Partagez | 
 

 Don't leave me now | Celia.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous

Invité
Invité



MessageSujet: Don't leave me now | Celia.    Jeu 10 Oct - 13:43

« Don't leave me now »

« 'cause I will always love you.. »

Elle vit l’attaquant qui se trouvait juste devant elle froncer les sourcils et Amalia eut peur pendant quelques instants qu’il se soit rendu compte de sa transformation. Elle avait essayé d’être la plus discrète possible, espérant qu’Elyane en avait fait de même. Avec tout ce qui se tramait, la métamorphe n’avait pas très envie que son secret – et par extension, celui de son fils – soit découvert. Ce serait trop dangereux pour elle et pour ses proches, elle le savait.. Cependant, l’attaquant ne s’attarda pas trop.. Et Amalia commença à filer. Elle voulait aller rejoindre les autres. Rejoindre Celia, surtout, tout en priant pour qu’il ne lui soit rien arrivé.. Elle resta figée sur place, lorsque plusieurs humains débarquèrent et manqua de se faire écraser plusieurs fois.. Puis une scène totalement surréaliste se déroula sous ses yeux. Alors qu’elle était partie trouver refuge dans un petit coin, elle crut voir apparaitre une véritable bénédiction ; la police. Mais ce qu’elle entendit lui donna envie de se changer en lionne et de faire justice elle-même.

« Allez les gars, c’est fini le petit jeu. C’était un coup de génie, mais vous comprenez qu’on ne peut pas vous laisser faire, question d’exemple. On ne voudrait pas se mettre à dos tout de suite ces suceurs de sang ! »

Sur le coup, la métamorphe crut avoir mal entendu.. Mais lorsqu’un autre flic tapa un grand coup dans le dos d’un attaquant, elle comprit qu’elle n’avait pas rêvé. C’était quoi ce bordel ? Elle ne resta pas plus longtemps à la réception, filant à toute allure sous sa forme animale jusqu’au spa. Plus personne ne se trouvait là, et elle profita de l’absence d’être vivant et de lumière pour reprendre forme humaine. Elle attrapa un peignoir abandonné là, l’enfila et le noua juste au moment où un policier arriva dans la pièce, braquant sa lampe torche sur Amalia.

« Madame, tout le monde doit se rendre au premier étage. »

Il s’approcha d’elle et Amalia lui lança un regard noir, avant de faire ce qu’il disait sans un mot. Son but était de retrouver Celia et de sortir d’ici. Même si elle devait traverser Shreveport en peignoir. Elle ne voulait pas rester une minute de plus dans cet hôtel. Elle se rendit à grand pas au premier étage où une foule assez conséquente se trouvait déjà là. Elle poussa les gens, se frayant un chemin pour essayer d’apercevoir Celia.. Et la repéra dans les bras d’un type inconnu. Un type qui serrait l’allemande contre lui, en montrant les crocs à la plupart des personnes qui faisaient mine de vouloir lui prendre la vampire des bras. Un vague sourire étira les lèvres d’Amalia. Elle s’approcha de l’inconnu et de son aimée, remerciant vaguement l’homme tout en prenant le relai. Il lui laissa la vampire – n’importe quelle personne saine d’esprit aurait compris au regard et à l’attitude d’Amalia que cette dernière était inquiète pour Celia – et fila.

« Bon dieu, j’étais si inquiète pour toi.. » souffla Amalia, tout en prenant Celia dans ses bras impulsivement. Ses doigts rencontrèrent l’humidité du sang là où la jolie brune avait été blessée et la blonde se décolla immédiatement « Tu as été blessée ?! Par qui ?! Putain de foutus humains ! Viens. »

Elle ne lui laissa pas vraiment le choix, l’attrapant par la main pour l’entrainer dans un coin un peu reculé, loin des autres. D’un geste doux, elle lui caressa la joue, ne faisant aucun commentaire sur les larmes de sang qui séchaient sur les joues de son aimée.

« Je suis désolée, tellement désolée de t’avoir abandonnée.. Je.. J’ai profité de certaines de mes capacités pour essayer de faire quelque chose, mais j’aurais dû rester avec toi.. J’ai eu tellement peur qu’il t’arrive quelque chose, Celia.. »

Elle avait vérifié la plaie tout en parlant, remerciant les capacités de guérison des vampires.. S’il était arrivé quelque chose à cette femme.. Amalia savait qu’elle ne s’en serait pas remise.. Elle planta son regard dans celui de la vampire.

