquement les mains en l’air, écoutant les sommations avant de prendre la parole, le stress ajouté au soulagement de savoir les vampires qui les agressaient morts débloquèrent terriblement son moulin à parole habituel.

"Wohooo, du calme les cowboys. Nous on était les victimes là, pas les dangers. Ma copine, elle saigne, elle a besoin de soin, alors s’il vous plaît, on veut juste rentrer chez nous."
"Et les rayons là, c’était quoi ? Répondez !"
"Euh…" pendant une bonne seconde il ne sut pas trop quoi répondre et puis ça lui vint, comme une illumination céleste "Ah çaaaaaaaa ! Non mais, c’est rien, enfin c’est rien, c’est une invention que j’ai fait. Voyez-vous, je suis inventeur à mes heures perdues. Je fais des trucs qui me passent par la tête. J’ai fait des trucs anti-vampires en ce moment je vous deviner pourquoi, et ça c’était des capsules qui libèrent des rayons UV propulsés. Les capsules sont encore à l’état test et l’alliage que j’utilise ne supportent pas la puissance de la propulsion et se désintègrent après utilisation. Mais c’est rien de plus je vous jure. J’ai personnellement utilisé des bombes de nitrate d’argent." Ils semblaient plus que sceptiques "Ecoutez, on est fatigué, ça a été une soirée éprouvante et tout ce qu’on veut c’est rentrer chez nous pour se reposer. S’il vous plaît…"

Il fit son meilleur faciès fatigué et adorable dont il était capable, prenant doucement la main de Sally dans la sienne pour la rassurer. Il ferait en sorte de la sortir de là, de les sortir de là si possible, mais elle en priorité, elle ne connaissait pas encore la cruauté de ce monde, il valait mieux qu’elle le découvre le plus tard possible. Si seulement c’était aussi simple…

© Chieuze


_________________
It's easy enough to be pleasant, when life hums along like a song.
But the man worth while is the one who can smile when everything goes dead wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sally Devereaux


☩ Morsures : 181
☩ Points : 1924


Qui suis-je ?
Race: Fée
Pour ou contre les Vampires ?: Contre eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Intrigue Part One - Henry & Sally   Dim 17 Nov - 13:34

Bloody Pumpkin

Elle n’avait jamais eu aussi peur, de toute sa vie. Elle ne s’était jamais non plus sentie à ce point à bout de force. Elle ne cessait de craindre que d’autres vampires débarquent, craindre de mettre encore et toujours la vie de Henry en danger alors qu’elle était si attachée à lui, qu’il avait tant fait pour elle. Ce qui lui affirma ne la rassura pas le moins du monde. Ce n’était pas terminé, elle le sentait et elle avait raison. D’autres vampires arrivèrent, cette fois beaucoup plus nombreuses. Sally rassembla les maigres forces qui lui restaient et dut se servir de ses pouvoirs pour les éloigner. Elle réussit à en avoir deux et heureusement il restait à Henry quelques bombes de nitrate qui lui permirent également de se défendre de son côté. Mais elle n’y arriverait pas. Elle le sentit à un moment donné, elle sentit qu’elle arrivait à un point où ses forces avaient trop diminué. La lumière au bout de ses doigts commençait à grésiller, comme une ampoule sur le point de claquer. C’était ce qu’elle était, une ampoule sur le point de claquer.

C’est alors que, soudain, le vampire près d’elle explosa littéralement, projetant du sang sur elle. Elle poussa un cri en entendant ce bruit soudain qu’elle ne connaissait pas. Puis un autre, et encore un autre. L’un après l’autre, les vampires qui avaient été sur le point de les tuer avaient tous explosé. Elle plaqua ses mains sur ses oreilles. Elle ne comprenait pas, non elle ne comprenait pas. Qu’est-ce que c’était ? Elle ne prit conscience d’où cela venait que lorsqu’elle aperçut des hommes, des humains cette fois-ci. Ils étaient tous vêtus de la même manière, et elle aurait pu croire qu’il s’agissait de costumes d’Halloween, mais quelque chose lui disait que ce n’était pas le cas. Ils pointaient sur eux des objets étranges qu’elle n’avait jamais vus de sa vie. Etait-ce ce qui avait fait explosé les vampires ? Ces hommes voulaient-ils les sauver ? Une incursion dans leurs pensées lui suffit pour comprendre que ce n’était pas le cas, et pour la faire retomber dans la peur à nouveau. En voyant la réaction d’Henry, qui se plaça devant elle en une attitude protectrice, elle comprit qu’ils étaient de nouveau en danger.

Sa respiration s’accéléra. Elle était à bout de nerfs et les larmes qui coulaient de ses yeux sans même qu’elle s’en rende compte se mêlait au sang que la cravate qui lui servait de pansement ne suffisait plus à retenir. Elle ne comprenait pas, non elle ne comprenait pas : pourquoi des humains s’en prenaient à eux ? Pourquoi ? Elle ne parvenait plus à lire clairement dans les pensées, celles-ci se mêlaient dans sa tête. Elle fut cependant impressionnée par l’explication d’Henry qui en une seconde avait sorti quelque chose qui se tenait debout, du moins du point de vue de Sally qui en vérité n’avait pas la moindre idée de ce qu’était une capsule qui propulsait des rayons UV. Elle ne comprit pas non plus la suite de l’explication mais espéra que ça avait convaincu. Malheureusement, il n’avait pas accès à leurs pensées, contrairement à elle.