« Je ne veux plus me sentir aussi impuissante.. Si j’avais pu sentir que tu étais en danger ou blessée.. J’aurais.. J’aurais pu te venir en aide directement, j’aurais pu ne pas te laisser seule.. » Elle paraissait extrêmement sérieuse « Je veux qu’on soient liées, Celia. Pour éviter ce genre de choses. Pour que je puisse veiller sur toi et que tu puisses veiller sur moi. Je sais que c’est difficile pour toi, de t’attacher, je l’ai bien compris.. Mais.. Je ne fais pas confiance aux humains et je veux te protéger.. Et s’il devait t’arriver quelque chose.. » Elle se stoppa, un nœud se formant dans sa gorge « Je t’aime, Celia. Et je t’aimerais certainement pour le restant de ma vie, car je n’ai jamais ressenti ce que je ressens pour toi auparavant.. Et je refuse l’idée de te perdre.. »

Elle ne savait pas si elle devait se sentir soulagée ou non de ce qu'elle venait de dire. Mais les choses semblaient incroyablement claires dans son esprit, pour la première fois depuis que des sentiments pour Celia étaient apparus ; elle l'aimait et elle ne pouvait pas continuer à le nier. Surtout pas après ce qu'elles venaient de traverser..




© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Don't leave me now | Celia.    Dim 13 Oct - 19:13

« Don't leave me now »

« 'cause I will always love you.. »

Cela faisait plusieurs minutes que Celia se trouvait dans les bras de Gabriel. Elle l'aimait beaucoup, enfin, depuis qu'elle était arrivée au Silver Queen, il l'avait pris sous son aile et était particulièrement gentil avec elle ce qu'elle appréciait beaucoup, elle aimait le voir comme une figure de grand frère. Et là, il remplissait parfaitement ce rôle. La jeune vampire s'était fait tirer dessus par un balle en argent. Cette blessure était particulièrement douloureuse, elle n'avait d'ailleurs pas de souvenir de blessure qui lui avait causée autant de souffrance. Et même si John avait sorti la balle, l'ouverture avait plus de mal à se refermer que d'habitude. Ce qui était assez perturbant pour elle qui avait l'impression de se vider de son sang. La dernière fois, c'était dans sa cuisine froide, mais contrairement à il y a une bonne centaine d'année, elle ne voulait pas mourir. Tant de chose la retenait ici et la première et seule image qui s'imposait à la brune était celle d'Amalia.

Et finalement, c'était l'image de la jolie blonde qui était constament dans son esprit. Et en ce voyant si mal, si proche de la mort (quelques centimètre plus à droite et elle n'existerait plus) elle réalisa une chose essentielle. Elle allait passer à côté de sa vie, à côté d'Amalia. Celia se trouva alors si stupide de l'avoir rejeter de cette façon, même si elle était vieille, elle n'était pas immortelle, surtout pas dans ce monde qui se remplissait de danger. Quelle avait été naïve ! De croire en sa sécurité. La vie était si courte, elle avait toujours un point d'arrivée. Ce qui comptait était le temps qui leur était imparti et Celia savait qu'elle voulait le passer avec Amalia.

Toujours dans les bras du vampires, ils sortirent tous du Spa et elle n'avait qu'une seule idée en tête, retrouver Amalia en priant pour qu'elle n'ait rien. Dans l'escalier ils croisèrent des policiers de la brigade d'intervention qui leur indiqua de se rendre au 1er étage avec les autres otages libérés, il était temps qu'ils arrivent enfin ! Le petit groupe se dirigea alors dans le couloir de l'étage en question et il commença à se disloquer, les protagonistes retrouvant les personnes qui leurs étaient chères. Celia alors ses yeux inquiet scrutant du regard tout le monde qui se trouvait là, cherchant la jolie tignasse blonde de sa métamorphe, mais toujours personne. l'inquiétude lui noua alors l'estomac et des larmes montèrent à nouveau à ses yeux. Et étrangement, elle se remit à prier. Dans sa vie humaine, Celia avait été une bonne chrétienne mais elle avait perdu ses habitudes après sa transformation, doutant de la présence d'un dieu miséricordieux. Mais là, elle était prête à tout pour retrouver son Amalia.

Un cri la sortit de sa liturgie et Gabriel la laissa alors quand Amalia fut à leur hauteur. Celia lui sauta littéralement dessus, la serrant fort dans sa bras. Son coeur débordait tellement elle était soulagée et heureuse de l'avoir. Amalia se soucia alors de son état mais Celia ne cessait de la regarder en souriant ne faisant pas attention à ce qu'elle disait, tellement transportée par sa joie. La métamorphe lui expliqua ce qu'elle avait fait mais semblait si désolée de son départ. Celia ne lui en tint même pas rigueur, elle s'en fichait éperdument puisqu'elle était là devant elle. Elle lui dit alors la plus belle déclaration d'amour qu'elle eut entendu à ce jour et le coeur de la vampire se serra. C'était un véritable ascenseur émotionnel, elle venait de passer du pire moment de sa vie à une joie extrême et intense.

Elle posa alors un doigt sur les lèvres d'Amalia, pour commencer à dire de sa voix prise par des sanglots d'émotion :

« Moi aussi ... Je t'aime Amalia. Je suis tellement désolée de t'avoir ... De ne pas avoir réalisé à quel point je t'aimais et à quel point j'étais stupide de ne pas voir la réalité en face. Plus jamais, tu entends, plus jamais je ne veux être séparée de toi comme ça. »

Elle posa une main sur sa blessure :

« Tout ça ... M'a fait réaliser ... »

Ces mots n'étaient pas très cohérents, mais l'émotion la prenait tellement. C'est alors que les déclarations d'Amalia lui revinrent. Elle voulait se lier à elle ? Qu'entendait-elle par la ? Un échange de sang ? Jamais Celia ne s'était liée à personne à part son créateur et celui-ci ne lui en avait parlé qu'une seule fois. Ils se mêlaient peu aux humains. La jeune vampire ne connaissait pas toutes les conséquences de cette liaison et avait du mal à réfléchir, elle avait perdu beaucoup de sang, elle reprit :

« Moi aussi, je ne veux être qu'à toi. Mais le pact de sang ... Tu es vraiment sûre que c'est ce que tu veux ? »



© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Don't leave me now | Celia.    Lun 14 Oct - 13:43

« Don't leave me now »

« 'cause I will always love you.. »

Amalia parlait et parlait, emportée par ce flot d’émotions, n’arrivant pas à détacher son regard de la tâche sombre sur le vêtement de Celia. Elle pouvait deviner que la vampire avait perdu une certaine quantité de sang, qu’elle avait été gravement blessée, et cette idée la mettait hors d’elle.. Si elle retrouvait l’humain qui avait fait ça.. Elle débita des paroles, sincères et qui prouvaient à quel point elle voulait être à Celia. Et avec elle. C’était clair, tellement clair dans son esprit.. Cet événement lui avait fait prendre conscience qu’elle ne pouvait pas indéfiniment repousser ce qu’elle ressentait.. Elle avait en face d’elle la femme de sa vie. C’était indéniable et elle ne voulait plus se mentir à elle-même. Elle était bien consciente qu’elle avait failli perdre Celia, aujourd’hui. Et cette simple idée lui nouait l’estomac.. Elle ne voulait plus faire semblant, se contenir et mettre ses sentiments de côté. Qu’importe ce qu’en dirait son frère ou les autres. Elle s’en foutait, à cet instant. Complètement. Ce fut lorsque le doigt de Celia vint trouver une place sur les lèvres de la métamorphe que cette dernière se tut.

Et ce que lui dit la vampire fit battre son cœur plus fort. Ses yeux s’embuèrent de larmes, sous le coup de l’émotion, alors que la femme qu’elle aimait était en train de lui dire qu’elle l’aimait en retour. Amalia lui caressa la joue à nouveau, la laissant parler et finir.. Et, n’y tenant plus, elle alla trouver ses lèvres, dans un long baiser qui fit battre son cœur plus rapidement encore. Oh oui, elle l’aimait. Elle en était plus que certaine, à cet instant.. Elle voulait tout partager avec elle.. Absolument tout. C’était sûrement impulsif, mais elle voulait de ce pacte de sang. Maintenant. Sûrement était-ce fou, oui.. Mais Amalia pressentait déjà que les choses allaient être compliquées dans les mois à venir.. Et elle voulait profiter au maximum de chaque seconde aux côtés de Celia. Le baiser prit fin et la vampire fit échos aux pensées d’Amalia. La métamorphe la regarda quelques secondes, un sourire sur le visage.