C’est lorsqu’elle sentit sa main dans la sienne qu’elle reprit courage. Elle sut qu’elle devait essayer quelque chose : elle pouvait communiquer par la pensée avec les fées en leur envoyant un message télépathique, mais elle n’était pas certaine que ça marche avec les humains. Cependant, elle devait essayer. Elle se concentra afin d’y parvenir. « Henry, Henry tu m’entends ? Ils ne nous croient pas. Je vais me servir de ma lumière pour les repousser et faire diversion, il faut que tu t’enfuies. Je te retrouverai après. » Elle savait pertinemment qu’il était fort probable que la toute dernière partie de son plan ne se produise pas, mais au moins lui serait à l’abri. Elle lâcha sa main, à regret, se préparant pour attaquer avant qu’eux ne soient attaqués.  
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Henry R. Jones


☩ Morsures : 281
☩ Points : 2238


Qui suis-je ?
Race: Humain
Pour ou contre les Vampires ?: Avec eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Intrigue Part One - Henry & Sally   Lun 25 Nov - 8:58

« This is Halloween »

« Henry et Sally »

Okay, ses petites explications ne semblaient pas avoir franchement convaincu les soldats en face d'eux. Il ne s'était pas non plus attendu à ce qu'ils les laissent partir sans rien, mais au mieux qu'ils les embarquent au bureau du shérif, histoire qu'ils puissent sortir de là. Parce que ce que les type en noir en face d'eux semblaient oublier, c'était qu'il y avait toujours des vampires rôdant dans les parages. Qu'ils ne pensent pas que les quatre qu'ils avaient réduit en bouillasse gore étaient les seuls de la soirée. Pour être quelqu'un de physionomiste, le brancardier avait bien vu que les quartes qui les ont attaqués plus tôt n'avaient rien à bavoir avec ceux à qui il a bombé la tête au nitrate d'argent. Dieu seul savait combien de ces vampires tueurs il y avait dehors ce soir (oui il y a pléonasme et alors?). Alors ce n'était pas exactement le moment de les garder en jour pour le fun! Il y avait une vraie menace qui arrivait, une qui s'était mêlée à la population humaine officiellement il y a quelques années de cela. Il n'avait rien contre les vampires en soi, mais ceux de ce soir il ne leur ferait pas de cadeaux, il ne fallait pas déconner. Ils avaient attaqués Sally, lui, avaient voulu jouer avec eux. Bon sang, s'il ne finissait pas cardiaque avec tout ça, il aurait bien de la chance.

Il sentir Sally lâcher sa main et lui lança un regard interrogateur. Pour le génie qu'il était, son intellect un peu au dessus de la moyenne ne lui avait pas donné un don de télépathie et si lui projetait involontairement ses pensées, il ne pouvait pas recevoir celle que son amie lui envoyait. Il se doutait qu'il n'avait pas convaincu mais jamais il n'aurait accepté qu'elle mette sa vie en jeu comme ça. Après tout, à quoi ça servait les entraînements qu'il prenait avec Eden si c'était pour laisser son amie de jeter dans la gueule du loup? À rien. Il allait rattraper sa main et la forcer à rester derrière lui quand tout de passa très vite. De nouveaux vampires arrivaient, les soldats tentaient de s'en débarrasser le plus vite possible - pour en revenir à leur cas il supposait - mais le brun ne perdit pas de temps. Bon sang, avec une diversion imprévue comme celle-ci, ils pourraient fuir. Il sentait la jeune femme presque à bout et si lui n'avait pas l'adrénaline dans ses veines (et son hyperactivité naturelle), il ne serait pas bien mieux, il le savait pertinemment. Mais il devait la pousser à un dernier effort, un dernier. Sa moto était à dix mètres, les attendant sagement. Dix petits mètres, il fallait juste ça.

"Sally, je sais, c'est dur, mais dix petits mètres. C'est tout ce qu'il faut. D'accord?" bon sang s'ils s'en sortaient tous les deux il se promettait de lui faire comprendre à quel point elle avait été géniale et courageuse ce soir, de se faire pardonner pour avoir été aussi commandeur alors qu'elle était presque à bout de force. "Prête? On y va!"

Il entendit des vampires exploser autour d'eux, des cris humains et lui courait, attrapant ses clés de moto de la main qui ne tenait pas celle de Sally. Le temps n'était pas à aider des soldats entraînés (et fortement malpoli avec cela), mais à mettre Sally à l'abri. Ils arrivèrent à la moto et il mis le contact, la chevauchant et invitant Sally à faire de même. Une fois la fée installée, il démarra en trombe. Tant pis pour les casques ou quoi que ce soit, ils devaient partir de là...