« Je n’ai jamais été aussi sûre de moi de toute ma vie.. Tu es la femme de ma vie. Et personne ne m’enlèvera cette idée de la tête.. Je veux t’appartenir, n’être qu’à toi.. Te donner l’exclusivité de mon amour, de ma personne, mais aussi celle de mon sang.. » A nouveau, les lèvres d’Amalia allèrent rencontrer celles de Celia « Je te veux à mes côtés pour le restant de ma vie.. J’en suis sûre.. Etre liée à toi par un pacte de sang est actuellement la chose que je désire le plus au monde, Celia.. Réellement. »

La métamorphe dégagea ses cheveux de son cou. Elle se foutait du lieu où elle se trouvait, où des gens qu’il pouvait y avoir autour. Elle se foutait du regard méprisant que lança un policier dans leur direction, alors que la lumière avait de nouveau inondé l’hôtel.

« Je veux que tu te nourrisses. Ta blessure.. Ta blessure ne guérira totalement que comme ça. Et je ne veux pas que tu sois blessée. » Elle lui sourit, tout en ajoutant « Quand tu iras mieux, on partira d’ici et on ira chez moi. D’accord ? Mais nourris-toi avant ça. »

Car, clairement, Amalia ne pouvait pas se permettre de faire marcher Celia jusque chez elle. Pas dans cet état là. Le tissu de son haut était imbibé de sang et la métamorphe avait vu la tâche dans le spa.. De plus, la vampire avait l’air clairement faible.. Autant de choses qui poussait Amalia à ne pas la laisser sans manger.. Elles auraient le reste de la nuit pour faire le pacte de sang dans l’intimité de l’appartement de la métamorphe. Le plus important était l’état de santé actuelle de la brune, avant qu’elles ne puissent seulement songer à quitter l’hôtel..





© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Don't leave me now | Celia.    Mar 15 Oct - 14:30

« Don't leave me now »

« 'cause I will always love you.. »

Même si toutes les émotions de Celia la faisait se sentir vivante et débordante, elle n'en était pas moins exténuée. Tout le sang qu'elle avait perdu lui faisait voir trouble et elle avait toutes les peines à tenir debout. Finalement, les vampires et les humains se ressemblaient énormément. Pourtant, elle ne pouvait détacher son regard de la femme qu'elle aimait et sentir ses douces lèvres posées sur les sienne la firent chavirer. Elle la garda dans es bras, ne voulant plus être séparée d'elle. Jamais plus désormais. Mais surtout, elle voulait quitter cet endroit. Elle ne risquait pas de remettre les pieds bientôt ici. Ou alors juste pour voir Gabriel, elle trouverait un autre endroit où faire du service, plus tranquille, quitte à cacher sa nature. En même temps avec tous ses événements cela semblait être la chose la plus sage, même si en totale contradiction avec les préceptes qu'elle s'acharnait à répandre avec son association.

En parlant d'association, elle leva les yeux pour voir si John n'était pas dans le coin. Elle se rappela alors la tenue d'Amalia en début de soirée et la présence du médecin à ses côtés et son coeur se serra à nouveau. Elle voyait pourtant Amalia si pressante et si adorable avec elle, la métamorphe ne pouvait qu'être sincère, cela ne faisait aucun doute. Celia se renfrogna, c'était probablement parce qu'elle l'avait rejeté qu'elle s'était consolée auprès du vampire, c'était la seule explication possible. Elles en parleraient mais ailleurs.

Amalia insista pour qu'elle boive son sang et Celia ouvrit grand les yeux d'étonnement. Cela faisait plusieurs années qu'elle n'avait pas touché à du sang humain à cause du True Blood et s'y refusait catégoriquement. Mais sa faim lui lancerait le ventre et elle sentait bien qu'elle ne tiendrais pas longtemps, pas suffisamment pour courir après une hypothétique bouteille s'il y en avait encore dans la ville. Sa respiration se fit plus rapide et les bruits de battement de coeur d'Amalia envahit la boîte cranienne de Celia. Elle voulait boire son sang, plus que n'importe quel autre, c'était puissant presque sauvage. Et quand la jeune femme écarta ses cheveux pour laisser apparaître son cou, se fit comme une vraie hypnose qu'elle n'arrivait pas à stopper. La vampire s'approcha encore plus pour être collée à elle, posa délicatement un baiser doux et tendre sur la coup de la blonde avant de planter ses crocs tout en douceur, la dernière chose qu'elle voulait était de lui faire mal.

Le sang s'écoula alors, délicieux, digne nectar du plus beau breuvage de la terre. Celia en avait oublié le véritable goût et celui d'Amalia était encore meilleur que les autres. Malgré l'ivresse que cela lui procurait, elle garda le contrôle d'elle-même et ne prit que le strict nécessaire. Elle était en accord avec elle-même. Elle s'écarta alors, se mordant la langue pour mettre quelques gouttes de sang que la blessure. Les marques de crocs s'effacèrent, Celia ne les aimait pas, le cou de sa jolie blonde était parfait, rien ne devait le gâcher. Une sorte d'euphorie l'envahit alors et elle sourit de plus belle pose ses lèvres rose sur cette d'Amalia, l'embrassant avec passion. Sa blessure se mit à se refermer à grande vitesse et elle ne ressentait déjà plus la douleur. Il était temps de rentrer.

« On y va ? Si ça ne te dérange pas, je préfère que l'on discute ailleurs, chez moi ou même chez toi, sauf si ça te dérange bien sûr. Je ne veux plus retourner ici ... »

Une ombre passa sur son visage et les deux amoureuses quittèrent l'hôtel aussi vite qu'elle purent, le barrage de sécurité du bâtiment n'étant pas facile à traverser. Elles se rendirent chez Amalia, car l'appartement y était le plus près. Une fois à l'intérieur, Celia constata que Matt' n'était pas là et Lorenzo non plus. Elle se permit donc de s'installer dans le salon, un peu hésitante et de retirer son chemiser totalement souillé et foutu. Elle regarda alors Amalia pour lui demander :

« Est-ce que tu aurais quelque-chose ... Parce que, je crois que je ne pourrais plus jamais mettre cette chemise. »

Une fois avec le nouveau vêtement propre, elle se défit du vêtement et enfila la nouvelle sans la boutonner néanmoins, observant sa blessure qui avait bien cicatrisé. Son sourire s'élargit et elle leva un visage satisfait vers celle qui avait permis cette guérison, avec un air plus sérieux, elle approcha son poignet de sa bouche pour y faire deux petites entailles qui s'ouvrirent et les tendit vers Amalia qui se trouvait à côté d'elle.

« Tu peux encore refuser, tu sais. Je le comprendrai. Je n'ai encore jamais fait cela avec qui que se soit, mais je sais que c'est avec toi ... Que je veux le faire. »

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Don't leave me now | Celia.    Mer 16 Oct - 9:03

« Don't leave me now »

« 'cause I will always love you.. »

Amalia sentit le trouble chez Celia, lorsqu’elle lui dit de boire son sang. De se nourrir, pour mieux soigner sa blessure. Elle savait la vampire pacifiste et sûrement devait-elle se nourrir exclusivement de True Blood depuis l’apparition de ce sang synthétique.. Elles devraient d’ailleurs parler de ça. Avec ce qu’avait vu Amalia dans le hall d’entrée, il semblait évident que la métamorphe ne faisait absolument plus confiance aux autorités humaines. Et à ceux qui produisaient le True Blood, par extension. Peut-être allait-elle devenir légèrement paranoïaque.. Mais en devenant mère, elle avait appris qu’il valait toujours mieux prévenir que guérir.. Elle frissonna légèrement en sentant les lèvres de Celia sur son cou et sursauta à peine lorsqu’elle y planta ses crocs avec une douceur certaine. Amalia ferma les yeux, faisant pleinement confiance à la vampire. Encore une fois, la métamorphe fut surprise de la douceur d’une morsure désirée, comme si elle s’attendait encore à avoir mal.. Mais, sous les crocs de sa belle, elle se sentait simplement en sécurité.