Mais AÏE! Une balle qui vous frôle le bras la fait MAL BORDEL! Il faillit perdre le contrôle de sa moto mais rétablit au dernier moment et traça dans les rues de Shreveport, se dirigeant vers le quartier historique de la ville. Bon sang, ils s'en étaient sortis! Enfin, presque, ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tuer. Précaution oblige.

© Chieuze


_________________
It's easy enough to be pleasant, when life hums along like a song.
But the man worth while is the one who can smile when everything goes dead wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Sally Devereaux


☩ Morsures : 181
☩ Points : 1924


Qui suis-je ?
Race: Fée
Pour ou contre les Vampires ?: Contre eux.
Relationships:

MessageSujet: Re: Intrigue Part One - Henry & Sally   Sam 30 Nov - 17:03

Bloody Pumpkin

Ils devaient s’en sortir, ils n’avaient pas le choix. Elle avait des pouvoirs, elle pourrait se défendre, du moins pendant un certain temps. Henry était humain, il était plus vulnérable qu’elle et encore plus s’il restait à ses côtés, alors qu’elle attirait tous les vampires à la ronde. Il devait s’en aller, sauver sa vie tant qu’il en était encore temps. Alors, elle avait tenté de lui envoyer un message télépathique, espérant que cela marcherait. Mais lorsqu’elle lui lâcha la main et qu’il la regarda, elle ne perçut que de la surprise et de l’incompréhension dans son regard. Elle sentit un immense découragement s’emparer d’elle. Comment allait-elle bien pouvoir faire ? Elle ne pourrait peut-être pas le protéger suffisamment et il était clair maintenant que les hommes face à eux n’étaient absolument pas convaincus par le discours d’Henry et étaient plutôt partagés sur le sort qu’ils devaient leur réserver. Elle n’avait pas envie que tout se termine aussi mal, pas envie qu’il perde la vie ou sa liberté à cause d’elle. Mais le lui dire à voix haute équivaudrait à risquer davantage leur vie. Il ne restait plus qu’à espérer qu’ils passeraient pour innocents, ou bien qu’un miracle se produirait, n’importe quoi qui puisse les sortir de là.

Et le miracle se produisit. Avec ce qui venait de se passer, Sally en avait presque oublié que les rues grouillaient de vampires, et le temps ne fut guère long avant que ceux ci ne reviennent à la charge. Elle comprit rapidement que ces créatures étaient pour les hommes en armes des cibles bien plus intéressantes, et que c’était l’occasion pour eux de fuir. En était-elle encore capable ? Elle ne le savait pas vraiment. Elle ne se rendait pas compte qu’elle tremblait comme une feuille, de peur aussi bien que de froid. Ses jambes la soutenaient à peine et elle ressentait encore les effets du coup qu’elle avait eu à la tête. Et pourtant, lorsqu’Henry lui prit de nouveau la main, elle se dit qu’elle ne devait surtout pas le laisser tomber, pas après qu’il ait tout essayé pour la protéger. Et elle ne devait pas le retarder non plus. Alors, elle puisa dans ses dernières ressources, s’efforçant de ne pas se laisser paralyser par la peur, surtout pas. Dix mètres, ça n’avait pas l’air d’être grand chose. Elle voulait croire qu’elle pouvait y arriver. Alors, elle acquiesça d’un signe de tête et tenta de prendre un ton résolu.

« Ca ira, j’y arriverai. Je suis prête. » Elle n’était pas certaine de vraiment l’être en vérité, mais elle n’avait pas le choix, il le fallait. Elle le suivit, sans vraiment faire attention à la direction qu’ils prenaient, se concentrant uniquement sur le fait de rassembler ses forces pour pouvoir continuer, avancer, ne surtout pas trébucher et tomber. Elle était totalement terrorisée par les cris qu’elle entendait et craignait plus que tout de se trouver de nouveau face à un ou plusieurs vampires qui auraient respiré son odeur. Et pourtant, ce ne fut pas le cas. Elle aperçut la moto d’Henry et cette vision lui redonna le courage de continuer. Bientôt, ils seraient en sécurité, du moins, elle l’espérait.

Elle n’était encore jamais montée sur cet engin et aurait préféré le faire dans d’autres circonstances, mais cette fois-ci, il s’agissait de leur unique moyen de fuite, alors, prenant exemple sur lui, elle se plaça sur le siège, juste derrière lui tandis qu’il démarrait. Si elle n’avait pas pensé tout de suite à la nécessité de s’accrocher à lui, elle eut bien vite le réflexe de passer ses bras autour de son torse sous l’effet de la vitesse. La balle lui fit terriblement peur, au point qu’elle poussa un cri, faillit lâcher le jeune homme et basculer en arrière, mais elle parvint à rester en place et resserra encore plus son emprise. Etait-ce fini, enfin, ou n’était-ce que le commencement d’autre chose ? Elle sentait le sang continuer de couler le long de son visage et craignait qu’un vampire finisse par le respirer. Mais elle ouvrit les yeux, et reconnut l’endroit où vivait Henry. Ils étaient arrivés à destination, enfin.
bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrigue Part One - Henry & Sally   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue Part One - Henry & Sally

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-