Celia prit le strict minimum, se détachant du cou de la blonde qui la regarda plus amoureusement que jamais. Depuis qu’elles se connaissaient et surtout depuis que des sentiments étaient apparus entre elles, c’était la première fois qu’elles étaient aussi proches.. Et Amalia ne pouvait que s’en sentir plus amoureuse encore.. La vampire effaça les traces de morsures, avant de l’embrasser avec passion. Amalia était au comble de la joie. Ascenseur émotionnel, pour elle qui était passé de l’incompréhension, à la peur, au désarroi et à la joie profonde en l’espace d’une soirée..  Elle hocha la tête lorsque Celia indiqua qu’elle ne voulait plus être ici et qu’elle voulait partir. Bon. Traverser Shreveport en peignoir allait être quelque chose de très drôle, sans aucun doute.. Elles durent déjà faire preuve de beaucoup d’imagination pour contourner le barrage de la police et sortir de l’hôtel et, très honnêtement, Amalia se foutait de la tenue dans laquelle elle se trouvait. Elle faillit proposer à Celia de se retrouver devant son appartement en se séparant, pour qu’elle puisse prendre une forme animale et aller plus vite.. Mais cette idée lui déplut fortement sans même en parler à la brune. Elle ne voulait pas être séparée d’elle.

Enfin, elles arrivèrent à l’appartement d’Amalia et fort heureusement, la métamorphe laissait toujours un double de ses clefs sous le paillasson du voisin – qui n’était lui-même pas au courant de cette habitude – ce qui leur permit de pouvoir entrer. Matt était en week-end avec des amis et Lorenzo chez son père et Amalia s’en sentit profondément soulagée.. Celia s’installa sur le canapé.. et fini par enlever son chemisier tâché de sang, ce qui ne manqua pas de faire légèrement rougir Amalia. Dire qu’elle n’avait pas profité de cet instant pour admirer la vampire serait mentir.. Mais elle était suffisamment bien élevée pour ne pas l’avoir montré et hocha la tête positivement à la question de Celia, allant lui chercher un chemisier propre qu’elle lui tendit avant de s’assoir. Est-ce qu’elle se rendait seulement compte de ce qu’elle éveillait chez la métamorphe en ne boutonnant pas ce vêtement ? Un sourire passa sur le visage d’Amalia. Elle regarda Celia mordre son propre poignet et fixa les deux points rouges sur la peau si parfaite de cette femme.

Pour seule réponse à ce que lui dit Celia, Amalia alla l’embrasser tendrement, avant de se pencher vers son poignet. Elle posa ses lèvres sur la plaie, goûtant au sang du bout de la langue. Ça n’avait pas ce goût extrêmement ferreux auquel elle s’était attendue. C’était même plutôt doux et agréable sur la langue, finalement.. Amalia chassa ses dernières hésitations pour aspirer franchement le sang de sa vampire, scellant ainsi une appartenance mutuelle.. Elle ne savait pas exactement à quoi elle devait s’attendre.. Elle n’avait jamais fait ça de sa vie et ne s’était jamais beaucoup intéressée aux us et coutumes des vampires.. Mais elle savait que ce serait absolument positif.. Elle se redressa, allant chercher les lèvres de sa belle dans un baiser des plus passionnés.

« Je t’aime.. » lui murmura-t-elle tendrement. « Viens.. » Amalia se leva, tendant la main à Celia pour qu’elle la prenne, et elle la conduisit jusqu’à sa chambre, fermant les volets et tirant les épais et longs rideaux. « Lorenzo est chez son père, et Matt est parti en week-end. On a deux jours, rien que pour nous deux.. Et je ne veux pas te laisser partir de chez moi.. Je peux t’assurer que ces rideaux ne laissent pas passer un seul rayon de soleil, je ne supporte pas la moindre petite lumière lorsque je dors, tu n’as donc aucune raison de refuser mon invitation à passer le week-end ici.. »

Dans un sourire, la métamorphe attira Celia sur le lit, venant de nouveau chercher ses lèvres dont elle était déjà absolument folle. Son cœur battait rapidement, alors qu’elle fixait cette femme qu’elle ne se lasserait jamais de regarder. Celia était si parfaite, dans son attitude et dans son physique.. Si pure, également. Amalia se mordit légèrement la lèvre, avec cette envie presque animale de lui enlever le chemisier toujours déboutonné que portait la vampire. Et tous ses autres vêtements, d’ailleurs. Amalia alla déposer des baisers brûlants dans le cou de sa belle, ne laissant que peu de place au doute quant à ce dont elle avait envie. Pourtant, elle se stoppa pour regarder Celia dans les yeux et pour passer une main sur sa joue.

« Si je vais trop vite avec toi.. Enfin si tu n’as pas envie.. » Elle soupira doucement « Je suis métamorphe, mon instinct animal prend parfois le dessus sur ma raison.. Et là, mon instinct animal, et l’amour que j’ai pour toi me donnent vraiment très envie de toi.. »


© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Don't leave me now | Celia.    Lun 28 Oct - 17:18

« Don't leave me now »

« 'cause I will always love you.. »

Celia n'avait pas vraiment réfléchi au moment d'enlever son chemisier. En même temps, il était totalement foutu et extrêmement inconfortable. Et elle prit donc ce que lui donnait sa bien-aimée avec un doux sourire. Les choses s'enchaînèrent assez vite après cela. A l'étonnement de la jeune vampire, la métamorphe se pencha sur son poignet après un baiser doux et tendre. La brune commençait à y prendre goût. Mais elle fut d'autant plus surprise quand les lèvres d'Amalia atteignirent sa blessure. La sensation qui l'envahit alors était ... Etrange. Douce et enivrante. C'était les mots qui lui venait à l'esprit. Celui-ci était transporté. Pas une seule seconde, elle se doutait qu'elle allait ressentir pareil chose. Elle sentait petit à petit l'esprit d'Amalia en elle. Les deux jeunes femmes ne faisaient plus qu'un désormais et ce pacte les scellait, ensembles.

Et ce sentiment libérait complètement la jeune vampire. Ce faisait plusieurs dizaines d'année qu'elle ne s'était pas sentie comme cela, en sécurité, près de quelqu'un d'aimé avec un sourire rassurant. Elle voulait se blottir dans les bras de son aimée pour ne plus jamais s'en échapper. Amalia finit et la blessure se referma rapidement. La blonde prit alors possession des lèvres de Celia dans un baiser enflammé qu'elle lui rendit.

« Moi aussi ... Amalia. Je ... Je t'aime. »

Cette phrase eut le don de faire monter les larmes aux yeux de la vampire qui sentait son coeur débordé. Beaucoup d'émotions en une seule soirée, c'était beaucoup pour la jeune vampire qui se sentait défaillir. En même temps après la nuit qu'ils venait de passer, le jour n'allait pas tarder à pointer le bout de son nez et Celia était totalement vidée. Après autant de temps sans remu-ménage et aventure, c'était du sacré changement pour elle. Y prendrait-elle goût finalement ? La jolie blonde l'entraîna alors hors du salon jusqu'à la chambre de la belle. La salle semblait très bien isolé de l'extérieur pour que Celia ne soit pas touché par les rayons brûlant du soleil, ce qui la fit sourire. Elle pouvait rester ici cette journée à venir ce qui la rendait heureuse comme une adolescente qui pouvait rester pour la première fois chez son ou sa petite-amie. Surtout qu'il n'y aurait pas de parents ou de famille. Enfin un weekend au calme. Celia se sentit entraînée sur le lit et embrassée passionnement. Elle lui rendit ses baiser mais se sentait légèrement ... Tiraillée. Bien entendu qu'elle avait envie de son amour, mais là, elle se sentait surtout exténuée par la nuit qu'elles venaient de passer et presque à bout. Et il y avait aussi son éducation d'un autre temps qui remontait à la surface, avec ses vieux principes ne voulant pas passer pour ce qu'elle n'était pas. Amalia s'arrêta lors, peut-être avait-elle sentie son malaise ? La main sur sa joue la rassura un peu et lui donna un peu de courage pour répondre en mettant une main sur sa blessure encore en cicatrisation :

« Si ... Moi aussi j'ai très envie de toi, c'est juste ... Je suis un peu chamboulée et fatiguée par tout ce qui vient d'arriver. De nous arriver. J'ai juste besoin d'un peu de temps et de repos que je me remette complètement. »

Elle boutonna un bouton de sa chemise avant de se blottir complètement dans les bras d'Amalia en fermant les yeux. Dieu, qu'elle se sentait bien à ce moment précis. Elle pourrait rester là pour l'éternité. Elle leva alors la tête pour déposer un baiser tendre sur ses lèvres et caresser sa joue en retour. Avec une petite angoisse dans le fond de la voix elle reprit :

« Je suis si bien ici, avec toi. Je suis vraiment désolée, je ne veux pas non plus que tu sois ... Tu sois déçue de moi. C'est juste que ... Pas tout de suite. »

Elle ne savait pas comment se justifier autrement et se sentait un peu bête. Il était vrai que les moeurs changeaient mais Celia ne sentait pas tout à fait prête à autant de changement d'un coup, malgré sa nature de vampire. Ou plutôt à cause de sa nature de Vampire ? Elle ne savait plus tout à fait ...

© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Don't leave me now | Celia.    Lun 28 Oct - 21:58

« Don't leave me now »

« 'cause I will always love you.. »

Avec n’importe qui d’autre, Amalia se serait juste sentie profondément frustrée par la situation. Pourtant, elle sentait que sa belle était éreintée. Elle ne le devinait pas seulement, elle pouvait le sentir très clairement, comme si la fatigue de Celia était la sienne. Elle pouvait également sentir le doute chez son aimée. Et cela la fit se stopper. Hors de question d’aller trop vite, elles avaient le temps et Amalia était largement prête à attendre, à simplement profiter de la présence de sa douce auprès d’elle. Celia parla, confirmant ce que la métamorphe avait pu sentir – c’était hors du commun et elle savait déjà qu’elle prendrait goût à cet attachement et à ce lien particulier qu’elles avaient – et avec un sourire, elle accueillit sa belle au creux de ses bras. Elle déposa un baiser protecteur sur le front de la brune, tout en jouant avec une de ses mèches de cheveux, les yeux clos. Rien que de la sentir prêt d’elle ainsi suffisait à la rendre heureuse. Elle n’en demandait pas plus.. Même si elle avait indéniablement envie de la vampire, elles iraient au rythme de Celia. Le baiser qu’elles échangèrent fut plus doux, moins passionné, Amalia voulant faire comprendre à celle qu’elle aimait qu’il n’y avait pas de problème et elle eut un petit rire à ce que lui dit la vampire.

« Etre déçue de toi, juste parce que tu es fatiguée et que tu ne veux pas aller trop vite ? C’est moi qui suis désolée de mon manque de tact.. Tu as été blessée et tout ce qui s’est passé a été difficile, autant pour toi que pour moi. Vu l’heure qu’il est, le soleil ne va pas tarder à se lever, et on ferait mieux de dormir un peu pour récupérer. Je ne t’en veux pas, Celia.. Ne sois pas désolée.. Je vais te prêter quelque chose de plus confortable pour dormir. »

Elle déposa un nouveau baiser sur les lèvres de Celia, avant de se lever doucement pour aller chercher deux pyjamas dans son armoire. Elle en tendit un à Celia, prenant le deuxième pour elle et sortit de la pièce pour permettre à son aimée de pouvoir se changer en toute tranquillité. Elle alla elle-même se changer dans la salle de bain, revenant quelques minutes après en cognant à la porte pour être certaine de ne pas déranger Celia. En la voyant dans un de ses pyjamas, Amalia ne pu s’empêcher d’avoir un petit sourire tout en allant se coucher dans son lit et en lui faisant signe de venir la rejoindre sous la couette. Elle la prit dans ses bras, l’embrassant encore doucement. Elle aimait la douceur des lèvres de Celia et cette fragilité qu’elle dégageait.. Elle laissa la vampire se blottir contre elle, éteignit la lumière et déposa un dernier baiser sur la tempe de sa douce.

« Je suis heureuse. Que tu m’ai laissé ma chance et que tu sois là, dans mes bras, ce soir.. Je ferai tout ce que je peux pour que tu sois heureuse, je te le promet.. Repose-toi bien, tu en as besoin, je peux sentir à quel point tu es à bout.. »

Amalia se colla un peu plus à Celia, tout en fermant les yeux. Ce ne fut qu’à cet instant qu’elle se rendit compte à quel point elle était elle-même exténuée. Entre le début de soirée qu’elle avait passé avec John et la prise d’otage, son corps avait du mal à suivre et elle s’endormit comme une masse, rassurée par la présence de Celia.



© Chieuze

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Don't leave me now | Celia.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't leave me now | Celia.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Till the Last Drop :: RP terminés-